Immigration : Eric Zemmour Vs Syndicat de la magistrature (rediff)

Lundi 27 janvier, Eric Zemmour dénonce dans sa chronique sur RTL les juges qui ont libéré les Kurdes débarqués sur la plages corses. accusant certains magistrats d’user de leurs fonctions à des fins partisanes en raison de leur appartenance syndicale, et ce faisant de « mener une guerre contre les gouvernements essayant d’endiguer l’immigration clandestine », en « s’amusant à libérer des clandestins ».

Il a notamment reproché aux juges de « dénicher l’erreur de procédure qui ruinera le travail policier », de « défaire par leur pinaillage juridique le travail policier », tout en se « drapant dans le respect du droit alors qu’ils prêchent la morale droit de l’hommiste », de « faire jouer les conventions européennes contre le droit national , alors qu’ils jugent au nom du peuple français ». L’Union des syndicats de magistrats, le plus gros syndicat de la profession, a réagi violemment en exigeant du Ministre de la Justice des sanctions contre le journaliste.

L’occasion de revenir sur l’affaire en confrontant les propos de M. Zemmour avec ceux des membres du syndicat incriminé.

http://www.dailymotion.com/video/xc2r4q

Via French Carcan

Quimper : 2 clandestins Mongols avec des dizaines d’objets volés

Un homme et une femme ont été interpellés, lundi, zone de Gourvily. Dans le coffre de la voiture, des objets volés ont été découverts.

Lorsque les agents ont demandé leurs papiers, ils n’en avaient pas à présenter. « Ils sont en situation irrégulière sur le territoire français », expliquait hier soir la substitut du procureur de Quimper.

C’est en demandant d’ouvrir le coffre de la voiture que la découverte d’une petite caverne d’Ali Baba a été faite : trois Ipad, des lunettes de la marque Chanel, des vêtements et des bouteilles d’alcool.

Des dizaines d’objets dont la provenance n’a pas pu être communiquée par les deux ressortissants mongols. « Ils sont probablement volés », a ajouté le parquet. [...]

Ouest France
(Merci à Dieub29150)

Paris : les touristes, cible privillégiée des pickpockets (Vidéo)

Les millions de touristes qui transitent chaque année dans la capitale se retrouvent être la cible de groupes organisés de pickpockets. Les auteurs de ces vols sévissent en bande organisée et appartiendraient à des gangs de mineurs venus de l’Est.

Angers : Militants du Front national et défenseurs des sans-papiers se font face

Ce mercredi soir, à Angers, devant la préfecture de Maine-et-Loire, un cordon de policiers sépare les manifestants. D’un côté, une vingtaine d’adhérents du Front National jeunesse (FNJ). De l’autre, une cinquantaine défenseurs des sans-papiers.

« Le Front National est venu narguer les défenseurs des sans-papiers », s’agace un militant du RUSF. « Absolument pas, assure Jean-Eudes Gannat, responsable du FNJ. On est là pour dénoncer la corruption UMP et PS, demander la démission du gouvernement Ayrault et la dissolution de l’assemblée ».

Yoann, militant au RUSF, s’étonnait un peu de la présence de la présence du FNJ : « On vient tous les mercredis à la même heure ! Pour défendre deux étudiants : Francis un Malgache sans-papiers, expulsable, et Djelika, pas expulsable car Malienne, mais dont on demande la régularisation… »

Ouest France

Chômage en Arabie Saoudite : Les travailleurs étrangers «irréguliers» sous menace d’expulsion

Le roi Abdellah d’Arabie saoudite offre une amnistie temporaire aux travailleurs étrangers immigrés : il leur donne trois mois pour régulariser leur situation, avant d’entamer les arrestations et expulsions. Dans un contexte de chômage de masse, le royaume veut moins d’immigrés. Plusieurs dizaines de milliers de Marocains travaillent aujourd’hui dans le royaume et craignent d’être expulsés.

Au total, près de la moitié des Saoudiens serait au chômage, alors que le pays comptabilise 30% de travailleurs étrangers essentiellement venus d’Asie et des autres pays arabes.

