Insécurité croissante à Casablanca : «Les politiques semblent vivre sur une autre planète»

Cette semaine a été un électrochoc pour les Casablancais. Les photos et articles relatant des cas d’agressions ou de vols avec violence se sont multipliés. L’utilisation d’armes blanches a créé un début de phobie dans les lieux publics.

Les citoyens plus raisonnables essayent de comprendre, trouver les raisons de cette grimpée de violence, et chercher les responsabilités. L’école, la pauvreté, le contexte socio-familial, le détricotage du lien social, autant de pistes pour déceler les raisons profondes de cette violence urbaine.

Vols à l’arrachée, vols avec menace à l’arme blanche, hold-up de boutiques et même de salon de coiffure, car-jacking… Si la violence revient de plus en plus souvent dans les récits des victimes de ces vols, une arme en particulier est devenue l’accessoire incontournable de ces agresseurs : le sabre. Les délinquants marocains sont-ils devenus des guerriers de Shaolin ? L’arme blanche étant plus facile à se procurer et en général plus légèrement condamnée qu’un vol à arme à feux, les couteaux et petits sabres sont devenus les armes préférées des agresseurs. […]

Enfin, certains amoureux des théories du complot voient dans cette médiatisation soudaine d’agressions dans la capitale économique, une façon de détourner les regards sur d’autres problèmes (gouvernance de la ville, crise économique, luttes politiques, …). Et de citer comme exemple et seul argument la sur-médiatisation de l’insécurité en France du temps de Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur et candidat à l’élection présidentielle à l’époque. […]

yabiladi

Casablanca : Un Marocain condamné à 20 ans de prison pour le vol d’un portable

Un tribunal casablancais vient de condamner un jeune Marocain à 20 ans de prison pour le vol d’un portable, rapporte le journal Assabah. Le journal précise que le voleur a été arrêté dans un autobus reliant Sidi Bernoussi et la ville de Mohammedia, en possession du téléphone portable volé et d’une arme blanche.

Le procureur du Roi a fait appel de la décision et réclame la peine maximale, soit 30 ans, sans circonstances atténuantes.

Pour la condamnation, le tribunal n’a pas hésité à utiliser l’article 508 du code pénal marocain, qui stipule que «Sont punis de la réclusion de vingt à trente ans, les individus coupables de vol commis sur les chemins publics ou dans les véhicules servant au transport des voyageurs.», une condamnation aggravée par l’article 509, quand le vol a lieu la nuit ou avec violences.

La défense quant à elle, demande l’application d’autres dispositions du code pénal avec des peines de prisons ne dépassant pas cinq ans.

bladi

Maroc : surpris par sa femme, il jette sa « compagne » par la fenêtre

Casablanca : Surpris en flagrant délit d’adultère, un homme a dû jeter sa « compagne » par la fenêtre de peur du scandale. La jeune femme de 17 ans a été transportée d’urgence à l’hôpital. [...]

Un homme jouissait d’un moment d’intimité chez lui avec sa « maîtresse », une jeune femme de 17 ans, quand soudain il entend sa femme frapper à la porte. Craignant le scandale, il jette la jeune femme par la fenêtre de son appartement du premier étage d’une résidence sise au quartier Tacharouk à Casablanca.

La « compagne » tombe devant un petit snack avant de prendre la fuite. Tout épeurée, elle heurte le mur d’un immeuble et tombe, grièvement blessée. [...]

Emarrakech

Merci à elwas

Attentats de Casablanca en 2003 : Un Français, Fouad C., arrêté en Allemagne (MàJ)

Un Français d’origine marocaine recherché internationalement pour son implication présumée dans les attentats sanglants de Casablanca, au Maroc, en 2003, a été interpellé hier à l’aéroport de Munich, dans le sud de l’Allemagne, a annoncé aujourd’hui la police allemande.

Addendum : L’homme arrêté s’appelle Fouad Charouali, selon une source policière française, qui n’a pas été en mesure de préciser s’il voyageait ou non avec des documents d’identité en règle. Il a déjà été condamné en France pour avoir soutenu les auteurs des attentats de Casablanca en 2003.

A la question de savoir pourquoi cet homme n’a pas été appréhendé à son départ de Paris, la source policière française a noté qu’il n’y a pas de contrôle de police entre Paris et Munich, en zone Schengen.

aufaitmaroc

Les autorités marocaines avaient délivré un mandat d’arrêt international contre Fouad C., aujourd’hui âgé de 37 ans, a précisé dans un communiqué la police qui l’a arrêté alors qu’il était en transit à Munich avec sa famille.

