Tranche de vie au Brésil (vidéo)

Interrogée en direct dans les rues de Rio de Janeiro (Brésil), une femme se fait arracher son collier devant les caméras de « RJTV ». [...]

Comme le rapporte le « Daily Mail« , une dame a été interrogée par la chaîne brésilienne « RJTV ». L’objet des questions du journaliste? Justement, la sécurité dans les rues de la ville brésilienne. [...]

7sur7

Brésil : Le tagueur tagué (Vidéo)

Alors qu’il a été pris en flagrant délit en train de taguer le commissariat d’une ville au Brésil, un jeune homme s’est vu offrir une punition assez humiliante et pas très déontologique par un policier visiblement très énervé.

L’agent s’est en effet servi de la bombe du tagueur pour lui « taguer » à son tour le visage, comme pour lui rendre la monnaie de sa pièce.

Brésil : 20% des places aux concours publics seront réservés aux Noirs et aux métis

Les députés brésiliens ont approuvé un projet de loi qui réserve 20 % des places aux Noirs et métis dans les concours de l’administration publique, dans ce pays où plus de la moitié de la population est de descendance africaine.

Le gouvernement explique qu’il s’agit d’une «discrimination positive» nécessaire pour résoudre le problème de la sous-représentation des Noirs et métis dans le service public.

Lapresse.ca

————– Rappels :

1) Le Brésil appliquera une discrimination positive à l’université basée sur la composition raciale (2012)
Le Sénat a approuvé un projet de loi de discrimination positive qui distribue les places à l’université selon la composition raciale de chaque État. Les places réservées seront distribuées proportionnellement parmi les étudiants noirs, métis et autochtones. Lire l’article

2) Au Brésil, un racisme cordial
Le Brésil offre l’image, trompeuse, d’une société si métissée que la couleur de peau ne compte pas. Mais les discriminations envers les Noirs sont aujourd’hui telles que des quotas sont mis en place. Lire l’article

3) Brésil, un modèle de pays multiracial ?
La célébration du métissage brésilien masque mal l’officieux apartheid racial et social qui régit les grandes villes. La démocratie brésilienne multiraciale est un mythe. Lire : article 1 - article 2 -

4) Les médias et le « conte de fées » brésilien (Xavier Raufer) Lire l’article…

Brésil : L’accès au pays interdit aux racistes pour le Mondial-2014 ?

Le ministre des Sports brésilien Aldo Rebelo a estimé aujourd’hui qu’il fallait interdire l’entrée du pays aux supporters racistes et pénaliser beaucoup plus fortement les actes racistes que ne l’a fait dernièrement la Confédération sud-américaine (Conmebol).

drapeau Brésil

« Il faut punir l’auteur d’un acte raciste de manière rigoureuse, a dit le ministre lors d’une visite du stade où s’entraînera l’équipe de France durant le Mondial-2014 à Ribeirao Preto (sud-est). S’il est Brésilien, il doit être interdit des stades brésiliens. S’il est étranger, il doit être interdit d’entrée dans le pays ». Aldo Rebelo réagissait à la sanction prononcée par la Conmebol contre le club péruvien du Real Garcilaso, qui a écopé d’une amende de 12.000 dollars après que certains de ses supporters ont émis des cris de singe à chaque fois que le milieu noir du club brésilien de Cruzeiro, Tinga, touchait le ballon, lors d’un match de Copa Libertadores en février. [...]

Le Figaro/AFP

Tilly-Sabco : Pour emprunter aux banques, l’entreprise doit s’aligner sur les prix brésiliens

A Guerlesquin, le PDG de Tilly-Sabco, abattoir de poulets, a annoncé que son entreprise a 3 mois pour trouver un équilibre de prix du poulet export avec le prix du Brésil.

La réponse concernant le prêt de 4 millions d’€ devrait tomber en début de semaine. L’abattoir de poulets Tilly-Sabco, à Guerlesquin (Finistère) en a besoin d’urgence. Des élus avaient même été « invités à rester dans l’entreprise » (Ouest-France du 22 février), le temps que la situation se débloque.

Aux dernières nouvelles, il ne s’agirait plus d’un emprunt obligataire mais d’une fiducie, c’est-à-dire un transfert de propriété soumis à conditions. Un comité d’entreprise se tiendra mercredi après-midi pour en informer les salariés.

Daniel Sauvaget, le PDG, précise :

« Une fois le prêt accordé, l’entreprise disposera de trois mois pour trouver des solutions conditionnées à la mise en place d’un modèle économique qui permettra d’avoir un prix de vente de poulet export au prix de vente du poulet brésilien. »

Ouest France

Insécurité, l’enjeu oublié des municipales ?

Tribune de Xavier Raufer, criminologue

Alors que l’insécurité est une préoccupation majeure des Français, la droite française ne semble pas en faire un enjeu capital des municipales. La faute, selon le criminologue Xavier Raufer, à un «gauchisme culturel» encore hégémonique, qui complexe notamment l’UMP.

Hebergeur d'imageA chaque sondage, la population le martèle : juste après le chômage et la pauvreté, la seconde grave préoccupation des français est et reste la sécurité. [...]

Une obsession française mal venue et fictive ? Non, car en même temps, les infractions les plus traumatisantes pour la population augmentent – parfois, explosent. Vols de tous ordres, cambriolages en ville (+ 6,4% en zone police) ou à la campagne (+ 17,7%, résidences secondaires en zone gendarmerie). Les vols avec violence augmentent encore. Même désormais les vols de voiture, qui; du fait de progrès techniques, baissaient depuis deux décennies. Quant aux inquiétantes attaques à l’explosif de distributeurs automatiques de billets – entre néo-braquages et terrorisme périurbain – elles ont augmenté de 50% en 2013 !

