Censure sur internet : conférence en octobre à Paris

Bernard Kouchner a annoncé vendredi devant les ambassadeurs de France la tenue d’une conférence ministérielle pour défendre les « cyber-dissidents » victimes de la censure à travers le monde.

Il s’agira de « défendre mieux les cyber-dissidents, de mieux contrôler les technologies de brouillage et de filtrage, de mieux donner une traduction juridique à l’universalité d’internet« , a-t-il dit. Le Ministre a rappelé que la France et les Pays-Bas avaient appelé le 8 juillet dernier à Paris à la défense de la liberté d’expression sur internet.

Lors de cette réunion, les entreprises spécialistes du filtrage et du brouillage avaient été priées de cesser d’aider des pays répressifs à museler leurs citoyens. Un « groupe-pilote » d’entreprises et d’ONG, avait alors été formé chargés de définir un cadre pour la liberté d’expression sur internet.

Le Monde

USA: La « mosquée de Ground Zero » divise New York

Addendum du 11/08

Le bâtiment, est baptisé par les médias américains « la mosquée de Ground Zero ». Le projet prévoit ainsi un auditorium de 500 places, des salles de réunion, une piscine, une librairie, des galeries d’art, un magasin alimentaire et une salle de prière.

Les conservateurs et les membres du mouvement Tea Party opposé à Barack Obama figurent parmi les opposants les plus virulents au projet.

Newt Gingrich, ancien président républicain de la Chambre des représentants, dénonce ainsi « une prise de position politique ». Il explique : « Le World Trade Center représente la plus grande perte de vies américaines sur notre territoire depuis la guerre de Sécession. Et nous ne l’avons pas rebâti. […] Et dans ce contexte, on nous dit “pourquoi ne pas avoir une mosquée et un centre communautaire de treize étages ? ”. […] Il ne s’agit pas de religion, et c’est clairement une action agressive qui est choquante. »

C’est ce que pensent aussi des familles de victimes des attentats qui demandent que le centre soit construit à un autre endroit, affirmant que sa construction profanerait ce qui s’apparente à un cimetière. Sensible à ces critiques, une majorité d’Américains serait, selon un sondage récent, opposée à la construction de la «mosquée de Ground Zero».

Rue89

____________________________

Une campagne d’affichage, un imam controversé, un site classé démoli

Plus d’une vingtaine d’autobus de New York arboreront bientôt sur leurs flancs une publicité contre le projet de construction d’une mosquée et d’un centre culturel islamique près de Ground Zero, a-t-on appris mardi auprès de la régie des transports de la ville.

L’imam à l’origine du projet n’est pas non plus épargné par la controverse, des parlementaires conservateurs ayant dénoncé mardi le fait que le contribuable américain soit amené à financer l’une de ses visites au Moyen-Orient.

« Il est inacceptable que le contribuable américain soit obligé de financer le voyage de Feisal Abdul Rauf au Moyen-Orient« , ont ainsi dénoncé deux influents représentants républicains, Ileana Ros-Lehtinen et Peter King, qualifiant l’imam de « radical » qui a attribué la responsabilité du 11-septembre aux Etats-Unis.

Le projet controversé de mosquée a franchi un obstacle important début août, lorsque la municipalité a autorisé la démolition d’un bâtiment jusqu’alors classé à l’emplacement où elle doit être construite.

Voilà.fr

Merci à Brebas

Lire la suite

Filtrage d’Internet : une première ordonnance judiciaire

Par ordonnance de référé du 6 août 2010, les fournisseurs d’accès à Internet ont pour la première fois été condamnés à bloquer par tous moyens l’accès à un site de pari en ligne que n’a pas homologué l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL). La décision, d’exécution immédiate, est fondamentale pour l’avenir des libertés en ligne.

Le tribunal de grande instance de Paris a en effet rejeté toutes les demandes et réserves des opérateurs, qui ont notamment reproché le fait que l’éditeur du site à bloquer n’a pas été invité à se défendre. Or comment ordonner de bloquer un site dont l’illégalité n’a pas été démontrée dans un débat judiciaire contradictoire ? Ils ont aussi défendu, sans effet, l’idée que l’hébergeur aurait dû être condamné au préalable à fermer le site, en respect du principe de subsidiarité imposé par le droit européen.

Enfin, ils ont tenté de montrer qu’il était techniquement difficile voire impossible de bloquer efficacement un site internet étranger, et que toute mesure d’obligation de résultat serait disproportionnée. Le juge a pris acte de ce dernier argument, en demandant donc que tous les moyens soient mis en oeuvre, même les plus coûteux et les plus intrusifs.

Numerama (Merci à Goupil)

Allemagne : une ministre musulmane veut interdire à la presse toute critique de l’islam

La première musulmane, d’origine turque, occupant un poste ministériel en Allemagne, Aygul Ozkan, ministre des Affaires sociales du Land de Basse-Saxe, a demandé aux médias de signer une charte les engageant à s’abstenir de reportages «racistes».

Le projet de charte stipule que les signataires devront utiliser un «langage sensible aux différences culturelles» ; qu’ils devront éduquer les lecteurs à la pensée «interculturelle» et traiter des «défis de l’intégration». Elle a invité les grands médias à une réunion en août pour une signature publique de la charte.

Ces demandes méritent analyse. Le lecteur observera qu’elles font franchir un pas supplémentaire par rapport aux désormais classiques législations dites «antiracistes», qui « se contentent » d’interdire. Ce qui est demandé par Mme Ozkan va encore plus loin : c’est un véritable plan d’endoctrinement de la population qui est recherché.

