Chelles : incendies en série la nuit du réveillon

Dans la nuit de mardi à mercredi, à Chelles, trois jeunes sont soupçonnés d’avoir été à l’origine de trois incendies, le long de l’avenue des Sciences. C’est d’abord une pelleteuse qui a brûlé vers 5 heures du matin, puis une poubelle et enfin une Renaut Twingo.

Aperçu par des témoins et par les policiers, un jeune a été interpellé. En revanche, les deux autres suspects n’ont pas été interpellés.

Parisien.fr – merci antibarbare

Chelles : les Roms relogés par la préfecture ont fui leurs hôtels pour retourner dans les bois

Expulsées de terrains chellois, des dizaines de familles ont quitté leurs hôtels et se sont réfugiées dans des bois de Seine-Saint-Denis.

Quelques jours avant Noël, la centaine de Roms qui avaient établi un camp cinq à six mois plus tôt à Chelles était expulsée. Les « mesures d’accompagnement » promises par la préfecture ont échoué, les Roms ayant rapidement fui les hôtels où ils avaient été placés.(…)

D’après Virginie, adhérente de l’association RomEurope, l’immense majorité Lire la suite

Chelles (77). Deux femmes en niqab verbalisées au centre commercial (màj)

Addendum 17.01.2013
[...] Ce mercredi soir, une source confirme à Metro l’information et précise : « Il y avait deux femmes en niqab. Cela a eu lieu aujourd’hui [mercredi 16 janvier 2013, ndlr] dans l’après-midi.Ca a été vite fait. Une quinzaine de policiers sont intervenus. »

MetroFrance

—————————————

Une Tunisienne de 57 ans venue faire ses courses au Carrefour du centre commercial Chelles 2 , à Chelles, en niqab, un voile couvrant la totalité du corps et ne laissant voir que les yeux, a créé l’émoi dans les rayons du magasin.

Certains clients choqués par cet accoutrement interdit dans un lieu public par la loi Copé l’ont signalée à la sécurité du magasin, qui a appelé la police nationale.

[...] Elle a ensuite été conduite au commissariat où elle s’est vue infliger une amende (150€) pour port du voile intégral dans un lieu public.

Le Parisien

Violente rixe à Paris entre Tchétchènes et jeunes de banlieue : 10 arrestations

Dix personnes ont été interpellés et placées en garde à vue après une violente rixe qui a éclaté dans la nuit d’hier à aujourd’hui dans le quartier de Pigalle à Paris, a-t-on appris de sources policières. Parmi les 10 personnes interpellées figurent deux Tchétchènes -dont l’un âgé de 15 ans-, un Géorgien et sept Français originaires de Chelles (Seine-et-Marne), selon l’une des sources.

Pour une raison encore indéterminée, une bagarre a éclaté vers une heure du matin au niveau de la Place Anvers dans le IXe arrondissement parisien, opposant « visiblement des personnes originaires des pays de l’Est et des jeunes de banlieue », selon une source proche de l’enquête. Des policiers à proximité ont pu intervenir rapidement, prévenus par des témoins de la violence de la bagarre. [...]

Le Figaro

Hollande signe les 12 premiers emplois d’avenir à Chelles en Seine-et-Marne (vidéo)

Le président François Hollande a signé jeudi à Chelles les douze premiers emplois d’avenirs, un nouveau dispositif destiné à insérer des jeunes pas ou peu qualifiés dans le monde du travail. Que sont ces nouveaux contrats?

L’objectif du gouvernement est de parvenir à la signature de quelque 100.000 emplois d’avenir en 2013 et d’atteindre le chiffre de 150.000 à compter de 2014.

Extrait du discours de François Hollande.

France3

Chelles (77). Sécurité : la Poste sort les boîtes aux lettres des halls

Depuis l’agression d’une factrice en août dans l’un des immeubles, le courrier n’est plus distribué cité Schweitzer-Laennec. Les habitants dénoncent une stigmatisation.

Schweitzer-Laennec, à Chelles, est le seul quartier de Seine-et-Marne où le facteur ne passe plus, depuis l’agression en août dernier d’une factrice dans un hall d’immeuble. Par mesure de sécurité, la Poste a décidé d’y interrompre la distribution du courrier dans les boîtes aux lettres. Depuis deux mois, quelque 300 locataires devaient donc se déplacer jusqu’au centre de tri situé à plus de vingt minutes à pied pour récupérer leurs lettres.

