Marion Maréchal-Le Pen pose avec les pompiers (vidéo + maj photos 2)


« Le FN est bel et bien un parti politique comme… par FranceInfo

Mise à jour 20 décembre 2013 à 20H00

La première photo « politique » de Marion Maréchal-Le Pen à l’occasion de l’affiche des régionales de 1992 en PACA

—————————————————-

Le Calendrier en question

Vidéo Europe 1


Les habitants de la commune de Velleron (Vaucluse) sont estomaqués ! Ils ont découvert que Marion Maréchal-Le Pen (FN) s’affiche, sourire aux lèvres, sur six des dix pages du calendrier 2014 des pompiers locaux. Et si le maire UMP, Michel Ponce, lui, ne trouve rien à redire sur la présence de la jeune et jolie députée, les administrés eux commencent à jaser.

Hebergeur d'image«Le calendrier des pompiers, ah oui monsieur, m’en parlez pas !  confie au journal La Provence une retraitée de la petite ville de 3.000 habitants. J’ai des amis et de la famille qui l’ont pris mais qui rouspètent. Ils sont très énervés parce qu’ils pensent qu’elle devrait pas y être.» [...]

D’autres s’en fichent comme d’une guigne, tel le pâtissier de Velleron qui préférerait que le maire parle «de la contribution foncière des entreprises qui a doublé»

Les 10 000 euros que la jeune députée a récemment versés à la commune, sur sa réserve parlementaire, pour la construction d’un rond-point devant la caserne, reviennent également dans les conversations. Et  d’aucuns y voient un «retour d’ascenseur». Marion Maréchal-Le Pen figure sur la liste de Gérard Gérent, à Sorgues (Vaucluse), conseiller non encarté de l’actuelle majorité UMP. [...]

Le Parisien

Découverte en Écosse du plus ancien calendrier connu au monde

Les archéologues ont découvert un calendrier lunaire dans l’Aberdeenshire, en Écosse, qui est vieux de près de dix mille ans.

fosse
Le plus vieux calendrier du monde, constitué de fosses ayant pu maintenir des poteaux, aurait été découvert dans le Nord de l’Écosse.

Leurs résultats montrent que leurs auteurs avaient développé une pensée sur le temps et avaient trouvé un moyen de le suivre à une période de l’histoire qui était encore à l’âge de pierre.

La découverte est considérée comme à la fois surprenante et importante car ce calendrier est deux fois plus vieux que le calendrier qui était auparavant considéré comme le premier calendrier officiel, créé en Mésopotamie il y a 5000 ans.

Mais ici [en Ecosse], il a été découvert une construction permettant de suivre les phases de la lune il y a près de 10.000 ans. Les scientifiques disent maintenant de cette construction en Ecosse qui semble imiter les phases de la lune pour suivre les mois lunaires qu’il s’agit du plus ancien calendrier connu au monde. [...]

Suite et commentaires sur le blog Histoire.

Belgique : Les congés de Toussaint, de Noël, de Carnaval et de Pâques rebaptisés. Mgr Léonard fustige les « nouveaux iconoclastes » (MàJ)

Un nouveau décret établit désormais une série de règles pour fixer les congés scolaires. Aussi, dans ce décret, les congés de Toussaint, de Noël, de Carnaval et de Pâques sont rebaptisés congés d’automne, d’hiver, de détente et de printemps. [...]

Addendum 29/03 :L’archevêque de Malines-Bruxelles, Mgr Léonard, ne cache pas son agacement face à la volonté de rebaptiser les vacances scolaires en supprimant les références chrétiennes. Il souhaite «bonne chance aux nouveau iconoclastes».

«Je pense que ces changements de vocabulaire auront le même avenir que le calendrier républicain qui a voulu faire commencer l’an 1 avec la Révolution française, ça a duré quelques années. Les gens vont continuer à parler comme ils parlent, ils vont dire les vacances de Noël, les vacances de Pâques».

rtbf ;
LeSoir.be:

(merci à JPBrussels)

Les musulmans d’Allemagne veulent leurs jours fériés

Hambourg avait ouvert la voie en novembre 2012. Dans un pays où ils sont 4 millions, les musulmans jugent que leur accorder des jours fériés pour leurs fêtes religieuses favoriserait leur intégration et la tolérance dans la société.

