Scandale en Suède autour de Tintin ?

A stockholm, il a été décidé d’enlever tous les albums de Tintin des bibliothèques sous le fait qu’ils ont été jugé racistes et reflètent une époque de l’Europe Coloniale.

Behrang Miri, directeur des activités de jeunesse dans la Maison de la Culture cite : « Les http://imageshack.us/a/img6/4070/img48x.gifalbums de Tintin donnent une image dégradante des Africains. Ils sont représentés comme étant stupide, au même titre que les Arabes assis sur des tapis volants ou encore les Turcs fumant des pipes à eaux. »
Il n’est pas suuffisant que les nouvelles versions de Tintin aient une introduction qui explique que les bandes dessinées ont été conçue à une autre époque« , dit-il au journal Dagens Nyheter.

Et Tintin n’est que le début de cette chasse des « bien-pensants ». D’autres albums d’autres auteurs seront décortiqués par le personnel de la bibliothèque Culturelle de Suède afin de préserver les enfants et les adultes du racisme ou de l’homophobie, disent-ils.

Il y a un an, en Belgique, une tentative de recours au tribunal pour obtenir une interdiction sur le livre « Tintin au Congo »  sous le grieffe de propos racistes et offensant avait été entamée.

La Cour avait estimé, toutefois, que le créateur de Tintin, Georges Remi (Hergé), représentait la perception contemporaine de la réalité de l’époque et ne représentait donc pas une connotation raciste.

Malgré que dans l’édition suédoise, une introduction explique le concept et les mœurs de l’époque, il a été décidé que cette bande dessinée ne correspond toujours pas aux normes morales Suédoise en vigueur. (…)

Graphivore

La page Facebook du Point censurée après la publication d’une caricature de Mahomet

La page Facebook de l’hebdomadaire Le Point a été censurée mercredi soir par le réseau social après avoir publié l’une des caricatures controversées de Charlie Hebdo, représentant le prophète les fesses à l’air, a indiqué jeudi le titre.

Mercredi à 18 heures, la rédaction du Point.fr a posté sur son compte Facebook une des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo en renvoyant vers l’article « Pourquoi Charlie Hebdo joue avec le feu ? »[...]

« Moins d’une heure plus tard, le post est supprimé par Facebook et notre administrateur reçoit un message d’avertissement : le contenu publié n’est pas conforme au règlement en vigueur sur le site communautaire. »

« En conséquence de quoi notre administrateur est interdit de Facebook 72 heures durant », indique Le Point.fr dans un article expliquant la mésaventure.

« On regrettera alors que la pudibonderie – s’il ne s’agit que de cela – s’exerce sur le compte professionnel des rédactions plutôt que sur les nombreux comptes individuels complètement dénués de pudeur », estime le site internet de l’hebdomadaire. [...]

Chez Facebook, on précise que « toutes les pages sont traitées de la même manière », que ce soit celle d’une rédaction ou d’un particulier.[...]

jeanmarcmorandini.com

Gallimard réitère sa confiance à Richard Millet (MàJ)

Addendum 31/08/12

Le P-DG de la maison d’édition rencontrera l’essayiste auteur d’un « éloge littéraire d’Anders Breivik et décidera « en conscience ».

Le P-DG des éditions Gallimard, Antoine Gallimard, « choqué » par le pamphlet de Richard Millet sur le tueur norvégien Breivik, « réitère toutefois la confiance que son activité d’éditeur » lui inspire, a-t-il indiqué vendredi à l’AFP. « Dès mon retour, je m’entretiendrai personnellement avec Richard Millet et déciderai en conscience », ajoute cependant M. Gallimard, dont c’est la première réaction à la suite de la violente polémique provoquée par le texte de cet écrivain et membre du comité de lecture de Gallimard, Éloge littéraire d’Anders Breivik. [...]

Le Point / AFP

(Merci à ayla)

________________________________

i>télé le 29/8/2012

(Merci à Dany)

JO : la chaîne NBC accusée de racisme

Une transition qui fait grincer les dents de la communauté afro-américaine. Après le titre de championne olympique remportée hier par la jeune Gabby Douglas, 16 ans, dans l’épreuve de gymnastique, le présentateur sportif de la chaîne nationale américaine NBC, Bob Costas, a voulu lui rendre hommage en soulignant l’importance de cet exploit. Gabby Douglas est en effet la première noire américaine à remporter le concours général de cette discipline.