Il arrivait de Paris et comptait se rendre à Dubai, selon la même source. Il a été placé en détention en attendant une éventuelle extradition. La police n’a fourni aucune autre précision. Les attentats suicide de Casablanca avaient fait 45 morts, dont 14 kamikazes, le 16 mai 2003.

Le Figaro (Merci à jeanbombeur)

Grand coup de filet à Casablanca : 2338 délinquants arrêtés en 7 jours

Les services de police du Grand Casablanca ont réussi, du 23 au 30 août, un grand coup de filet avec l’arrestation de plus de deux mille personnes pour différents crimes et délits.

Ainsi, lesdits services ont procédé à l’arrestation de 2.338 personnes dont 1.849 en flagrant délit et 489 autres recherchées, selon le bilan des opérations de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes en une semaine.

En outre, un total de 1.684 personnes ont été interpellées et relaxées après examen de situation, indique-t-on de source policière. Pour ce qui est de la lutte contre les vols sous toutes leurs formes, le nombre des personnes arrêtées a atteint, durant la semaine en considération, 263 dont 148 en flagrant délit et 115 autres recherchées.

En matière de lutte contre le trafic des stupéfiants, 222 personnes ont été arrêtées par les éléments de la police qui ont aussi saisi différentes quantités de chira (5,99 kg), kif (122,87 kg), maajoune (51.630 kg), cocaïne (1,5 gr) et 374 comprimés psychotropes.

Un total de 2.746 engins à deux roues a été mis en fourrière dont 118 suspectés pour implication dans affaires de vol, selon la même source. Plusieurs des personnes arrêtées formaient des bandes criminelles spécialisées dont les membres oscillaient entre deux et cinq. Quinze de ces bandes effectuaient des vols qualifiés ciblant les résidences, sociétés, commerces et autres dépôts, a ajouté la même source. [..]

Vingt deux auteurs de trafic de tous genres de stupéfiants et des dizaines de dealers ont été interpellés en flagrant délit de détention et de commercialisation de drogue parmi lesquels certains faisaient l’objet de notes de recherche tant au niveau de la wilaya de police de Casablanca que national. Ils ont, également, mis fin aux agissements de 19 auteurs présumés de vols à l’arraché utilisant des motos ou sous la menace d’arme blanche parmi lesquels des mineurs et dont la majorité ont été appréhendés en flagrant délit.

La Matin

Maroc : Une «croisière gay» serait interdite de débarquer au port de Casablanca

En avril dernier, la seconde édition du festival de danse orientale de Marrakech avait été interdite sous prétexte de la présence d’une danseuse israélienne. Hier samedi 30 juin, une escale de 2000 touristes homosexuels a subit le même sort. La décision émanerait en effet des autorités marocaines bien que le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad dément tout refus d’autorisation d’accoster.

Le quotidien Akhbar Al Yaoum s’est même interrogé sur l’arrivée de ces 2000 touristes se déclarant, ouvertement homosexuels, en contradiction avec la loi marocaine. En effet, l’article 489 du code pénal punit l’homosexualité de «six mois à trois ans de prison et des amendes de 120 à 1200 dirhams.»

Prévue ce dimanche, l’escale casablancaise, clou de la croisière « Exotic Mediterranean» en provenance du port de Barcelone n’a finalement pas eu lieu. […] L’agence organisatrice du voyage RSVP Vacations a qualifié dans une lettre adressée à ses 2000 clients, de différentes nationalités, cette interdiction de «déception». «Notre agent au port de Casablanca nous a avisé que les autorités ont refusé notre visite prévue le 1er juillet bien qu’elles nous l’aient confirmé précédemment», déplore l’agence RSVP Vacations, qui s’est faite une spécialité dans l’organisation des voyages des homosexuels et lesbiennes. […]

Cette interdiction intervient dans un contexte socio-politique marqué par une vive confrontation entre deux courants : moderniste prônant la défense des libertés individuelles et un autre conservateur. L’appel, il y a quelques jours, de l’AMDH (Association marocaine des droits de l’Homme) en faveur les libertés sexuelles a fait sortir nombres de religieux de leurs gonds. En chœur, ils se disent hostiles à l’appel de l’ONG. L’un deux, le très controversée Abdellah Nahari, très proche du PJD, un ancien imam suspendu par le ministère des Affaires islamiques, vient d’appeler au meurtre du rédacteur en chef du quotidien Al Ahdath Al Maghribia, parce qu’il a défendu, dans un édito, la liberté sexuelle des Marocains et Marocaines.

yabiladi

Maroc : homosexuels, starlettes et mannequins font scandale dans les mosquées

Selon le site d’information E-Marrakech, ce sont «2.100 gays et lesbiennes qui http://img26.imageshack.us/img26/2340/ajihadforloveafilmbypar.jpgviendront dans le cadre d’un voyage maritime estival, fouler le sol du royaume et arpenter les allées de la mosquée Hassan II à Casablanca».

