Il fait du chantage à un responsable de chantier pour qu’il recrute des « jeunes » (vidéo)

Hier, M6 proposait le magazine  » 66 minutes « , présenté par Xavier de Moulins. L’un des sujets était intitulé « Vols, agressions, racket : chantiers en danger ».

Les caméras ont rencontré des ouvriers et des responsables de chantiers qui sont harcelés par des habitants de cités avoisinantes.

L’un d’entre eux a choisi de faire du chantage afin qu’un responsable de chantier recrute des jeunes issus des cités.

« Sérieux, vous venez ici, vous travaillez chez nous. On ne travaille pas. Et, en plus, vous nous prenez pour des cons. Alors ça, c’est le monde à l’envers. Il n’y a personne des cités. Il y a que des Portugais et des Noirs », lâche-t-il. [...]

Et d’ajouter : « C’est soit il paie maintenant une amende de 15.000 euros par mois. Ou il me fait travailler dix jeunes des cités ».

Morandini

Béziers/rugby : Ménard vainqueur, Boudjellal ne viendra pas (màj RTL)

Addendum 01/04/14

Le Choix de Yves Calvi du 1er avril 2014

« Le FN, c’est la politique pour les nuls. » – Mourad Boudjellal


Mourad Boudjellal : « Le FN, c’est la politique… par rtl-fr

31/03/14

C’est officiel : le Rugby Club Toulonnais, qui devait jouer un match amical cet été contre l’ASBH, ne viendra pas à Béziers. Une décision que le président Mourad Boudjellal a confirmée lundi. [...]

Une déclaration qui n’a pas manqué de faire réagir Cédric Bistué, le président de l’ASBH : « Cette décision m’attriste car c’était une initiative de sa part. Je suis donc très déçu car cela aurait été une belle fête pour les supporters. Economiquement parlant, cela nous aurait aussi fait du bien. Je respecte sa décision mais je trouve dommage de mélanger politique et sport« .

Midi Libre

29/03/2014

Mourad Boudjellal s’explique dans les GG !

Addendum 28/03/14

RMC a recueilli les dires de Mourad Boudjellal.

« Moi j’ai une équipe multiraciale qui n’a rien à faire au milieu d’un public qui serait à 50 % en train de compter les noirs et les Blancs. » – Mourad Boudjellal

Lire la suite

Festival d’Avignon : Olivier Py « soulagé » (màj)

Addendum 31/03/14

Le directeur du festival d’Avignon , Olivier Py, s’est dit dimanche soir « soulagé » par la victoire de la gauche dans la ville et a promis une édition 2014 « tournée vers la conscience politique ».

« Demain, Avignon va se réveiller et nous saurons que le Front national a fait un score extrêmement important, donc qu’est ce qu’il faut continuer à faire?  Parler, rencontrer, écouter, croire », a réagi Olivier PY, « soulagé » par la victoire de la gauche à Avignon.

C’est pourquoi la programmation, qui n’est pas définitive, prendra en compte les 35,02% obtenus par le candidat Rassemblement Bleu Marine à Avignon, Philippe Lottiaux. « Ce sera à mon avis un festival tourné vers la conscience politique », car, a-t-il jugé, « la culture est un réel obstacle au Front national en termes philosophiques mais aussi de manière pragmatique ».

« Face au Front national, le silence n’est jamais une bonne stratégie, jamais. Donc, si les politiques ne veulent pas crier haut et fort qu’ils sont contre le Front national, il faut que la société civile se réveille et le fasse », a précisé le dramaturge. [...]

Morandini

27/03/14

Le directeur du festival d’Avignon est sous le feu des critiques après avoir évoqué une délocalisation de l’événement en cas de victoire de l’extrême-droite aux municipales. Il répond aux attaques dans une interview au Nouvel Observateur.

«Un déni de réalité». Ainsi Olivier Py qualifie-t-il les critiques qui lui ont été adressées par des personnalités du monde du théâtre. Son évocation d’une délocalisation du Festival d’Avignon en cas de victoire du FN aux municipales a déclenché la colère de bon nombre d’acteurs de la vie artistique locale. «Une fuite», selon la maire d’Avignon, un «manque de respect aux Avignonnais», a renchéri un collectif d’artistes permanents d’Avignon. Une volonté de «réveiller» les abstentionnistes, justifie quant à lui Olivier Py dans une interview au Nouvel Observateur . [...]