« Il y a de nombreuses filles afro-américaines qui se disent ce soir: j’aimerais pouvoir faire ça aussi », dit-il avant de lancer une page de publicité.

C’est alors que le spot diffusé montre un singe pratiquant l’épreuve des anneaux, discipline de gymnastique. « Toute sa vie a été conduite dans ce but. Après avoir travaillé dur, juste pour répondre à l’appel de la victoire », narre une voix off qui fait alors la promotion de la prochaine série Animal Practice de NBC.

La chaîne n’a pas réagi pour le moment. (…)

Le Figaro

RSF veut combattre la censure en publiant des documents interdits

C’est une initiative qui n’est pas sans rappeler celle de Wikileaks. Reporters Sans Frontières va lancer en octobre prochain une nouvelle nouvelle plate-forme qui servira à héberger des documents censurés ou qui auront causé à leurs auteurs de graves ennuis. Baptisé We Fight Censorship (« nous combattons la censure »), le projet se présente comme un « abri virtuel » pour ceux victimes des censeurs.

« Grâce à un coffre-fort numérique ultra-sécurisé, les internautes auront la possibilité de faire parvenir à l’organisation, de manière anonyme, des documents frappés par la censure ou interdits de publication », promet l’association, qui précise que les informations reçues seront vérifiées et contextualisées afin que le grand public puisse « apprécier la valeur informatique de ces documents ». [...]

Numérama

Huckleberry Finn, un roman raciste ? « Bien sûr, c’est là tout l’enjeu ! »

Il faut savoir lire… surtout quand on est enseignant…

Même post-mortem, Mark Twain ne sera donc jamais laissé en paix. En janvier 2011, un éditeur décidait de censurer le langage considéré comme choquant, dans le livre Huckleberry Finn. Nombre de mots employés par Twain choquaient la bienséance et la pudibonderie américaine, au point de trouver nécessaire d’effectuer un petit ravalement d’esthétique littéraire. 

Pour mémoire, l’intéressé avait assuré ne pas pratiquer la censure : « Je ne suis en aucun cas pour une aseptisation de mark Twain. Les vives critiques de la société sont là. L’humour est intact. J’ai simplement eu l’idée de nous éloigner de l’obsession pour ce mot et de laisser l’histoire nous parler. »

Sauf que le mot nigger avait systématiquement été remplacé par le terme slave, pour édulcorer un brin. Mais surtout ne pas laisser le mot qui choquait l’Amérique. (…)

Eh bien, voilà le retour du Jedi. Une enseignante de l’Iowa se serait fait licencier pour avoir dit que les aventures du petit garçon sur les rives du Mississippi – à ne pas confondre avec Tom Sawyer cependant – était une oeuvre raciste. Laquelle professeur officie, à 31 ans, dans un établissement privé de Dubuque, et en a rajouté une couche, en expliquant que le roman « ne devrait pas être enseigné dans les classes ». 

Mais elle ne s’est pas arrêtée là : le lendemain, dans le bus scolaire, elle récidive dans sa critique du livre, et en de multiples occasions, elle aurait également exprimé son objection auprès de confrères et d’autorités scolaires, à faire étudier ce texte.

Renvoyée, la jeune femme a tenté de plaider sa cause, mais le juge a refusé sa demande d’indemnisation de chômage, rapporte Des Moines Register.

Le juge n’a d’ailleurs pas frémi : James Timberland possède en effet une maîtrise de littérature anglaise, qu’il a fait valoir durant l’audience, en date du 29 mai. Et d’entendre dire que Hucleberry Finn est raciste le fait bondir.

« Bien sûr que c’est raciste. Une partie de l’étude à souligner, au travers de ce livre, c’est qu’il est raciste. C’est un ouvrage qui traite du racisme. »

Les stéréotypes déployés dans l’ouvrage par Twain, ainsi que l’emploi régulier du mot nigger ont longtemps fait polémique, depuis sa publication en 1884. (…)

Actuallité

Mise à l’écart des Ménard, Guillon, Zemmour, Pulvar… Fin de la provoc’ à la télévision ?

