Saint Etienne. Un convoyeur de fonds entre la vie et la mort après une attaque

Lors d’une attaque de distributeur de billets à Saint-Etienne Terrenoire, un convoyeur de fonds a été grièvement blessé. Il était en train de recharger l’automate quand s’est produite l’explosion. Il lutte entre la vie et la mort.

C’est un peu avant 8h30 que deux individus ont fait exploser un distributeur de billets de la Caisse d’Epargne dans le quartier de Terrenoire. Au même moment, un convoyeur de fonds se trouvait à l’intérieur de la banque, dans la salle où se déroule le rechargement du distributeur. L’homme a été grièvement blessé par l’explosion. Selon les médecins, son pronostic vital est engagé.

(…) france 3 Rhône Alpes

Roubaix: Karim Oulmi à nouveau devant les Assises pour l’attaque à la voiture-bélier du Crédit Agricole

Le Roubaisien est soupçonné d’avoir participé au violent braquage du Crédit Agricole, le 4 février 2004 à Roubaix.

Une attaque au cours de laquelle deux malfaiteurs avaient lancé une voiture-bélier dans la façade de l’agence bancaire située boulevard de Fourmies et dérobé avec violence près de 22 000 euros.

Jugé par défaut en 2009 par la cour d’Assises du Nord, Karim Oulmi qui était en cavale, avait été condamné à dix ans de réclusion criminelle. [...]

Nord Eclair

Ile de Groix : un homme attaqué à la machette par un « forcené »

Réveil brutal pour un habitant de l’île de Groix dimanche matin. Un forcené est entré chez lui pour l’attaquer avec une machette.

Les faits se seraient déroulés en début de matinée. Alors qu’il dormait tranquillement chez lui, un habitant de l’île de Groix a été réveillé à coups de machette par un individu. Ce dernier s’est introduit dans la maison et a surpris sa victime dans son sommeil.

Il lui aurait alors asséné plusieurs coups de poings et de machette. La victime, un homme de 36 ans, a été sérieusement blessée. Il a été transporté par l’hélicoptère Dragon 56 à l’hôpital du Scorff à Lorient. Le forcené a été maîtrisé et interpellé.

Contactés dimanche soir, les gendarmes n’ont pas souhaité communiquer sur cette affaire.

Ouest France
(Merci à Anargyre)

USA/Pittsburgh : Attaque violente et raciste par un groupe de jeunes filles Noires

Une femme ayant été brutalement attaquée par un groupe de jeunes noires au nord de Pittsburgh a annoncé que les jeunes filles l’avaient sauvagement battue tout en proférant des propos racistes.

« Ginger Slepski dit qu’elle a souffert de plusieurs blessures, et qu’elle a eu les ligaments de l’épaule déchirés. Elle a dit qu’elle croyait que les jeunes filles allaient la tuer. ».

« Ca avait l’air si animal. Si violent. A cause de ces filles, j’ai peur d’aller et de marcher dans la rue désormais ».

La police a confirmé que Slepski avait été sauvagement battue après que les jeunes filles aient jeté une bouteille sur sa voiture sur Concord Street et qu’elle se soit arrêtée pour les interpeller.

« J’étais énervée. Je savais qu’elles étaient plus jeunes. Je pensais qu’elles avaient dans leurs 20 ans. Je suis sorti et je leur ai dit  ‘C’est quoi votre problème ?’ ».

Les 4 filles afro-américaines l’ont ensuite insultée avant de l’agresser physiquement.

« Elles criaient, ‘Ta gueule sale blanche’. L’autre disait ‘Choper cette blanche’ » d’après Slepski

Slepski a dit qu’elle avait essayé de rentrer dans sa voir mais que les jeunes l’avaient attrapée par les cheveux avant.

« L’une m’a frappée dans la tête et j’étais sur un escalier et ma tête a violemment frappé l’escalier. » selon Slepski. « Ensuite elles sont toute venues sur moi et toutes leurs mains agrippaient mes cheveux. Elles se disaient entre elles : ‘Frappe lui dans la tête, frappe lui la tête contre l’escalier’

Slepski a dit que plusieurs personnes ont assisté à l’attaque mais avaient trop peur pour intervenir.

[...] Mais un homme a finalement aidé Slepski à s’échapper du groupe de jeunes filles.