L’homme de théâtre ne s’en cache pas : il a «du mépris pour les idées du FN». «Front national, ce nom veut bien dire quelque chose, non?, interroge-t-il. François Mitterrand ne disait-il pas que dans le mot “national” il y a nationalisme, et le nationalisme, c’est la guerre? Le Front national entretient un climat de haine.» [...]

«Je ne prendrai pas la responsabilité historique d’asseoir Marine Le Pen et Jean Vilar à une même table», résume-t-il. «Je suis élu par un conseil d’administration, et je le convoquerai en réunion d’urgence, si besoin, au lendemain des élections municipales», lance-t-il en réponse à la présidente du FN qui l’a réduit au statut de «salarié» du festival. [...]

Olivier Py se dit néanmoins «perplexe» en constatant que sa posture ne fait pas «l’unanimité à gauche». «Ma position a fait tomber les masques», juge le directeur, rappelant que maintenir coûte que coûte la manifestation à Avignon avec une municipalité FN reviendrait, selon lui, à «une imposture».

«Cela signifierait travailler avec le Front national, collaborer avec lui. Encore une fois, je ne veux pas mettre, je ne mettrai pas, le Festival d’Avignon au service d’une idée nationale», martèle le nouveau patron du festival d’Avignon.

Le Figaro

26/03/14

« Monsieur Py est nommé, c’est un salarié. Par conséquent il n’est pas propriétaire du Festival d’Avignon. Ce festival appartient à tous les Français. S’il n’est pas content, qu’il démissionne et un autre le remplacera », a déclaré Marine Le Pen sur France Info à propos du directeur du Festival d’Avignon qui menace de retirer le festival de la ville si le FN remporte la mairie.

TF1 News

24/03/14

 ________________________________

14h15. Si le Front National l’emporte au deuxième tour des municipales à Avignon, le festival n’aura «aucune autre solution» que de «partir», affirme sur France Info son directeur Olivier Py. «Je ne me vois pas travaillant avec une mairie Front national. Cela me semble tout à fait inimaginable. Donc je pense qu’il faudrait partir. Il n’y aurait aucune autre solution», ajoute-t-il.

Addendum :

Avignon est sur la liste des villes que le Front national peut espérer gagner dimanche prochain. Une victoire aurait des conséquences sur le Festival d’Avignon qui est à la fois l’évènement le plus prestigieux de la ville et son poumon économique.

Le directeur du festival, Oliver Py est formel, si le Front national gagne Avignon le Festival partirait, il l’a dit en exclusivité à Thierry Fiorile.

France info

                                                  

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a lancé un « appel à la vigilance contre la censure » dans les bibliothèques des villes où le Front national prendrait le pouvoir à l’issue des municipales.

« Du point de vue de la culture, c’est extrêmement inquiétant car nous avons pu voir dans un passé récent, dans les villes gérées par le FN, des atteintes à la liberté vis-à-vis des institutions culturelles, dont les bibliothèques », a dit Mme Filippetti devant quelques journalistes, en marge d’une intervention au Salon du livre de Paris. « Nous serons extrêmement vigilants et intraitables », a encore affirmé la ministre.

« Le livre est un pilier du combat républicain ».

Un rapport de l’Inspection générale des Bibliothèques publié en 1996 avait révélé que le maire FN d’Orange Jacques Bompard avait fait retirer de la bibliothèque municipale des ouvrages taxés de « mondialisme » ou d’ »atteintes aux bonnes moeurs ».

Le Fig éco

 

 

Municipales : des candidats FN forcés de se retirer sous la pression des mairies PS ? (RMC)

Les GG de RMC abordent le cas de ces personnes inscrites à leur insu sur des listes FN, notamment en Seine-Maritime. Le directeur de campagne Nicolas Bay dénonce les pressions des municipalités socialistes sur les colistiers FN pour qu’ils se retirent. Avec Johnny Blanc, père Patrice Gourrier et Jacques Maillot.

