Ariège : frappé pendant la fête du village, un jeune ouvre le feu sur d’autres jeunes

Un jeune homme d’une vingtaine d’années, identifié mais toujours recherché, a ouvert le feu samedi à l’aube sur un groupe de jeunes qui l’avaient molesté pendant la fête du village, à Lorp-Sentaraille (Ariège).

Trois jeunes ont été légèrement blessés, touchés par des plombs, selon une source judiciaire. Selon les premiers éléments de l’enquête, encore parcellaires, six garçons et filles auraient pris à partie le jeune homme et l’auraient frappé, sans que l’on sache s’ils le connaissaient auparavant.

Le jeune a quitté les lieux pour revenir peu de temps après, vers 5h30, armé d’un fusil avec lequel il a tiré à au moins deux reprises en direction de ses agresseurs. La gendarmerie était à sa recherche samedi matin.

Le Parisien
(Merci à Dhimmi)

(09) Agression à la MJC de Pamiers.

Même si l’impatience des Appaméens peut paraître légitime, les choses sont allées plutôt vite dans l’identification de certains des auteurs présumés de l’agression perpétrée à la MJC voilà une huitaine de jours. Car au terme d’une enquête serrée, pas évidente, les policiers de Pamiers sont arrivés à identifier deux des membres de la bande qui ont tabassé deux animateurs et une jeune fille qui, avec des amies, suivait un cours de théâtre. Placés en garde à vue mercredi après-midi (l’un avait répondu à une convocation), les deux jeunes, âgés de 16 et 17 ans, ont donc été entendus longuement par les enquêteurs.

[...] Quels pouvaient être leurs mobiles ? Rien de bien net. En fait, des auditions, il ressort que la MJC en tant que telle n’était pas visée, ni ceux qui la fréquentent. La MJC est un lieu ouvert, ces jeunes en déshérence s’y rendent comme ils se rendraient dans un hall de gare… pour y passer un peu de temps. Ils font du chahut, ont peu de considération pour les autres, commettent des incivilités.

[...] Pour les faits, ils sont simples: la jeune fille qui fut leur première victime, lassée des imprécations de cette bande, s’était tout simplement rebiffée. Une réaction pour le moins naturelle. Une attitude qui n’a pas été au goût de cette bande d’importuns. La suite on la connaît: un déchaînement d’une telle violence, que la principale victime, l’animateur, a écopé de 14 jours d’ITT !

Article complet sur LaDepeche.fr

«Un des grands chocs de l’affaire Merah fut la découverte de groupes salafistes jusque dans la paisible Ariège»

Hélène L’Heuillet, philosophe et psychanalyste, tente de répondre à la question : «Qui était Mohamed Merah ?».

En visant deux musulmans d’origines marocaine et algérienne, Merah attaque une forme d’intégration particulièrement réprouvée par l’islamisme terroriste.

Albert Chennouf-Meyer, le père d’Abel Chennouf, abattu par Merah le 15 mars 2012, souligne, dans un livre récemment paru, Abel, mon fils, ma bataille (Editions du Moment, 168 p., 14,95 €), les proximités de son fils et de son assassin : proximité générationnelle, passions semblables pour le foot et les voitures, lien à l’Algérie. On pourrait ajouter un certain rapport à la guerre et à l’Afghanistan.

En rupture déclarée avec le nationalisme, le terrorisme inventé par Ben Laden est transnational, non seulement dans son recrutement mais dans son esprit.

Si ses partisans se donnent pour mission d’agir au niveau local, c’est précisément pour s’opposer à l’ouverture de sociétés qui tentent d’évoluer vers un multiculturalisme à peu près pacifié.

Le Monde

Cour d’assises de l’Ariège : Zakaria B comparaît pour la mort d’Alistair, 3 ans

Zakaria B, 29 ans, comparaît pour «violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner», des faits commis sur Alistair, 3 ans, enfant de son ex-compagne. [...]

Dans un premier temps il maintient qu’Alistair serait tombé de son lit, avant de changer de version et d’expliquer qu’il aurait fait une chute depuis sa mezzanine avec l’enfant.

Dans la chute, son genou aurait touché le petit garçon au ventre. Par peur, il n’aurait pas dit la vérité.

Les médecins légistes contestent cette version, affirmant qu’elle serait «incompatible avec les blessures de l’enfant» [...]

Dans son box, Zacharia B reste sur ses positions. Incarcéré depuis le 29 juillet 2009 à la prison de Seysses, le jeune homme de nationalité marocaine est le quatrième d’une fratrie de 6 enfants.

L’enquêteur de personnalité, M. Didier a produit des éléments de vie, dont une enfance et une adolescence heureuse dans une famille privilégiée du Maroc.

