Porc dans la boîte aux lettres : la mosquée de Mantes-la-Ville porte plainte

La mosquée de Mantes-la-Ville (Yvelines) a déposé plainte contre X après avoir découvert du pâté de porc dans sa boîte aux lettres et reçu une lettre comparant les musulmans à des « cafards », révélateurs d’un « climat inquiétant » dans la ville FN, indique-t-elle dans un communiqué aujourd’hui.

Hebergeur d'imageL’association des musulmans de Mantes-sud, gestionnaire de la mosquée, a déposé plainte mercredi au commissariat de Mantes-la-Jolie après avoir découvert le jour-même « une douzaine de tranches de pâté de porc moisi » dans sa boîte aux lettres, selon son président Abdelaziz El Jaouhari.

« C’est indéniablement un acte raciste et provocateur. C’est la première fois en douze années d’existence de la mosquée qu’elle fait l’objet d’une telle attaque raciste », dénonce l’association cultuelle dans son communiqué.

Hier, elle a déposé une deuxième plainte pour « provocation à la haine ou à la discrimination religieuse » après avoir reçu une lettre anonyme accusant l’islam d’être « criminogène ». « Nous souhaitons bon corage (sic) au maire car il va avoir beaucoup de travail pour faire un bon nettoyage en particulier sur la race musulmane », peut-on lire dans ce courrier dactylographié. [...]

Le Figaro

Par vision ‘politiquement correcte’, Gilles Verdez choqué par la chasse d’un cochon sauvage (màj vidéo 2)

la séquence initiale de l’émission Man vs Wild :

la première réaction dans Touche Pas à Mon Poste :

la seconde réaction dans Touche Pas à Mon Poste :

(merci à U571 en commentaire 62)

Prenant prétexte de la diffusion d’un extrait de l’émission «Man vs Wild» durant lequel
l’aventurier Bear Grylls chasse et tue un cochon sauvagepour le manger, le chroniqueur s’est lancé dans une dénonciation véhémente de ce passage, arguant qu’il était «choquant pour les personnes dont la religion interdit la consommation de porc». «Il y a des religions dans lesquelles on ne mange pas de porc, et je trouve ça totalement insultant. Ça me révolte, On ne tue pas un cochon pour le manger. Y’a des gens qui sont
heurtés par ça !» s’est ainsi exclamé le journaliste, suscitant l’incompréhension et la gêne de ses collègues peinant à faire le lien entre cet esclandre et l’émission de survie présentée…

article complet : ojim.fr

complément : Man vs. Wild, est une émission qui relate les aventures de l’animateur et présentateur Bear Grylls volontairement placé dans un environnement sauvage. Son but premier est de retrouver la civilisation dans un délai d’une semaine/10 jours en faisant appel aux techniques de survie en milieu hostile.
exemple vidéo de l’émission : République Dominicaine

Besançon : tête de porc devant une mosquée

Une tête de porc a été retrouvée dimanche matin devant une mosquée de Besançon, déjà visée ces derniers mois par des actes islamophobes. La tête a été découverte vers 02h30 devant le portail de la mosquée Sunna par la police, dont les patrouilles sont renforcées autour du bâtiment. Plusieurs oreilles de cochon ont également été retrouvées, selon le parquet.

Une enquête a été ouverte et les policiers vont procéder à des relevés d’empreintes, a précisé le sous-préfet Éric Pierrat, qui s’est rendu sur place pour rencontrer les responsables musulmans. « L’Etat condamne avec vigueur de tels actes et il est important de ne pas céder à la provocation » a-t-il ajouté, soulignant que « la vigilance accrue portée à la sécurité des lieux de culte va se poursuivre. »

La même mosquée, déjà visée par des tags en février, avait encore été ciblée début novembre. (…) « Ce sont des actes à répétition, nous avons un sentiment de dégoût et de colère » a déclaré le président le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, Adbdallah Zekri. « Il y a un racisme latent, contre l’autre, contre l’étranger » a-t-il estimé.

(…) Le Figaro

Restaurants : le porc revient en force

Longtemps banni des cartes des restaurants chic, le porc revient en force sous son autre nom : maintenant on dit cochon. Basque, de Bigorre ou tout simplement fermier, il reprend du galon.

Au début des années 1990, la côte de porc n’avait droit de tablée que dans les cantines et sur les tables rustiques. (…).

C’est dans le Sud-Ouest que s’est amorcée la renaissance des races de cochons anciennes. Porc noir de Bigorre et porc basque sont ceux qui ont convaincu à nouveau les chefs de cuisiner la plus populaire et la moins coûteuse des viandes.

