Grande-Bretagne : Les musulmans s’engagent en nombre dans l’armée

Selon le site saphirnews, les musulmans de Grande-Bretagne sont de plus en plus nombreux à s’engager dans l’armée.

Engagez-vous ! Les musulmans britanniques sont de plus en plus nombreux à répondre spontanément à l’appel du devoir lancé par la « Grande Muette », qui ne l’est plus trop d’ailleurs quand il s’agit de battre le rappel des troupes, leur désir de servir sous les drapeaux traduisant un patriotisme renforcé, ainsi que l’espoir, chevillé au corps, d’éradiquer les préjugés islamophobes sous l’uniforme de la loyauté par excellence à une nation.

Ces enrôlements volontaires, sur la courbe ascendante depuis 2007, ont augmenté de 40% notamment dans la Royal Air Force et la Royal Navy, constituant un phénomène de société qui fait l’objet de toutes les attentions et décryptages au sein de la communauté musulmane, très divisée sur le sujet, mais aussi en-dehors.

« Le nombre croissant de musulmans dans les forces armées est une évolution naturelle, parce que la société britannique est de plus en plus tolérante et, en conséquence, les jeunes hommes et femmes de confession musulmane se sentent plus légitimes qu’auparavant à rejoindre l’armée pour y faire carrière », analyse l’Imam Asim Hafiz, conseiller islamique du ministère de la Défense et premier aumônier musulman à avoir officié dans l’armée, fraîchement auréolé d’un insigne titre de gloire en récompense de ses bons et loyaux services. Celui-ci a été en effet élevé au rang d’Officier de l’Ordre de l’Empire britannique, au cours d’une cérémonie solennelle qui a coïncidé avec la grande semaine nationale de la sensibilisation à l’islam. […]

oumma

Dans le secret des opérations commando de la Gendarmie (Vidéo)

De jeunes gendarmes et policiers font partager leurs expériences de nouvelles recrues, depuis leur formation jusqu’à leurs premiers pas sur le terrain, au coeur de l’action.

Tony et Jean-Louis ont choisi de devenir des motards de la loi. Mais avant de traquer les chauffards, ils doivent prouver leur efficacité. Vérane, une jeune gendarme, est prête à se dépasser au cœur d’une corporation qui reste majoritairement masculine. Ses débuts sont aussi une mise à l’épreuve. Enfin, Anthony, 22 ans, a choisi l’action en intégrant le Groupe de Sécurité et de Proximité de Bordeaux. Le jeune policier est confronté à la dure réalité des interventions.

Comment ces recrues vivent-elles leurs débuts ? Comment réagissent-elles sur le terrain ? Le métier correspond-il à ce qu’elles imaginaient ou rêvaient ?

Partie 1:

Partie 2:

La femme rafale (Vidéo)

Portrait de Claire Mérouze une pilote de rafale dans l’Armée de l’air qui a 27 ans. En 2005, elle a réussi le concours de l’École de l’air de Salon de Provence puis elle mettra 5 ans à obtenir son brevet d’avion de chasse. Claire Mérouze sera major de sa promo à la base aérienne de Cazaux.

Claire Mérouze est la 12ème femme à être brevetée sur avion de chasse, elle explique que c’est « un milieu masculin mais pas misogyne ».

Pour la première fois, l’armée de terre n’a pas recruté son quota d’engagés

En février 2014, l’armée de terre n’est pas parvenu à recruter les 730 engagés volontaires (Evat) qu’elle escomptait. Il lui en manque 14 – soit un déficit de 2%. Ce n’est pas « dramatique » reconnait-on à l’état-major, mais c’est une première depuis la professionnalisation des armées, décidée en 1996. Même si la situation devrait être meilleure en mars, il s’agit bien d’un « sujet de préoccupation », assure l’état-major [...].

Tous les corps sont touchés. Ainsi l’armée de terre avait récemment prévu de recruter 45 sous-officiers dans la maintenance, mais n’en a finalement trouvé que vingt. Un régiment des forces spéciales connait, lui, un déficit de 60 sous-officiers et militaires du rang…

Dans deux régiments d’infanterie, récemment visités, des cadres se plaignaient du peu de motivation d’une partie des jeunes engagés, estimant que la sélection était trop faible. “On prend les gens qui veulent venir” constatait un officier ancien. Et si désormais ils ne veulent plus venir, c’est un sérieux problème…[...]

Secret Défense

Histoire : Photographies de la garde impériale française au camp militaire de Châlons (1866)

Sélection de photographies et détails de photographies de la garde impériale française au camp de Châlons en 1866. Cliquez sur les photographies pour accéder à Gallica et les agrandir. L’album sur Gallica propose plus de 70 photographies.

camp de Châlons 1866
Le maréchal Regnault de St. Jean d’Angély et son état-major.

camp de Châlons 1866
Officiers de l’état-major général.

camp de Châlons 1866
Poste du quartier impérial.

camp de Châlons 1866
La messe.
(cliquez pour voir tous les corps d’armée dont les hussards à droite)

camp de Châlons 1866
Artillerie (pièces en batterie).

camp de Châlons 1866
Les officiers des Zouaves.

camp de Châlons 1866
Halte de Zouaves (grande manœuvre).

camp de Châlons 1866
Monument des Zouaves.

camp de Châlons 1866
La salle d’escrime.

camp de Châlons 1866
La consigne.

camp de Châlons 1866
L’ordonnance.

camp de Châlons 1866
Campement des dragons de l’impératrice.