Les organisateurs de cette croisière touristique promettent à leurs passagers des instants magiques à la plage, au marché de la médina de Casablanca et à la grande mosquée Hassan II, le plus grand édifice religieux musulman, après ceux de La Mecque et Médine. Il leur est proposé un petit détour par Marrakech, avant de lever l’ancre pour Cadix en Espagne.

«L’arrivée de 2.100 touristes gays dans la capitale économique du royaume chérifien a déclenché une vive polémique au Maroc, pays musulman dirigé par un Commandeur des croyants», commente pour sa part Demain qui rappelle la saillie récente du ministre de la Justice et des Libertés, l’islamiste Mustapha Ramid, qui avait qualifié Marrakech de «ville de pêchés».

Le journal arabophone Al Khabar s’étonne que l’Etat ait accordé son feu vert «à ces touristes d’un genre particulier (…) alors que l’homosexualité est un délit puni par la prison».

Et d’ajouter, non sans malice:

«Bien que l’homosexualité soit interdite par l’Islam, le pays du Commandeur des croyants est l’un des rares pays arabes qui peut s’enorgueillir d’avoir une association et un magazine pour les gays.»

L’Etat et la société marocaine sont profondément homophobes, Abdallah Taïa, premier écrivain marocain à avoir fait son coming out en a récemment fait les frais. Le tabou du sexe associé à des lieux de culte a d’ailleurs récemment provoqué d’autres polémiques. (…)

Slate Afrique

Maroc : Les Sénégalais se plaignent de brutalités policières à Casablanca

A Casablanca les tensions entre ressortissants étrangers, surtout Africains, et police marocaine ont été très vives ces dernières semaines dans la capitale économique. En cause, la volonté des autorités de réguler le flux des personnes en situation irrégulière sur le territoire.

Lors d’une rencontre tenue hier samedi, plusieurs personnalités sénégalaises, parmi lesquelles le consul du Sénégal à Casablanca, ont exhorté nombre de leurs compatriotes résident à Casablanca à régulariser leur séjour et à se conformer à la réglementation en vigueur dans le Royaume.

Au cours d’exécutions d’un arrêté du wali de la ville autorisant depuis quelques semaines l’expulsion d’étrangers en situation irrégulière, de nombreux ressortissants sénégalais notamment ont été arrêtés et brutalisés par les policiers marocains. En plus de «leurs biens saccagés surtout dans les quartiers de Casablanca, notamment au marché de la Médina où ils officient», selon des témoignages cités par un quotidien sénégalais.

Selon Babacar Diop, l’une des personnes interrogées, «les rafles concernaient au début les vendeurs à la sauvette, mais depuis quelques jours, c’est devenu un délit de faciès. Les policiers ne procèdent plus à la vérification des papiers, mais ils embarquent les gens jusqu’au commissariat pour ensuite le faire. On ne distingue même plus les étudiants des autres. On rafle tout le monde». […]

yabiladi

« Mondial » des francs-maçons à Casablanca

Durant deux jours, le monde maçonnique a tenu son conclave dans la capitale économique marocaine.

http://img651.imageshack.us/img651/6302/francsmacons509.jpg

Toutes les communautés maçonniques de la planète se sont retrouvées dans l’un des plus grands hôtels de Casablanca, du 18 au 20 mai. Cette grande et importante rencontre maçonnique a été organisée par le CLIPSAS (Centre de Liaison et d’Information des Puissances Maçonniques Signataires de l’Appel de Strasbourg), une organisation qui œuvre à l’unification des forces maçonniques à travers le monde.

Cette grand-messe est considérée comme un « Mondial » pour les francs-maçons du monde entier.

Des personnalités très influentes étaient présentes, des financiers, des hommes politiques occidentaux, et surtout européens, connus, dont un ancien président et d’anciens ministres.

