Bretagne : vague d’interpellations dans la communauté du voyage suite à des cambriolages

Ce mercredi, vers 7h, les gendarmes ont interpellé plusieurs personnes soupçonnées de participer à des cambriolages visant des locaux industriels et commerciaux.

Depuis le début du mois de novembre 2013, des périples nocturnes concernant des locaux industriels et commerciaux sont perpétués dans les départements du Finistère, du Morbihan et des Cotes d’Armor. Fin février, un véhicule identifié comme ayant commis l’un des périples est localisé et pris en chasse par les gendarmes puis abandonné après avoir mis en danger la vie d’usagers de la route.

Le travail de police scientifique fait par les gendarmes de la cellule d’identification criminelle de Quimper en relation avec l’Institut de Recherches Criminelles de la Gendarmerie Nationale ainsi que les investigations de terrain permettent rapidement d’identifier 3 suspects issus de la communauté des gens du voyage.

L’opération de ce matin, qui a mobilisé une centaine de gendarmes, a eu pour but d’interpeller 3 personnes à Lorient, Pontivy et Quimperlé. Sur le terrain des gens du voyage de Lorient, le nombre de personnes présentes a nécessité l’intervention d’un escadron de gendarmerie mobile.

Ouest France

Haute-Savoie : cinq membres la communauté des gens du voyage mis en examen pour cambriolage et meurtre

Cinq hommes ont été arrêtés et mis en examen pour vol avec violence et meurtre, après le cambriolage qui avait mal tourné dans un camping en Haute-Savoie, le 11 novembre 2013, rapporte ce mercredi RTL.

La gérante du camping de 54 ans, avait été tuée d’un coup de fusil à quelques kilomètres du lieu de la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie).

Les cinq hommes, de 20 à 40 ans, sont issus de la communauté des gens du voyage. Ils vivent dans un camp de la région, précise la station.

La victime avait été tuée dans la nuit du 10 au 11 novembre d’un coup de feu dans la poitrine par deux hommes encagoulés, alors qu’elle regardait la télévision à son domicile de Lathuile, un village près du lac d’Annecy.

Ayant entendu du bruit, elle s’était levée ainsi que son mari et s’était retrouvée nez à nez avec ses agresseurs. Le couple avait réussi à repousser les assaillants dans l’escalier intérieur menant aux appartements du pavillon, puis à refermer la porte d’entrée. Mais les deux hommes avaient tiré à travers la porte, blessant mortellement la femme. Les agresseurs, gantés et cagoulés, avaient pris la fuite dans une voiture de type «berline».

Le camping jouxtant la maison du couple de gérants était fermé à cette époque de l’année. Il est situé à trois kilomètres environ de la scène de la tuerie de Chevaline, où quatre personnes ont trouvé la mort le 5 septembre 2012.

20 Minutes

Flics de choc des quartiers chics (Vidéo)

Le XVIème arrondissement de Paris est un quartier chic et très prisé de la capitale par les grandes fortunes, les cadres supérieurs ou les riches retraités. Avec 90.000 euros par an, le revenu moyen par ménage est trois fois plus élevé que la moyenne nationale. Mais depuis quelque temps, la délinquance y est en augmentation.

Car cette richesse attire les délinquants de tout bord. Vols au distributeur, cambriolages, racket à la sortie des collèges, pillage de magasins de luxe : des bandes organisées venues de tous les environs ont fait de cet arrondissement leur terrain de chasse privilégié.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

Poitiers (86) : Cambriolages en série : deux suspects arrêtés

La flambée des cambriolages continue. Deux personnes soupçonnées de pratiquer le vol en bande organisé ont été arrêtées jeudi par les gendarmes. Ils les pistaient. Jeudi, les gendarmes leur sont tombés dessus.

Une cellule d’enquête baptisée Roms 86 avait été mise en place par la gendarmerie soupçonnant des ressortissants roumains de pratiquer le cambriolage à grande échelle.