Photographies de Louis-Jacques-Gerumi Prévot.

Gallica

Blog Histoire.

LGBT : L’armée française au dixième rang mondial… des pour tous

Le Centre des études stratégiques de La Haye (HCSS) a publié une étude sur l’insertion des homosexuels, bisexuels et transgenres au sein de plus d’une centaine d’armées du monde. La France est plutôt bien classée, avec une dixième place au classement, à égalité avec l’Espagne, et un score de 91,8 sur 100.

Les critères retenus par cet index, présenté comme le premier de la sorte, sont le niveau de persécution des personnes LGBT, les représailles encourues ou encore l’engagement des pouvoirs publics en faveur de leur intégration au sein de l’armée. Si la France remplit presque toutes les conditions, elle pèche dans la reconnaissance des différents genres et la présence de représentants militaires aux évènements LGBT. L’armée française ne prévoit officiellement aucune réglementation particulière en ce qui concerne les préférences sexuelles.

La Nouvelle-Zélande arrive en tête du classement, suivi par les Pays-Bas et le Royaume-Uni à égalité. Les Etats-Unis sont 40e, derrière Cuba (30e). Barack Obama avait fait abolir en 2011 la loi imposant aux militaires de taire leur homosexualité (« Don’t Ask, Don’t Tell »: ne rien demander, ne rien dire) sous peine de devoir quitter l’armée, et les couples homosexuels mariés disposent désormais des mêmes droits et avantages que les couples hétérosexuels.

Article complet : L’Express

Carte interactive : http://projects.hcss.nl/monitor/88/

Signes religieux : Nouvelle règle dans l’armée US

L’armée américaine a dévoilé aujourd’hui de nouvelles instructions visant à libéraliser le port de signes d’appartenance religieuse à condition que cela n’affecte pas la « cohésion » des unités ni l’exercice de leurs missions, a annoncé le Pentagone. C’est la première fois que la département de la Défense met en place une politique générale sur cette question, a observé le capitaine de corvette Nathan Christensen, un porte-parole du Pentagone.

Ces changements font notamment suite à la plainte d’un Américain de confession sikh qui reprochait à l’armée de ne pas lui autoriser le port de la barbe et du turban.

La règle prévoit que les différentes branches de l’armée accèdent aux demandes d’autorisation de militaires d’arborer un signe (barbe, tatouage, piercing) ou un vêtement reflétant leur appartenance religieuse «à moins que ces derniers aient un effet néfaste sur la capacité opérationnelle, l’accomplissement de la mission, la cohésion de l’unité ou l’ordre et la discipline», a-t-il expliqué. L’autorisation sera accordée par le commandant d’unité «au cas par cas». Les instructions se cantonnent à fixer des lignes directrices sans préciser ce qui autorisé ou ne l’est pas.

Les vêtements ou objets qui empêchent l’utilisation en toute sécurité et efficacité d’une arme, sont susceptibles de poser un risque pour la santé du militaire ou d’interférer avec le port d’un uniforme camouflé ou d’un gilet par-balles sont proscrits. «En promulguant ces nouvelles instructions, nous pensons améliorer la capacité des commandants à promouvoir le climat nécessaire pour maintenir l’ordre et la discipline et réduire les cas, avérés ou ressentis, de discrimination» religieuse, a fait valoir Nathan Christensen.

Le Figaro

Belgique : un exercice militaire contre des « salamistes » fait polémique

Une enquête interne a été ouverte et est toujours en cours pour déterminer les éventuelles responsabilités dans l’exercice militaire « Crack Hure », où un bataillon des chasseurs ardennais avait simulé des combats contre des « salamistes » provenant de « Shar el Beek », a indiqué le ministre de la Défense Pieter De Crem mercredi en commission de la Chambre.

L’exercice avait été révélé par la presse et les députés de la commission Défense s’en étaient émus. Mercredi, Denis Ducarme (MR) a refait le point sur le dossier. « Cela ne pose aucun problème de présenter les salafistes comme l’ennemi », a-t-il souligné. « Mais je n’accepte pas l’amalgame douteux qui est fait entre salafistes et musulmans. » [...]

Denis Ducarme a dénoncé « une forme de dérapage » alors qu’il « faut sauvegarder des éléments de respect dans une société multiculturelle comme la nôtre ».

