Arras : des « beuveries » dans la prison

Le syndicat Ufap-Unsa Justice de la maison d’arrêt d’Arras dénonce les « beuveries » auxquelles s’adonnent lors des promenades les détenus, qui se fournissent grâce aux colis lancés de l’extérieur, contenant alcool, mais aussi viande ou drogue, a expliqué vendredi un représentant du personnel. [...]

« Tous les weekends, lors des promenades et plus particulièrement l’après-midi, des individus extérieurs à l’établissement balancent (par dessus le mur d’enceinte, ndlr) dans les cours de promenades des bouteilles d’alcool qui sont rapidement ingurgitées par les détenus », explique le syndicat, qui dénonce « un rituel ». [...]

« Pour des raisons de sécurité on n’intervient pas dans une cour de promenade », a précisé Charlet, qui regrette des effectifs insuffisants. »C’est un problème récurrent sur bon nombre d’établissements pénitentiaires », a ajouté Frédéric Charlet, qui estime que le préfet pourrait bientôt recevoir les représentants du personnel. [...]

D’autres colis contiennent souvent du cannabis ou de la viande, mais aussi des armes et autres objets interdits (burins, lames de scie), selon les syndicats. « En cinq minutes, il peut y avoir une trentaine de colis qui arrivent », a décrit Charlet. « Il y a ce qui est consommé sur place et ce qui remonte dans les cellules ».

Le Figaro

Arras: Veste arrachée, dent sur pivot éclatée, blessure au bras pour le pompier professionnel

C’est une scène de pugilat dont ont été témoins les badauds de la place Foch, vendredi en fin de soirée, près de la gare d’Arras. Alors qu’une équipe de pompiers intervenait pour porter secours à une personne en état d’ivresse, un groupe extérieur est venu se mêler à l’affaire.

Menaçants puis insultants, ils ont fini par agresser un des pompiers en lui assénant un coup de canette de bière en verre dans la mâchoire. Des plaintes ont été déposées, une enquête est ouverte mais les assaillants se sont volatilisés.

Veste arrachée, dent sur pivot éclatée, blessure au bras : le pompier professionnel de la caserne d’Arras agressé vendredi soir se souviendra longtemps de cette intervention place Foch. À l’origine de l’affaire, une intervention des plus « banales » rue Ronville.

Il est environ 23 heures lorsque les pompiers se présentent pour porter secours à un individu inconscient et allongé au sol. Mais sur place, personne. Les pompiers sont alors invités à se rapprocher de la place Foch où la victime, ivre, est en train de déambuler.
La suite sombre entre l’irrationnel et le lamentable. Tandis que les pompiers prennent en charge l’individu, deux hommes s’approchent du véhicule de secours. Eux aussi sont éméchés et affirment que la victime soignée est sans doute l’un de leurs amis.

La Voix du Nord, merci à BobbyW

Arras : condamné pour violences, Farid insulte copieusement la vice-procureure

Il est resté calme tout au long de l’audience, ce mardi. Mais lorsque la peine est tombée,

Farid Attaous, 27 ans, a explosé, insultant copieusement la vice-procureure en des termes très fleuris peu amènes pour la maman de la magistrate.

Un outrage acté qui lui vaudra sans doute un nouveau passage par la case tribunal correctionnel. Auparavant, M. Attaous a été jugé pour des violences commises en réunion le 27 juin dernier dans le parc du palais Saint-Vaast.

Ce jour-là, M. Attaous se trouvait en compagnie de deux autres compères pour fêter un anniversaire et arroser l’événement. Le trio aurait alors invité un passant éméché également (2,2 g/l de sang) à se joindre à eux.

La petite sauterie a ensuite dégénéré et l’hôte a reçu un coup de canette de bière sur la tête, lui occasionnant trois points de suture et une hospitalisation.

Les pompiers et les forces de l’ordre étaient rapidement intervenus et les suspects interpellés.

Sauf que, malgré les déclarations de la victime et de deux autres personnes, M. Attaous a nié avoir porté le coup de canette. Il a réitéré ses dénégations hier, expliquant avoir simplement rejoint les deux autres gardés à vue juste avant l’intervention de la police. Et ce, même si la vidéosurveillance du parc du palais Saint-Vaast le montre alcoolisé et énervé, alpaguant les passants.

On apprend alors que le père du prévenu est quelque peu inquiet pour son fils.

« Depuis son hospitalisation, il parle tout seul », révèle-t-il aux enquêteurs. L’expert-psychiatre souligne quant à lui une potentielle « schizophrénie » et des « épisodes délirants ».

Finalement, Farid Attaous a été condamné à dix mois de prison ferme. Entre deux injures, il a annoncé qu’il fera appel.

La Voix du Nord
(Merci à BobbyW)

Arras (62) : les « ados » volent les vélos des gendarmes

Deux adolescents de 16 et 17 ans ont été interpellés, dans la nuit de lundi à mardi à Arras alors qu’ils venaient de cambrioler la gendarmerie. Vers 22 h 15, les policiers voient deux silhouettes debout sur le mur d’enceinte de la zone de défense militaire. Un troisième larron fait le guet dans la rue.

Les deux suspects prennent la fuite sur des vélos, dérobés aux militaires, tandis que le troisième s’échappe en courant. Les deux cyclistes sont arrêtés et tentent de faire passer les vélos pour les leurs affirmant avoir escaladé le mur afin de récupérer un ballon. Les gendarmes, ont confirmé le vol de leurs bicyclettes.