À la veille des fêtes de Pâques, les musulmans d’Allemagne ont adressé une prière au gouvernement fédéral: eux aussi souhaitent profiter de jours fériés empruntés à leur calendrier religieux. Ainsi, le Conseil central des musulmans réclame l’introduction de deux jours de congés islamiques pendant le ramadan et à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, la fête du sacrifice, qui marque la fin du mois de jeûne. La demande a déclenché une vive polémique outre-Rhin.

L’adoption de jours fériés islamiques serait «un signal important dans la politique d’intégration et favoriserait la tolérance dans notre société», affirme Aiman Mazyek, président du Conseil central des musulmans. Et de citer la phrase de l’ancien président de la République fédérale, Christian Wulff: «L’islam appartient à l’Allemagne.» [...]

Le Figaro

Bikini sexy et racisme : le calendrier polémique de Sports Illustrated

Le calendrier le plus attendu de l’année aux Etats-Unis est accusé de racisme. Sports Illustraded, l’équivalent américain de France Football ou de l’Equipe, publie tous les ans un calendrier un peu spécial à base de bikini. Mais cette fois, la direction artistique est accusée de racisme. (…)

http://img811.imageshack.us/img811/6477/7758503958osportsillust.jpg

Mais pourquoi ces accusations de racisme ?

Parce qu’exotique, pour les photographes américains, rime souvent avec lieux communs éculés. Par exemple, la photo en Chine de la sublime Anne V., à moitié nue sur une barque, est poussée par un vieux paysan chinois. Autrement dit, rien n’a changé en Chine depuis 30 ans ! Rien

Pire encore, la photo africaine qui montre le mannequin blanc Emily DiDonato dans le désert namibien, à côté d’un homme en pagne. Les premiers à protester ont évidemment été les Namibiens.

Ce pays frontalier avec l’Afrique du Sud est peut être méconnu, mais il y a des centres commerciaux derniers cris dans la capitale Windhoek et ses habitants ne sont pas des « sauvages ». Bref, en voulant faire « exotique » ou »sauvage », les photographes de Sport Illustrated ont réveillé tous les bons vieux clichés sur l’Afrique et la Chine.

RTL

La ville de Strasbourg publie un calendrier interreligieux

La ville de Strasbourg a décidé d’éditer un premier « calendrier des religions » pour 2013, en accord avec les représentants de six cultes, a indiqué mercredi à la presse son maire Roland Ries (PS).

Les principales fêtes des six religions y sont signalées par les symboles de la roue bouddhiste, des croix catholique, orthodoxe et protestante, de l’étoile juive et du croissant islamique. [...]

RTL.be

Le poisson d’avril, une tradition d’origine française ?

(…) Bien que cette tradition soit clairement rentrée dans les mœurs, très peu de gens connaissent l’origine historique du poisson d’avril.


L’histoire du Poisson d’avril par DeuxGouttesDeCulture

L’auteur de cette vidéo nous apprend que c’est une question de changement de calendrier qui serait à l’origine de cette tradition. Avant l’avènement de Charles IX en France, le nouvel an se célébrait le 1er avril.

A la suite du changement de calendrier certains continuaient de fêter Noël au printemps par rébellion envers ce changement de calendrier ou simplement parce qu’ils n’en avaient pas été informés.

Ces dissidents sont devenus l’objet de moqueries et le jour des idiots est né le 1er avril.

Ce phénomène d’origine française s’est propagé à travers les frontières et chaque pays le célèbre comme il se doit en se moquant de son prochain. (…)

Ibuzzyou

Des iraniennes topless dans un clip contre ”l’islam politique” – Vidéo

Le 8 mars, profitant de la journée de la femme, un calendrier de « Photos de révolutionnaires nues » est mis en vente et dans le but de le promouvoir, des iraniennes se montrent seins nus dans la vidéo « Dites non à l’islam politique ».

Les femmes qui n’ont pas peur de se montrer dans ce clip vidéo, soulignent que leur nudité est une manière pacifique de s’opposer à l’islam en politique

Par ce moyen, elles entendent dénoncer une ”société de violence, de racisme, de sexisme, de harcèlement sexuel et d’hypocrisie ”.

Elles souhaitent vendre ce calendrier pour financer le soutien aux droits et à la liberté d’expression des femmes à travers le monde.

Des hommes en robes contraignent, contrôlent et intimident des femmes à travers le monde au nom de Dieu… il faut que cela cesse ”,

insiste l’une des instigatrices de ce programme.