7sur7

Un soldat en mission au Niger a été tué

Thomas Guillebault, 21 ans, était était rattaché au Commando parachutiste de l’air numéro 20 de Dijon. Il a été mortellement blessé par « un tir accidentel » déclenché par un autre militaire français, à l’aéroport militaire de Niamey. Une enquête est ouverte, l’accident s’est produit jeudi 26 décembre dans l’après-midi dans des circonstances encore floues.

(…) France 3 Bourgogne

Un panier gourmand «made in France» offert par les industriels pour les militaires français engagés au Mali

Les ministres Jean-Yves Le Drian et Guillaume Garot offriront la semaine prochaine un coffret gourmand aux 2500 militaires français postés au Mali.

Les ministres Jean-Yves Le Drian (Défense) et Guillaume Garot (Agroalimentaire) ne viendront pas les mains vides à Bamako (Mali), où ils passeront la semaine prochaine le réveillon de la Saint-Sylvestre avec les militaires français. Un coffret va en effet être remis aux 2500 soldats engagés dans ce pays.

Il contient une boîte de foie gras Labeyrie, de la confiture de marque Andros, un quart de bouteille de vin rouge de marque Castel mais aussi du champagne, un paquet de gaufres et des madeleines. Tous les produits sont «made in France». «Les industriels sont les mécènes», explique un conseiller de Jean-Yves Le Drian qui évoque «un cadeau assez exceptionnel»…

À ce jour, quelque 8000 militaires français sont engagés dans des opérations extérieures…

Le Figaro

Centrafrique : ce que l’on sait du soldat qui arborait un insigne nazi. Màj : Plusieurs soldats concernés

Addendum 22 décembre : (…) Il ne s’agirait pas d’un acte isolé puisqu’il y aurait plusieurs militaires en cause. « Il y a d’autres soldats qui ont ce patch », assure une source officielle, qui évalue le nombre d’hommes concernés à « moins de dix a priori », mais relève que, « comme il y a enquête, les gars ne sont pas idiots et l’ont tous retiré ».
(…) Le ParisienMerci à Diwal-da-reor

—————————————-

Il appartient au 8e Régiment de parachutistes d’infanterie de marine de Castres mais n’a pas encore été identifié. Francetv info fait le point.

(…)

Interrogé samedi matin sur l’appartenance du militaire au 8e RPIMA, le colonel Gilles Jaron, porte-parole de l’état-major, s’est refusé à tout commentaire. « On n’interviendra que lorsque les faits seront établis par l’enquête », s’est-il contenté d’indiquer.

Publiée sur le site de BFMTV, la photo par laquelle l’affaire a été révélée montre un soldat l’arme au poing, avec à l’épaule un insigne portant le nombre 32 sur un drapeau tricolore. On peut y lire en allemand la devise SS « Mon honneur s’appelle fidélité » (« Mein Ehre heisst Treue »). De source proche du « 8″, on indique que le nombre 32 signifie  »2e groupe de la 3e section », ce qui devrait permettre une identification très rapide de ce soldat. D’autres sources citées par La Dépêche du midi avancent toutefois que cela pourrait être une référence à la 32e division SS créée à la toute fin de la Seconde Guerre mondiale.

(…) Dans La Dépêche du Midi, Philippe Folliot, député centriste tarnais, abonde, évoquant« une bêtise de jeunesse ». Selon l’élu, ce soldat est « un jeune sergent qui ne devait même pas connaître la référence nazie »« La devise n’est pas choquante en soi, si on ne connaît pas la référence », ajoute-t-il.

(…) Pour le Parti communiste, cette affaire va plus loin. « Contrairement aux dires de l’état-major des armées, il ne s’agit pas d’un incident isolé », écrit le PCF dans un communiqué. « Depuis plusieurs mois circulent sur internet des photos de militaires effectuant des ‘quenelles’, autrement dit, le salut antisémite se référant au salut hitlérien », rappelle-t-il, invitant « le Parlement à engager une enquête approfondie sur les activités subversives de l’extrême-droite à l’intérieur de l’armée ».

FranceTV

Rafale : Son rejet par l’armée de l’air brésilienne date… d’avant 2003 (maj vidéo)

à propos de l’avion gripen suédois concurrent du rafale :

« C’était la préférence  de l’armée de l’air brésilienne depuis le début, depuis le gouvernement de Fernando Henrique Cardoso » [qui a quitté sa fonction le 1 janvier 2003]


lien direct de la vidéo sur VK : http://vk.com/video231636035_167082258
source : La Nouvelle Edition – Canal+ – 20 12 2013

 


Mise à jour du 21 décembre 2013 à 9H00

Reportage de France 24 du 8 septembre 2009 de la négociation de Sarkozy :

« Le premier rafale sera livré en 2013 ; Voilà un Sarkozy qui a décroché la timbale et qui n’a pas fait 24 heures d’avion pour rien » « c’est une victoire pour Nicolas Sarkozy »

Reportage de l’AFP du 11 décembre 2012 de la venue en France de la présidente Dilma Rousseff du Brésil :

« Face à la crise, le gouvernement Brésilien a repoussé le choix immédiat »