[...] Les jeunes filles ont toutes été accusées de vol et d’intimidation ethnique.

WPXI
(Merci à SharkNado de CaillesRa/Kentinbrooklynny)
(Merci à Marlowe pour la traduction)

En complement USA:
USA/Memphis : 3 Noirs abattent sans raison un infirmier qui rentrait chez lui (24.08.2013)
Un vétéran de 88 ans battu à mort sans raison par 2 jeunes Noirs (23.08.13)
Des « adolescents » noirs tuent un sportif australien « pour s’amuser » (21.08.13)
USA/Clayton : 2 Noirs admettent avoir battu, étranglé, et jeté le corps d’une ado de 12 ans dans un conteneur à déchets (14.08.13)
3 Noirs agressent sauvagement un collégien dans un bus (08.08.13)
Un bébé abattu d’une balle dans la tête dans sa poussette, 2 ados afro-américains arrêtés (23.03.2013)

Lyon : un militaire arrêté pour un projet d’attaque contre une mosquée. Màj : Manif devant la mosquée

Addendum 12 août : Le recteur de la mosquée de Lyon , Kamel Kabtane qui avait dénoncé dans la matinée le climat d’islamophobie régnant en France, a déclaré vouloir ainsi adresser un signal d’alarme à l’intention des pouvoirs publics et de l’opinion publique. Il réclame la création d’une commission d’enquête parlementaire chargée de juguler le phénomène. En ajoutant : « En 1933, c’est ainsi que cela a commencé. »

(…) France 3 Rhône Alpes

—————————————

Un militaire de 23 ans, « proche des idées de l’extrême droite radicale », a été arrêté près de Lyon pour un projet d’attaque contre une mosquée, a indiqué dimanche le ministère de l’Intérieur. Le ministère précise que le jeune homme, qui a été interpellé sur la base aérienne de Lyon Mont Verdun, « avait projeté de tirer à l’arme à feu contre une mosquée de la région lyonnaise ».

Le Figaro

Mulhouse : Un quinquagénaire blessé à coups de couteau, 4eme attaque en 2 semaines

Un quinquagénaire a été blessé à coups de couteau devant la sortie du cimetière de Bourtzwiller à Mulhouse, ce vendredi, peu avant 17 h. Il a pu parcourir une centaine de mètres [...] où il a été secouru par les sapeurs-pompiers et le Smur 68.

De nombreux équipages de police se sont rendus sur place où ils ont retrouvé et interpellé l’auteur présumé, âgé de 67 ans. Ce dernier a été conduit au commissariat et placé en garde à vue. Le motif des coups est encore flou. La rue de Saint-Nazaire a été barrée à la circulation pour les besoins de l’enquête.

C’est la quatrième fois en deux semaines qu’un homme est blessé par arme blanche à Mulhouse

L’Alsace
(Merci à Colargol)

Nigéria : des islamistes attaquent un lycée, au moins 42 morts, 20 chrétiens tués dans une autre attaque

Un groupe islamiste a mené un raid contre un lycée, ce samedi, dans le nord-est du Nigéria, massacrant des étudiants et un enseignant. L’attaque, lancée avant l’aube, a visé l’école de Mamudo, dans l’Etat de Yobe. Un enseignant et plusieurs dizaines d’étudiants ont été massacrés.

«Nous avons reçu les cadavres de 42 élèves et membres du personnel de l’établissement public d’enseignement secondaire Mamudo, la nuit dernière.

Certains avaient des blessures par balle et beaucoup des marques de brûlures», a déclaré Haliru Aliyu, de l’hôpital général de Potsikum, la ville la plus proche de l’établissementr. Un habitant a confirmé le bilan de l’attaque attribuée à Boko Haram.

Le gouvernement nigérian a décrété l’état d’urgence et déployé des troupes dans les trois états du nord-est, où des dizaines d’écoles ont été incendiées par les islamistes. On déplore 1.600 victimes d’attaques similaires depuis 2010, dont de nombreux écoliers et étudiants. Selon les proches des victimes, l’école de Mamudo ne bénéficiait d’aucune protection particulière.

