Multikulti à Berlin : “Un jour les hommes politiques se mettront dans la tête qu’on ne peut pas continuer comme ça”

Le maire de Neukölln, un arrondissement de Berlin, est un invité régulier dans des talk shows et débats dans les média allemands. Avec son livre “Neukölln est partout”, il a attiré l’attention de tout le pays. Heinz Buschkowsky ne mâche pas ses mots en ce qui concerne les tentatives échouées d’intégration des immigrés et des problèmes dans son arrondissement, qui, avec plus de 300 000 habitants, est presqu’une ville dans la ville. Il accuse la classe politique allemande d’avoir fermé les yeux depuis des années vis-à-vis des problèmes d’intégration pour être “politiquement correct” en prêchant l’idée du multiculturalisme. Avec ces propos, il s’est fait des ennemis au-delà de son parti social-démocrate.

(…)

“‘Tout le monde s’aime’ – ‘ça va se régler tout de même’ – c’est ce que nous attendons maintenant depuis plus de 50 ans”, déplore Heinz Buschkowsky qui réclame un vrai changement du système. Il souhaite encore plus d’obligations pour les immigrés et leurs enfants : apprentissage de la langue allemande, crèche obligatoire à partir de 13 mois, école à plein temps, et non pas, comme aujourd’hui, jusqu‘à midi ou 14 heures. Il demande une plus stricte application de l’obligation scolaire.

“On ne peut pas avoir des gens qui survivent depuis trente ou quarante ans grâce aux aides sociales mais qui, en même temps, ne sont toujours pas capables de dire bonjour en allemand. C’est une forme de non-intégration dont je ne veux pas.”

Celui qui n’accepte pas les règles devrait être puni plus sévèrement selon lui : pas d’allocations familiales ni aide sociale dans ce cas-là, pas de virement sur le compte. “Mais dites cela en Allemagne et on vous fait immédiatement porter le képi brun des nazis !”

Malgré tout M. Buschkowsky est convaincu que cette “souffrance qui augmente” va permettre de repenser les choses. “Même M. Seehofer (homme politique du parti social-chrétien CSU) dit maintenant qu’il nous faut plus d’immigration. Pourtant, il y a six ou dix mois, il a déclaré que l’Allemagne n’est pas un pays d’immigration ! Un jour les hommes politiques se mettront dans la tête qu’on ne peut pas continuer comme ça”

Euronews

Berlin s’inquiète d’un risque d’attentat islamiste en marge de la finale de la Ligue des champions

Les autorités allemandes craignent un attentat lors des retransmissions publiques de la finale de la Ligue des champions de football qui oppose deux clubs allemands samedi soir, affirme l’édition en ligne du magazine Spiegel.

Plusieurs suspects islamistes prépareraient un attentat à la bombe.

La police criminelle allemande (BKA) dispose d’ »un indice à prendre au sérieux » sur un possible projet d’attentat, poursuit l’hebdomadaire sans citer ses sources. Contactée par l’AFP, la police criminelle n’était pas en mesure de réagir immédiatement. Vendredi, au cours d’une réunion confidentielle, le président du BKA, Jörg Ziercke, a informé les ministres régionaux de l’intérieur sur un possible attentat terroriste en Allemagne, ajoute Der Spiegel. [...]

Le Monde

Allemagne : un ancien ministre iranien contrôlé avec un chèque de 54 millions d’euros

L’ancien ministre iranien des Finances Tachmaschb Masaheri a récemment été contrôlé en Allemagne en possession d’un chèque d’un montant de 54 millions d’euros, a rapporté dimanche le journal Bild am Sonntag. [...]

Selon le journal, un chèque tiré par la Banque centrale du Venezuela d’un montant de 300 millions de Bolivar (54 millions d’euros) a été découvert dans l’une des poches de son bagage à main. [...]

D’après les informations du Bild am Sonntag, M. Masaheri a affirmé que ce chèque devait servir à financier la construction de 10.000 logements neufs grâce au gouvernement vénézuélien.