La chaîne d’information iTélé a annoncé jeudi l’éviction de Robert Ménard de sa grille. Avant lui, Audrey Pulvar, Eric Zemmour et Stéphane Guillon ont subi le même sort. Tous connus pour leur franc-parler, les voilà désormais relégués au second plan, victimes peut-être de leur franchise, mais aussi de l’épuration du petit écran.*

Atlantico : Audrey Pulvar, Eric Zemmour, Stéphane Guillon et maintenant Robert Ménard… Sale temps pour les grandes gueules du petit écran ?

François Jost : Il me semble quand même important de dire que nous sommes devant quatre cas très différents. Stéphane Guillon est parti car ses propos ont choqué à plusieurs reprises son patron. Audrey Pulvar a dû s’en aller pour des raisons politiques, du fait que son compagnon soit ministre. Et d’un point de vue éthique, cela me paraît normal. La proximité entre quelqu’un du gouvernement et quelqu’un qui interviewe des hommes politiques est une position tout à fait critiquable.

Zemmour, lui, est un vrai provocateur, mais avec des relents très racistes dans ses propos. Il peut heurter une grande partie du public. Ménard est un peu dans le même cas, avec son livre sur Jean-Marie Le Pen et sa connivence avec l’extrême droite qui n’est pas de bon ton.

Vraiment, ce sont des cas de figures différents.

A part Guillon qui se croit provocateur et qui a très peu de pensée politique, les autres ont dû partir à cause de leur connivence politique. (…)

Atlantico

Marrakech du rire 2012 : des blagues de Jamel Debbouze sur Gad Elmaleh coupées au montage ?

 

(…) Le rire était à l’honneur hier sur M6. La chaîne diffusait en effet l’édition 2012 du Marrakech du rire, un festival d’humour lancé par Jamel Debbouze. Si sur le petit écran la soirée avait tout l’air d’être idyllique, dans les faits, tout ne se serait pas passé comme prévu. Nos confrères de Télé Loisirs révèlent en effet que le discours lancé par Jamel Debbouze pour accueillir Gad Elmaleh ne serait pas passé inaperçu, loin de là.

M6 aurait en effet coupé purement et simplement la séquence lors du montage de l’émission.

Mais qu’a donc bien pu dire Jamel Debbouze pour se voir censurer ainsi ? L’humoriste aurait, toujours selon nos confrères, marché en terrain miné en évoquant ouvertement les dernières rumeurs concernant la vie sentimentale de Gad Elmaleh. Les quelques blagues de Jamel Debbouze sur l’identité de la supposée nouvelle compagne de l’interprète de Chouchou n’auraient pas vraiment été appréciées par ce dernier. Gardant son calme et tentant de répliquer, il aurait montré son agacement en demandant à couper la scène en mimant un ciseau avec ses doigts.

Cette blague maladroite aurait-elle refroidi les relations entre les deux hommes ? Le mystère demeure, mais une chose est sûre, Gad Elmaleh n’aurait pas particulièrement apprécié ces allusions. Hasard ou conséquence de ce faux pas de Jamel Debbouze, il ne serait pas monté sur scène à la fin du spectacle aux côtés des autres invités de la soirée pour saluer le public présent.

Première

Fdesouche.com bloqué pour les étudiants lorrains

Message reçu aujourd’hui d’un lecteur étudiant lorrain :

Le portail étudiant du CROUS de Nancy-Metz par lequel doivent passer tous les étudiants de la région Lorraine pour accéder à internet bloque l’accès à fdesouche. Motif : site classé dans la catégorie de « contenu agressif, de mauvais goût ».

J’ai demandé le reclassement du site pour qu’il soit accessible. Réponse : « l’url http://www.fdesouche.com a déjà fait l’objet d’un refus de reclassement dans la liste ! » Pas d’autre moyen de recours.

Je précise que le même pare-feu du CROUS ne bloque en aucun cas l’accès aux sites islamistes. Essai fait avec le site de soutien de Forsane Alizza en mai 2012. Le CROUS ne bloquait pas fds à la rentrée 2010-2011. Ce nouveau blocage est donc vu comme un progrès dans la démocratie française…

(merci à Nazel)

Islam, immigration : débats racistes ou censurés ?

