Strasbourg (67) : une jeune femme poignardée à mort en pleine rue par une ado de 15 ans. (Màj)

Addendum : L’adolescente de 15 ans, suspectée d’être l’auteur des coups mortels portés à une jeune femme de 19 ans, a été hospitalisée après son interpellation pour recevoir des soins. Elle était blessée à la main. Selon les premiers éléments communiqués, elle n’a pas d’antécédent judiciaire.

(…) DNA

—————————

Une jeune femme de 20 ans a été tuée à l’arme blanche lundi soir dans une rue de Strasbourg (Bas-Rhin). La victime, morte sur place, présentait « de multiples plaies au niveau de la gorge », selon les pompiers. Les faits se sont produits vers 20 heures 30, dans le quartier de la gare. Peu après, la police a interpellé une adolescente d’une quinzaine d’années, soupçonnée du meurtre. Le mobile et les circonstances sont pour l’heure encore indéterminés.

(…) Le Parisien

Seine-et-Marne: il tue son employé de 17 ans qui avait volé 180 € dans la caisse

Un gérant d’une pizzeria de Seine-et-Marne a été placé en garde à vue après avoir tué hier soir son employé de 17 ans, qui lui avait avoué avoir volé 180 euros dans la caisse.

Ce gérant, âgé de 28 ans, a porté un coup de pied au thorax de son employé qui venait « d’avouer avoir volé 180 euros dans la caisse », « dans un hall d’immeuble avoisinant vers lequel la victime avait fui » à Ozoir-la-Ferrière.

(…) Le Figaro

Orly : un jeune homme meurt poignardé

C’est sans doute encore un règlement de comptes, dont on ignore pour l’instant l’origine, qui s’est produit ce vendredi, en fin d’après-midi, rue Jean-Racine à Orly. Il est environ 18 h 30 lorsque des cris retentissent dans cette rue bordée de petits immeubles. Un jeune homme s’effondre brutalement sur le sol : il vient d’être poignardé à plusieurs reprises au niveau du cou et du thorax.
Malgré la panique qui s’ensuit à cette heure où les passants sont encore nombreux, les secours sont immédiatement prévenus, et découvrent, à leur arrivée sur place, un jeune homme gisant dans son sang, très grièvement blessé. Malgré tous les efforts des urgentistes, le jeune homme, âgé de 24 ans, décède à son arrivée à l’hôpital.

(…) Le Parisien

Mort de Jérémie à Marseille : la France demande l’extradition de Saïd D, meurtrier présumé, incarcéré à Bruxelles(màj)

Addendum du 07/03/14 :

[NDLR : Bien relire le début de l'affaire et les suites données tant par la justice que par les médias]

La justice française vient de réclamer aux autorités judiciaires belges l’extradition d’un jeune homme de 22 ans, Saïd D., interpellé à Bruxelles l’été dernier après avoir tenté de commettre un braquage dans une bijouterie de la galerie commerçante de la gare du Midi. Car l’individu est recherché par la justice française pour avoir mortellement tranché la gorge d’une personne, dans le Sud de la France.

Cette agression mortelle, commise au centre de Marseille, remonte au 9 août 2013. En plein centre de cette ville, Jérémie Labroussse, un jeune étudiant en management de 22 ans, avait été agressé sauvagement et sans raison par un inconnu, qui lui avait porté un coup de tesson de bouteille dans le cou. La victime était décédée dans un snack-bar, où elle avait tenté de trouver refuge après avoir été attaquée. Et son agresseur avait pris la fuite, sans le moindre butin.