« Nous recevons des témoignages de nos colistiers qui ont subi des pressions, méthodiquement organisées par les municipalités socialistes. [...] Le maire (socialiste) ou quelqu’un de son équipe vient à son domicile et dit : ‘Bonjour Monsieur, vous êtes bénéficiaire actuellement d’un logement social, et vous vous mettez sur une liste du Front National ? Vous croyez que c’est vraiment prudent ?’. » – Nicolas Bay

Italie : des immigrés se cousent la bouche pour protester contre leur sort (màj)

Addendum 27/01/14

Treize immigrants marocains enfermés dans un centre de rétention de migrants dans la banlieue de Rome ont cousu leurs lèvres pour protester contre la longueur de leur rétention, cette manifestation étant la seconde de ce type, ont rapporté dimanche les médias italiens.

Agés de 20 à 30 ans, ces hommes avaient déjà cousu leurs lèvres en décembre dans le même but au cours d’une première manifestation qui avait duré une semaine. Ils avaient mis fin au mouvement après avoir reçu l’assurance que leurs dossiers seraient rapidement traités par les autorités.

« J’espère que le Parlement tiendra sa parole et approuvera rapidement les textes pour mettre fin à cette situation honteuse », a lancé Angiolo Marroni, qui s’occupe des prisonniers dans la région du Lazio. [...]

Morandini

22/12/13

Quatre immigrés originaires du Maghreb se sont cousu la bouche samedi pour protester contre leur immobilisation prolongée dans un centre d’accueil à Rome, rapporte l’agence italienne ANSA.

Hebergeur d'imageCes hommes âgés de vingt et trente ans, qui s’étaient cousu la bouche avec un fil extrait d’une couverture et une petite aiguille, ont été pris en charge médicalement. L’un d’eux aurait dû être rapatrié lundi dans son pays. [...]

« Leur révolte nous impose de rouvrir le débat national sur des centres inhumains et une législation qui assimile ceux qui fuient les guerres, la violence et les pauvretés à des criminels de guerre », a réagi le maire de gauche de la capitale, Ignazio Marino. [...]

7sur7

Un Tarnais emprisonné au Maroc pour une relation amoureuse

Une Audi TT, 500 000 dirams (50 000 euros) et un mariage à l’ambassade de France ! Pour Cédric 22 ans, c’est le prix de la liberté.

Ce jeune garçon dont la famille vit à Rabastens, dans le Tarn, s’est installé au Maroc voilà maintenant 18 mois pour développer une entreprise liée à l’informatique. Il dort à la prison de Casablanca depuis le 7 juin.

Voilà un an ce jeune garçon rencontre une jeune fille, Syrene, d’origine tunisienne mais née au Maroc. Ils se croisent, se recroisent et peu à peu leur relation devient plus intime. [...] Fin mai la belle histoire d’amour bascule. Cédric est arrêté par la police marocaine et accusé de viol. «L’accusation de viol n’a pas été retenue à l’issue de l’enquête mais il reste accusé d’agressions sexuelles et de défloration, une circonstance aggravante pour le code pénal marocain», précisent ses avocats.

Fin juillet lors d’un premier séjour au Maroc, ses avocats toulousains ont été confrontés à un système «particulier». «Soit on accepte la négociation et il n’y a plus de poursuite, soit Cédric risque jusqu’à 8 ans de prison», annonce Me Franck. Malgré des conditions de détention difficiles, Cédric refuse de négocier. «Il pense qu’il s’est fait piéger. Et imaginer le contraire est difficile», regrette Me Martin. [...]

La Dépêche du Midi

Un maître chanteur haïtien condamné pour tentative d’extorsion sur Julie Depardieu (màj)

Addendum 29.05.2013 / 23h30
Une vidéo osée, une star et un chantage. Ces ingrédients ont composé un étonnant procès au tribunal correctionnel de Versailles dans lequel l’actrice Julie Depardieu était victime.

Maître Lienard, l’avocat de Julie Depardieu [...]

«Cet homme a mis en danger une vie de couple et de famille. Il s’est comporté comme un profiteur. Il aurait vendu du beurre au marché noir. La victime ne vient pas réclamer la mort du pêcheur. Elle demande 1 euro… non, 1 centime d’euro en réparation.»

