Bourges (18). Un homme condamné à Bourges pour « discrimination » homosexuelle

Un homme a été condamné à 800 euros d’amende, dont 500 avec sursis, par le tribunal correctionnel de Bourges « pour discrimination à raison de l’orientation sexuelle » après avoir refusé de vendre un terrain à un couple d’homosexuelles. Le tribunal a également condamné l’homme de 69 ans à verser trois cents euros de dommages et intérêts à l’une des deux plaignantes, ainsi que deux cents euros pour les frais de procédure. L’avocate des parties civiles réclamait 1.600 euros de préjudice moral.

Le couple avait saisi la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde). Cette dernière avait ensuite transmis le dossier au parquet de Bourges, qui a décidé de poursuivre. En 2007, l’une des deux femmes apprend qu’une parcelle cultivable est en friche. Elle souhaite l’acheter. Dans l’attente de la vente, les deux femmes commencent, avec l’accord du propriétaire, à y faire pousser des légumes en échange d’un loyer de 50 euros par mois. Mais après avoir vu les deux femmes ensemble, la vente prend du retard et le propriétaire revient brusquement sur sa décision.

« Je ne laisserai pas cette parcelle à des gouines » aurait-il dit. Ces propos ont été rapportés aux enquêteurs par un voisin, ce qu’a démenti à la barre le propriétaire de la parcelle. Ses propos ont été confirmés par un second témoin. Evoquant des querelles de voisinage, l’avocate avait demandé en vain la relaxe de son client qui a cependant évité le mois de prison avec sursis réclamé par le procureur.

Le Point

Bourges (18) : Festival identitaire le samedi 16 juin (MàJ)

Addendum du 18/06/2012 : 130 participants au festival de rock contestataire organisé par les ID Berry

Malgré les multiples demandes d’interdiction aux préfectures du Cher et de l’Indre la journée Identitaire s’est déroulée dans la joie et la bonne humeur. Tout débuta par le sport, comme souvent chez nous, notamment par une initiation à la self défense qui fut proposée à une trentaine de volontaires, femmes et hommes, tous soucieux d’apprendre des techniques pouvant s’avérer utiles, non pour endosser le rôle d’agresseur mais pour refuser celui d’agressé, de « boloss » !

La suite consista en un discours de Dominique Lescure, membre du bureau exécutif du Bloc ID, qui nous fit également part du message que nous adressait Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire. Claude Jaffrès, autre membre du bureau exécutif, évoqua pour sa part l’évolution de la situation de l’Europe et de la France et en appela à nos militants, à leur courage et à leur exemplarité pour faire face à tous les dangers qui nous menacent. [...]

Lire la suite sur Avaricum

Le 16 juin c’est encore le printemps à Bourges !

Avant la fête, pour les plus courageux, n’oubliez pas les cours de kick-boxing et d’initiation à la self-défense, sous le contrôle de deux professeurs diplômés !

(Merci à Mike)

Bourges (18) : un officier de l’armée en fuite

La police de Bourges a lancé lundi un appel à témoin pour retrouver un officier de l’armée de l’air, soupçonné d’avoir pris la fuite en sautant du deuxième étage après avoir violemment frappé une jeune femme russe à coups de poing et de couteau.

Le lieutenant, âgé de 29 ans, est introuvable depuis samedi dernier. L’officier, qui arrivait de la base aérienne 701 de Salon-de-Provence et suivait une formation en informatique à Bourges depuis novembre,

est soupçonné d’avoir violemment frappé sa compagne à coups de poing et de couteau de cuisine à la suite d’une dispute, samedi après-midi dans son studio.

La jeune femme, âgée de vingt-trois ans et de nationalité russe, a été sérieusement blessée au visage et aux membres supérieurs.

Dans la nuit de samedi à dimanche, le militaire avait échappé à des policiers venus l’arrêter, en sautant par la fenêtre de son studio, au deuxième étage. Athlétique, mesurant 1,80 m, de type métis, il est recherché par une dizaine de policiers du commissariat de Bourges.

