Attentat dans une église au Nigeria

Une voiture piégée a explosé à l’intérieur d’une église au Nigeria. L’attaque a tué au moins cinq personnes et en a blessé douze autres.

«Il y a eu une explosion aujourd’hui dans une église à l’intérieur d’une caserne de Jaji. Elle est survenue après le service religieux», a déclaré à l’AFP un porte-parole militaire, à Kaduna, à environ 30 kilomètres de Jaji. L’agence nationale des situations d’urgence, la NEMA, a confirmé qu’une «explosion s’est produite aujourd’hui dans un établissement militaire de l’État de Kaduna».

Le groupe islamiste Boko Haram a perpétré de nombreux attentats de ce genre au cours de l’année dans le pays.

Le Figaro

Nigeria : Attentat dans une église, un homme brûlé vif en représailles (MàJ)

L’explosion d’une voiture piégée près d’une église catholique pendant le service religieux à Kaduna, dans le nord du Nigeria, a fait au moins trois morts dont le kamikaze et plusieurs blessés, a annoncé un responsable des services de secours. Le kamikaze a essayé de projeter la voiture piégée contre l’intérieur de l’église mais a heurté une barrière.

Addendum : 8 morts (dont l‘auteur de l’attentat) et 145 blessés.
Le Point

Après cet attentat, des chrétiens armés de mâchettes ont envahi les rues de la ville. Un homme, pris pour un musulman par la foule, a été brûlé vif en représailles. Les attaquants ont d’abord frappé un chauffeur sur une mobylette, avant de s’emparer de son engin, de le jeter sur lui et de l’inonder d’essence, a constaté le journaliste de l’AFP. Un responsable des services de secours a confirmé la mort du chauffeur, déclarant que les sauveteurs n’avaient pas pu le sauver car les agresseurs étaient trop violents.

Le Figaro 1, 2

Le quartier chrétien de Beyrouth touché par un attentat

Un attentat à la voiture piégée a dévasté un secteur du quartier chrétien d’Achrafieh, à Beyrouth. L’attaque a fait au moins huit morts et 78 blessés, selon la Croix-Rouge et l’agence de presse libanaise (ANI). L’attentat a eu lieu près de la place Sassine, à 200 mètres du bureau des Kataeb, parti chrétien d’opposition de l’ancien président Amine Gemayel, hostile au régime syrien de Bachar el-Assad.

Pour le moment, il n’est pas possible de déterminer la cible de cet attentat, le premier dans la capitale libanaise depuis janvier 2008. Aucune revendication n’a été faite pour l’heure.

Selon les images des télévisions libanaises, les dégâts sont impressionnants, dignes de ceux causés par l’attentat en février 2005 qui avait coûté la vie à l’ancien premier ministre Rafic Hariri et à 22 autres personnes. La déflagration a fortement endommagé la façade d’un immeuble et mis le feu à des véhicules. Elle aurait été provoquée par l’explosion d’au moins une voiture.

«Que l’Etat protège les citoyens. Nous ne tolérons aucune procrastination en la matière, nous ne pouvons pas continuer ainsi. Nous mettons en garde depuis un an. Assez», a réagi Amine Gemayel.

Le Figaro

Attentat : un homme arrêté à New York

Un homme se disant lié à al-Qaida, qui voulait faire exploser une bombe de 450 kilos devant un bâtiment de la réserve fédérale à New York, a été arrêté mercredi dans la ville, ont annoncé les autorités judiciaires.

L’homme de 21 ans, originaire du Bangladesh, a été arrêté après avoir tenté en vain de faire exploser sa bombe, rendue inopérante par le FBI qui le surveillait depuis plusieurs mois. Le bâtiment que visait Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis se trouve à proximité du site du World Trade Center, dans le sud de Manhattan.

Le procureur fédéral de Brooklyn a précisé dans un communiqué que le jeune homme était arrivé aux États-Unis en janvier 2012, dans le but de commettre un attentat. Évoquant des liens à l’étranger avec al-Qaida, il avait alors cherché à créer une cellule terroriste aux Etats-Unis. (…)

Le Figaro

Kenya : Explosion dans une église, un enfant tué

Un enfant a été tué et trois autres ont été grièvement blessés dans un attentat à la grenade contre une église ce matin à Nairobi, capitale du Kenya. «Nous pensons qu’il s’agissait d’une grenade», a déclaré le chef de la police de Nairobi.

Plusieurs attentats ont visé ces dernières semaines des églises au Kenya. Ces attaques n’ont pas été revendiquées mais ont paru avoir été menées en représailles d’une intervention militaire kényane en Somalie voisine contre les insurgés islamistes shebab.

