Aude : une maison de retraite pour gays ? Màj vidéo

Addendum vidéo :

——————————————–

Le maire d’une localité de l’Aude est tombé des nues aujourd’hui en apprenant qu’il avait délivré à son insu un permis de construire à une société britannique pour un village destiné aux retraités homosexuels.  »Je tombe des nues parce que je n’en savais rien », a déclaré Yves Bastié, le maire de Sallèles d’Aude, à un correspondant de l’AFP qui l’interrogeait sur une publicité mise en ligne sur le site de l’entreprise Villages Group.

Hebergeur d'image

Cette société britannique, qui construit des villages destinés aux retraités en France, propose sur son site internet aux retraités homosexuels ce lieu qui leur est réservé à deux pas du Canal du Midi, chef d’oeuvre de Pierre-Paul Riquet classé au patrimoine mondial de l’humanité.  »J’ai demandé à mes collaborateurs de vérifier cette information mais si c’est bien le cas, j’estime que la moindre des choses aurait été d’être tenu informé », a ajouté le premier magistrat de cette petite localité de 2.000 habitants proche de Narbonne. [...]

Le Figaro

Explosion au siège du PS de l’Aude.

Explosion au siège du PS de l’Aude: visé, Le Foll ne «comprend pas»

Une explosion vers minuit et ces inscriptions : «CAV» (Comité d’action viticole) en bleu et rouge, ainsi que «LE FOLL!!», le nom de famille du ministre de l’Agriculture. Les locaux de la fédération du Parti socialiste de l’Aude, à Carcassonne, ont été endommagés dans la nuit de mardi à mercredi par un engin explosif.

«Je suis là dans l’expectative», confie Stéphane Le Foll, «l’engagement qui a été celui du gouvernement, et le mien par rapport à la viticulture, depuis le départ, est quelque chose qui a apporté des résultats et des solutions». «Après il faut toujours aussi chercher à comprendre et en même temps ne pas accepter non plus ce type d’attitude.»

Harlem Désir a dénoncé un «attentat», selon le premier secrétaire, «aucun motif ne peut justifier un tel attentat». «La violence n’a pas sa place dans la République. Attaquer un parti politique, c’est attaquer la démocratie.»

«Ces actes portés à l’encontre d’un local d’un parti politique, à la suite de ceux perpétrés il y a deux semaines contre un local du Parti socialiste à Narbonne, constituent une atteinte inacceptable aux libertés publiques et à la démocratie», a embrayé le ministre de l’Intérieur Manuel Valls qui a condamné cet acte «avec la plus grande sévérité».

Article complet et vidéos sur le Parisien

Aude. Les élèves ont visité l’exposition « Diversité culturelle Nord Sud »

Payra-sur-l’Hers (11). Les écoliers sont allés visiter l’exposition « Diversité culturelle Nord Sud » à Castelnaudary. Cette exposition a été mise en place par l’association FJEP (club Unesco).

Les enfants ont appris plein de choses sur différentes cultures. Ils ont aussi découvert une technique de bronzier, celle de la cire perdue très utilisée en Afrique et particulièrement au Burkina-Faso.

Denis Bonhoure a expliqué l’action du FJEP au Burkina et a souligné qu’en adhérant au FJEP, pour trente euros par ans, on scolarise deux élèves pendant toute une année.

L’indépendant

Les cambriolages de résidences principales en hausse de 58% dans l’Aude

Le nombre global de cambriolages dans le département passe de 1309 en 2011 à 1694 en 2012, soit une augmentation de 29%.

Cette évolution s’explique surtout par la progression importante de cambriolages des résidences principales. Avec 364 faits de plus, ils sont en hausse de 58,1%.