Europe 1

40 voitures brûlées à Bourges nord depuis juin

Deux hommes ont été interpellés, mardi, pour l’incendie d’une voiture dans le quartier de la Chancellerie. Selon la police, quarante véhicules auraient brûlé dans les quartiers nord de Bourges depuis juin.

Depuis le mois de juin, quarante voitures ont brûlé dans les quartiers nord de Bourges, assure Ghislaine Vallé, chef d’état-major au commissariat de police de Bourges. En particulier dans le secteur des rues du Commandant-Charcot, Gustave-Eiffel, Groupe-Libération-Nord (quartier de La Chancellerie, NDLR) et de l’avenue du Général-de-Gaulle.

Le Berry.fr

Le forcené à Bourges militait à Cap21, le parti de Corinne Lepage (MàJ)

15/10/11

Intellectuellement, cet habitant de la rue des Lauriers, à Bourges, n’est pas sous-alimenté. Professeur agrégé des sciences de la vie et de la terre, il est passionné par l’environnement et milite au sein du parti politique Cap 21. À ce titre il multiplie les tribunes pour sauver la justice, sauver le Palais de la découverte, sauver la France de la culture anglaise… Sauver le monde !

LeBerry

14/10/11

L’homme s’est introduit dans la préfecture du Cher armé d’un sabre. Il a blessé une employée et un policier.

L’Express

(Merci à Falstaff et 9mm)

Bourges : Une femme séquestrée, frappée et violée

La femme de 35 ans séquestrée pendant une dizaine de jours dans un pavillon près de Bourges par sept proches en raison d’une rivalité amoureuse, a été frappée, brûlée à la cigarette et violée, a indiqué mardi le procureur de Bourges Vincent Bonnefoy.

La jeune femme, issue comme ses tortionnaires présumés d’un milieu très défavorisé, a subi entre fin juillet et le 11 août diverses violences dans un pavillon de Saint-Doulchard (Cher). Elle a notamment été violée par deux hommes et s’est vue infliger des brûlures de cigarettes et plusieurs tatouages «insultants», a-t-il précisé lors d’une conférence de presse. La femme a été à plusieurs reprises ligotée ou entravée et maintenue dans une pièce aux volets fermés. [...]

Est Républicain

Un forum de Franco-algériens pour contribuer au développement du pays (d’origine)

Un forum dont l’objet est de promouvoir la place des franco-algériens dans la société française ainsi que leur contribution au développement de l’Algérie sera lancé le 2 juillet prochain, a-t-on appris hier auprès d’un des initiateurs du projet.

Le forums sera parrainé par des personnalités comme Jacques Attali, économiste et ancien conseiller de l’ancien Président François Mitterrand, l’ancien président du conseil supérieur de l’audiovisuel français, Hervé Bourges ou l’historien Benjamin Stora.

Le Forum France-Algérie compte organiser périodiquement des rencontres-débats, animer un site Internet et favoriser la mobilisation des Franco-Algériens en faveur de leur pays d’origine, a indiqué à l’APS la présidente de l’association UNIAME France, Nadia Chouikhi.

Le forum se définit, selon ses initiateurs parmi lesquels Ghaleb Bencheikh, théologien et animateur de l’émission «Islam» sur la chaîne française France2 et Farid Yaker, président de l’Association EcoMed 21, comme un regroupement indépendant et apolitique des personnes et d’organisations souhaitant promouvoir la place des Franco-Algériens dans la société française, contribuer au développement de l’Algérie et à la «rénovation» des relations entre les deux pays. […]

El Moudjahid (Merci à Socrate)

Bourges (18) : L’agriculteur arrête des voleurs de câbles électriques

De nombreux agriculteurs sont victimes de vols de câbles électriques en cuivre dans le Cher. Mardi soir, l’un d’entre eux est parvenu à arrêter deux voleurs en le tenant en respect avec un fusil de chasse.

Mardi, dans la soirée, un agriculteur de Vasselay a surpris deux cambrioleurs dans son hangar en train de tenter d’emporter des bobines de câbles électriques destinés à alimenter des panneaux photovoltaïques. L’homme a saisi un fusil de chasse et tiré en l’air pour effrayer les voleurs. Cela a fonctionné puisque ces derniers sont partis en courant à travers champ et en… laissant leur voiture sur place.

