Jean-Vincent Placé déplore le manque de diversité dans son parti

C’est un natif de Corée du Sud, et important cadre du parti qui le dit: chez Europe Ecologie-Les Verts, il n’y a « que des petits Blancs ». Jean-Vincent Placé, cité par le Nouvel Observateur, en kiosques le 5 septembre, assure être victime de racisme au sein même de son parti :

« Chez les Verts, il n’y a que des petits Blancs. On n’est pas assez ouvert à la diversité.  » [...]

Les clichés racistes sur les asiatiques ? Jean-Vincent Placé (qui est un très bon pêcheur) assure en avoir été victime. Et le sénateur de prendre la peine de les démentir :

Je vois bien ceux qui pensent que l’Asiatique est fourbe… Alors que s’il y a un mec qui est franco, c’est bien moi !

Hebergeur d'image

Europe 1

A relire :

Quand Jean-Vincent Placé aimait se faire appeler « le Chinois »

Agression au couteau en plein restaurant asiatique à Paris : 2 blessés graves

[...] Il s’agit d’une violente agression au couteau. Deux hommes d’origine asiatique ont été grièvement blessés dans la nuit de mardi à mercredi dans un restaurant asiatique de la rue Beaubourg, dans le troisième arrondissement de Paris, rapporte Le Parisien.fr.

Le gérant et l’un des employés de l’établissement ont reçu des « coups de couteau » donnés par « des inconnus, le visage dissimulé sous des casques », selon le site du quotidien. Le patron aurait été poignardé à cinq reprises au niveau du bas ventre et aux bras, alors que son salarié a été blessé aux côtes. Un client a également été blessé, plus légérement, au cours de cette agression. [...]

TF1 News

Paris : Nouvelles agressions au couteau de ressortissants asiatiques

Trois Chinois ont été attaqués dimanche vers 0h30, boulevard de la Villette (XIXe) à Paris, par six inconnus qui en voulaient à leurs téléphones portables et qui n’ont pas hésité à leur porter des coups de couteau pour tenter de dérober leurs téléphones portables.

Deux autres ressortissants chinois, âgés de 27 et 30 ans, ont également été blessés au cours de cette rixe.

Les trois victimes ont été prises à partie par six inconnus qui en voulaient à leurs téléphones portables. Après les avoir menacés avec des couteaux et des bombes lacrymogènes, les six voleurs ont tenté de leur arracher leurs téléphones. Deux des trois victimes ont été poignardées alors qu’elles essayaient de leur résister. Leurs agresseurs n’ont pas été interpellés.

La semaine dernière, déjà, deux jeunes hommes d’origine asiatique avaient été pris pour cible par quatre inconnus à Pantin (Seine-Saint-Denis). Ces derniers étaient parvenus à leur dérober leurs effets personnels après les avoir roués de coups. Les quatre agresseurs, âgés de 13, 17 et 18 ans pour deux d’entre eux, avaient finalement été arrêtés avant d’être déférés devant un magistrat du parquet de Bobigny.

«Les membres de cette communauté sont particulièrement ciblés depuis plusieurs mois par des jeunes voleurs qui ne reculent devant rien pour parvenir à leurs fins, dénonce Stéphane Pelliccia, délégué départemental pour le syndicat de police CFDT-Interco 93. L’agression commise ce week-end à Paris aurait pu très mal se terminer».

Le Parisien (Merci à bitume8)

Dans un article intitulé «Supplice chinois à Paris», Le Monde évoque également les agressions de touristes chinois :

Quelques jours après son mariage, Gan Di et sa femme se sont envolés pour Paris. Mais, lors d’un trajet en métro, la lune de miel a tourné au vinaigre. «On a profité du fait qu’il y avait du monde pour se coller à moi. Lorsque je m’en suis rendu compte [mes agresseurs], sont vite descendus», raconte-t-il. Il s’est retrouvé sans portable et sans portefeuille. « Détestables voleurs de Paris ! » a-t-il témoigné sur son compte de microblogs. […]

Le Monde

Paris : Quand NKM charme la «communauté asiatique»

La candidate de l’UMP a rencontré jeudi soir la communauté asiatique du XIIIème arrondissement de Paris lors d’un grand dîner.