Romandie

Merci à Thomina

Lundi soir, on peut regarder la télé :

La vie des autres

Un agent de la Stasi se prend de sympathie pour un couple qu’il espionne. Un film événement, qui fit ressurgir les heures sombres de la RDA.
ARTE
lundi 21 janvier 2013 à 20:50
Rediffusions : 25.01.2013 à 13:55

Officier modèle, le capitaine Wiesler a toujours servi la Stasi sans se poser de questions, jusqu’au jour où il doit surveiller l’appartement d’artistes en vue : le dramaturge Georg Dreyman et sa compagne, l’actrice Christa-Maria Sieland. L’écrivain a été mis sur écoute, car il est soupçonné de comploter contre le régime. Il s’agit en fait d’une machination ourdie par le ministre est-allemand de la Culture qui en pince pour la belle comédienne. À mesure que Wiesler plonge dans l’intimité du couple, il se prend d’affection pour les deux protagonistes et finit par falsifier les rapports qu’il rend à ses supérieurs.

L’Allemagne : « une société à piller »

« Ils méprisent tout ce qui ne fait pas partie de leur culture, et d’abord et avant tout les Allemands » .

Alors que le gouvernement fédéral et l’opposition au Bundestag considèrent l’immigration comme une contribution indispensable à l’Allemagne, l’intensité des conflits entre certains groupes d’immigrés et la société allemande est en augmentation constante.

Exemple de cette situation, les nombreux problèmes causés par les gangs de Kurdes libanais à Berlin, Brême, et Essen, des villes qui, selon les autorités judiciaires, sont hors de contrôle.

Selon les autorités judiciaires , Berlin, Brême et Essen sont hors de contrôle.

Les clans libanais sont des groupes structurés hiérarchiquement, basés sur une forte conscience ethnique et une forte cohésion familiale. Ils sont soutenus par un grand nombre de jeunes hommes prêts à combattre une société [allemande] composée de petites familles et d’institutions libérales qui peinent à s’affirmer face à ce défi.

Le juge Kirsten Heisig du tribunal pour mineurs de Berlin a accusé les gangs libanais de « dégradations effrénées », tandis que Lire la suite

Breivik : son manifeste lu au théâtre

Une comédienne germano-turque lira le mois prochain dans deux théâtres allemands, à Berlin et à Weimar, la déclaration d’une heure faite en avril, lors de son procès à Oslo, par le Norvégien Anders Behring Breivik.

Ce dernier a été condamné en août à 21 ans de prison pour avoir tué 77 personnes en juillet 2011 à Oslo et sur l’île voisine d’Utoya, au nom de « la défense de l’identité européenne » et de la lutte contre le multiculturalisme.

Le metteur en scène suisse Milo Rau veut dans ce spectacle dépouillé – simple lecture des propos de Breivik par la comédienne Sascha Soydan – dénoncer les progrès de l’idéologie d’extrême droite et du populisme en Europe.

« Les mots de Breivik pourraient aussi bien avoir été prononcés par 60% de la population suisse », affirme Milo Rau, évoquant notamment le référendum qui a interdit la construction de minarets dans son pays. Les représentations sont prévues à Weimar le 19 octobre et à Berlin le 27 octobre.

Le Figaro

Des manifestations contre le film anti-islam prévues en Allemagne

BERLIN – Des manifestations pour protester contre le film amateur islamophobe Innocence of Muslims (Innocence des musulmans) sont prévues vendredi et ce week-end dans différentes villes allemandes, selon la police de plusieurs municipalités.

Environ 800 personnes doivent manifester vendredi à Fribourg en Brisgau (sud-ouest), entre 400 et 500 personnes à Hanovre (nord) dimanche, ainsi qu’à Cuxhaven (nord) ce week-end, ont indiqué à l’AFP les services de presse de la police de ces villes.

La police part du principe que ces manifestations seront pacifiques, mais elle s’estime prête à faire face en cas de débordement.

Selon l’agence de presse allemande dpa, des manifestations de protestation doivent également avoir lieu samedi à Karlsruhe (sud-ouest) et à Dortmund (ouest). [...]