Chaque semaine, une partie des Mariannautes se retrouve pour débattre invariablement des mêmes thèmes : l’immigration et l’islam. Pour certain de ces contributeurs, la France a accueilli trop d’étrangers sur son sol, qui ne veulent pas s’intégrer aux valeurs de notre pays. En cause : l’islam, une religion mais aussi un système politique, qui seraient culturellement incompatibles avec notre pays.

Se définissant souvent comme patriotes, ces internautes refusent toute accusation de xénophobie, cette appréciation qu’ils disent relever du réflexe pavlovien de « bobo bien-pensant ».

(…) Pour Serge CONSTANZA, « notre belle France est victime du politiquement correct !

Quoi que vous disiez, si vous parlez d’un Black ou d’un Arabe, vous êtes raciste ! C’est beau la démocratie quand même ! En revanche, quand un Black ou un Arabe vous traite de sale blanc, de c.. de Français, etc, etc, ce n’est pas du racisme ! C’est presque du civisme aux yeux des repentants professionnels ! »

En résumé, les Français, blancs de peau, seraient victimes d’un racisme à sens unique, lequel racisme serait encouragé par les associations prônant l’antiracisme. (…)

Le racisme et la xénophobie peuvent prendre des formes diverses, et parfois même surgir à l’insu du commentateur, qui ne semble pas réaliser le caractère raciste de certaines interventions .

« On n’a pas le droit de dire que les Noirs et les Arabes remplissent à 70% nos prisons », semble ainsi, de bonne foi, s’étonner un internaute.

Le vigilance sera donc toujours de mise pour des débats aussi « glissants ». La liberté d’expression a un cadre juridique qu’il convient de ne pas transgresser. En dehors de ça, pour des sujets supposément verrouillés, ils représentent une part non négligeable de la masse des débats entre internautes.

Marianne 2

Jean-Marie Le Pen censuré dans le journal régional de PACA

Communiqué de Presse de Jean-Marie Le Pen, Président d’Honneur du Front National

Les censeurs socialistes dirigeant la région PACA refusent que Jean-Marie Le Pen publie dans le journal de la Région, comme la loi l’impose, l’article suivant :

« 1962-2012 : Non aux subventions à la FNACA !
Le cessez-le-feu du 19 mars 1962 devait permettre la fin des violences dans les départements français d’Algérie. Cette date marqua en fait la multiplication des massacres : entre le 19 mars et l’été 62, plus de civils furent assassinés que durant les 8 ans de guerre ! Des milliers d’Européens et des dizaines de milliers d’Harkis périrent torturés, mutilés, égorgés pour avoir choisi la France et non le terrorisme. Malgré cela, l’exécutif régional subventionne régulièrement des associations telle que la FNACA qui cautionnent de fait ces crimes en célébrant le 19 mars 1962.
[...]
Aujourd’hui, les représentants de l’UMPS favorisent l’implantation en PACA d’individus dont, trop souvent, la haine de la France éclate au grand jour, brûlant le drapeau tricolore, sifflant la Marseillaise, insultant, agressant ceux qui ont à leurs yeux le seul tort d’être français.
Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre. Un demi-siècle après ces évènements, nous sommes les seuls à ne pas oublier… »

Le président du Conseil régional, Michel Vauzelle, a fait signifier à plusieurs reprises par son directeur de cabinet qu’il refusait de publier l’article du groupe Front National dénonçant les subventions aux associations telles que la FNACA qui militent pour commémorer le funeste 19 mars 1962. Faisant fi de la liberté d’expression, il ose exiger que soient supprimés dans l’article les termes « torturés, mutilés, égorgés » concernant les harkis massacrés après le 19 mars 1962, « CGT » à propos de certains dockers passant par-dessus bords les biens des Pieds-noirs rapatriés en Métropole, et « socialiste » à propos du maire de Marseille Gaston Deferre. [...]

Les héritiers du socialisme, du communisme comme du gaullisme ont-ils honte de leur passé ? [...] Jean-Marie Le Pen engage dès à présent un recours devant le tribunal administratif pour que les 23% d’électeurs de la Région PACA qui lui ont fait confiance puissent disposer de représentants libres de leur expression. [...]

Front National