Le Figaro

Nigeria : Un kamikaze frappe une église

Un kamikaze a frappé aujourd’hui près d’une église de la ville de Bauchi, dans le nord du Nigeria, faisant des morts, ont indiqué des responsables des services de secours.

L’agence nationale de gestion des situations d’urgence a confirmé qu’un «kamikaze a fait fonctionner un engin explosif près d’un lieu de culte du secteur de Wunti dans l’Etat de Bauchi. Les secouristes ont évacué les morts et les blessés et le bilan total de cet attentat n’a pu encore être déterminé», a-t-elle ajouté. Un responsable de la Croix-Rouge a identifié la cible comme étant l’église catholique Saint John.

Le Figaro

Attentat manqué à Washington : Le FBI a payé le Marocain Amine El Khalifi pour se faire exploser

Le Marocain, Amine El Khalfi, coupable d’une tentative d’attentat à la bombe contre le Capitole, aux Etats Unis, le 17 février 2012, recevra sa condamnation vendredi 14 septembre. Son procès a révélé que le FBI lui avait donné de l’argent, en plus d’armes et d’un gilet d’explosifs désactivés, pour lui permettre de mener à bien son envie de tuer. L’accusation s’interroge : que serait devenu Amine El Khalfi s’il n’avait pas rencontré les agents infiltrés du FBI?
(…)
Yabiladi

AZF: La défense note un lien entre l’explosion, les islamistes locaux et Mohamed Merah

La défense de Grande Paroisse (groupe Total) dans le procès de l’usine AZF a adressé deux «notes en délibéré» à la Cour d’appel de Toulouse en vue du jugement le 24 septembre, dont l’une relie un groupe islamiste à l’explosion de 2001 et au frère du tueur de mars 2012 Mohamed Merah, a-t-on appris ce mercredi auprès de son avocat [...]

La défense a plusieurs fois regretté pendant les débats que les enquêteurs aient «négligé la piste intentionnelle».

Me Simon Foreman, notamment a fait remarquer que dès 2000-2001, la communauté d’Artigat (Ariège) était «un foyer islamiste radical structuré» et déplorait qu’il n’y ait eu «aucune vérification» sur une possible relation de cette communauté avec deux salariés maghrébins d’AZF.

La communauté devait être au centre en 2007 d’une enquête sur une filière de candidats djihadistes vers l’Irak, débouchant sur un procès et huit condamnations [...]

20minutes

Nigéria : Attentat pendant une messe au Nigéria. Au moins vingt morts

Six personnes ont été tuées et d’autres blessées dimanche par un attentat à l’explosif pendant un office religieux chrétien à l’université de Kano (nord du Nigeria).

Un office religieux chrétien a été la cible d’une attaque meurtrière dimanche à Kano, au nord du Nigeria. «Il y a eu une forte explosion près du théâtre en plein air situé sur l’ancien campus de l’université», indique une source sécuritaire. Des habitants ont aussi fait état de coups de feu. On déplorerait une vingtaine de morts et des blessés, un bilan officieux qui risque de s’alourdir encore.

Sur place, un reporter de l’AFP a vu également six corps inanimés atteints par des balles, prés de l’endroit où le service religieux avait lieu. Il a également vu une douzaine de corps derrière les locaux de l’Université mais n’a pas pu s’en approcher pour les décompter. […]

Le Parisien

Attentat à la bombe près d’une église au Nigeria le jour de Pâques

Attentat près d’une église au Nigeria: au moins 20 morts

Un attentat à la bombe le dimanche de Pâques près d’une église de la ville de Kaduna, dans le nord du Nigeria, a fait au moins 20 morts, a indiqué un responsable des secours sous couvert de l’anonymat.

“Nous avons maintenant 20 morts à partir d’une double explosion. Les bombes dissimulées dans deux voitures ont explosé juste en face de l’église”, a ajouté ce responsable.

 

lesoir.be

Rue Copernic : Ottawa pour l’extradition du suspect

Le ministre de la Justice canadien, Rob Nicholson, a donné hier son feu vert pour l’extradition vers la France d’Hassan Diab, Canadien d’origine libanaise et auteur présumé de l’attentat visant la synagogue de la rue Copernic, le 3 octobre 1980 à Paris.

La procédure, ouverte à l’automne 2008 par l’interpellation d’Hassan Diab, devenu professeur de sociologie à Ottawa, et par la demande française d’extradition, promet toutefois d’être encore longue. L’avocat de Diab a d’ores et déjà annoncé son intention de faire appel de cette décision ce qui devrait prolonger les débats d’au moins un an. [...]

Le Figaro