Image de prévisualisation YouTube

Terrafemina

Diversité : La France devra s’adapter, «c’est inévitable»

Le collectif «France, Horizon 2030», vient de publier un rapport intitulé «France diverse, France de demain» dans lequel il présente la synthèse de ses travaux sur les réformes qu’il estime indispensables pour que la France soit à l’image de la France «réelle» et «non pas sclérosée à laquelle certains s’accrochent encore». Plusieurs membres du collectif expliquent leurs motivations.

Les Français prétendument «de souche» ne veulent pas l’admettre, mais la France de demain c’est nous !

Le collectif, qui regroupe des associations de banlieues, des groupes «informels» de citoyens issus de la diversité ou des personnalités indépendantes, formule une cinquantaine de propositions qui, pour certaines, pourront paraître audacieuses, voire provocatrices. Programmes scolaires, politique étrangère, nationalité, droit de vote, discriminations, reconnaissance des communautés…, c’est une véritable refonte de la société française que souhaitent les auteurs du rapport.

Ainsi sur la toponymie. Pour Karim, certains noms de communes sont en total décalage avec la nature des populations qui y résident, surtout lorsqu’ils font allusion à la religion ou à l’histoire. «Saint Machin ou Saint-Denis appartiennent désormais au passé ! » s’amuse Fatoumata. Les noms des collèges et lycées sont également critiqués. «Debussy, Hugo ou Condorcet ? Il faut des symboles qui parlent aux jeunes issus de l’immigration» estime Pedro qui verrait bien des établissements scolaires au nom de Franz Fanon, le militant anticolonialiste ou de Mohamed Bouazizi, le Tunisien qui s’est immolé en décembre 2010.

Samir, cadre associatif, estime qu’il faut faire pression sur les élus actuels et futurs : «En cette période électorale, il faut mettre la classe politique au pied du mur. Nos voix compteront !». Mustapha renchérit : «La France d’antan, si elle jamais existé, est en voie de disparition. Le ballon de rouge, la baguette et le béret, sont au mieux objets de dérision, au pire des symboles d’exclusion».

Pour Fatoumata, les prénoms du calendrier complètement désuets comme René, Raoul ou Gaston devraient céder la place aux prénoms d’aujourd’hui et de demain comme Mamadou, Rachida ou Zinédine. «Vous en connaissez des Robert ou des Ernest dans nos classes ?» plaisante Mohamed, professeur des écoles en banlieue parisienne. Il ajoute « D’ailleurs quel sens cela a-t-il d’enseigner le Français à des élèves dont les parents sont majoritairement non francophones ?»

«La France ce n’est pas un peuple, une ethnie, un mode de vie, encore moins une culture, toute son histoire le démontre» affirme encore Nwankwo. «C’est un ensemble de citoyens aux appartenances multiples» ajoute-t-il. […]

DiversNews

Grand Rabbin de France : Il est difficile d’être musulman dans «un climat malsain»

Le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, estime qu’il est de plus en plus difficile d’être musulman en France «dans un climat malsain», qualifiant de «très malade» une société qui cherche des «boucs émissaires», dans une interview publiée samedi par Le Monde.

Notre calendrier prétendument laïque est ainsi calé sur les fêtes chrétiennes.

«L’islam étant récent en France, l’harmonie peut être plus longue à venir. Cela dépendra aussi de l’Etat. Il ne doit pas oublier que, si la laïcité exige que les pouvoirs publics ne reconnaissent aucun culte, elle leur impose dans le même temps de n’en méconnaître aucun», déclare le Grand Rabbin.

Interrogé sur l’observance des rites religieux, il note également que «notre calendrier prétendument laïque est ainsi calé sur les fêtes chrétiennes : un enfant, en France, n’aura jamais à manquer l’école pour pouvoir fêter Noël. Les juifs et les musulmans doivent pouvoir assumer et vivre leurs différences dans le respect de la loi républicaine».

«Mais le véritable enjeu est ailleurs, plus pervers et plus grave : c’est, hélas, la place des juifs et des musulmans dans la société française», relève M. Bernheim, qui rejette toute comparaison entre la situation des musulmans aujourd’hui en Europe et celle des juifs dans les années 30, constituant à ses yeux «un outrage à la mémoire des victimes de la Shoah».

La Croix /AFP