Le calendrier de cette vénérable organisation âgée de 4 000 ans était chargé, même en dehors des réunions de travail officiel. Le point d’orgue en a été la visite de la mosquée Hassan II pour en admirer l’architecture extérieure… (…)

Biladi

Un festival de livres antisémites au Salon du Livre de Casablanca

qu’il y ait dans le monde arabe au vu de la politique menée par les dirigeants israéliens un réflexe comparable à celui de la haine de boche durant les affrontements entre la France et l’Allemagne, c’est déja politiquement débile, parce que cela va exactement dans le sens voulu par ces dirigeants, qui ne voient leur propre maintien au pouvoir et la spoliation criminelle du peuple palestinien que dans le ghetto israélien devenu machine de guerre.

http://img84.imageshack.us/img84/4199/livres21.jpg

C’est débile de confondre Israélien et juifs comme le veulent les tenants de l’Etat juif. pourtant cette colère primaire est compréhensible comme peut l’être en France le dévoiement de la colère des misérables contre l’arabe du coin.

Mais quand des dirigeants et des institutions arabes cultivent ce réflexe pour l’étendre à une apologie du négationnisme et du nazisme, cela témoigne de la manière dont tout ce beau monde tente d’asseoir son pouvoir sur les vieilles recettes qui ont justement été celles du nazisme…

Nous sommes décidemment entrés dans une période bien sombre de notre histoire, celle d’un monde où le nazisme n’a jamais été éradiqué… le pouvoir marocain peut bien parler de ses juifs avec tendresse, une telle manifestation n’a pu avoir lieu sans son accord.

Sarkozy et marine Le pen ont bien leur alter ego dans le monde arabe, je n’ai pas plus de complaisance pour les uns que pour les autres… (note de danielle Bleitrach)

Quiconque a entendu parlé de ce qui ce passe dans le monde arabe ne sera pas surpris qu’un récent salon du livre au Maroc a mis en vedette des classiques antisémites tels que «Mein Kampf» et «Les Protocoles des Sages de Sion. (…)

Mediapart

Ouverture d’un premier sex-shop halal à Casablanca

Un sex-shop marocain a ouvert ses portes à Casablanca il y a quelques jours dans le quartier populaire de Jamila. Après la révolution des peuples, place à la révolution du sexe !

Non, vous ne rêvez pas. Casablanca est la nouvelle capitale maghrébine du sex-shop. Son ouverture a été annoncée par une campagne marketing utilisant, entre autre, la distribution de prospectus.

Il paraît tout de même étrange que les dirigeants aient obtenu les autorisations pour l’ouverture de ce sex-shop alors que la veille un restaurant fermait ses portes sur décision de justice pour avoir servi de l’alcool à des musulmans. La loi marocaine interdit l’importation et la vente d’objets sexuels tels que les sextoys. Aurait-elle changé ? Non, en fait ils ne vendent tout simplement pas de sextoys mais uniquement des produits « soft ». Des produits que l’on peut trouver en pharmacie et parapharmacie pour améliorer les performances sexuelles.

C’est au Bahreïn que le tout premier sex-shop, Darkhadija (la maison de Khadija), a ouvert ses portes dans un pays arabo-musulman. Ironie du sort, c’est une femme qui porte le voile qui en est à la tête.

Ces sex-shops dit « halal » sont des lieux où les couples mariés, et uniquement eux, peuvent avoir accès à la plénitude du sexe. Ce business « islamiquement correct » ne devrait pas poser de problème étant donné que la religion musulmane encourage la jouissance sexuelle chez les couples mariés.

Maroc : Augmentation «impressionnante» de la criminalité pendant le Ramadan

Les deux premières semaines de Ramadan ont enregistré 3240 procès et 4150 suspects ont été interpellés à travers le Royaume, dont 2864 en flagrant délit pour vente de drogues, de psychotropes et vols à l’arraché. Casablanca est en en tête des villes qui ont enregistré le plus d’interventions policières.

Le nombre de meurtres, d’agressions, de viols et d’enlèvements qui s’intensifie durant ce mois sacré au Maroc, serait à imputer à l’utilisation excessive des drogues et à la prédominance de la «religion populaire», qui poussent des individus à se se fabriquer un islam sur mesure pour justifier leurs comportements excessifs, explique le sociologue Abdeljabar Choukri au quotidien Assabah.

L’avocat et chercheur en affaires juridiques Rachid Moussaoui, cité par le quotidien Assabah, estime que le taux du crime augmente de façon impressionnante pendant Ramadan. Les crimes et délits commis durant Ramadan concernent principalement la vente et la possession de drogue sous toutes ses formes, violences, viols, enlèvements, coups et blessures, vols et émissions de chèques sans provisions, relations extraconjugales. […]

Bladi