Nouvelle tournée de sécurisation du métro par Génération Identitaire Lyon

Une quinzaine de militants de Génération Identitaire ont tenté de mener une campagne dans le métro lyonnais hier soir, lundi 14 avril. Leur but: dénoncer « l’insécurité dans les transports en commun ». Mais ils ont rapidement été stoppés par la police.

Hier soir, ils étaient de nouveau une quinzaine dans le métro lyonnais avec des gilets jaunes, comme d’habitude. Mais cette tournée de sécurisation s’est retrouvée à son tour encadrée par un important dispositif policier et des agents de Keolis mobilisés pour l’occasion: une quarantaine d’agents de police avec pour certains casques et boucliers anti-émeutes.

« à la prochaine agression, on le refera. »

A l’issue d’un contrôle d’identité sans heurt, tous sont raccompagnés jusqu’à Perrache sous escorte policière.
« Lors de notre première tournée, on a passé 2 heures sans voir un agent » souligne Damien Rieu. Cette fois-ci, l’information avait circulé, d’où l’important dispositif de sécurité dans le métro lyonnais. Ce qui n’empêche pas Damien Rieu d’envisager une nouvelle opération. « On va peut-être attendre un peu, mais à la prochaine agression, on le refera. »
Si certains assimilent ça à des milices, d’autres n’y voient aucun empêchement, regrettant seulement que cela vienne d’un mouvement d’extrême-droite !

LyonCapitale & Media Press

« Jésus est musulman » une campagne d’affichage fait polémique aux USA

Une série de panneaux publicitaires « Jésus est musulman » font polémique depuis plusieurs jours aux États-Unis dans l’Ohio.

Ces panneaux servent à promouvoir l’organisation « Ask A Muslim« , qui s’est donnée pour objectif de “vous éduquer sur l’islam, pour vous donner une occasion que des musulmans pratiquants vous apprennent ce qu’est l’islam.”

Cette campagne de promotion de l’Islam n’est pas appréciée des églises chrétiennes américaines. “Jésus n’est pas musulman. Insinuer qu’il l’est est un mensonge et une absurdité » a indiqué le Révérend Bill Dunfee.

Yahoo News

Huit Roumains arrêtés pour 144 cambriolages

Huit Roumains, soupçonnés de 144 cambriolages d’hangars agricoles depuis septembre 2013 dans l’est de la France, ont été arrêtés mercredi en France, en Allemagne et en Roumanie, a-t-on appris aujourd’hui auprès de la gendarmerie. Très mobiles, ces huit malfaiteurs, âgés de 35 à 40 ans, ont écumé les campagnes de Lorraine, Alsace et Champagne-Ardennes pour voler de nuit des outils agricoles entreposés dans des hangars, pour les revendre en Roumanie.


Quatre ont été interpellés à Strasbourg, dont trois ont été mis en examen et écroués pour vol et recel en bande organisée, selon une source judiciaire. Deux autres ont été arrêtés en Bavière (Allemagne) et deux autres dans le sud de la Roumanie dans l’attente de leur extradition vers la France. Une douzaine de perquisitions ont été menées sous commission rogatoire internationale dans le sud-ouest de la Roumanie, permettant de retrouver des outils signalés volés en France. « Les malfaiteurs, tous originaires de la même région en Roumanie agissaient en équipes de quatre/six personnes et ciblaient le matériel agricole utilisé quotidiennement par les agriculteurs, comme des débroussailleuses, du carburant, des câbles… », explique-t-on à l’OCLDI.

Le montant du préjudice est d’au moins « 500.000 euros », précise l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), co-saisi de l’enquête avec la section de recherches de Nancy, avec l’appui de gendarmes de Lorraine et d’Alsace. « Cette équipe, identifiée rapidement grâce à l’aide déterminante de la police roumaine, avait causé beaucoup d’émoi au sein de la communauté agricole. Certains, excédés, avaient même fait usage de leur arme de chasse pour faire fuir les voleurs », a expliqué le porte-parole de l’OCLDI.

Le Figaro

Les tracteurs volés partaient pour la Roumanie

Trois tracteurs volés à Nuaillé ont été retrouvés au matin, alors qu’ils circulaient près d’Orléans. Les voleurs avaient compté sans la prévoyance du propriétaire de la concession qui avait pris soin d’équiper le plus cher de ses tracteurs d’une puce électronique permettant de le géocalisé à distance.