Pour sortir de l’impasse, la Poste a recours à un dispositif exceptionnel : des boîtes aux lettres groupées ont été installées à l’extérieur des immeubles. Des cidex existent ailleurs pour faciliter la tournée des facteurs, notamment à l’entrée de lotissements, de cours communes — fréquentes en Brie — ou de résidences fermées. Mais de l’aveu de la Poste, la cité Schweitzer-Laennec est le seul cas dans le département où cette mesure a été prise pour « mieux assurer la sécurité des agents ».

Cette mesure est loin de faire l’unanimité parmi les habitants. « Après nous avoir coupé le courrier pendant deux mois, c’est une nouvelle façon de faire de nous un cas d’exclusion », tempête Nadia, une locataire, en découvrant les nouvelles boîtes aux lettres installées la semaine dernière sur la pelouse, à quelques mètres des entrées d’immeubles. « Ça nous stigmatise un peu plus » lâche un autre locataire. Comme d’autres, il s’alarme : « Regardez, ces boîtes sont exposées à la vue de tous, n’importe qui peut y passer la main et récupérer notre courrier, ce n’est pas du tout rassurant pour nous. »

La semaine dernière déjà, plusieurs locataires s’inquiétaient des risques de dégradations. « Ça n’a pas loupé, ce week-end plusieurs de ces boîtes aux lettres ont déjà été cassées, vandalisées. » Tant et si bien que la Poste a dû différer la remise des clés et le retour de la distribution du courrier, prévu à l’origine ce mardi.

(…) Le Parisien

Chelles (77) : Feu vert à l’extension d’une mosquée

Le conseil municipal de Chelles (Seine-et-Marne), dont le maire est Jean-Paul Planchou (PS) vient de rendre constructible un parking attenant, ouvrant ainsi la voie à une extension d’un bâtiment qui sert et servira de lieu de culte aux musulmans de la ville. Cette extension permettrait également de développer les activités culturelles de la mosquée.

La mosquée actuelle de Chelles est t trop petite pour accueillir l’ensemble des fidèles, particulièrement lors de la prière hebdomadaire du vendredi.

Cette ville de Seine-et-Marne est la plus peuplée, dont 10% de ses 53 000 habitants sont de confession musulmane, selon l’association cultuelle et culturelle islamique Abou Bakr Essedik.

La structure propose déjà des visites guidées pour les lycéens de la ville, des journées portes ouvertes et des initiations à la culture islamique. «Nous aimerions également développer une initiation à l’éducation civique et mettre en place une aide à l’insertion professionnelle. Deux projets qui sont compris dans les plans de l’agrandissement», déclare Mustapha, un membre de l’association.

saphirnews

Chelles (77) : Un 2éme incendie criminel ravage une école

Un incendie d’origine encore indéterminée a partiellement détruit une école dans la nuit de samedi à dimanche à Chelles (Seine-et-Marne). Le feu a ravagé près de 1000 m2 dans le groupe scolaire Fournier. Aucun blessé n’est à déplorer. C’est la deuxième fois depuis février que cet établissement du quartier Périchelles est la proie des flammes.

Le Parisien

Chelles (77) : Un jeune homme abattu en pleine rue

Un jeune homme âgé de 23 ans a été abattu vendredi soir à Chelles (Seine-et-Marne) en pleine rue à la suite d’un différend dont l’origine est indéterminée et ses agresseurs ont été interpellés, a-t-on appris samedi de source policière.

L’homicide s’est produit vers 23H00 rue Turgot à Chelles, un individu a tiré sur la victime «suite à un différend», a indiqué cette source. La victime, un jeune majeur qui était connu des services de polices, a été abattu avec un fusil à pompe alors qu’il venait demander des explications, a expliqué cette source. [...]

Est Républicain

Chelles (77) : un chauffard de « Montfermeil » tue trois personnes dont une mère et sa fille de 2 ans

Un automobiliste a percuté un abribus à Chelles (Seine-et-Marne) samedi à 19h45, tuant trois personnes, et en blessant deux autres. Selon nos informations, l’homme avait bu. Il a été interpellé et placé en garde à vue. Parmi les morts figurent une mère et sa fille âgée de 2 ans. Le père de l’enfant a, quant à lui, été blessé.Selon les premiers éléments de l’enquête, le chauffard, venu de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), a tenté de s’enfuir à pied après l’accident qui s’est produit dans la cité des Coudreaux.

Le Parisien