Film de Caroline Fourest : des militants d’extrême-droite perturbent la projection-débat à Chambéry

Une projection d’un film de la journaliste Caroline Fourest sur le mouvement Femen a été perturbée samedi 2 février au soir à Chambéry par une trentaine de militants d’extrême droite dont Alexandre Gabriac, ex-président des Jeunesses nationalistes et conseiller régional. [...]

Hebergeur d'image« Plusieurs personnes se sont rendues sur la tribune devant l’écran et ont déployé un drapeau français avec une croix celtique. L’une d’elles a voulu arracher le micro des mains de l’organisatrice. Environ 25 personnes ont été sorties de la salle par la BAC (brigade anti-criminalité, ndlr), une à une, puis ont été relâchées. Le film a ensuite débuté, avec une demi-heure de retard », a-t-elle ajouté. [...]

Caroline Fourest a précisé que les policiers étaient déjà postés au cinéma, alertés par l’organisation qui s’était « rendu compte d’un achat groupé de tickets pour cette projection », laissant présager une action. La journaliste devait ensuite animer un débat après la projection de son film « Nos seins, nos armes ».

Selon la journaliste, un des participants catholiques du débat, qui était assis derrière des militants, « très impressionnants », « a tellement eu peur physiquement » qu’il en « tremblait encore » avec « les yeux pleins de larmes ». [...]

Huffington Post

Chambéry: un handicapé filme son altercation avec la police (vidéo)

L’incident fait le buzz sur internet, sous le nom “incivilité d’un fonctionnaire de police envers une personne handicapée”. 102 270 vues depuis dimanche et plus de 600 commentaires.

Sur la vidéo, on voit un véhicule de police garé trop près d’une voiture stationnée sur un emplacement handicapé. Ce jour-là, le 13 décembre à 18 h 30, François Castellazzi, 28 ans, attend 45 minutes sur le parking de Carrefour Chamnord à Chambéry avant de pouvoir remonter dans sa voiture. Au début, il prend son mal en patience. Au bout de dix minutes, il trouve un vigile qui prévient tous les agents de sécurité. Toujours rien. Il finit par appeler la police pour signaler l’immatriculation du véhicule qui le gêne. Quand les policiers finissent par arriver, il leur demande des explications. La scène est enregistrée, à l’insu des forces de l’ordre, et ne se déroule pas comme il l’avait prévu.

La police reconnaît les faits et propose une rencontre de conciliation
« Si le policier s’était excusé, ça en serait resté là et je n’aurais pas posté la vidéo. Mais c’est toute la mauvaise foi qui s’en est suivie qui m’a fait réagir. Le fait qu’il m’explique que je n’étais pas garé sur une place handicapée car la couleur du marquage au sol a changé et devrait être blanche et non bleue, ça a fait monter la pression », explique François Castellazzi.

Jacques Zanalda, directeur départemental de la sécurité publique, l’a contacté dès qu’il a eu connaissance du problème et a mené son enquête. Après identification du fonctionnaire de police et détermination de la nature de l’intervention (affaire de violence), le commissaire a présenté ses excuses à la victime. « Cette personne a très mal vécu cette situation et je le comprends. Il n’a pas compris pourquoi les fonctionnaires avaient mis autant de temps à arriver. Quand on est sur un emplacement handicapé, on doit pouvoir entrer et sortir sans être gêné, c’est normal. »

Quant à l’histoire du marquage au sol, le commissaire l’écarte d’un revers de la manche. « Peu importe la couleur des lignes, le panneau et le logo au sol indiquent qu’il s’agit d’une place pour handicapés. Même si, effectivement, toute nouvelle place pour handicapés comporte désormais des bandes blanches. »

Jacques Zanalda a proposé une rencontre entre les protagonistes. « Le policier sera amené à s’excuser et à s’expliquer sur les circonstances. » Entrevue prévue mardi prochain, à laquelle assistera également le délégué départemental de l’Association des paralysés de France.

Après quoi, François Castellazzi annonce qu’il postera une autre vidéo pour informer les internautes sur la suite de l’incident.