En Arabie Saoudite, la politique migratoire connaît les mêmes mécanismes qu’en Europe : avec le chômage, le royaume veut réduire l’immigration. Samedi 6 avril, le roi Abdellah a décidé de laisser 3 mois aux travailleurs étrangers pour régulariser leur situation, rapporte Reuters. En ligne de mire, les près de 8 millions d’étrangers, sur 27 millions d’habitants, qui vivent en Arabie Saoudite à la faveur de la rente pétrolière. Parmi eux, près de 60 000 Marocains, cette année, selon le Salon Maroc Property Expo, 28 000, en 2005, selon le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération. […]

Entrée en application en 2011, la « Nitaqat Law » oblige les entreprises du Royaume à recruter entre 5 et 30% de leurs employés parmi les Saoudiens. L’explosion démographique a été plus rapide que la croissance des revenus liés au pétrole. La croissance du pays est faible et engendre mécaniquement une augmentation du chômage. […]

yabiladi

Grande-Bretagne : Le statut des élèves étrangers pourrait être vérifié par les écoles

Le gouvernement britannique étudie la possibilité de permettre aux écoles de vérifier le statut d’immigration de leurs élèves, révèle le quotidien The Guardian.

A en croire une série de mails qui ont fuité, cette proposition est étudiée par le groupe inter-ministériel (IMG) sur l’accès des migrants aux prestations et aux services sociaux.
The Guardian rapporte que ces mails «laissent à penser que l’IMG étudie la possibilité d’interdire l’accès à l’école aux enfants d’immigrés illégaux. Toutefois, les fonctionnaires [du ministère de l’Education nationale] ont prévenu que dans ce cas, le Royaume-Uni serait en infraction avec l’article 28 de la Convention des Nations Unies sur les droits de l’enfant.»

presseurop

Quatre proxénètes d’un réseau rom écroués à Toulouse

Trois hommes et une femme ont été écroués samedi soir à Toulouse pour « proxénétisme aggravé en bande organisée » et deux autres femmes, également mises en examen, ont été placées sous contrôle judiciaire, selon une source judiciaire. Ces six personnes font partie d’un réseau de Roms démantelé jeudi par la police toulousaine.

Les trois hommes âgés d’une trentaine d’années dirigeaient le réseau et les trois femmes mises en examen, âgées de 38, 29 et 19 ans les aidaient à « tenir » une douzaine de filles.

Les proxénètes faisaient venir les femmes de Roumanie pour les mettre sur le trottoir le long d’un grand axe entre le centre ville et le périphérique nord.
Leurs activités exaspéraient les riverains qui avaient signé des pétitions
et organisé des manifestations.

TF1

Un avocat soupçonné d’aide au séjour irrégulier de clandestins écroué

Me André Mikano, 45 ans, a été mis en examen pour aide au séjour irrégulier et complicité d’aide au séjour irrégulier. Il a été placé sous mandat de dépôt.

Son avocat Jeffrey Schinazi a fait appel avec un référé liberté pour contester cette décision qui est, selon lui, «injuste» et marquée par «une absence de neutralité et d’objectivité».

Son client avait été interpellé à son domicile parisien mercredi matin dans le cadre d’une commission rogatoire d’un juge d’instruction du tribunal de grande instance de Bobigny.

Il est connu comme spécialiste de la défense des étrangers en zone de rétention à l’aéroport de Roissy-Charles De Gaulle.

DNA

——————-

Cet avocat avait déjà été inquiété pour les mêmes motifs en 2010 :

Un avocat du barreau de Bobigny (Seine-Saint-Denis), mis en examen le 28 mai pour aide à l’entrée et au séjour irrégulier d’étrangers en France, a vu son contrôle judiciaire renforcé après un appel du parquet, avec une interdiction de se rendre en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de- Marne. L’avocat, André Mikano, 42 ans, connu pour être spécialisé dans la défense des étrangers en zone de rétention à l’aéroport de Roissy – Charles-de-Gaulle, avait été mis sous contrôle judiciaire mais n’avait pas été placé en détention provisoire.
Le parquet de Bobigny avait fait appel de cette décision, le 31 mai. C’est au cours d’une enquête sur une filière d’immigration clandestine marocaine, entreprise en octobre 2009 avec l’arrestation de deux personnes, que l’avocat a été identifié. Des écoutes téléphoniques ont montré qu’il était en relation avec les membres de la filière avant et pendant l’arrivée des clandestins sur le territoire français. Aux domiciles personnel et professionnel de l’avocat, les enquêteurs ont saisi notamment 205 000 € et 47 615 $.