L’indépendant

Un homme recherché pour torture et acte de barbarie dans l’Aude

Une violente dispute serait à l’origine de l’acte de torture dont a été victime une habitante de Homps dans la région du Minervois.
La victime était installée dans une maison du village avec son compagnon depuis peu de temps, ils appartiennent à la communauté gitane.
Le week-end dernier au courant d’une dispute, l’homme aurait traîné sa femme au dehors l’aurait ligotée et l’aurait brûlée au niveau de l’appareil génital.


France 3

Intéressante émission de radio consacrée à la condition des femmes gitanes : France Culture
(Merci à Thomina)

Aude : Deux jeunes tirent sur un invalide en fauteuil

Deux jeunes gens ont été placés en garde à vue pour avoir tiré des plombs sur un invalide dans le bourg de Sallèles-d’Aude (Aude), l’atteignant au visage. Les deux jeunes, qui circulaient en voiture, se sont approchés mercredi d’une femme qui promenait son chien et de l’invalide, un homme de 53 ans qui se déplaçait en fauteuil roulant électrique.

Ils ont tiré avec une carabine ou un pistolet chargé de plombs en direction du groupe, atteignant le handicapé de trois projectiles, deux à la joue gauche et un au crâne.

Les deux agresseurs, dont l’un vit dans le bourg, ont été interpellés, placés en garde à vue et déférés au parquet.

Le Figaro (Merci à DANY)

Mailhac, 500 habitants : Gérard Schivardi décrète le couvre feu, la préfecture le pousse à l’annuler (MàJ )

17/07/2011
« Si des gens de droite et d’extrême droite soutiennent cet arrêté, c’est peut-être que cette idée là n’est pas si mauvaise pour protéger les enfants. A titre personnel, ça ne me dérange pas. J’aurai bien aimé que la soi-disante gauche le fasse aussi. »
Rue 89

12/07/2011
Le couvre-feu pour les moins de 17 ans dans le village de Mailhac (Aude), décrété en juin après le viol d’une adolescente, a été annulé sous la pression de la préfecture, a annoncé aujourd’hui le maire de la commune, Gérard Schivardi, ancien candidat à la présidentielle en 2007.

Le Figaro

7/07/2011

France 3 Montpellier

La décision de la commune de Mailhac pourrait faire école dans le midi. Ces dernières heures, Gérard Schivardi est appelé par de nombreux maires

Le maire de Mailhac Gérard Schivardi, ancien candidat à la présidentielle en 2007, a décrété un couvre-feu pour les moins de 17 ans dans ce village paisible de l’Aude à la suite de divers incidents survenus au printemps, a-t-il souligné mercredi.

« Mailhac, ce n’est pas Chicago, mais ça ne pouvait plus durer », a déclaré à l’AFP Gérard Schivardi, avant d’énumérer le viol d’une adolescente, un cas de coma éthylique d’une jeune fille qui aurait pu se terminer en noyade et la présence d’indésirables, aguichés sur Facebook par des jeunes filles du village.

(…)

Selon lui, Mailhac, situé dans la région viticole du Minervois, à 23 km de Narbonne, était devenu un repaire de bandes de jeunes adultes narbonnais qui laissaient derrière eux des centaines de bouteilles d’alcool, des seringues et « des mégots de pétards ».

« Des gamins du village de 11, 12 ans rentraient chez eux ivres morts. Où va-t-on? On ne va pas les laisser pourrir notre jeunesse

le calme est revenu à Mailhac
« Si tous les maires faisaient comme moi, il y aurait moins de faits divers », a affirmé le secrétaire national du Parti ouvrier indépendant (POI).

Le Parisien

Carcassonne : Un casse express et très gonflé dans une parfumerie

ll n’a fallu que quelques minutes, dimanche au petit matin, à une poignée de malfaiteurs pour faire main basse sur la totalité du stock de parfums et de produits de beauté contenus dans la parfumerie Passion Beauté, dans la galerie marchande de Géant à Salvaza.

Les voleurs sont parvenus à rentrer dans l’enceinte du centre commercial en brisant une vitrine donnant sur l’extérieur. Une fois dans la galerie, ils se sont munis d’une puissante disqueuse et ont découpé la grille de protection du magasin, le tout sous l’œil des caméras.