A l’âge de 22 ans, Zacharia B vient rendre visite à son cousin qui vit à Saint Ybars. Là, il rencontre une jeune fille Gwenaëlle et une romance s’instaure.

Une dizaine de jours plus tard, il dépose une demande de mariage; prévoyant, il avait amené pour son séjour en Europe tous les papiers nécessaires à cette union. [...]

Ariège News

Merci à chris3818919

Ariège : une population sur le «qui-vive»

Agressions et cambriolages se sont accrus depuis le début de 2012 en basse-Ariège. Le sentiment d’exaspération s’accroît, malgré les efforts déployés par les forces de l’ordre pour essayer d’enrayer le phénomène. Et, parfois, les citoyens ne restent plus passifs. [...]

A Esplas voilà quelques semaines, des habitants du village, lassés des cambriolages qui affectent le secteur, ont décidé de monter à plusieurs reprises une garde vigilante nocturne. Et c’est à cette occasion qu’ils ont mis en fuite des candidats à un casse qui ne s’attendaient pas à pareil accueil. À Mazères, en 2012, une vieille dame qui venait d’être victime d’un car-jacking s’est rebellée elle-même, avant d’être secourue par trois témoins qui ont tout simplement maîtrisé les auteurs de cette agression, avant de les remettre aux gendarmes. D’autres ont empêché un cambriolage dans un entrepôt privé de la ville. [...]

La Dépêche

Merci à chris3818919

Législatives : une star du X candidate pour « combattre le racisme » (vidéo)

Céline Bara, actrice porno avec 180 films à son actif, se présente aux élections législatives en Ariège pour, dit-elle, défendre des idées d’extrême gauche résolument hostiles à toute religion, et lancer un pavé dans la mare politique locale. [...]

Hebergeur d'image

Céline Bara, qui vit depuis quatre ans dans le village de Bélesta, se dit d’extrême gauche. « Complètement anticapitaliste », elle voudrait qu’on refasse de « l’humain une priorité », elle évoque les « emplois détruits » et le « droit du travail bafoué ».

Cette métisse née d’une mère mauricienne et d’un père français veut aussi faire pièce au Front National et au racisme qui, dit-elle, sévit même en Ariège où il n’y pas « pas beaucoup de Noirs et d’Arabes ». Avec son mari, elle a créé en août 2011 un Mouvement antithéiste et libertin (Mal) car elle ne « retrouvait pas (ses) idées dans les partis d’extrême gauche ». « Je suis vraiment contre toutes les religions, c’est le plus important pour moi, c’est le fléau de l’humanité ». [...]

Le Figaro

Pamiers : Frappé sans raison par « des agresseurs récidivistes qui ont dit avoir eux-mêmes eu peur »

S.B., une vingtaine d’années, se demande toujours ce qui a bien pu lui arriver, le 26 mars, dans une rue centrale de Pamiers, alors qu’il venait de sortir de son appartement et s’apprêtait gentiment à déambuler dans la ville. En fait, il a eu simplement le malheur (et le réflexe) de fixer droit dans les yeux un jeune homme arrivant en face aux côtés d’un copain et peut-être aussi de refuser de donner la cigarette qui lui était demandée. Toujours est-il que, sans autre forme de procès, ledit M. lui tirait aussitôt un coup de poing dans le nez (fracture et déviation de la cloison nasale), son compère, T., parachevant l’œuvre par une « grosse claque ».[...]

Pour Mme le procureur, « on ne saura jamais ce qu’il s’est réellement passé : l’alcool ? Et des agresseurs qui ont dit avoir eux-mêmes eu peur ?

Déjà condamnés pour violences .Eu égard au passé judiciaire (tribunal pour enfants) à connotation de « violences » des deux agresseurs, trois mois assortis du SME avec obligation de travailler seront prescrits par le ministère public. Pour la défense (Me Baby), « le passé judiciaire des deux n’est pas si éloquent que ça, les efforts d’insertion (preuves à l’appui) étant de plus réels ». Et de plaider l’indulgence devant un concours de circonstances fortuites.

Délibéré : trois mois sursis et mise à l’épreuve (deux ans) pour les deux, qui devront « travailler » et indemniser la victime.

La Dépêche

Pamiers : Un militant du FN agressé par 20 jeunes

Un Appaméen d’une trentaine d’années s’est fait agresser dans la nuit de samedi à dimanche par une bande de jeunes. L’homme aurait été visé en raison de son appartenance politique.Il est 1 heure du matin lorsqu’un jeune Appaméen passe devant le bar l’Alhambra, situé rue Gabriel-Péri. À l’extérieur, devant l’établissement, un groupe l’interpelle. Les échanges se font de plus en plus violents, l’homme, traité de « facho », est frappé. « Une vingtaine de jeunes », selon les déclarations de la victime, lui portent de nombreux coups de poing et coups de pied.

ils reviennent chez lui .L’homme arrive à échapper à ses agresseurs, qui semblent le connaître puisqu’une fois réfugié à son domicile une partie de la bande revient à la charge. Les jeunes s’en prennent cette fois à la porte d’entrée de la victime, qu’ils criblent de jets de pierres.[...]