Les médias sont invités à «éduquer» leurs lecteurs (mieux vaudrait dire «rééduquer» puisqu’on parle d’adultes). [...] Les cultures minoritaires devront recevoir comme un dû de la compréhension, de la sensibilité, sans considération pour la liberté de conscience de citoyens qui en réprouveraient certains aspects, comme la condition de la femme.

Suite sur Riposte LaïqueHürriyet Daily News (en anglais)

(Merci à IcePick)

M6 : “Laisse tomber, McDo c’est des copains !”

Comment M6 a passé à la trappe une enquête sur la restauration rapide. Hamburgers vendus quatre heures après leur préparation, viande prétendument halal, le constat des journalistes était accablant. Le voici, non censuré.

Début 2009, l’agence de presse Tony Comiti vend à M6 une enquête sur les coulisses de la restauration rapide. La première partie du film montre que certains restaurants et boulangeries de quartier n’offrent pas toujours des produits irréprochables. Du classique. Les journalistes s’intéressent alors à McDonald’s et KFC, où ils enquêtent en caméra cachée faute d’obtenir des autorisations de tournage. Là encore du classique. Ce qui l’est moins, c’est la découverte que, contrairement à ce qu’affirme le site de McDonald’s, les hamburgers qui ne sont pas vendus en dix minutes ne sont pas jetés. Chez le franchisé où sont tournées les images, ils continuent même d’être vendus… quatre heures après leur fabrication. Mieux, des étiquettes mentionnant la date de péremption des produits sont remplacées sitôt leur durée de vie dépassée. A KFC, l’enquête, aussi décapante, prouve que le poulet censé être halal, n’est pas abattu selon le rite musulman.

suite

(Merci à MTN et Epsilon)

Robert Ménard dénonce la censure des «associations»

Robert Ménard a animé pendant vingt ans l’association Reporters sans frontières. Aujourd’hui directeur de la revue Médias, il s’inquiète de la restriction de plus en plus grande de la liberté d’expression. Adulé il y a peu des médias, il est aujourd’hui leur cible en raison de propos «incorrects» sur l’homosexualité et la peine de mort.

Où en est la liberté d’expression?

En France, tout le monde est “pour” mais chacun ajoute : “sauf…”. On a remplacé ce que fut la censure de l’Église aux siècles anciens, ou la censure d’État, par celle des associations.

Chaque lobby, chaque sensibilité, chaque communauté se crée ainsi un espace où il est désormais impossible de parler librement. Des coalitions d’intérêts se sont constituées, qui, chacune dans sa “niche”, entendent faire la loi. À quoi s’ajoute une judiciarisation générale. Chaque fois que vous prononcez un mot qui n’a pas l’heur de plaire à tel ou tel, on vous menace des tribunaux. D’où l’effet d’autocensure : la seule menace d’un procès fait de vous un paria, vous êtes disqualifié et vous finissez par perdre toute liberté.

Même les mots sont pipés.Vous ne devez plus dire “Noir” mais “Black” ou même “non- Blanc”… Désormais, chacun se pose en victime. C’est la loi des groupes de pression. Les politiques en ont peur et les médias abdiquent. Après tout, la formule d’Éric Zemmour était peut-être à l’emporte-pièce, mais enfin, il avait bien le droit de le dire !

Suite

« classifié dans la catégorie interdite »

Autres sociétés ou administrations utilisant le filtrage Olfeo :

NB : fdesouche.com est aussi interdit d’accès depuis des aéroports, des hôtels, des grandes entreprises et des administrations.

Appel aux lecteurs : Si vous rencontrez le même problème de connexion, notamment depuis votre lieu de travail, veuillez nous le signaler dans les commentaires et nous envoyer si possible une capture d’écran. Merci.

(merci à Chrisman et Pratchett)

Vers la censure automatique par les moteurs de recherche ?

Mathieu Valette est linguiste, Chargé de recherche à l’ATILF (UMR 7118 « Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française » – CNRS, Nancy) et Chercheur associé au CRIM-ERTIM (EA 2520 « Textes, Informatique, Multilinguisme » – INaLCO, Paris)

Il s’intéresse à la « sémantique interprétative appliquée à la détection automatique de documents racistes et xénophobes sur Internet ». Une formulation pompeuse pour dire qu’il cherche des moyens de censurer automatiquement les contenus considérés, selon lui, comme racistes des moteurs de recherche.

Il était, ce midi, l’invité de « Tire ta langue » sur France Culture.
A écouter…

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Projet de censure globale de l’Internet sous couvert de lutte contre le « racisme »

Grâce à une instrumentalisation méthodique et progressive de la lutte contre le « racisme » (prétexte), un projet de censure globale de l’Internet est en cours de réalisation, ce mouvement de fond qui se dessine dans les arcanes du pouvoir est symptomatique de la défiance de nos « élites » envers le peuple qu’il souhaite « surveiller » de plus près.

Suite

Noisy-le-Sec (93) : un blogueur face à la justice

Liberté d’expression des blogueurs : Jusqu’où ? (procédure d’appel)

Brève judiciaire

Le posteur 93sang30 ( à Noisy-le-Sec, Seine-Saint-Denis), qui avait ouvert son blog dès le lendemain des élections municipales de mars 2008, s’annonçant alors ouvertement comme un blog d’opposition, avait eu a faire face à plusieurs procédures civiles mais surtout pénales, pour injures et diffamations , procédures initiées par plusieurs élus de la nouvelle municipalité de gauche.

Suite