«La communauté asiatique entend désormais peser sur les décisions politiques», rappelle-t-on dans l’entourage de la candidate.

Elle passe de table en table un verre de vin rouge à la main. Machinalement, ils se lèvent tous et trinquent avec elle. Jeudi soir, devant plus de 600 personnes, NKM s’est appliquée pendant plus de deux heures à séduire la communauté asiatique du XIIIème arrondissement de Paris, rassemblée lors d’un dîner dans un restaurant chinois.

«Pour des raisons personnelles, j’ai toujours eu des liens avec la communauté asiatique», a déclaré la députée UMP, qui a annoncé mercredi sa candidature dans le XIVème arrondissement, citant son stage dans l’humanitaire au Cambodge dans sa jeunesse et ses voyages en Chine, au Vietnam ou en Birmanie.

Devant les différents responsables de la communauté asiatique, NKM a insisté sur deux sujets qui tiennent particulièrement à cœur à la diaspora : la lutte contre l’insécurité et l’ouverture des commerces le dimanche. «J’ai honte de penser que les images du Trocadéro avec la Tour Eiffel derrière aient fait le tour du monde. J’ai honte que des touristes chinois se soient faits détrousser», s’est-elle exclamée sous les nombreux applaudissements de la salle. […]

Un peu plus tôt, devant une dizaine de journalistes asiatiques, la députée UMP avait déjà évoqué «le goût commun pour l’activité» de cette communauté particulièrement courtisée. Et pour cause : avec 10% des électeurs du XIIIème arrondissement, cet électorat d’habitude peu enclin à voter pourrait cette fois se mobiliser en mars prochain lors des municipales.

Paris Match

France : Les raisons du succès scolaire des jeunes d’origine asiatique

La spectaculaire réussite des enfants d’immigrés asiatiques se confirme au bac. Et pourtant, leurs parents s’impliquent peu dans leurs devoirs, mais ils veillent à leurs horaires, les placent souvent dans le privé et jouent à fond la carte du bilinguisme. Plus de 60% des élèves asiatiques seront orientés dans des filières généralistes. Plus que la moyenne nationale.

Un quart des jeunes d’origine asiatiques iront jusqu’à bac+3 voire plus lorsque seulement 16,5% des descendants d’immigrés y accèdent.

À force d’entendre «si j’avais eu ta chance…», ils sont d’autant plus motivés. Leurs parents sont venus de loin et ont choisi la France pour offrir à leur progéniture un meilleur avenir.

Les jeunes asiatiques ont particulièrement bien compris la leçon et fusent comme des comètes au-dessus du lot. Lycée, bac, études supérieures, ils se montrent performants à chaque étape. «Petits déjà, ils redoublent peu à l’école», assure Yaël Brinbaum, co-auteure de l’étude Trajectoires et Origines conduite par l’Insee et l’Ined. Plus de 60% d’entre eux seront orientés dans des filières généralistes. Plus que la moyenne nationale (50%). […]

Les autres enfants d’immigrés tentent aussi de se distinguer. À classe sociale équivalente, ils feront mieux que le reste des Français.

Travail rigoureux et autorité parentale stricte et aussi une meilleure naissance. Les parents d’origine asiatique investissent plus sur la scolarité car ils en ont les moyens. Là où environ 75% des jeunes d’origine turque ou portugaise ont des parents ouvriers, employés de service ou inactifs, ceux d’origine asiatique ne sont que 58% à exercer dans ces fonctions. «Souvent, leurs parents sont artisans, commerçants, tiennent des bars tabac et gagnent bien leur vie. Ils sont les enfants d’immigrés qui bénéficient des conditions socio-économique et origines sociales les plus favorables». Ce portefeuille plus fourni leur permet d’être 15% à fréquenter un collège privé, soit deux fois plus que les enfants d’origine marocaine ou turque. […]

Le Figaro

Municipales. Rokhaya Diallo : «Les Français d’origine maghrébine, asiatique ou de couleur noire ne sont pas acquis à la gauche»

A l’occasion des Y’A Bon Awards qui se tiennent lundi 10 juin à Paris, Rokhaya Diallo a accordé une interview à Afrik.com pour passer en revue les faits marquants du racisme en France. Lors de cet entretien, la fondatrice de l’association Les Indivisibles revient sur la politique de l’immigration de François Hollande et de son gouvernement. Interview.