Le Parisien
(Merci à Buridan)

————————-

Autre attaque dans le centre du pays:

Des hommes armés, présentés comme des éleveurs peul, ont attaqué un village du centre du Nigeria et y ont incendié « de nombreuses maisons », a annoncé samedi la police locale, tandis que des médias faisaient état d’au moins vingt morts.

« Des hommes qui seraient des éleveurs fulani (peul) ont attaqué hier, vers 11 heures du matin, le village de Iyordye Akaahena dans le district de Guma (Etat de Benue, ndlr). De nombreuses maisons ont été brûlées », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police de l’Etat, Daniel Ezeala.

[...] Selon les médias locaux, au moins 20 personnes, principalement des chrétiens de l’ethnie Tiv, ont perdu la vie.Les conflits entre éleveurs nomades et agriculteurs sont souvent la cause de violences dans cette région du centre du Nigeria marquant la séparation entre le nord à majorité musulmane et le sud principalement chrétien.

Des affrontements entre fidèles des deux religions ont fait des milliers de morts au cours des dernières années dans le centre du Nigeria.

Le 27 juin, au moins 48 personnes, selon l’armée, avaient été tuées par des hommes armés qui avaient attaqué trois villages dans la région reculée de Langlang, dans l’Etat du Plateau (centre).

Des dizaines d’habitations avaient aussi été incendiées. Puis l’armée avait annoncé avoir tué plus de 100 personnes responsables de raids meurtriers liés à des rivalités ethniques et des vols de bétail dans le centre.

L’orient le Jour
(Merci à Buridan)

Montélimar : quatrième « attaque au gaz » d’un distributeur automatique de billets dans la Drôme

À Montélimar (Drôme), vers 4 heures du matin dans la nuit du lundi 13 au mardi 14 mai, un nouveau distributeur automatique de billets a fait l’objet d’une attaque au gaz, provoquant une violente explosion.

En un peu plus de deux mois, après Romans-sur-Isère, Montélimar (déjà) et Marsanne, c’est la quatrième « attaque au gaz » d’un distributeur automatique de billets dans la Drôme. Manque de chance pour les malfaiteurs, celui-ci était, selon nos informations, quasiment vide.

Le Dauphiné Libéré

Un TGV pour Nice attaqué par des jeunes à Marseille (màj)

Deux rappeurs marseillais placés en garde à vue dans l’affaire du TGV immobilisé samedi ont été mis en examen jeudi 7 février et un troisième placé sous le statut de témoin assisté.

Les deux mis en examen sont deux membres du groupe de rap « 11.43″. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Le parquet n’avait pas requis de mandat de dépôt. Le témoin assisté est le rappeur « MOH ». (…)

Le Monde

[Ajout 6 février 2013 (18h25) : Europe 1 - On va s'gêner du 05 février 2013]

Périhane Chalabi Cochin (connue sous le nom de Péri Cochin) animatrice et productrice de télévision franco-libanaise, à propos de l’attaque du TGV : « Oooooh, c’est amusant ! Moi j’trouve ça marrant ! »

[ 6 fevrier 2013 - Ajout itélé (14h57) ] Comparez le commentaire de la vidéo ajoutée (voir ci-dessous) avec les échos antérieurs parus dans la presse :

• Vidéo : « Les « jeunes » pour la plupart sont cagoulés, tapent sur les vitres, jettent des pierres, lancent les fumigènes sur les rails. Plusieurs d’entre eux tentent d’ouvrir les portes, les forcent même avec des barres de fer »
• Libération : Les magistrats parlent d’une ambiance « bon enfant », d’un « mouvement festif »
• Le Monde : Selon les autorités, les intentions de la bande n’étaient pas agressives. «C’était une manifestation démonstrative. Ils n’étaient pas venus pour attaquer le convoi et dépouiller les voyageurs», insiste une source judiciaire.(…)
• RMC : Interventions de « Joseph » et « Kofs » 
« C’est vrai qu’on s’est amusés, on a fait un peu les fous, normal. [...] Je vois pas où est le mal, on a fait de mal à personne ». 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Addendum 05/02/13

Manuel Valls demande aux magistrats la fermeté pour les voyous. Jean-Jacques Bourdin lui rappelle qu’ils seront malheureusement relâchés dans la foulée. Lire la suite