Le Courrier des Yvelines

—————————————————

Addendum 29.05.2013 / 18H

Les faits remontent au 14 août 2010. Après une soirée un peu arrosée, la comédienne invite cet homme (connu des services de police pour fournir de la drogue) chez elle pour un dernier verre.

À son réveil le lendemain matin, elle ne se souvient plus de rien, découvre trois préservatifs utilisés à côté de son lit et son invité a disparu.

Le 3 septembre, Nico lui laisse un message sur sa boîte vocale : « J’ai quelque chose de très important. J’ai une vidéo où l’on vous voit dénudée et fumer un gros joint. Peut-être que vous vous en foutez ? Mais un magazine people peut-être pas ? Rien n’est gratuit, je vous demande 130 000 euros. »

Deux semaines plus tard, le maître chanteur réapparaît, expliquant qu’un extrait de la vidéo a été laissé sous le tapis de sol d’un immeuble parisien. Les policiers chargés de l’enquête récupèrent le colis et découvrent sur la vidéo Julie Depardieu fumant un joint. L’écran devient ensuite noir mais on entend un couple en plein ébat.

Le 21 septembre, Nico a abaissé sa demande de rançon de 50 000 euros et ne lui demande plus que 80 000 euros. Il change le lieu de rendez-vous à la dernière minute et, découvrant les policiers qui accompagnent l’actrice, décide de reporter son entrevue. Il sera finalement cueilli chez lui mais le film, lui, aura été détruit entre temps.

Hier, lors de l’audience au tribunal correctionnel de Versailles, le maître chanteur s’est longtemps expliqué comme le rapporte le quotidien :

« C’était une personne connue. Je l’ai filmée pour garder un souvenir avec mon téléphone et puis quand on a fait l’amour, le téléphone est resté allumé. [...]

Voici

——————

Un homme qui menaçait l’actrice Julie Depardieu de diffuser une vidéo filmée chez elle a été condamné à dix-huit mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Versailles.

La justice reprochait à ce Haïtien de 37 ans d’avoir tenté d’extorquer 130000 € à l’actrice, en septembre 2010 à Paris et à Bougival, en échange d’une prétendue vidéo compromettante.

L’homme, âgé de 37 ans, avait commencé à faire chanter l’actrice en septembre 2010. En moins de 10 jours, il lui avait adressé des dizaines de SMS dont de nombreux messages très déterminés et menaçants.

Il réclamait 130 000 € à la comédienne, faute de quoi il menaçait de diffuser dans la presse people une vidéo filmée en août 2010 dans l’appartement de la jeune femme, après une soirée festive.

« Il avait filmé Julie Depardieu pour se faire mousser auprès de son entourage. Certaines personnes lui ont par la suite conseillé d’exploiter les images pour en tirer un profit financier », explique l’avocat du maître-chanteur, Me Alexandra Smadja.

Le Parisien / Ouest France

——————-

Hier, un homme âgé de 34 ans aurait été mis en examen, accusé d’avoir fait chanter Julie Depardieu. L’homme, d’origine haïtienne, exigeait de l’actrice une grosse somme d’argent en échange d’une vidéo de leurs ébats sexuels…

Yahoo.Fr

Montbéliard : plumé par des Africains sur les réseaux sociaux

A Montbéliard (Doubs), un jeune homme de 21 ans croyait avoir trouvé sa douce sur Internet. Après qu’elle l’ait contacté via Facebook le 13 avril, les deux tourtereaux échangent longuement sur leurs passions, leurs envies et leurs projets communs. Séduit, il ne se méfie pas lorsque, quelques temps après, sa correspondante lui propose un strip-tease réciproque

Ce n’est qu’une fois nu comme un ver que le Doubiste réalise qu’il est filmé. [...]

Selon L’Est Républicain, sa belle montre alors son vrai visage. Elle lui envoie des mails assassins et le fait chanter. La vidéo sera diffusée auprès de ses parents, de son entourage et de sites spécialisés s’il ne verse pas plusieurs sommes entre 350 et 500 euros, via un site de paiement sécurisé.

Dans un premier temps, le jeune homme désemparé s’exécute. Puis, après avoir déjà effectué trois versements pour un total de 1 250 euros, il décide de dénoncer le racket à la gendarmerie. Il porte plainte et une enquête est ouverte pour extorsion de fonds.