Identifié grâce aux images de vidéosurveillance et son ADN, Saïd D. a été retrouvé deux jours plus tard à Bruxelles, après avoir commis une attaque dans une bijouterie de la galerie commerciale de la gare du Midi, à Saint-Gilles. Des faits pour lesquels il a déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles. Saïd D. pouvait déjà ainsi être libéré en avril prochain mais, reconnu par la justice française, son extradition a été réclamée pour qu’il réponde de son meurtre commis à Marseille. Saïd D. serait déjà connu pour ses méfaits dans toute l’Europe, sous plus de 130 alias…

La Capitale

Addendum 19/08/13

Mort de Jérémie à Marseille : la police exploite une nouvelle piste sérieuse

« Nous avons une deuxième piste, qui semble sérieuse, qui pourrait exonérer la première, mais il ne s’agit pas de mettre la charrue avant les boeufs. Il faut travailler les deux pistes, analyser ce qui peut accréditer l’une plus que l’autre », a déclaré lundi le procureur-adjoint de la République Jean-Jacques Fagni. « Il est vrai que nous avions un suspect, mais nous n’avions pas tous les éléments de responsabilité. Cela dit, la nouvelle piste n’est pas plus valable que la première et il faut rester particulièrement prudent », a-t-il ajouté.

Examen des images vidéo

De source proche de l’enquête, on se montre cependant  plus affirmatif, indiquant que la piste du marginal a été écartée au profit de cette deuxième. L’examen des images vidéo aurait permis d’abandonner la première hypothèse, tout comme les analyses ADN des effets personnels du suspect.  L’homme de 41 ans, souffrant de troubles psychiatriques, avait été interpellé dans un foyer du centre-ville marseillais le soir du crime. Il est actuellement interné à l’hôpital Edouard-Toulouse, où les enquêteurs ont indiqué qu’ils allaient l’interroger lorsque son état le permettrait.

Tf1

Addendum 14/08/13

Marseille : le meurtre de Jérémie n’était pas crapuleux

(…) D’heure en heure, et même si les éléments techniques ne sont pas encore venus corroborer cette piste, il semble de plus en plus évident que le garçon, promis à un avenir radieux, est bien tombé entre les griffes d’un déséquilibré en pleine crise de démence.

(…) La Provence

Lire la suite

Libye : sept coptes égyptiens assassinés dans l’indifférence générale

Sept ressortissants égyptiens, des maçons, de confession chrétienne, ont été exécutés dimanche 23 février à Benghazi, berceau de la révolution libyenne qui sombre toujours davantage dans le chaos. Un crime, très probablement commis pour des motifs religieux, qui n’émeut plus grand monde.

 

Les sept cadavres ont été retrouvés à 30 kilomètres à l’ouest de la ville. Leur identité a été confirmée par des sources diplomatiques égyptiennes. Trois jours plus tard, une délégation libyenne, présidée par l’ambassadeur de Libye au Caire, a été reçue par le secrétaire adjoint du ministre des Affaires étrangères égyptien. Les diplomates libyens ont présenté leurs condoléances et promis que toute la lumière sera faite sur ces meurtres.

C’est la deuxième fois que des ressortissants de la communauté copte sont pris pour cible à Benghazi. En mars 2013, plusieurs dizaines d’entre eux avaient été séquestrés et torturés par des miliciens qui les accusaient de prosélytisme.

France 24

Toulon : un jeune homme mortellement blessé par balle. Màj : La victime aurait succombé à un jeu de roulette russe

Addendum 23 février : Les trois jeunes hommes placés en garde à vue vendredi dans le cadre de l’enquête sur le décès d’un quatrième, blessé la veille à Toulon d’une balle dans la tête, sont ressortis libres samedi. Aucune charge n’a été retenue, leurs déclarations correspondant aux éléments d’informations récoltés lors de l’autopsie pratiquée samedi matin à Marseille. La victime aurait succombé à un jeu de roulette russe, lors duquel « le coup serait parti tout seul. »

(…) France 3 Cote d’Azur

—————————

Addendum : Un homme d’une vingtaine d’années, blessé par balle à la tête jeudi soir dans une cité de Toulon, est mort vendredi.

(…) Le Parisien

Un homme d’une vingtaine d’années, dont l’identité n’a pas été révélée, a été grièvement blessé par balle jeudi soir dans une cité de Toulon.

Connu des services de police pour différents délits, il a été retrouvé au troisième étage d’un immeuble du quartier La Beaucaire, atteint à la tête et gisant devant la porte d’un appartement.