La tendresse de leur chair, (…) une proportion de gras importante leur donnent beaucoup de goût : ce qui fut longtemps un désavantage redevient enfin gage de qualité. Adieu cochon breton élevé de façon intensive, place à des races locales aux spécificités marquées !

(…) Dans le bon cochon, tout est vraiment bon !

Madame Figaro

Merci Lilib

Troyes. Une foire «franchouillarde», la Foire au jambon. Le cochon disparaît de l’affiche

Jeudi prochain, le Jeudi Saint, la Ville de Troyes (Aube) organise sa traditionnelle foire au jambon autour des halles. Le marché des halles sera le théâtre de cette tradition ancestrale mettant en avant les cochonnailles du terroir et de la France entière. Une foire « franchouillarde » clairement revendiquée qui rassemblera une trentaine d’exposants, ainsi que des musiciens. Une tradition qui remonte au Moyen Âge.

L’affiche a été changée depuis l’an passé. Toujours le même fond rose, mais le cochon n’apparaît plus dans ses différentes composantes. Le dessin rappelait trop l’atelier d’un boucher, ce qui a provoqué quelques remarques.

Cette année donc, c’est plutôt du cochon transformé (en saucissons, en saucisses…) qui est mis en avant pour annoncer la prochaine Foire au jambon programmée jeudi 28 mars… le jour de la visite attendue du président de la République, François Hollande !

Aucune malice, selon la Ville, mais le respect d’une tradition qui remonte au Moyen Âge. En effet, chaque Jeudi saint, était organisée cette journée particulière pour célébrer la fin du Carême. «Ça prépare les fêtes de Pâques pour que chacun vienne faire ses emplettes», explique l’adjointe au commerce, Charlotte Carvalho. […]

L’Est Eclair (Merci à Force Bleue)

Porc à la cantine d’Arveyres (33) : le maire retrouve sa voiture dégradée (MàJ)

Comme à Arveyres (Gironde), de nombreuses communes décident de ne plus servir de plat de substitution lorsque du porc est au menu des cantines scolaires.

[...]

Visiblement peu sensible à la pression de l’administration, monsieur le maire ne semble pas, depuis, franchement décidé à remanier sa carte. « Arrêtons avec cette affaire de protéines, il n’y en a pas que dans la viande. Et puis, on ne s’en sort plus de ces histoires : il y a quelque temps, un enfant s’est régalé d’une crêpe au jambon sans se soucier de sa religion. Figurez-vous qu’il a quasiment fallu ensuite lui faire un lavage d’estomac. »

Tandis que, contrairement à ce qui se passe à l’armée, aucun texte n’impose en France un menu de substitution dans les cantines, sans doute va-t-il falloir s’habituer à ce genre de querelles. Car si d’autres municipalités décident, à l’inverse, de supprimer le porc à l’école, elles sont nombreuses à appliquer la recette d’Arveyres. À commencer par les villages voisins de Saint-Germain-du-Puch et de Saint-Quentin-de-Baron, où certains parents d’élèves ont promis hier d’entrer en résistance.

Sud-Ouest

———————

Addendum 6/3/13 : Le maire retrouve sa voiture dégradée…

« Des individus se sont introduits chez moi durant la nuit et ont dégradé mon véhicule. Je m’en suis rendu compte ce matin vers 8h30″, explique Benoît Gheysens qui a déposé plainte à la gendarmerie.

Lire la suite

Salon de l’agriculture : un français champion du monde du « cri du cochon » ( + vidéo )

Le Normand Noël Jamet a remporté pour la 5e fois le titre de champion du monde de cri du cochon, dimanche, au Salon de l’Agriculture de Paris.

Noël Jamet est né à Villedieu-les-Poêles (Manche) en 1966. Jusqu’à l’âge de 8 ans, il est élevé dans une ferme sur la commune de la Baleine. C’est là qu’il apprend à imiter le cri des animaux, paon, cheval, poule, dindon [...]

Ouest France

Privée de cantine parce qu’elle ne veut pas manger de porc

La cantine de l’école publique de La Roche-Posay (Vienne) ne servira plus de repas sans porc à Candice quand il y en aura au menu. La mère de la fillette s’insurge. [...]

Hebergeur d'image

Fawzia Benafla est commerçante sur la commune depuis une dizaine d’années (elle est aujourd’hui à la tête de trois établissements). De confession musulmane, elle ne mange pas de porc. Et ses trois filles « ont été élevées comme ça ». [...]

Seulement voilà. « Le papa (NDLR : dont Fawzia Benafla est séparée depuis quelques années) a apparemment fait un courrier à Mme Moreau en disant «  J’aimerais que ma fille mange du cochon  » », explique la commerçante. [...]