Des équipes organisées, originaires des pays de l’Est sont dans le collimateur des services de police et de gendarmerie. Récemment, ce sont des Serbes qui ont été arrêtés en région parisienne après une vingtaine de vols dans des magasins d’optique, notamment dans le Poitou. Là, les gendarmes pistent des Roumains, soupçonnés de rechercher l’argent liquide et les bijoux en or dans les habitations du Poitou.

Jeudi, deux personnes sont repérées puis interpellée. En début d’après-midi, les gendarmes en charge du dossier, et les policiers de Poitiers associés aux opérations, déboulent dans le quartier de la Gibauderie. « Ils sont venus dans l’appartement d’une des personnes qui est arrivée là avec sa femme il y a quinze jours », indique une des occupantes d’un l’ancien hôtel squatté par plusieurs familles roms.
Les gardes à vue des deux personnes interpellées jeudi peuvent durer jusqu’à 96 heures. Les gendarmes agissent dans le cadre d’une enquête pour vols en bande organisée suivie par la juridiction interrégionale spécialisée de Rennes. L’enquête fait suite à de nombreux cambriolages commis depuis 2013, en zone gendarmerie mais aussi en zone police.

La Nouvelle République

Paris (75) : Ils volaient les clés dans les cartables pour cambrioler leurs appartements

Six collégiens âgés de 13 à 16 ans ont été arrêtés dans le 11ème arrondissement de Paris pour plusieurs cambriolages, a révélé Le Parisien ce vendredi. Les petits malfrats avaient une technique bien rodée pour parvenir à leurs fins : ils volaient les clés dans les sacs de leurs camarades pendant la pause déjeuner, consultaient leur adresse dans leur carnet de correspondance, puis passaient faire un tour dans leur appartement pour dérober des objets.

Les adolescents opéraient dans les collèges Alain Fournier et Pilâtre-de-Rozier, à Paris. Entre décembre 2013 et début avril 2014, ils auraient cambriolé une dizaine d’appartements. De l’argent liquide, des chéquiers et de nombreux objets de valeur ont été dérobés puis revendus. Les jeunes se partageaient ensuite leurs bénéfices. Trois d’entre eux ont été arrêtés mardi dernier par la police ; le reste de l’équipe a été confondu grâce à la consultation des SMS sur leurs téléphones portables.

La Dépêche

PSG : des cambrioleurs ont dérobé son 4X4 et des bijoux à Blaise Matuidi

Blaise Matuidi, le joueur de PSG, âgé de 26 ans, a été cambriolé, durant la soirée de mercredi à Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines). Le ou les malfaiteurs se sont introduit par effraction dans son domicile qui se trouve au cœur d’une résidence.

«Les voleurs ont profité qu’il était sur le terrain, lors du match contre Chelsea qui se tenait au parc des prince, pour passer à l’action ».
(…)
Les gendarmes de la section de recherches de Versailles, spécialisés dans les enquêtes judiciaires longues et compliquées, ont été chargés de l’enquête jeudi matin en raison de la personnalité de la victime.

 Le Parisien

(Merci à Grief_en_Rut )

Huit Roumains arrêtés pour 144 cambriolages

Huit Roumains, soupçonnés de 144 cambriolages d’hangars agricoles depuis septembre 2013 dans l’est de la France, ont été arrêtés mercredi en France, en Allemagne et en Roumanie, a-t-on appris aujourd’hui auprès de la gendarmerie. Très mobiles, ces huit malfaiteurs, âgés de 35 à 40 ans, ont écumé les campagnes de Lorraine, Alsace et Champagne-Ardennes pour voler de nuit des outils agricoles entreposés dans des hangars, pour les revendre en Roumanie.


Quatre ont été interpellés à Strasbourg, dont trois ont été mis en examen et écroués pour vol et recel en bande organisée, selon une source judiciaire. Deux autres ont été arrêtés en Bavière (Allemagne) et deux autres dans le sud de la Roumanie dans l’attente de leur extradition vers la France. Une douzaine de perquisitions ont été menées sous commission rogatoire internationale dans le sud-ouest de la Roumanie, permettant de retrouver des outils signalés volés en France. « Les malfaiteurs, tous originaires de la même région en Roumanie agissaient en équipes de quatre/six personnes et ciblaient le matériel agricole utilisé quotidiennement par les agriculteurs, comme des débroussailleuses, du carburant, des câbles… », explique-t-on à l’OCLDI.