En filmant, François Castellazzi n’a pas voulu piéger les fonctionnaires, ou les discréditer. « C’était pour qu’on me croie, pour me défendre, et pour pouvoir retrouver le fonctionnaire en question si ça se passait mal. » Il ne remet pas du tout en cause, leur mission. « Je comprends tout à fait qu’ils soient en intervention. Mais là, en l’occurrence, leur véhicule empiétait sur ma place et je ne pouvais pas ouvrir la portière. La moindre des choses aurait été de le reconnaître. »

Il a adressé un courrier au commissariat, au préfet et au ministre de l’Intérieur. Mais il ne portera pas plainte. « La justice est suffisamment encombrée comme ça. »

Sa vidéo se veut pédagogique. En introduction, il rappelle à quoi servent ces emplacements et la place qu’il faut pour s’installer sur le siège conducteur quand on est en fauteuil. « Moi-même, avant d’avoir mon accident il y a cinq ans, je ne savais rien de tout ça. Donc si je peux participer à sensibiliser les gens, tant mieux. »

Selon un agent de sécurité du centre commercial, ce serait la deuxième fois dans le mois qu’une personne handicapée n’arrive pas à accéder à sa voiture à cause d’un véhicule de police mal stationné.

Le Dauphiné

Deux groupes de « jeunes » s’affrontent en plein centre-ville de Chambéry

Les passants de la rue Saint-Antoine à Chambéry sont restés stupéfaits devant tant de violence. Ce mardi 10 septembre 2013, aux alentours de 17 h 30, une violente rixe s’est déroulée sous leurs yeux, durant quelques minutes, en plein centre-ville.

Deux groupes de jeunes se sont affrontés sur cette zone piétonne à une heure de grande affluence et proche des Halles. Puis une voiture s’est arrêtée à leur hauteur et un homme en est sorti avec un marteau à la main. Des coups de bâton et de marteau auraient volé et un jeune homme a été blessé.

Le Dauphiné Libéré
(Merci à Natacha3)

Un Congolais en garde à vue après la mort d’une adolescente étranglée à Chambéry

Un Congolais de 26 ans a été placé en garde à vue jeudi après-midi, à l’Hôtel de police de Chambéry, après la mort d’une adolescente de 17 ans retrouvée étranglée à son domicile de Chambéry mardi en fin de matinée.

L’autopsie avait révélé que l’adolescente était décédée par strangulation et un lacet avait été retrouvé à côté du corps qui ne portait, selon le parquet, aucune marque de coup. Toujours selon la même source, aucune trace d’effraction n’avait été relevée dans l’appartement. C’est la mère de la jeune fille qui avait fait la terrible découverte et donné l’alerte.

Le Dauphiné Libéré

Chambéry : Un Camerounais arrêté avec des papiers guatémaltèques

Au cours d’un contrôle des voyageurs du TGV Paris-Milan en gare de Chambéry, vendredi dernier, les fonctionnaires du service de la Police aux frontières de Chambéry, spécialisés dans la détection des faux documents, se sont intéressés de près au passeport guatémaltèque authentique présenté par un passager.

La page d’identité supportant sa photographie leur apparaissait totalement contrefaite. L’homme, âgé d’une quarantaine d’années et résidant en région parisienne, a fini par reconnaître une identité camerounaise et sa clandestinité en France. [...] Les enquêteurs ont également découvert le reste de la panoplie – constitué d’une carte d’identité et d’un permis de conduire guatémaltèques contrefaits – et l’existence de trois alias utilisés lors de précédentes arrestations pour entrée et séjour irréguliers, conduite sous l’empire d’un état alcoolique et recel de vol. Il s’est avéré également qu’il était recherché pour exécuter une peine de prison de quatre mois prononcée en septembre 2011 par le tribunal correctionnel de Paris, pour détention et usage de faux documents administratifs, le plaçant en état de récidive légale. [...]

Le Dauphiné Libéré

Chambéry : comment ils s’en sont sortis après la prison

Rachid (1), 29 ans : « Quand tu sors, t’as envie de tout casser, de faire pire que ce que tu as déjà fait » [...]