Dès les premières recherches, les officiers découvrent qu’il s’agit d’un réseau très organisé qui exerce depuis la Côte d’Ivoire avec un système bien rodé. L’identification a peu de chances d’aboutir. [...]

Le Parisien / L’Est Républicain

Déficit. Pour Marine Le Pen, le délai accordé par la Commission européenne n’est qu’un «chantage»

Marine Le Pen a déclaré aujourd’hui que le délai deux ans accordé par la Commission européenne à la France pour ramener son déficit à 3% du PIB n’est qu’un «chantage», en accusant Bruxelles d’assortir ce sursis de conditions «qui annoncent un saccage économique et social».

Selon Marine Le Pen, cette «feuille de route» sera «impitoyable pour les petits, les travailleurs et les retraités» et «ressemblera furieusement à ce qu’ont connu avant nous la Grèce, le Portugal ou l’Espagne».

La présidente du FN appelle à «retrouver notre souveraineté nationale et nous réarmer face aux défis de demain par des frontières, une monnaie et un Etat stratège».

Le Figaro

Piégé sur Internet, l’ado brestois se suicide (Màj)

Addendum du 04 avril 2013
La phase judiciaire est désormais démarrée. Après une enquête préliminaire, qui a conduit à l’inspection du PC de la victime et la mise en contact avec le service juridique de Facebook, le parquet de Brest a ouvert une information judiciaire pour extorsion de fonds.

« Une instruction a été ouverte après clôture de l’enquête préliminaire pour essayer d’identifier les auteurs », a indiqué à l’AFP une source du parquet.

« Ça ne va pas être simple », a-t-on cependant ajouté, expliquant que les auteurs se trouveraient « dans des pays africains ».

Numérama


27 octobre 2012
Sa mère raconte. «Il est rentré du lycée assez tôt ce mercredi après-midi, il finissait à 14h30. Il est monté dans sa chambre, il a pris l’ordinateur portable. Comme pour tous les jeunes, sa chambre était son univers. Je suis montée le voir vers 16h et il m’a dit de le laisser. À 17h, je l’ai vu sortir, discutant au téléphone. Il avait l’air absent». Il sera retrouvé par ses proches moins d’une demi-heure plus tard, entre la vie et la mort, dans le jardin familial. Gauthier décédera une semaine plus tard. Son ordinateur va parler pour combler le silence de l’heure où le drame s’est noué. C’est sur un site de «chat», de discussions entre adolescents, que tout commence.

Le principe est simple. En deux clics, les interlocuteurs, qui ne se connaissent pas, entament une conversation «on-line». Si le contact ne convient pas, on le zappe et on passe au suivant. Le principe se nomme«chatroulette».
Gauthier est entré en relation avec une fille qui, de fil en aiguille, l’a fait dévier sur Facebook. «J’imagine que c’était pour avoir accès à tous ses amis», devine son père. Par webcam interposée, l’adolescent et la jeune fille se sont livrés à un effeuillage corsé à distance. Puis ces mots violents, en anglais: «J’ai une vidéo porno de toi. Si tu ne me donnes pas 200€, je vais détruire ta vie». Et la menace claire de diffuser les images à ses fameux amis si jamais il venait à refuser. C’était quelques minutes avant 17h.

Une plainte a été déposée, contre X. Contre un ordinateur identifié et émettant d’Abidjan (Côte d’Ivoire), avec on ne sait qui derrière. Contre l’une de ces arnaques qui font le pire du net. «On nous a parlé de cette Canadienne qui s’est suicidée après avoir montré sa poitrine. Nous n’avions pas entendu l’information, nous étions dans le service de réanimation», témoignent dignement le père et la mère du jeune homme.

Le Télégramme

Grande-Synthe : Facebook était devenu une arme de chantage pour abuser sexuellement de sa victime

Un Grand-Synthois âgé de dix-sept ans a été interpellé, mardi, dans le cadre d’une série de viols.

Depuis le mois de juillet, il utilisait Facebook comme une menace pour contraindre sa victime, âgée de seize ans, à des relations sexuelles. En plus des viols qui lui sont reprochés, il a été mis en examen, ce matin, pour extorsion. [...]

La Voix du Nord

Merci à French Touch