Attentat jihadiste au Niger (màj vidéo) Paris est remonté dans la liste des cibles terroristes

Addendum vidéo 24.05.2013: BFMTV


Attentats au Niger: « Paris est remonté dans la… par BFMTV

————-

Dix huit militaires nigériens et un civil ont été tués. Le groupe français Areva et l’armée nigérienne étaient ciblées

Le groupe jihadiste Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), a revendiqué le double attentat au Niger contre l’armée nigérienne et le groupe français Areva.

Dix huit militaires nigériens et un civil ont été tués jeudi dans l’attentat contre un camp militaire à Agadez, dans le nord du Niger. Quatre kamikazes sont morts, et des élèves officiers sont retenus en otages par l’un des assaillants, a annoncé le gouvernement nigérien.

Un autre attentat à Arlit (plus de 200 km au nord d’Agadez) sur un site d’uranium d’Areva a tué le kamikaze et, selon le groupe français, fait 13 blessés parmi les travailleurs nigériens.

« Nous avons attaqué la France et le Niger pour sa coopération avec la France dans la guerre contre la charia », a déclaré Abu Walid Sahraoui, porte parole du Mujao, en menaçant d’autres actions. « Nous allons continuer les attaques contre la France et tous les pays qui sont avec la France contre l’islam dans la guerre du nord du Mali ». [...]

Sud Ouest / Le Point
(Merci Cyril12)

Montebourg : « L’État pourrait vendre ses parts dans des entreprises semi-publiques »

Le gouvernement français envisage de céder certaines de ses participations dans des entreprises en partie contrôlées par l’État, afin de réduire la dette du pays sur fond d’aggravation de la crise dans la deuxième économie de la zone euro, ont déclaré des responsables gouvernementaux.

Le gouvernement, qui a déjà indiqué que l’objectif de déficit ne serait pas atteint cette année, étudie comment il pourrait vendre certaines participations sans renoncer à l’influence qu’il peut exercer sur les entreprises concernées, ont expliqué ces personnes.

« Dans le cadre de la restructuration budgétaire, la modernisation de notre politique publique, nous réfléchissons à l’évolution de nos participations, bien sûr« , a déclaré le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, dans un entretien accordé à Dow Jones Newswires et au Wall Street Journal.

« Nous n’excluons pas ce type de décisions mais nous ne souhaitons pas perdre nos moyens d’action sur les entreprises« , a-t-il ajouté. L’État français détient des participations directes et indirectes dans de nombreuses entreprises, dont EDF, Areva, France Télécom, Air France-KLM et Renault.

The Wall Street Journal via Suite et commentaires sur Fortune

L’Élysée veut placer Anne Lauvergeon chez EADS

François Hollande souhaite que l’ancienne patronne d’Areva devienne présidente du groupe européen d’aéronautique.

Va-t-on vers une nouvelle crise au sein d’EADS ? Après avoir trouvé un accord pour faire évoluer la structure actionnariale de la maison mère d’Airbus en décembre dernier, la France et l’Allemagne ont dressé la liste de leurs représentants au nouveau conseil d’administration qui comptera douze membres. Sur ce total, il y aura quatre Allemands et quatre Français. Du côté allemand, tout est réglé. Du côté français, l’Élysée est décidé à imposer son choix quitte à, d’emblée, bafouer la nouvelle gouvernance qui vise à faire d’EADS une entreprise normale. C’est-à-dire qui ne soit pas soumise aux desiderata des États. L’Élysée a transmis il y a plusieurs semaines, sa liste à EADS.

(…) Le Figaro

Mali : guerre pour la démocratie ou pour Areva ?

Le 11 janvier 2013, l’armée française est intervenue au Mali à la suite de mouvements, vers Bamako, de groupes armés islamistes. Depuis des mois, ces derniers tiennent tout le nord du Mali et se seraient enhardis au point, nous dit-on, de vouloir occuper l’ensemble du pays.

Personne ne niera que ces groupes soient composés d’horribles individus qui, sous prétexte de convictions « religieuses », battent toute personne dont le comportement ne leur plaît pas, coupent les mains des voleurs (réels ou supposés), exécutent – en particulier des femmes – pour des broutilles ou même pour rien.

Pour autant, de la même façon qu’au moment de l’intervention militaire contre Kadhafi en Libye, il est insupportable de se retrouver sommé de soutenir une intervention militaire déployée par ceux qui sont largement responsables de la gravité de la situation.

Qui croira qu’il s’agit de sécuriser la région ?