(…) Le Parisien

Arras (62) : une course-poursuite entre douaniers et trafiquants de drogues finit en carambolage, 8 kg de cannabis saisis

Dans la nuit de lundi à mardi, vers 2 h 30, un spectaculaire accident s’est produit près de la place Foch (non loin de la gare), à l’issue d’une course-poursuite engagée entre un trafiquant de drogues et les douaniers, à l’entrée nord d’Arras. Au total, quatre véhicules, dont celui transportant les stupéfiants, ont été accidentés. Les douaniers ont saisi quelque huit kilos de cannabis. Les deux suspects interpellés sont en garde à vue au commissariat d’Arras depuis ce mardi midi.


Uploaded with

(…) La voix du Nord

Merci à SCARY PANTS et Nicolas

Un violeur Roumain identifié près de 4 ans après les faits grâce à son ADN

Ce ressortissant roumain de 31 ans a été confondu grâce à son ADN prélevé à la prison de Fleury-Mérogis. Il a été reconnu par la victime violée en août 2009 à Arras dans le Pas-de-Calais.

L’individu, décrit comme « particulièrement dangereux » par la commissaire d’Arras Émilie Ngasho, est soupçonné d’avoir violé une Arrageoise le 7 août 2009, alors qu’elle allait avoir 18 ans.

Vers 22 heures, elle avait été suivie par un individu qui l’a entraînée violemment dans un bosquet, derrière la direction départementale de la sécurité publique du Pas-de-Calais, à deux pas de la gare d’Arras.

Muni d’un couteau qu’il aurait appliqué sur le visage de sa proie, l’agresseur l’aurait ensuite rouée de coups et violée, avant de prendre la fuite en la laissant pour morte.

Metro France / La Voix du Nord / 20 minutes
(Merci à Habitant18e)

L’étudiant fait des cookies au cannabis : son prof se prend pour un oiseau

Un jeune, de passage à Arras pour un concours, a eu la fausse bonne idée de faire goûter à d’autres étudiants et à un professeur des cookies maison au cannabis. Résutalt : six hospitalisations, dont le professeur qui s’est soudain pris pour un oiseau.

(…) TF1.fr

«Je suis Mohamed Merah, votre commissariat, je vais le brûler!»

Passer en comparution immédiate au tribunal pour avoir volé un pot de crème hydratante chez Yves Rocher, c’est possible. Surtout quand on a déjà vingt-sept mentions à son casier judiciaire.

Lundi, Mohamed Kerrah, 45 ans, était jugé pour vol, mais aussi outrages à l’encontre de policiers d’Arras venus l’interpeller. [...]

La Voix du Nord

Un an de prison ferme pour avoir volé un pot de crème hydratante dans un magasin de cosmétique. La sanction semble lourde mais n’est qu’une goutte d’eau dans le casier judiciaire de Mohamed Kerrar, décoré de 28 condamnations.

L’Avenir de l’Artois

(merci à Julien62000)

Une fillette de 12 ans violée dans une salle de sport à Arras

Mardi soir, un Arrageois de 33 ans a déféré au parquet de Béthune, puis mis en examen par un juge d’instruction pour agression sexuelle et viol sur mineur de moins de 15 ans.

Dimanche en fin de journée, ce trentenaire, inconnu de la justice, a été interpellé par la police et placé en garde à vue suite aux révélations d’une jeune fille de 12 ans, qui a déclaré à sa mère avoir été abusée à la salle de sports Opal Forme, avenue Kennedy, à Arras. [...]

La Voix du Nord

Merci à French Touch

Arras : trois Asiatiques arrêtés pour 5 000€ de vols à l’étalage dans la zone commerciale d’Auchan

Mardi vers 17 heures, trois personnes, une Chinoise et deux Mongols, ont été interpellées par la brigade anticriminalité sur le parking d’Auchan, à la suite de nombreux vols à l’étalage commis dans la zone commerciale. [...]

La Voix du Nord

Merci à ThomY

Arras : le policier agressé ce week-end est mort

Le policier agressé ce week-end à Arras (Pas-de-Calais), est décédé mercredi des suites de ses blessures.

Dans la nuit de samedi à dimanche, Stéphane Gateau, un policier lillois de 40 ans, sort avec des amis à Arras. C’est en plein centre ville, que quatre hommes l’agressent vers deux heures du matin et le rouent de coups. L’un d’eux, prénommé Mickaël et âgé d’une trentaine d’années, sera ensuite identifié par la police grâce aux caméras de vidéo-protection de la ville, et placé lundi en garde à vue.

« Il a reconnu les faits de violence. Il y a eu des échanges brutaux. A un moment, l’auteur est parti en courant et il a été suivi. Quand il s’est fait héler, il s’est retourné et il n’a pas cherché à comprendre. Il l’a frappé. Il dit qu’il se sentait menacé. Il parle d’un « coup malheureux » » a déclaré le parquet. L’agression ne serait en tout cas pas liée au statut de policier de la victime.

(…) Le Parisien

Merci à Zatch

Arras (62) Viol et agression sexuelle, 15 ans de prison pour Wardi.T

Wardi Touahmane, Arrageois de 34 ans, encourait jusqu’à vingt ans de réclusion criminelle pour viol sur son ex-compagne et tentative d’agression sexuelle sur une passante [...]

L’accusé est-il dangereux ? Là aussi, tout le monde est d’accord. Pour Me Osseyran, « il n’a que faire des opinions des autres, il a un profil psychologique inquiétant, il est d’une extrême violence. Il rejette toujours ses responsabilités sur les autres. » Pour l’avocat général, « il a le regard froid, il a une double personnalité, il manque d’empathie, c’est un psychopathe. »

Même son avocat le juge dangereux : « La première fois que je l’ai vu, j’ai eu la frousse, il se tapait la tête contre les murs. Mais depuis un an et demi, il suit un traitement. Il a besoin de soins. »

La Voix du Nord
(Merci à Lilib)