Courrier de l’Ouestmerci Paul Kersey

Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV pour «surreprésentation» du FN (+ vidéo)

Mercredi 19 mars, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a rappelé à l’ordre la chaîne d’information en continu. Selon le CSA, «le traitement de l’actualité électorale au niveau national est caractérisé par le faible accès à l’antenne des représentants de l’UMP et du parti socialiste ainsi que par la persistance de la surreprésentation du Front national.»

Les chiffres fournis par le régulateur montrent qu’entre le 10 février et le 14 mars, BFMTV a alloué au Front national 43,23% (soit 33 minutes) du temps consacré à la couverture de la campagne « nationale » des élections municipales. Une part nettement supérieure à celles mesurées sur iTélé (21,3%) et LCI (14,87%).

Les chaînes ont jusqu’au 31 mars à minuit pour atteindre l’équilibre, aussi «le Conseil appelle très fermement l’attention de BFM TV sur la nécessité de procéder d’urgence aux réajustements qui s’imposent au regard du principe d’équité avant le premier tour de l’élection municipale.»

Du côté de BFMTV, on assure que le rééquilibrage est en cours. Selon la chaîne, les chiffres arrêtés au 18 mars (quatre jours après ceux du CSA) en témoignent, qui assurent un temps de parole de 32% à l’UMP contre 23% au PS et 21% au FN. Le directeur de la rédaction, Hervé Béroud, explique que des interlocuteurs de l’UMP et du PS ont été privilégiés depuis dimanche dans les sujets diffusés par la chaîne. […]

Les chiffres du CSA montrent d’autres déséquilibres : en faveur de l’UMP sur i-Télé (32% du temps de campagne nationale) et en faveur du PS sur LCI (40%). BFMTV et les deux autres chaînes d’information en continu ont jusqu’à vendredi soir pour rééquilibrer les choses.

Le Monde



Jeunesse rurale, jeunesse frontale ? (Bondy Blog)

Les territoires ruraux, grands oubliés des politiques publiques, «discrets et taiseux», s’expriment à travers les urnes. Article du Bondy Blog sur Xavier, 25 ans, électeur FN.

Xavier se voit mal exploser le seul arrêt de bus du village ou brûler un des vieux tracteur de son père pour évacuer son désespoir, qui viendrait filmer ça ? Alors depuis qu’il est en âge de voter, il exprime ses états d’âme par des bulletins FN.

Le titre est limite racoleur. Le lecteur pardonnera. […] Xavier, 25 ans de vie au cœur d’un département du centre de la France semi-désertique, pas de diplôme plus porteur qu’un brevet des collèges et déjà sept ans d’usine derrière lui. «Il n’y a presque plus de travail ici, on est complètement délaissé, alors quand on a un poste, on s’y accroche», explique t-il lucidement. «Je n’ai pas de véritables perspectives, je resterai là (à l’usine) jusqu’à la retraite ou la fermeture !»

Malgré tout, Xavier ne se plaint pas, il a un job, un logement pour lui et sa copine, mais il sait que tout cela reste fragile : « Je gagne 1 800 euros net, je m’en sors bien mais je n’ai aucune possibilité d’évolution. Si demain je veux fonder une famille, ce sera compliqué financièrement. » L’absence d’avenir, voilà ce qui taraude notre jeune campagnard, au même titre que la petite frappe de banlieue ou le trou du cul des centres-villes qui n’a pas tellement envie d’être chirurgien comme papa. […]

Xavier se défend de tout racisme, ce qui motive son comportement électoral, c’est l’image qu’il se fait des étrangers émigrants en France mais aussi des immigrés de troisième génération, jeunes français qu’il ne comprend pas. «J’ai l’impression que les jeunes des cités ne fonctionnent pas comme nous. On essaie de s’en sortir, on travaille, on paie nos impôts. Beaucoup d’entre eux préfèrent le trafic et l’argent facile, ils ne respectent pas la loi. Je suis favorable à ce qu’on envoie l’armée dans les banlieues, c’est la seule solution pour les pacifier définitivement. » […]

Ses a priori sur les immigrés français ou non sont aussi nourris par sa consommation (abusive) de documentaires estampillés W9 ou TMC, souvent vieux de dix ans et qui rabâchent des stéréotypes détestables sur les cités, leurs habitants et les immigrés en général, entre fraude aux aides sociales, petite délinquance et opérations de police musclées pour récupérer deux grammes de shit et un paquet de Chupa Chups.

Mais une chose est certaine et Xavier l’a dite à plusieurs reprises : personne ne s’intéresse plus aux campagnes, ni les médias ni les hommes politiques. Un angle mort sur lequel s’est jeté le FN, comme la misère sur le monde. Le parti l’a bien compris, rien n’est plus insupportable en 2014 que l’indifférence. […]

Bondy Blog