L’origine de cette vague criminelle ? Le laxisme de la justice, les méfaits dépeints ci-dessus étant typiquement ceux que Mme Taubira et son entourage libertaire ont ordonné de réprimer toujours moins. [...]

Pourquoi cette timidité de l’UMP devant les affaires de sécurité ? Une bonne part de ses chefs vit dans la terreur d’un gauchisme culturel qu’elle est aujourd’hui à peu près la seule à craindre – ledit gauchisme étant désormais dénoncé, et par d’authentiques intellectuels, dans les colonnes du Monde lui-même ! [...]

Autre domaine où l’UMP gagnerait à revenir à la raison : l’aveugle enthousiasme dont elle fait preuve en matière de «diversité», piège dans laquelle elle a sauté à pieds joints. Car «diversité» est le nom poli de la société hétérogène, elle-même tragiquement et follement criminogène. Le Brésil, paradis de la «diversité» – mais aussi, N°1 au monde pour les homicides par armes à feu. Une «diversité» que d’ailleurs les Français rejettent énergiquement ; Ipsos-Steria, janvier 2014: méfiance de l’autre: oui à 77% ; oui à 84% pour les électeurs de l’UMP – et oui à 39% encore, chez ceux du PS.

Le Figaro

Rafale : Son rejet par l’armée de l’air brésilienne date… d’avant 2003 (maj vidéo)

à propos de l’avion gripen suédois concurrent du rafale :

« C’était la préférence  de l’armée de l’air brésilienne depuis le début, depuis le gouvernement de Fernando Henrique Cardoso » [qui a quitté sa fonction le 1 janvier 2003]


lien direct de la vidéo sur VK : http://vk.com/video231636035_167082258
source : La Nouvelle Edition – Canal+ – 20 12 2013

 


Mise à jour du 21 décembre 2013 à 9H00

Reportage de France 24 du 8 septembre 2009 de la négociation de Sarkozy :

« Le premier rafale sera livré en 2013 ; Voilà un Sarkozy qui a décroché la timbale et qui n’a pas fait 24 heures d’avion pour rien » « c’est une victoire pour Nicolas Sarkozy »

Reportage de l’AFP du 11 décembre 2012 de la venue en France de la présidente Dilma Rousseff du Brésil :

« Face à la crise, le gouvernement Brésilien a repoussé le choix immédiat »

Nordistes arrêtés au Brésil: un des quatre Français aurait reconnu avoir mis 18,5kg de cocaïne dans les valises

Selon nos informations, l’un des quatre Français arrêtés le 6 août en possession de plus de 18kg de cocaïne aurait reconnu, lors de son audition, avoir placé la drogue dans les valises de ses camarades.

Comme nous l’avons révélé, mardi 6 août, Laurie Dugardin, 22 ans, Julien Herrera Hernandez, 27 ans, et deux autres Français, une fille et un garçon, ont été arrêtés et placés en garde à vue au Brésil dans une affaire de cocaïne.

Selon le consul Franck Laval, les auditions des quatre suspects, présumés innocents, sont closes. « Ils n’ont pas nié les faits. » L’enquête de police est en cours. En attendant, les quatre Français sont en prison à Salvador de Bahia.

D’après nos sources, Ibrahim, né au Maroc mais connu des services de police nordistes, serait l’instigateur. Il a reconnu lors de son audition avoir placé les 18,5kg de cocaïne dans les valises.

Sonia, de Nîmes, Laurie Dugardin et Julien Herrera Hernandez n’auraient donc qu’un rôle mineur dans cette affaire.

La Voix du Nord
(Merci à Saint-Jores Jean-Pierre)

La police brésilienne investit et s’implante dans les cités sensibles (Favelas) de Rio (+ vidéo)

La police de Rio de Janeiro a annoncé s’être déployée lundi dans un complexe de favelas où ont trouvé refuge des dizaines de trafiquants de drogue ayant fui les favelas « pacifiées » par les forces de l’ordre.

Quelque 180 policiers surveilleront de façon permanente le Complexe de Mangueirinha, peuplé de 25.000 habitants, dans la banlieue nord de Rio.

Le détachement de 180 policiers militaires envoyé sur place, pour la plupart membres du Bataillon de choc, va préparer pendant un mois une occupation permanente de ce complexe de favelas réputé dangereux.

« Il s’agit d’une occupation permanente, telle que nous la pratiquons dans des favelas de moindre importance », a précisé le gouverneur de Rio.

Les favelas occupées lundi par la police sont contrôlés par l’une des factions du narco-trafic, le « Commando Vermelho » dont des dizaines de membres ont fui les favelas déjà « pacifiés », situées pour la plupart dans la zone Sud et touristique de Rio.

Le Parisien

Sao Paulo : Un chanteur brésilien abattu sur scène (vidéo)

Un jeune chanteur de funk brésilien, MC Daleste, présentait samedi soir son nouveau single dans un club de Sao Paulo, quand un tir en provenance de la foule est venu troubler la fête. L’unique coup de feu sera fatal au chanteur de tout juste 20 ans. 

(à partir d’1m03):

Touché à la poitrine, il tombe en arrière en position assise. Un court silence envahit la salle.

Puis des cris de panique se propagent dans le public, suivis d’un mouvement de foule. Des hommes montent sur scène pour lui venir en aide.

Transféré à l’hôpital, il décèdera des suites de ses blessures. Le nom du tireur n’est pas encore connu, mais la police a annoncé avoir arrêté un suspect pour cet acte de violence en public. [...]

Le Parisien