La Nouvelle République

Merci à Flavien86

GB : 3 mois de prison pour avoir jeté une tête de porc devant une mosquée

Un homme de 21 ans qui avait placé une tête de cochon devant une mosquée a été condamné à une peine de prison ferme de 3 mois.

Rory Rowbottom a laissé la tête de l’animal a l’extérieur du lieu de culte musulman de Pound Street à Newbury, ville du comté du Berkshire, en octobre dernier.

Rowbottom, de Poffey Place, Thatcham, a plaidé coupable de l’accusation de harcèlement aggravé pour racisme et de trouble à l’ordre public de niveau 4 devant la cour de Reading aujourd’hui, selon la police de la Vallée de la Tamise.

Lucky Niziami, un représentant de la mosquée de Newbury, a dit à la suite du verdict que la communauté locale avait été choquée par cet incident.

Il a dit : « La communauté musulmane est très tolérante envers les croyances des autres, mais tient à certaines choses – qui sont le coran, le prophète et la mosquée. »

« Il est donc incompréhensible pour la communauté que quiconque attaque l’une d’entre elles – en l’occurrence, la mosquée. »

L’inspecteur en chef Lindsey Finch, de la police de la Vallée de la Tamise, a répondu : « Ce genre de harcèlement ne sera pas toléré par la police ni par la communauté dans son ensemble. »

« Il est encourageant de voir la réaction des autres communautés de l’ouest du Berkshire, qui ont été également horrifiées que cela puisse arriver aux musulmans à Newbury. »

The Independant

Traduction pour fdesouche.com : Pitch. Merci à lui.

Leicester (GB) : Un jeune homme inculpé pour avoir jeté une tête de porc devant une mosquée

Grande-Bretagne. Après la découverte d’une tête de porc devant un lieu de culte musulman, un jeune homme de 23 ans vient d’être mis en examen.

Nouvel acte islamophobe en Grande-Bretagne, plus précisément à Thurnby Lodge, dans la ville de Leicester.

Au lendemain de Noël, à l’heure de la prière d’avant l’aube (fajr), des fidèles ont découvert une tête de porc devant les locaux qu’ils utilisent comme lieu de prière. Le bâtiment cristallise toutes les tensions depuis qu’une association musulmane humanitaire, As-Salam Trust, à faire savoir qu’elle comptait l’acquérir pour y développer ses activités au service des plus démunis de la ville. [...]

Samedi, dans la soirée, la police de Leicester annonçait sur son site qu’un homme de 23 ans, arrêté vendredi, a été mis en examen. Deux jours plus tôt, une femme de 40 ans et deux hommes de 37 et 46 ans, soupçonnés d’avoir un lien avec l’incident, ont également été arrêtés. [...]

Al-Kanz et Dailymail

Tout est bon dans le cochon, le meilleur ami de l’homme

Depuis plus de 10 000 ans, ils vivent en étroite relation : une analyse du génome du porc publiée mercredi par la revue Nature, la plus complète jamais réalisée, révèle de nouvelles analogies avec l’homme, confirmant l’intérêt de cet animal comme modèle pour la recherche biomédicale.

Les scientifiques ont comparé le génome du porc domestique (Sus scrofa domesticus), que l’on retrouve communément dans les fermes, avec celui de 10 races de sangliers présents en Europe et en Asie. Ils ont également comparé son génome avec celui de l’homme, de la souris, du chien, du cheval et de la vache.

Le cochon et son cousin le sanglier partagent beaucoup de points communs avec les humains: ils savent s’adapter, colonisent des territoires et nuisent souvent à leur propre habitat; ils se laissent domestiquer, mais retournent à la vie sauvage quand les conditions s’y prêtent…

Le porc est également proche de l’homme d’un point de vue anatomique et physiologique, et il est déjà utilisé pour soigner les humains : chirurgie cardiaque (valves aortiques), production d’héparine (anticoagulant)… Cette proximité en ferait aussi un bon candidat pour les greffes d’organes.

L’analyse génomique révèle de nouvelles similitudes avec l’homme qui l’a domestiqué il y a quelque 10 000 ans. Les chercheurs ont ainsi identifié chez l’animal un certain nombre de mutations impliquées dans des maladies humaines, comme l’obésité, le diabète ou encore les maladies de Parkinson et d’Alzheimer.

Le porc pourrait donc s’avérer « un modèle utile » pour étudier ces maladies humaines et leur traitement.

(…) Midi Libre

Merci à MadeInCH et Natacha 3