Manuel Valls mène une politique d’immigration différente de celle de Claude Guéant. Qu’est-ce que vous reprochez à l’action du ministre français de l’Intérieur ?

En 2012 le record d’expulsions à été battu : quelle est la différence ? Allez-donc dans un campement de Roms étrangers, demandez-leur s’il y a un changement !

«Les Roms n’ont pas vocation à rester en France», avait déclaré Manuel Valls, n’est-ce pas de la romophobie d’Etat ? Imagineriez-vous qu’un ministre affirme que les Arables n’ont pas vocation à rester en France ? »

Force est de constater que le racisme en France a la dent dure. Existe-t-il des leviers pour l’éradiquer ou du moins l’atténuer ?

Il en existe, c’est pour cela que Les Indivisibles interpellent les leaders opinion. Jouer des rapports de force est nécessaire : en 2014, les élections municipales auront lieu peut-être est-il temps de faire comprendre à la gauche que les Français d’origine maghrébine, asiatique ou de couleur noire ne leur sont pas acquis contrairement à ce qu’elle semble croire ? Les citoyens ont aussi la possibilité de créer des listes autonomes. […]

Afrik.com

Soupçonné d’avoir agressé une dizaine d’Asiatiques à Paris/Belleville

Un homme de 30 ans a été interpellé puis incarcéré, soupçonné d’avoir attaqué au couteau une dizaine de personnes à Belleville (10e arrondissement de Paris). Il dérobait l’argent des victimes.

Il aurait ciblé une dizaine de victimes en un mois dans le quartier de Belleville, entre le 10e et le 19e arrondissements de Paris. Un homme de 30 ans a été interpellé vendredi puis incarcéré à Fresnes, a-t-on appris lundi. Il est soupçonné d’avoir racketté des personnes, « toutes asiatiques et toutes agressées le soir, dans des parkings d’immeubles, selon le même mode opératoire », selon une source policière.

L’auteur des agressions attendait les victimes puis les menaçait avec un couteau, exigeant qu’elles lui remettent de l’argent, selon la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP).

Metro France

Une application Android qui transforme les visages en « Asiatiques » fait polémique aux États-Unis

Make Me Asian’ (littéralement : « Transformez-moi en Asiatique ») ressemble au premier abord à une blague de potaches. Mais cette application Android qui use de clichés a suscité l’ire de la communauté asiatique aux États-Unis, qui la trouve « raciste ». Jusqu’à créer une polémique nationale, rapportent nos confrères du Huffington Post américain.

http://img831.imageshack.us/img831/4553/rmakemeasiangoogleappla.jpg

L’application fonctionne par un procédé qui bride les yeux, ajoute une moustache « Fu Manchu » (celle du méchant inventé par le romancier britannique Sax Rohmer) et un chapeau chinois.

Sur le même modèle que cette application existent aussi « Transformez-moi en Indien », en « Russe », en « gros », en « chauve » et en « Irlandais ». (…)

Le Huffington post

La population blanche américaine minoritaire en 2043

La population blanche non-hispanique cessera de représenter la majorité de la population des Etats-Unis en 2043, selon une projection du Bureau du recensement publiée mercredi.

La population blanche, hors Hispaniques, devrait atteindre son plus haut niveau en 2024, à 199,6 millions de personnes, puis régressera lentement ensuite, selon des projections basées sur le recensement de 2010.