(…) Le Parisien

Bordeaux : un homme de 79 ans meurt agressé sur un parking de supermarché

Le drame s’est déroulé ce matin sur le parking du supermarché Simply Market à Bordeaux. Un homme de 30 ans au passé psychiatrique chargé aurait roué de coups le septuagénaire qui s’est retrouvé à terre. Les secours n’ont pas pu le réanimer.

le septuagénaire a jeté son ticket de caisse par terre et se fait interpellé par un homme de 30 ans qui lui demande de le ramasser. Il refuse, le ton monte, jusqu’à ce que l’homme décide de retourner à sa voiture. Mais le trentenaire n’en a pas fini. Il enfourche son vélo, le rejoint, une première fois sur le parking et lui donne un coup de pied dans la hanche. Le vieil homme tombe par terre et ne se relève pas. Un passant repousse l’agresseur et met la victime en position latérale de sécurité. L’agresseur revient et lui redonne plusieurs coups de pieds dans le ventre. Il se fait maîtriser par plusieurs témoins qui appellent les secours.

(…) France 3 Aquitaine

Coups de fusil dans un kebab à Nantes : deux blessés

Un homme a fait feu mardi en début d’après-midi avec un fusil chargé de plombs près d’un centre commercial du quartier populaire Malakoff de Nantes, blessant deux hommes. L’une des victimes souffre de blessures légères mais la seconde a été plus grièvement touchée. L’homme n’a cependant « pas d’organe vital atteint », a précisé la procureure de la République de Nantes, Brigitte Lamy.

La fusillade a eu lieu vers 13 h 30 dans une sandwicherie kebab installée dans une tente, devant l’entrée d’un supermarché, au coeur du quartier Malakoff. Un individu y aurait fait irruption avec un fusil et tiré sur un autre homme. La deuxième victime a possiblement été touchée par un plomb égaré.

(…) Le Parisien

Seine-et-Marne : une mère retrouve sa fille morte sur son lit, la piste criminelle envisagée

Elle devait fêter ses 18 ans cette semaine. Une jeune fille de Maincy a été retrouvée morte sur son lit dimanche en début d’après-midi. C’est sa mère qui a fait la macabre découverte après lui avoir laissé la maison familiale. « Les premières constations laissent supposer qu’elle a été étouffée » et l’hypothèse criminelle est privilégiée par les enquêteurs, a fait savoir une source judiciaire. Une enquête a été ouverte. « Elle ne semble pas être morte naturellement », a simplement commenté une autre source proche de l’enquête.

(…) Le Parisien

Le Blanc-Mesnil (93) : un dentiste blessé par balle se trouve entre la vie et la mort

Un dentiste était dans un état critique lundi en fin d’après-midi, selon la police. Il a été grièvement blessé après avoir reçu une balle en pleine tête dans son cabinet, au Blanc-Mesnil. Le tireur a pris la fuite.

La victime, dont l’identité n’a pas été précisée, a été blessée vers 17 heures alors qu’elle consultait dans son cabinet médical, situé dans le centre-ville. « Le personnel a entendu une détonation », a expliqué une source proche de l’enquête. Des collègues du praticien ont alors « ouvert la porte » et l’ont « découvert gisant au sol », avec une blessure à la tête.

« Ça ne semble pas être une agression crapuleuse. Il n’y a pas eu de vol, pas d’effraction », a dit à l’AFP le maire du Blanc-Mesnil, Didier Mignot (FG), qui s’est rendu sur place. Le dentiste, installé dans la commune depuis plusieurs années, a été pris en charge sur place par le Samu, a précisé l’élu. Il se trouvait entre la vie et la mort lundi en fin d’après-midi, et ne pouvait être transporté à l’hôpital.

(…) Le Parisien

Aubervilliers : un jeune homme abattu en pleine rue

Un jeune homme de 20 ans a été abattu en pleine rue, ce dimanche 16 février, vers 22 h 45 à Aubervilliers. La victime, qui ne serait pas connue des services de police, a été touchée d’une balle en pleine tête avant de succomber.

Le corps du jeune garçon a été découvert à côté d’une voiture dont les quatre portes étaient ouvertes, à proximité de la cité Paul-Eluard.

(…) Le Parisien