Horde contre un bus à Montbéliard : deux auteurs interpellés

Samedi après-midi, des tensions entre plusieurs bandes rivales de la cité des Princes et de Valentigney éclatent au centre-ville de Montbéliard. Grâce à l’intervention des forces de l’ordre, notamment des CRS déployés sur le secteur, la tension finit par retomber. Mais quelques minutes plus tard, lorsque les policiers sont repartis, des habitants du quartier de la Petite-Hollande décident d’en découdre avec des jeunes gens des Buis (Valentigney). Une vingtaine de Montbéliardais se rendent à hauteur du lycée Viette, près de l’arrêt de bus Donzelot. Leur but ? Intercepter le car qui effectue la ligne La Citadelle-Hérimoncourt où des Boroillots auraient pris place.

La plupart armés de barres de fer, ils se cachent dans le passage piéton souterrain emprunté par les lycéens pour traverser la route d’Audincourt. Quand la bande voit le bus s’arrêter, elle se précipite. À coups de barres de fer, les vandales frappent contre la paroi. Trois vitres explosent. Une porte latérale est brisée. Certains balancent des coups de pied contre le bus. L’un des jeunes asperge l’intérieur de gaz lacrymogène. Le chauffeur, âgé de 31 ans, a le réflexe de fermer toutes les portes. Il redémarre et s’arrête quelques mètres plus loin, au niveau de l’arrêt côte d’Arbouans. Il profite de l’arrivée d’un autre car pour transférer, par sécurité, tous les passagers dans celui-ci. Puis la police est alertée. Grâce au témoignage du chauffeur et à l’exploitation de la vidéosurveillance, trois agresseurs ont pu être identifiés. Ils ont été interpellés mercredi. L’un se trouvait chez lui, les deux autres se sont présentés au commissariat au cours de la journée. Le premier a été seulement entendu. Deux Montbéliardais, âgés de 15 et 16 ans, ont été placés en garde à vue. Ils ont reconnu intégralement les faits et ont été même très précis dans leurs déclarations.

(…) Est Républicain

Une crèche attaquée à l’arme de guerre au Pontet (84)

Depuis quelques jours les établissements avec des enfants sont la cible de plusieurs attaques. Cette fois, c’est une crèche dans le Vaucluse près d’Avignon qui a été au centre de tirs. Heureusement, aucune victime n’a été référencée.

Cette attaque a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi dans la commune du Pontet. Des impacts de balles ont été retrouvés par les gendarmes sur le mur de la crèche, trois voitures ont également été touchées.

Les habitants ont été réveillés par les coups de feu, ils ont immédiatement donné l’alerte. Lorsque les gendarmes arrivent sur les lieux, ils découvrent une vingtaine de douilles [...]

24matins.fr / France 3

Perpignan: Les proches d’un jeune détenu attaquent le palais de justice

Journée noire hier pour le tribunal de Perpignan. Alors que l’on apprenait que le projet de construction de la nouvelle cité judiciaire était abandonné, au même moment un groupe de jeunes attaquait le palais de justice et commettait des dégradations, ajoutant encore à la vétusté du bâtiment.

Dans l’après-midi, une trentaine de parents et amis s’étaient rassemblés quai Delâtre-de-Tassigny afin d’attendre un jeune homme, récemment arrêté dans le cadre d’une enquête pour trafic de stupéfiants menée par la police judiciaire, à sa sortie de déferrement. Or, certains de ses proches, tenus à distance par la police, étaient pourtant déterminés à l’approcher avant son transfert pour la prison.

Au point de donner subitement l’assaut, de tenter d’extirper leur « copain » du fourgon cellulaire tout en menaçant les forces de l’ordre de mort et en s’en prenant au portail du tribunal.

Le battant, selon les témoins, a été cassé à coups de pierre et de pied, prenant au piège les véhicules des magistrats et empêchant toute escorte d’entrer ou sortir.

Les assaillants ont vite été repoussés tandis que débutait un long face à face silencieux entre les policiers occupés à garder l’accès fracturé au tribunal et, de l’autre côté de la rue, les jeunes dans l’attente de l’apparition du mis en cause. Il n’en fut rien. L’intéressé a vraisemblablement été extrait par une porte dérobée. De fait, les amis, perdant patience, se sont peu à peu dispersés vers 18 h. [...]

L’Indépendant
(Merci à Dolmen)