Le film enregistré par ces dernières a démontré qu’ils ont agi à la vitesse de l’éclair. Ce pillage en règle n’a pas duré plus de 8 minutes et à l’arrivée de la police, les malfrats avaient disparu dans la nature.[...]

Dans ce même centre commercial, en 2008, une bijouterie avait subi le même sort.[...]

La Dépêche

Narbonne : Âgés de 13 à 14 ans, ils « entraient » chez des retraités

Les faits se sont passés mardi après-midi, dans le centre-ville. Une bande de six adolescents, âgés de 13 et 14 ans n’ont rien trouvé de plus amusant que de s’introduire dans le jardin d’un vieux monsieur de 90 ans, sous le prétexte de chercher un ballon. Ils ont ensuite pénétré dans la maison, où le nonagénaire se trouvait avec un ami du même âge.

Dans la cuisine, ils se sont servis dans le réfrigérateur, emportant bières et yaourts. Chassés des lieux par le vieillard, la bande a pris la fuite. Pas bien loin… Jusqu’au domicile d’une vieille dame de 82 ans où ils ont renouvelé leur stratagème, trois d’entre eux pénétrant sur place pendant que les autres veillaient. La propriétaire des lieux tentant de les repousser, l’un des jeunes a jeté sur elles les yaourts fraîchement volés.[...]

Le Midi Libre

Narbonne : Les « petits du FN » s’en prennent à un prof (MàJ)

01/06/11

Peut-on estimer que le Front National s’inspire des méthodes des Sections d’assaut (SA) du parti nazi ? Come4news.com

28/05/11

Image de prévisualisation YouTube

Xavier Verdejo n’est pas qu’un simple syndicaliste, il est l’ancien secrétaire fédéral de la FD de l’Aude du PCF. Il a aussi été candidat pour ce parti.

Extrait des « Cahiers du Communisme« , édités par le « Comité central du PCF » :

27/05/11

A l’origine, les militants de l’intersyndicale ne devaient parler que de la journée d’action de mardi, pour la défense du service public. Mais les attaques en règles, subies ces derniers jours par un des leurs, ont quelque peu mis la journée de mardi de côté. Xavier Verdejo, militant actif de la CGT mais peu habitué des conférences de presse, s’est présenté meurtri, hier matin, au centre des débats.

 

La Dépêche

26/05/11

Hier, un «chargé de mission» du FNJ de l’Aude, la pouponnière du parti, a publié et diffusé largement une lettre destinée au proviseur du lycée Diderot de Narbonne dans laquelle il s’en prend à un prof d’histoire.L’enseignant pourrait porter plainte très vite.Il ne fait pas bon enseigner l’histoire et appartenir à la CGT, manifestement. Voici quelques jours, Xavier Verdejo un professeur d’histoire au lycée Diderot de Narbonne a donné un cours à ses élèves sur la naissance de l’extrême droite française.

Lire la suite

Narbonne : Avis d’expulsion pour les Roms squatters

Le tribunal de Narbonne, saisi en référé par les propriétaires de l’usine désaffectée Sainte-Louise, située ancienne route de Cuxac, a ordonné le départ des squatteurs.Depuis des années, en effet, ce qui est devenu une friche industrielle depuis l’arrêt de l’activité de distillation d’alcools en 1999, est régulièrement occupé par des marginaux. Ces derniers temps, ce sont des familles de Roms et leurs caravanes qui s’y sont installés. Leur nombre est évalué entre 50 et 80 personnes, dont beaucoup d’enfants.[...]

Concernant le départ des Roms, il doit se faire en douceur précise le commissaire Jérémie Bosse-Platière : « Il n’y a pas de recours à la force publique. Nous leur demandons simplement de partir. Ils ont commencé à le faire ».

Le Midi Libre