AFP / Romandie News

(merci à Danziger)

Un groupe d’extrême droite veut montrer le film anti-islam à Berlin

Un groupuscule d’extrême droite allemand veut projeter intégralement à Berlin le film dénigrant l’islam à l’origine de violentes manifestations dans plusieurs pays musulmans, selon l’hebdomadaire Der Spiegel à paraître dimanche.

«Pour nous c’est une question d’art et de liberté d’expression », explique Manfred Rouhs, responsable de «Pro Deutschland » (Pro Allemagne), cité par le magazine.

Pro Deutschland est un petit groupe de militants adeptes des manifestations provocantes. En août dernier, il avait organisé des rassemblements devant trois mosquées berlinoises au cours desquels des caricatures du prophète Mahomet avaient été montrées. [...]

L’Expression

Manifestation «pro-circoncision» à Berlin

Plusieurs centaines de manifestants en majorité juifs mais aussi musulmans et chrétiens se sont rassemblés aujourd’hui à Berlin pour protester contre une décision judiciaire rendant le rite religieux de la circoncision passible de poursuites pénales.

C’est complètement incompréhensible que des familles juives en Allemagne ne puissent pas faire circoncire leurs jeunes garçons. (Guido Westerwelle)

Parmi les quelque 500 manifestants, certains étaient drapés dans des drapeaux israéliens, d’autres portaient les habits traditionnels des juifs orthodoxes pour ce rassemblement sur la place Bebel, connue à l’époque nazie pour les autodafés de livres, qui y avaient été organisés. Une banderole brandie par les protestataires accusait l’Allemagne de redevenir un «pouvoir colonial».

En juin, le tribunal de grande instance de Cologne a rendu publique une décision selon laquelle l’ablation du prépuce pour motif religieux relevait de coups et blessures volontaires, et était donc passible de poursuites pénales. L’incertitude juridique provoquée par cette décision a créé une vaste polémique dans un pays qui compte quelque 4 millions de musulmans et plus de 200.000 juifs, deux communautés pratiquant la circoncision.

A l’appel des députés allemands, le gouvernement fédéral doit prochainement légiférer à ce sujet. Des diplomates allemands ont admis que le jugement de la cour de Cologne s’était avéré «désastreux» pour l’image internationale de l’Allemagne, étant donné son passé nazi et l’indignation qu’il avait provoquée en Israël et dans les pays musulmans. Le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle s’est dit «très préoccupé» par cette affaire qui est «absolument incompréhensible pour l’étranger», dans des déclarations au magazine Focus.

Le Figaro (Merci à SaintJores50)

Sur Arte : «Les jours à venir» (Berlin 2020)

Arte programme le vendredi 7 septembre le film du réalisateur allemand Lars Kraume Les jours à venir (Die kommenden Tage).

Berlin, en 2020. La ville est confrontée à une pénurie de matières premières. Parallèlement, les réfugiés africains affluent en masse, une immigration que les pays européens tentent d’enrayer en construisant des murs d’acier dans les Alpes.

Deux soeurs, Laura et Cecilia Kuper, apprennent à survivre dans cette Allemagne sinistrée. Cecilia est entraînée par son copain Konstantin dans les spirales d’une résistance presque terroriste. Laura, elle, tombe amoureuse de Hans, un juriste timide. Bientôt, elle se retrouve enceinte. Le couple décide de garder l’enfant malgré l’avenir sombre qui se dessine. Enfin, le petit dernier des Kuper, Philip, souffre de la crise conjugale de ses parents et des brimades de ses camarades de classe…

Télé Loisirs

Un rabbin agressé par des jeunes à Berlin

BERLIN (Allemagne) – Un rabbin a été blessé dans une agression à Berlin, sous les yeux de sa fille de six ans, par quatre jeunes hommes aux motivations apparemment antisémites, a annoncé la police allemande mercredi.

L’agression s’est déroulée mardi soir dans la capitale allemande où le rabbin âgé de 53 ans marchait avec sa fille.

Selon la police, un jeune homme d’origine supposée arabe a barré le chemin du religieux qui portait une kippa, lui demandant : Es-tu juif?. Trois autres jeunes sont alors arrivés derrière le père de famille, qui a été frappé à plusieurs reprises à la tête par le premier individu.

Source

Merci Chantecler