Les autres groupes de population continueront à progresser. La population hispanique doublera pour atteindre 128,8 millions de personnes en 2060, représentant près d’un habitant des Etats-Unis sur trois. Les Asiatiques verront également doubler leur population d’ici 2060, à 31,4 millions de personnes, soit 8,2% de la population totale estimée à cette date à 420,3 millions de personnes. [...]

7sur7.be

L’islam est omniprésent, mais qu’en est-il des Asiatiques, cette autre immigration majeure et silencieuse ?

La France : terre d’accueil. Le débat sur l’intégration culturelle, à son paroxysme, ne se concentre que sur les communautés africaines, maghrébines ou venant d’Europe de l’Est. Alors que l’islam est omniprésent dans les médias, en parallèle, les communautés asiatiques s’implantent silencieusement et efficacement.

Atlantico : Les populations asiatiques, surtout chinoises, semblent se fondre dans la société et l’économie française en toute discrétion. Comment expliquer ce phénomène et quelle forme prend-il, alors même que le débat sur l’immigration et l’intégration culturelle est en France un sujet récurrent ?

Pierre Picquart : Le principal élément à prendre en compte est la forte influence des courants de pensée asiatiques que sont le taoïsme, le bouddhisme ou encore le confucianisme qui sont des philosophies peu revendicatrices. Les Chinois par exemple, puisqu’il s’agit de la principale communauté asiatique implantée en France, ont une façon de gérer leurs rapports humains, personnels et collectifs, très différente de la notre. De ce fait, leurs caractéristiques d’intégration ne sont pas les mêmes que celles des autres vagues d’immigration. Ce sont des gens qui recherchent culturellement une forme de consensus social et qui ont eu un parcours migratoire long de 20 siècles, au cours duquel ils se sont adaptés à toutes les cultures. Il est donc logique que leur immigration provoque moins de phénomènes de violence, de cris et d’agitation sociale.

L’immigration asiatique dans son ensemble représente aujourd’hui une communauté variée et disparate d’un million de personnes sur le territoire français parmi lesquelles sont présents des Japonais, des Chinois évidemment, mais aussi des Vietnamiens ou des Pakistanais et des Indiens. Ces communautés, dont la plus importante est celle venant de Chine, sont réparties à travers tout le pays mais se sont développées autour de certains foyers communautaires historiques (ndlr : D’après l’Insee, l’arrivée de nouveaux natifs de Chine chaque année a doublé depuis 1998 et a atteint 80 000 personnes en 2008). On peut citer parmi eux le 13ème arrondissement de Paris et Belleville qui sont les berceaux historiques de cette immigration. Les populations sont également très présentes dans les Hauts-de-Sein et la Seine-Saint-Denis, et plus généralement dans toutes les grandes villes de France : Bordeaux, Lille, La Rochelle ou encore Marseille. Il n’y a presque plus aujourd’hui la moindre ville importante dans l’hexagone qui ne compte un commerce ou une entreprise dirigé par un un français issu de cette immigration. Il est important de préciser qu’au delà des communautés « traditionnellement » perçues comme asiatiques (chinoise, japonaise, vietnamienne, laotienne), la seconde immigration asiatique est celle en provenance de Turquie. (…)

Atlantico

Les Asiatiques réussissent mieux que les Blancs

Au Canada, aux États-Unis et en Australie, les immigrants chinois et sud-asiatiques de deuxième génération réussissent mieux que les Blancs de troisième génération et plus, selon une étude de l’Université de Toronto.

Le professeur de sociologie Jeffrey G. Reitz, de l’Université de Toronto et deux doctorants de l’Université McGill ont examiné les données de recensement afin de comparer la réussite des immigrants et de leurs enfants. Leur étude a paru dans la revue Social Science Research.

«Du point de vue canadien, les conclusions sont un signe encourageant que les enfants d’immigrants réussissent bien, a dit M. Reitz sur le site internet de l’Université de Toronto.

Toutefois, ceux qui ont attribué ce succès à des politiques d’intégration propres au Canada, comme le multiculturalisme, verront leur position contredite, car les enfants d’immigrants semblables aux États-Unis et en Australie ont obtenu des succès semblables». (…)

Canoe