Une information judiciaire a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de l’agression. Notamment pour savoir si elle est directement liée au fait que l’homme est un militant du Front national. La victime aurait déjà été vue en train de coller des affiches du parti dans la ville de Pamiers. Après avoir été transporté au centre hospitalier du Val d’Ariège, l’homme a porté plainte pour coups et blessures, il est retourné chez lui avec une incapacité totale de travail de sept jours.[...]

La Dépêche

Foix : Une mamie de 89 ans agressée pour 150 euros

Une dame âgée de 89 ans a été agressée à son domicile de la rue des Moulins à Foix en Ariège, mardi en fin de matinée. Alors qu’elle finissait de tourner la clé dans la serrure de la porte d’entrée, la vieille dame a été bousculée par un individu qui l’a obligé à pénétrer de force à l’intérieur de chez elle.

Sitôt entré, il l’a projetée sur le lit qui se trouvait au rez-de-chaussée car la vieille dame ne peut plus monter à l’étage. Puis l’individu s’est mis à fouiller tous les recoins de la maison, clamant qu’il cherchait de l’argent. Finalement il a trouvé une centaine d’euros et quelques bijoux.

Le sang-froid de la nonagénaire . Le projet de cet agresseur était de monter à l’étage, mais la vieille dame, pleine de sang-froid a crié, comme pour avertir quelqu’un qui se serait trouvé en haut.[…)

La Dépêche

Lavelanet (09): A la découverte de l’Algérie pour le jeune public

Notre association reste très attachée à valoriser les actions sociales et culturelles pour tous, les rapprochements entre les cultures, les rencontres, les partages, les échanges, les partenariats, afin de découvrir l’autre et ouvrir nos horizons », souligne Sylvia Guerrero, coprésidente de l’association Découverte terres lointaines.

En moins de trois ans d’existence, on peut affirmer qu’elle a atteint ses objectifs par le parfum et la qualité des actions proposées, dont celle de grande envergure, l’an passé, « Québec, le temps des sucres ». La seconde manifestation du même volume démarre aujourd’hui, elle conduira à la découverte de l’Algérie, avec pour thème fédérateur « la femme ».

Pendant cette manifestation, qui durera jusqu’au 29 avril, l’association Découverte terres lointaines organise de nombreuses activités : ateliers calligraphie, poterie, henné, slam, contes et légendes, lecture, pâtisseries… et découverte de l’Algérie aussi à travers un large choix d’ouvrages relatifs à ce pays, ainsi que de nombreuses découvertes musicales. [...]

La Dépêche

Foix : Le coup de barre pour les « roumains » voleurs de cuivre

Des peines de six mois à trois ans de prison ferme ont été prononcées hier contre les membres d’une bande de voleurs de cuivre interpellés dimanche en Couserans. Les six Roumains ont protesté de leur innocence et font appel du jugement.

Le plus âgé flirte avec la cinquantaine, le plus jeune avoue moins de vingt ans. Tous viennent de Roumanie. Et tous demeurent au camp de Ginestas, près de Toulouse. L’œil sombre, les épaules larges, les mains croisées devant eux, les six hommes ont farouchement nié tout vol de cuivre, franchissant allégrement le barrage des évidences, hier, à la barre du tribunal correctionnel de Foix. Ce qui ne leur a pas évité des peines de prison ferme, de six mois à trois ans pour l’un d’eux, récidiviste.[...]

la Dépêche

Saint-Girons : le bijoutier met les braqueurs en fuite

Hier, aux environs de 9h30, jour de marché, à l’heure où de nombreux badauds se pressent dans les ruelles du centre-ville, Pierre Galin, bijoutier très apprécié à Saint-Girons, est victime d’une tentative de hold-up. Tandis que sa fille Manon, âgée de 18ans, sort les poubelles, deux hommes cagoulés, dont l’un armé d’un fusil type 22 long rifle, font irruption dans la bijouterie, située au carrefour de la rue Joseph-Pujol et du Pont-Vieux.

Il n’aura pas fallu longtemps à Pierre Galin pour comprendre la situation. En deux temps trois mouvements, l’audacieux bijoutier dévie de son bras (ce qui lui vaudra quelques égratignures) l’arme pointée sur lui en assénant dans la foulée un coup de poing rageur à son agresseur.[...]

Les deux « malheureux » compères qui apparemment devaient sans doute être novices en la matière ne se sont pas fait prier pour prendre la poudre d’escampette, s’enfuyant à grandes enjambées[...]

La Dépêche