Le Parisien

Photo du dîner annuel de l’association des Avocats d’origine Africaine,
Caraïbéenne et Maghrébine du Barreau de Paris du 27 octobre 2004 (André MIKANO est à gauche de l’image)

Merci à natacha3 pour l’image.

Un important réseau de faussaires congolais démantelé en région parisienne

La police a interpellé douze Congolais qui falsifiaient toutes sortes de documents pour obtenir des titres de séjour ou faire des escroqueries au crédit. Fiches de paie, avis d’imposition, extraits de naissance…: les faussaires falsifiaient tous les papiers officiels.

Ce grossiste travaillait pour des compatriotes, et plus largement pour des Africains subsahariens, venus clandestinement en France pour y résider de façon durable.

À l’aide d’ordinateurs, d’un jeu de clefs USB renfermant toutes les matrices de papiers officiels, de plastifieuses ainsi que de grosses presses, cet employé de 55 ans, contractuel dans une collectivité territoriale, contrefaisait et falsifiait à la chaîne des documents plus vrais que nature.

Lors des perquisitions, les policiers ont découvert des passeports, des timbres fiscaux, des livrets de famille, des avis d’imposition, des justificatifs de domicile, des fiches de paie ou encore des extraits de naissance. Au total, plusieurs centaines de documents français et congolais trafiqués ont été confisqués. Ils devaient permettre de constituer des dossiers permettant d’obtenir indûment des titres de séjour, de formuler des demandes d’asile abusives ou encore de commettre des escroqueries au crédit. […]

Le Figaro

Cannes : Elles fraudent pour bénéficier des aides sociales et de l’AME

Une dizaine de salariées interpellées à Cannes et Nice. Avec de faux papiers portugais, elles touchaient des prestations sociales. Avec leurs vrais passeports, elles bénéficiaient de l’aide médicalisée.

C’est sans doute la partie émergée de l’iceberg. Mais les enquêteurs de la Brigade mobile de recherche cannoise ont mis le doigt sur une véritable filière azuréenne clandestine, en interpellant une dizaine de Cap-Verdiens à Cannes et Nice. Depuis plusieurs années, ceux-ci usaient de faux papiers pour obtenir des aides sociales. Et exploitaient leurs vrais passeports pour bénéficier de l’aide médicale d’État réservée aux plus démunis. [...]

Nice Matin

Tunis : la caravane des sans papiers fait demi-tour ! (vidéo)

Le 24 mars 2012 La coalition européenne des sans papiers a pris l’initiative d’organiser une caravane européenne qui a été accueillie par les associations belges, françaises et italiennes. Cette caravane est composée de 50 internationaux dont 14 sans papiers ouest africains et un Tunisien qui ne nécessitaient aucun visa pour entrer en Tunisie.

0’54 min: Partout où on est passé (ndlr: en Europe) y’a pas eu de frontière…la seule vraie frontière ça se situe en Tunisie.

La caravane a pris le bateau de Gênes le 23 mars 2013 pour participer au forum social mondial à Tunis. Des courriers ont été envoyés aux différents gouvernements français, italien et tunisien ainsi qu’à Frontex afin de les informer de cette initiative.

Ils sont arrivés le 24 mars 2013 au port de Tunis et le gouvernement tunisien n’a pas posé de difficultés pour les accueillir. Par contre, l’armateur a refusé le principe de les ramener en Italie à la fin des travaux du FSM en s’abritant derrière la législation internationale maritime qui le sanctionnerait à des pénalités financières.

Les militants de la caravane ont été contraints de reprendre le bateau et sont actuellement en mer vers l’Italie. Les 14 militants sans papiers courent, à leur arrivée en Italie, de très graves risques d’être placés en centre de rétention et expulsés. Le comité préparatoire du Forum Social Mondial Tunisie 2013 constate le caractère discriminatoire de cette situation, inique et contraire à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui prévoit le droit de quitter tout pays y compris le sien.

Le comité préparatoire du Forum Social Mondial Tunisie 2013 condamne fermement les législations nationales, européennes et internationales qui sanctionnent les migrants. Nous mettons le gouvernement italien face à ses responsabilités concernant le sort de ces militants.

RESF