L’agriculteur a illico contacté la gendarmerie, qui a envoyé une patrouille. Mais entre-temps, les deux voleurs ont cru que l’accès à leur véhicule était libre et ont essayé de le récupérer. C’était sans compter sur la vigilance de l’agriculteur, qui attendait leur éventuel retour. Toujours armé de son fusil, il les a tenus en respect jusqu’à l’arrivée des gendarmes.

Le Berry

Bourges : A peine restauré, le portail de la cathédrale déjà vandalisé

Une bien mauvaise surprise attendait, jeudi matin, les ouvriers qui devaient démonter les échafaudages du portail ouest de la cathédrale. Les niches du côté gauche, qui venaient tout juste d’être restaurées, avaient été badigeonnées avec une patine rougeâtre. Mais quel est donc l’intérêt de vandaliser les pierres d’un édifice médiéval ?

Et surtout pourquoi s’attaquer à l’une des plus belles cathédrales de France ? Un acte gratuit, dit-on souvent. Pas gratuit en tout cas pour les poches du contribuable…

Le Berry

(Merci à Miserecord)

Bourges : Trois jeunes hommes mis en examen après le braquage du Quick

Samedi dernier, deux hommes encagoulés avaient menacé un manager du restaurant avec une arme de poing et s’étaient fait remettre 900 euros. Les deux braqueurs présumés et un complice ont été mis en examen pour le vol à main armée hier. Ils sont berruyers, ont 21 et 19 ans, et l’un d’entre eux est un ancien salarié du Quick.

Deux hommes ont été interpellés mercredi matin. Il s’agit d’un des deux braqueurs présumés et d’un autre homme de 19 ans qui n’avait rien à voir avec cette affaire*. Les auditions ont permis aux policiers de remonter jusqu’à deux autres hommes : le deuxième braqueur et le complice présumés.

Les deux braqueurs présumés auraient reconnu les faits. Ce ne serait pas le cas de l’homme soupçonné d’être complice. Cet ancien salarié de Quick affirme qu’il dormait dans la voiture pendant que ces amis oeuvraient. Seul problème : les deux hommes qui sont entrés dans le restaurant rapide (par une porte destinée aux employés ou aux livraisons) étaient très bien informés…

(*) Après sa garde à vue, il a néanmoins rejoint la maison d’arrêt du Bordiot. Les policiers se sont aperçus qu’il avait six mois de prison à effectuer dans une autre affaire.

Le Berry

(Merci à ethan)

Bourges : incendie criminel d’une église

Lu sur leberry.fr ce seul récit du quatrième incendie d’une église de Bourges en à peine plus de 12 mois :

« Trois camions de pompiers, la grande échelle, la cellule éclairage, ventilation et assistance respiratoire…

Ce vendredi, vers 16 h 10, la place Saint-Bonnet s’est transformée en parking pour les véhicules de pompiers venus éteindre un début d’incendie à l’intérieur de l’église Saint-Bonnet.

C’est dans la chapelle du saint sacrement, près du chœur que le feu a pris, dans trois chaises qui avaient préalablement été empilées. Les pompiers ont rapidement sorti les chaises de l’église pour les asperger d’eau. Mais une importante fumée s’est répandue dans l’édifice qui a été ventilé hier soir par deux imposants ventilateurs. Le feu n’a pas eu le temps de détériorer les murs et tableaux de la chapelle.

Pour les policiers sur place de même que pour le Père Massip, curé de Bourges, l’origine volontaire du feu ne fait aucun doute. Cet incendie n’est pas sans rappeler ceux qui, voilà plus d’un an avaient touché la cathédrale mais aussi les églises Notre-Dame et Saint-Pierre.
Toute personne qui, entre 15 h 45 et 16 h 15 aurait aperçu quelque chose de suspect près de l’église est priée de téléphoner au commissariat au 02.48.23.77.17″.

source