Baptiste (1), 25 ans : « J’ai une fille et une envie de m’en sortir, alors j’ai vite cherché du boulot » [...]

Le Dauphiné Libéré

(1) Prénoms modifiés

Merci à Mielrubis

Chambéry. Sortie-loisir proposée par la mairie : Découvrir le parcours de migrant

Jeu « parcours de jeunes migrants »: Mettez-vous dans la peau de jeunes migrants et découvrez les différentes étapes qui vous attendent jusqu’à votre installation en France. Ce jeu permet de sensibiliser des publics aussi jeunes qu’adultes sur les parcours difficiles de migrations, de s’interroger sur nos propres représentations et d’humaniser des situations singulières qui n’apparaissent pas derrière des termes tels que «sans-papiers», «étrangers», «réfugiés», «regroupement familial», etc.

Programme 2012 – mairie de Chambéry

Merci à Padmé

Chambéry (73) : Des sangliers pour les personnes défavorisées

Les bêtes, abattues mercredi en plein centre-ville de Chambéry, ont été léguées à un restaurant social.

C’est une histoire incroyable que révèle Le Dauphiné Libéré. Une chasse insolite qui va faire la joie des plus démunis. Deux sangliers ont été donnés jeudi à l’association La Cantine savoyarde, installée à Chambéry.[...]

Le Figaro

(merci à Joyeux luron)

Savoie. L’arrestation mouvementée des trafiquants de drogue minute par minute

La brigade des stupéfiants de Chambéry a démantelé un trafic d’héroïne sur le bassin chambérien et aixois en arrêtant deux trafiquants présumés d’origine albanaise. Les images d’une arrestation mouvementée qui remonte au 10 juillet dernier n’ont été rendues publiques qu’aujourd’hui car entre temps les enquêteurs ont pû interroger une trentaine de leurs clients et remonter une partie de la filière. Le frère aîné a reconnu opérer sur Chambéry et se fournir auprès d’un autre Albanais à Annemasse en Haute-Savoie.

Le dauphiné

Afghanistan : un soldat français tué et un second blessé

Un sous-officier français du 13e bataillon de chasseurs alpin de Chambéry a été tué au cours d’une opération de l’armée afghane dans la province de Kapisa (est de l’Afghanistan), a annoncé l’Elysée mardi dans un communiqué. (…)

Midi Libre

Chambéry : Feux de poubelles et d’abris de bus

Feux de poubelles, d’abris de bus, interpellation, la nuit de lundi à mardi a été agitée sur les Hauts de Chambéry et plus particulièrement rue du Mâconnais. Au total, une vingtaine de containers poubelles auraient été incendiés, deux voitures endommagées par les flammes et les vitres de deux abris de bus brisées. [...]

Les riverains, excédés, ont décidé, cette fois-ci, de ne pas laisser ces faits délictueux impunis. Ils ont été en mesure de donner aux policiers la description de plusieurs suspects. Deux ont été interpellés, peu après rue du Pré de l’Âne, ils sont âgés de 16 et 17 ans et demi. [...]

Le Dauphiné Libéré

Chambéry : Des pompiers et des policiers caillassés

«On ne peut qu’être consterné par ce qui est arrivé hier et on ne peut que condamner cet acte. Mais on espère qu’il était isolé, pour preuve il n’y a pas eu d’autre événement de ce type à répétition dans la même nuit, et qu’il ne se reproduira pas prochainement », réagit le directeur départemental adjoint des pompiers de la Savoie, le colonel Langlais, à la suite du caillassage d’un véhicule de secours qui éteignait un feu de voiture sur les Hauts de Chambéry dans la nuit de mercredi à jeudi.

[...] Là où un véhicule était signalé en flammes hier aux environs de 3 h 30. Ils ont été atteints par des jets de pierres. L’un des soldats du feu aurait été touché à l’épaule, l’autre à la jambe. Les projectiles ont visé également les policiers arrivés sur les lieux dans le même temps. Le véhicule de pompiers a été assez sérieusement endommagé par les cailloux lancés délibérément par plusieurs individus apparemment. [...]

Le Dauphiné Libéré