Qui plus est, qui peut vraiment croire qu’il s’agit d’une opération « pour la démocratie au Mali » ? Cela fait des décennies qu’elle est bafouée dans ce pays par des régimes corrompus. largement soutenus par la France. Alors, pourquoi cette subite urgence « démocratique » ?

De même, qui croira qu’il s’agit de « sécuriser la région » ? En réalité, il s’agit de sécuriser l’approvisionnement des centrales nucléaires françaises en uranium : ce dernier est en effet extrait dans les mines du nord du Niger, zone désertique seulement séparée du Mali. par une ligne sur les cartes géographiques.

[...]

Rue89

Areva : Anne Lauvergeon remplacée par un « mâle blanc » ?

Après des mois de suspense, le gouvernement a décidé jeudi de ne pas reconduire Anne Lauvergeon à la tête d’Areva, préférant Luc Oursel, l’actuel directeur général délégué, pour remplacer l’emblématique patronne du groupe nucléaire public. (…)

Mais pour le gouvernement, Luc Oursel, 51 ans, n’est pas moins qualifié pour relever les défis qui attendent le groupe dans l’ère post-Fukushima.

« Ce choix témoigne d?une volonté de l?Etat actionnaire de privilégier (…) l?expérience industrielle et la connaissance du nucléaire, acquises par Luc Oursel chez Areva » depuis 2007, ont fait valoir les services du Premier ministre dans un communiqué.

Luc Oursel, dont la candidature doit encore être soumise à l’approbation du conseil de surveillance d’Areva (dont l’Etat détient plus de 90% du capital), devra toutefois construire sa légitimité dans un groupe qui semblait jeudi tout entier acquis à la cause de sa patronne. (…)

Boursorama

Merci à Petrus

 

 

AGRIF :  » Délit dans le foot, bienfait chez Areva ? »

Communiqué de Bernard Antony, président de l’AGRIF

Vraie ou fausse, la nouvelle d’une réflexion dans les instances dirigeantes du « foot » sur une politique de quota destinée à maintenir quelques joueurs de race blanche dans les équipes de haut niveau suscite un immense tollé du néo-moralisme médiatique.

À écouter ce jour les vestales effarouchées gardiennes des temples de l’antiracisme sur France-Inter, ce serait là une abomination discriminatoire : ne pas vouloir cent pour cent de noirs, c’est somme toute du racisme.

Mais lorsque la présidente d’Areva, notre grande entreprise du nucléaire, Anne Lauvergeon, a proféré la volonté de recruter en priorité « tout sauf le mâle blanc », les médias ne s’en sont pas émus.

Seule l’AGRIF, qui lutte contre tout racisme antifrançais, qu’il soit de discrimination anti-noire ou anti-blanche, a réagi et déposé plainte. Cette plainte contre la discrimination anti-blanche a été rejetée par le tribunal de Paris et l’AGRIF a décidé de faire appel.

Elle attend désormais l’arrêt de la Cour d’Appel. Se pourrait-il que celle-ci rende un arrêt qui justifierait chez Areva la discrimination anti-blanche alors que le gouvernement, la classe politique et les médias appellent à sanctionner une éventuelle politique sportive, non pas tout de même de discrimination négative anti-noire mais de préservation d’un petit quota de blancs sur les pelouses ?

Une discrimination pro-noire dans l’industrie serait-elle ainsi un bien et une minimale discrimination probable dans le foot serait-elle un délit ?

Yazid Sabeg ou le naufrage du commissaire à la diversité

Nommé en 2008 commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances par Sarkozy, Yazid Sabeg devait changer le visage de la France. Mais le multiculturalisme est passé de mode. Même si son action est remise en cause, il n’en a pas moins été nommé ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco en février 2010.

Il a racheté la société Altis grâce à l’aide du Fonds stratégique d’investissement en août et son nom circule depuis des mois comme possible successeur d’Anne Lauvergeon, dont le mandat à la tête d’Areva s’achève en juin.

Commissaire depuis deux ans et deux mois, Yazid Sabeg est le spectateur de son propre naufrage. Sa feuille de route, ambitieuse, tenait en un discours de dix pages prononcé par Nicolas Sarkozy le 17 décembre 2008 à Palaiseau (Essonne) : «Nous devons changer, alors nous allons changer»

La diversité, à la base du pays, doit se trouver illustrée par la diversité à la tête du pays. (Nicolas Sarkozy)

La première année, le commissaire Sabeg a touché sans heurt majeur à plusieurs symboles et aligné les avancées comme le CV anonyme, expérimenté dans des dizaines d’entreprises, un «label diversité» a été créé pour récompenser les DRH les plus audacieux ou la vingtaine de classes préparatoires intégrées ont été inaugurées dans les écoles de la fonction publique (dont l’Ena) […]

