Reportage aux Bobards d’or, la soirée où l’on crie : « Au four ! » en voyant Pierre Bergé

Dans la réaco-fachosphère, c’était LA soirée à ne pas manquer. La fondation Polémia, dirigée par Jean-Yves Le Gallou, figure éminente de l’extrême droite française, organisait, ce mardi 11 mars, la cinquième édition de la soirée des Bobards d’or.

Le pitch de l’événement, qui se déroule physiquement à Paris, et qui est retransmis en direct vidéo sur internet, est simple : médias et journalistes mentent et professent mensonges sur mensonges ; le jury des Bobards d’or se propose de récompenser les plus remarquables de ces mensonges.

Concrètement, dans la vraie vie, ça s’est passé dans dans un amphithéâtre de 200 places du 9è arrondissement parisien, largement surbooké, disponible pour quelques centaines d’euros à la location. Tout un chacun pouvait y assister, modulo une inscription par mail préalable et, une fois sur place, l’acquittement d’une participation d’au moins cinq euros.

(…) Europe 1

Appel à contribution : envoyez-nous vos bobards d’or !

BOBARDS D’OR 2012 

Les prix de la désinformation médiatique

La troisième édition des BOBARDS D’OR sera organisée le 20 mars 2012 par Polémia. Cette cérémonie distingue et honore les journalistes les plus habiles ou les plus audacieux, ces désinformateurs du totalitarisme « doux » dans lequel nous baignons, ce système où les mensonges répétés à l’infini finissent par s’imposer dans les esprits et dictent les politiques de « droite » comme de « gauche ».

Polémia a ouvert une brèche, dans laquelle certains acteurs de la vie publique commencent à s’engouffrer. Certains osent, à sa suite, dénoncer la tyrannie médiatique, que ce soit Jean Quatremer avec son ouvrage à paraître sur les mensonges des médias dans l’affaire DSK,  Francis Puyalte, un ancien du Figaro qui vient de publier L’inquisition médiatique ou encore le film Les nouveaux chiens de garde. La désinformation et le mensonge médiatique imposent le politiquement correct, et c’est le rôle de Polémia de lutter contre cette tyrannie médiatique. »

Pour récompenser les champions de la désinformation, les héros de l’idéologie dominante, les pourfendeurs de l’esprit critique, Polémia a besoin de vous!

Vous êtes au fait de l’actualité nationale ou internationale ? Vous avez jusqu’au 1er mars pour nous envoyer vos suggestions.

Lire la suite

Evénement : Les Bobards d’or

Addendum : La réaction de Claude Askolovitch (Europe 1, i>Télé)

La deuxième édition des Bobards d’Or était organisée le mardi 5 avril 2011 par Polémia et retransmise en direct sur Fdesouche.com à partir de 20H. La cérémonie a réuni près de 2000 téléspectateurs simultanés sur Internet.

Cette cérémonie distingue et honore les plus habiles ou les plus audacieux désinformateurs du totalitarisme « doux » dans lequel nous baignons, ce système où les mensonges répétés à l’infini finissent par s’imposer dans les esprits et dictent les politiques de « droite » comme de « gauche ».

Le Cafard d’Or est décerné à Rue89 et Chloé Leprince pour l’affaire de l’ophtalmo raciste. »

Autres lauréats : Céline Bittner (LCP), Le Figaro, Claude Askolovitch (Europe 1), les amis de Polanski

Tous les résultats sur le site des Bobards d’Or

Bobards d’Or : le vote est ouvert !

http://www.dailymotion.com/video/xcyptq

Samedi sur Radio Courtoisie, dans le Libre Journal des Lycéens, Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, a livré en exclusivité les noms des personnalités nommées dans les trois catégories des « Bobards d’Or » qui seront remis le 20 avril prochain.

Sont donc en compétition :
• dans la catégorie Télévision : Laurence Ferrari (présentatrice du JT de 20 heures de TF1), David Pujadas (présentateur du jT de 20 heures de France 2), Jean-Marc Pillas, médiateur des rédactions du groupe TF1.
• dans la catégorie Maîtres à penser : Dominique Wolton, Bernard-Henri Lévy, Marie Ndiaye, Daniel Lindenberg.
• dans la catégorie Presse écrite : Le Figaro (pour un article sur le procès des assassins de Jean-Claude Irvoas), Le Monde, La Dépêche du Midi (sélectionnée deux fois, dont une fois pour un article sur l’abattage rituel musulman).

Pour voter, cliquez ICI