PSG/Qatar : Adieu le berceau et la fleur de lys qui symbolisent la ville de Saint-Germain-en-Laye

Les propriétaires qatariens veulent accentuer le caractère parisien du club de la capitale au détriment de Saint-Germain. Un changement qui pourrait en mécontenter plus d’un.

http://img23.imageshack.us/img23/6025/2406205psg640x280.jpg

C’est un dossier top secret. Ultrasensible. Les réflexions sont menées dans la plus grande discrétion au sein du PSG. Et seuls quelques dirigeants se trouvent dans la confidence. La direction a décidé de modifier le logo du club qui est le même depuis 1972.

En s’attaquant au symbole et à l’image de l’équipe de la capitale, la démarche ne manquera pas de susciter des réactions.

Les investisseurs qatariens ont mis la main sur le PSG en juin 2011 pour une raison majeure : l’image du club est attachée à celle de Paris. Et depuis, toute la stratégie marketing déployée par les dirigeants met en exergue la Ville Lumière et son monument phare : la tour Eiffel.
Les concepteurs du nouvel emblème vont poursuivre dans cette voie. D’après le projet qui emporte le plus de suffrages en interne, le caractère parisien sera accentué.
Adieu le berceau et la fleur de lys qui symbolisent la ville de Saint-Germain-en-Laye, partenaire historique du club depuis sa création en 1970. Cette date serait aussi supprimée. (…)
Comment les supporteurs et la ville de Saint-Germain-en-Laye, clairement mise de côté, réagiront-ils? Contacté, le maire de la commune des Yvelines n’a pas souhaité réagir. Pas plus que le PSG.

Louis Chauvel et Olivier Ferrand prédisent une guerre intergénérationnelle

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, cinq générations cohabitent sur notre planète et doivent en partager les ressources, ainsi que le pouvoir. Conflit, concorde ou indifférence ? Au coeur du contrat social, c’est la question que posent Chrétiens en forum et les Amis de la Vie dans le cadre d’un débat organisé le 28 juin à Paris et une série de forums en 2012 dans toute la France.

Cinq générations ensemble : conflit, concorde ou indifférence ? C’est par cette question que l’association Chrétiens en forum, en partenariat avec les Amis de la Vie et les Scouts et Guides de France lance à Paris le jeudi 28 juin une série de rencontres dans toute la France sur les relations entre les générations. S’interroger sur ce qui fonde et nourrit ce lien est aujourd’hui crucial car il touche le cœur du contrat social : la répartition des richesses, du savoir et du pouvoir. Trois champs de conflits qui demeurent au fil des siècles, aggravés depuis plusieurs décennies par l’allongement de la durée de la vie.

Certains, comme le sociologue Louis Chauvel ou encore Olivier Ferrand, président-fondateur du laboratoire d’idées Terra Nova, prédisent une guerre intergénérationnelle,

dénonçant l’aggravation des inégalités entre la génération née avant 1955, détenant revenus et patrimoine, refusant d’investir dans l’avenir, et une jeunesse déclassée et sans perspective d’emploi stable. (…)

 La Vie