Sabeg déclare : «On a préféré amuser l’opinion en agitant une burqa. A partir de ce moment, il n’a plus été possible d’avancer. La question de la diversité n’a plus été vue que comme une menace. Puis il y a eu le virage sécuritaire. Il y a eu Grenoble [référence au discours du 30 juillet 2010, au cours duquel Nicolas Sarkozy a lié immigration et sécurité, ndlr]. Là, il n’a même plus été possible de parler.» […]

Suite sur Rue 89

Rue89 sponsorisé par Areva : colère des lecteurs

Selon les responsables de Rue89 (lire le communiqué), « plusieurs riverains ont protesté, par e-mails ou dans les commentaires, contre la publicité d’Areva qui s’affiche ce vendredi en page d’accueil de Rue89, comme sur d’autres sites d’info. [...]« 

Voir la nouvelle page d’accueil de Rue89

NB : En 2010, Rue89, autoproclamé « site indépendant et participatif » avait touché une subvention publique de 249.000 euros. Le montant de la subvention accordée en 2011 n’a pas encore été communiqué. Si des lecteurs bien informés possèdent cette information, merci de nous la communiquer.

Les otages au Niger auraient été victimes d’une « trahison » au sein d’Areva

Les ravisseurs de sept personnes, dont cinq Français, au Niger visaient initialement un convoi et ont bénéficié d’une « trahison » au sein d’Areva, selon un conseiller sécurité de l’entreprise.

L’opération des activistes visait au départ « une mission d’information qui venait de France et de l’étranger » et qui devait arriver à Arlit, dans le nord du Niger, en provenance de Niamey, a expliqué le colonel Jacques Hogard lundi sur RTL. Le convoi serait toutefois parti plus tôt que prévu pour des raisons d’escorte et de météo. « Mais ils avaient cette information pour essayer de les enlever. Ils ont raté en fait la cible initialement prévue« , a dit Jacques Hogard, expliquant que les ravisseurs auraient alors choisi de prendre d’autres otages à Arlit.

Selon lui, les ravisseurs « ont bénéficié d’une excellente information au sein du groupe Areva ». « On peut même appeler ça une trahison« , a-t-il assuré.
Areva avait auparavant reconnu par la voix de son porte-parole que des défaillances, voire des complicités, avaient pu favoriser l’enlèvement.

Yahoo !

Le krach de 2010 : la crise systémique

Par Paul Bara (ancien trader, économiste de marché puis directeur financier, il a parallèlement enseigné l’économie et la finance à Paris X et à l’ENA)

Hokusai, La grande vague de Kanagawa (1831)

La crise actuelle n’est pas une crise comme celles que nous avons connues depuis 1945. La croissance au quatrième trimestre 2009, en France et aux États-Unis, n’est due (en partie) qu’à un facteur technique transitoire, le moindre déstockage des entreprises. Nous ne sommes pas dans un enchaînement cyclique normal.

Suite et commentaires sur Fortune

Areva : Yazid Sabeg succéderait à Anne Lauvergeon

La présidente du directoire du groupe nucléaire français, Anne Lauvergeon, pourrait être remplacée par l’actuel commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances dès la mi-avril, selon le site Médiapart.

«A compétences égales, eh bien désolé, on choisira la femme ou on choisira la personne venant de… autre chose que le mâle blanc, pour être clair» (Anna Lauvergeon, le 16 octobre 2009 -Source)

Addendum 10h32 : L’information a été démentie par l’Elysée. «Ce sont des rumeurs infondées», a-t-on précisé. (Source / Merci à Roger)

La décision aurait été prise mercredi à l’occasion d’une réunion à l’Elysée en présence de Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée, d’Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, du directeur de cabinet de François Fillon à Matignon, Jean-Paul Faugère, du conseiller industriel de l’Elysée, Matthieu Louvot, et du ministre de l’écologie, Jean-Louis Borloo.

Elle devrait être officialisée lors de la remise par François Roussely de son rapport sur l’avenir de la filière nucléaire française, prévu à la mi-avril. Areva ne souhaite pas commenter cette information.

Toujours selon Médiapart, Yazid Sabeg est un ami très proche du nouveau patron d’EDF Henri Proglio. Il est aussi à la tête de la SSII CS Communication et Systèmes. Au cœur de la négociation avec les fonds qatari qu’il aurait su convaincre de devenir l’investisseur important dont Areva a besoin, Yazid Sabeg semble présenter toutes les qualités souhaitées par l’Elysée.

Source : Nouvel Obs