Le montant du préjudice est d’au moins « 500.000 euros », précise l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), co-saisi de l’enquête avec la section de recherches de Nancy, avec l’appui de gendarmes de Lorraine et d’Alsace. « Cette équipe, identifiée rapidement grâce à l’aide déterminante de la police roumaine, avait causé beaucoup d’émoi au sein de la communauté agricole. Certains, excédés, avaient même fait usage de leur arme de chasse pour faire fuir les voleurs », a expliqué le porte-parole de l’OCLDI.

Le Figaro

Beauvais : Perpétuité pour Malick Adjout pour tentative d’homicide sur une mère et sa fille

Après trois heures de délibéré, la cour d’assises de l’Oise a condamné Malik Adjout à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir voulu tuer Odile et Estelle Villerelle, dans la maison qu’il tentait de cambrioler, le 19 juillet 2010, rue des Capucins à Beauvais.

Cette peine est assortie d’une période de sûreté de vingt ans, l’avocat général Stéphane Billiet avait requis la perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 18 ans.

«Même pour nous, professionnels, un tel déchaînement de violence est rare », souligne-t-il. Selon lui, l’intention d’homicide se déduit des dix coups de couteau dans le corps d’Odile dont un dans l’abdomen – «zone vitale», des sept coups de couteau, dont un dans le dos qui a percé le poumon d’Estelle, et de ces coups de bouilloire et de pèse-personne qui ont enfoncé la boîte crânienne de la jeune institutrice, au point qu’elle devra être trépanée. «Elles ont subi leur propre mort», résume le magistrat du parquet.

Le Courrier picard

Interpellations dans des camps de Roms à Alès et Montpellier (34)

Une opération de gendarmerie dans l’Hérault et le Gard a permis l’arrestation, à l’aube, ce mardi matin, d »une dizaine de personnes, notamment des jeunes femmes, dans des camps de Roms d’Alès et de Montpellier. Ils sont entendus pour plusieurs dossiers de vols et cambriolages dans la région.

Elles sont soupçonnées d’avoir participé aux cambriolages d’une trentaine d’agences postales communales dans toute la région au cours de ces derniers mois.

Midi Libre

L’ancien boxeur met son cambrioleur K-O

Châtellerault. Un cambrioleur est tombé sur la mauvaise victime ce week-end : un ancien boxeur professionnel qui ne s’est pas laissé faire.

Points de suture

« Vous dites que lui il a eu deux jours d’ITT », remarque ce Châtelleraudais de 26 ans. « Et moi alors ? J’ai eu douze points de suture. Regardez ! »
La réponse de la présidente est cinglante : « La société trouve normal qu’on puisse intercepter, même avec vigueur, quelqu’un qui pénètre chez vous de nuit pour vous cambrioler ! »
S’il reconnaît l’intrusion dans le domicile du patron, Mohamed Moussouni nie tout vol. Il n’a rien dit de toute sa garde à vue. Il n’a pas souhaité être jugé tout de suite, hier, mais il a nié brièvement. « Je m’excuse pour l’intrusion, mais le reste, je ne sais pas ! »

«  C’est ballot  »

Mohamed était encore sous bracelet électronique voilà peu de temps. Il est sous le coup de la récidive pour le vol avec violence. Les blessures du cambrioleur non plus n’émeuvent pas le procureur.
« Je comprends que M. Lostis ait pu employer la manière forte pour protéger sa famille », assène François Casassus-Builhé. « Il craignait pour elle. Il s’est quand même entendu dire : «  Toi, je vais te flinguer !  » »
La seule chose dont convienne l’avocat de Mohamed, c’est… le manque de chance. « C’est ballot, il est mal tombé », relève Me Guillaume Roland-Gosselin en s’étonnant de la mystérieuse disparition des objets cités. « Il y a peut-être eu une autre intrusion avant. »

La Nouvelle République

(Merci à French United)