Allemagne : des associations musulmanes reconnues comme des institutions religieuses officielles

Trois États allemands (Brême, Hambourg, Hesse) ont décidé de reconnaître des associations musulmanes comme des institutions religieuses officielles.

La reconnaissance officielle de ces institutions et associations musulmanes ouvre la porte à des lieux  publics tels que les prisons, les hôpitaux, ou encore les institutions. Cette reconnaissance, tant attendue, élargit le champ d’action, et offre une plus grande liberté à ces associations.

Cette reconnaissance montre non seulement que l’islam fait partie intégrante de l’Allemagne, mais permettra aussi à ces organismes musulmans de proposer des cours d’enseignement religieux dans les écoles. [...]

Ajib

Merci à Zatch

L’Allemagne : « une société à piller »

« Ils méprisent tout ce qui ne fait pas partie de leur culture, et d’abord et avant tout les Allemands » .

Alors que le gouvernement fédéral et l’opposition au Bundestag considèrent l’immigration comme une contribution indispensable à l’Allemagne, l’intensité des conflits entre certains groupes d’immigrés et la société allemande est en augmentation constante.

Exemple de cette situation, les nombreux problèmes causés par les gangs de Kurdes libanais à Berlin, Brême, et Essen, des villes qui, selon les autorités judiciaires, sont hors de contrôle.

Selon les autorités judiciaires , Berlin, Brême et Essen sont hors de contrôle.

Les clans libanais sont des groupes structurés hiérarchiquement, basés sur une forte conscience ethnique et une forte cohésion familiale. Ils sont soutenus par un grand nombre de jeunes hommes prêts à combattre une société [allemande] composée de petites familles et d’institutions libérales qui peinent à s’affirmer face à ce défi.

Le juge Kirsten Heisig du tribunal pour mineurs de Berlin a accusé les gangs libanais de « dégradations effrénées », tandis que Lire la suite

Après Hambourg, la ville de Brême reconnaît les fêtes musulmanes

A la suite des récentes mesures prises par la ville allemande de Hambourg de reconnaître les jours de fêtes musulmanes, c’est au tour de la ville-Etat de Brême, située au nord-ouest de l’Allemagne de Brême de faire le pas. L’État est devenu le second des 16 Etats du pays à reconnaître les fêtes musulmanes, dans une démarche de reconnaissance pour la minorité religieuse du pays.

« Je suis très heureux parce que l’Islam et les musulmans font partie de notre ville et de notre vie » a ainsi déclaré Jens Boehrnsen, le maire de la ville-Etat à l’AFP.

La signature de l’accord avec les représentants de la communauté musulmane locale à été faite le vendredi 30 Novembre. Cet accord signé reflète « la reconnaissance mutuelle et le respect des valeurs mutualistes » a ajouté le maire.

Cette entente permettra aux membres de la communauté musulmane de prendre des jours de congé pour les fêtes musulmanes. L’accord doit cependant encore être ratifié par le parlement de Brême, ainsi que par les autorités municipales.

Il y a deux semaines, la ville-Etat de Hambourg au nord de l’Allemagne étaient la première a reconnaître les fêtes religieuses musulmanes. (…)

Mooslym