UK : à l’occasion du Ramadan 1435 – 2014, les examens seront adaptés au jeûne des élèves musulmans

Le mois de Ramadan approche à grands pas incha Allah et débute comme chaque année, un peu plus tôt que l’année précédente. C’est ainsi qu’en Grande-Bretagne, des aménagements ont été pensés pour les élèves musulmans passant des examens durant le mois de Ramadan. Les examens seront donc avancés afin de ne pas désavantager les musulmans […]

Le mois de Ramadan approche à grands pas incha Allah et débute comme chaque année, un peu plus tôt que l’année précédente. C’est ainsi qu’en Grande-Bretagne, des aménagements ont été pensés pour les élèves musulmans passant des examens durant le mois de Ramadan.

Les examens seront donc avancés afin de ne pas désavantager les musulmans par rapport aux capacités physiques et mentales lorsqu’ils sont en état de jeûne.

Cette décision a été prise par les enseignants d’Angleterre et du Pays de Galles concernant le GCSE (General Certificate of Secondary Education), un diplôme obtenu à la fin de l’enseignement secondaire mais également le A-level (Advanced Level), un examen que les britanniques passent au cours des deux dernières années de leur éducation secondaire.

Les examens pourront être passés tôt dans la matinée afin que l’état de jeûne ne soit pas associé à une fatigue et à une faim qui pourraient perturber les capacités des élèves. De plus, ces examens pourront également être déplacés au mois précédent (en mai). Pour les élèves ne pouvant passer ces épreuves plus tôt et qui soutiennent que leurs performances ont été diminuées par l’état de jeûne, une commission se chargera de leur accorder des points supplémentaires « en vertu des règles de considération spécifique ». Ces aménagements concerneraient des centaines de milliers d’élèves, selon le daily mail.

Le principal objectif de cette proposition est de « minimiser l’impact » du jeûne sur les performances des élèves musulmans. D’ici 2016, tous les plannings d’examens de Grande-Bretagne seront modifiés car le mois de Ramadan ayant lieu de plus en plus tôt, il tombera en parfaite adéquation avec la période des examens.

Ajib, merci à Julia

Apocalypse – La 1ère Guerre Mondiale : « Peur » (Vidéo 2/5)

27 août 1933. Prusse orientale. Hitler et Goering, anciens combattants de 14/18, rendent hommage au Maréchal von Hindenburg, dans le cadre démesuré du monument à la bataille de Tannenberg. Hitler dit : « Tannenberg est un symbole. C’est là, en 1914, que s’est joué le destin de l’Allemagne. »

Pour Hindenburg, cette bataille a été, vingt ans plus tôt, le moment le plus important de son existence et de la 1ère Guerre mondiale. Alors que les Russes avancent en territoire prussien, provoquant l’exode massif de populations allemandes qui fuient la zone des combats. Hindenburg les arrête à Tannenberg.

A l’Ouest, la percée allemande est stoppée, in extremis, par les Français à la bataille de la Marne. Après que chaque armée ait essayé, en vain, de déborder l’adversaire, le front occidental se fixe et s’enterre de la mer du Nord à la Suisse. Plus au Sud, Italiens, Turcs (alors Ottomans) entrent aussi dans le conflit.

Les alliés britanniques et français font alors appel à leur empire : Canadiens, Australiens, Néo-Zélandais, Sénégalais, Marocains, Algériens, Annamites s’engagent dans la guerre. L’embrasement est maintenant mondial. L’hémorragie semble inéluctable. Les champs de bataille sont un véritable enfer.

Le nombre de musulmans dans les prisons anglaises a doublé en dix ans

Le ministère de la justice britannique indique que le nombre de musulmans dans les prisons britanniques a plus que doublé en 10 ans.

Les musulmans représentent 4,7% de la population en Angleterre et au Pays de Galles et 14% des prisonniers. Il sont actuellement 12000 dans les prisons anglaises.

De l’avis de plusieurs organisations, c’est une conséquence du racisme, de la discrimination et de l’islamophobie qui règneraient en Grande-Bretagne.

PressTV - The Independent

Le drapeau arc-en-ciel flotte sur les bâtiments officiels anglais

Pour célébrer la droit des couples homosexuels à pouvoir se marier après de longues années d’attente, les bâtiments officiels anglais affichent aujourd’hui et demain sur leurs façades le drapeau arc-en-ciel, symbole du lobby LGBT.

Les premiers mariages homosexuels seront célébrés aussitôt après minuit vendredi et tout le week-end au pays de Galles et en Angleterre, où des drapeaux arc-en-ciel flotteront à Londres sur les bâtiments ministériels pour fêter l’entrée en vigueur d’une «loi d’égalité» très attendue.

Cette réforme, à laquelle les défenseurs des droits homosexuels sont très attachés, est avant tout symbolique, les couples homosexuels bénéficiant déjà des mêmes droits parentaux que les couples hétérosexuels : ils peuvent adopter, recourir à la procréation médicalement assistée et à une mère porteuse, pourvu qu’elle ne soit pas rémunérée. Ils peuvent également s’unir depuis 2005 dans le cadre d’un partenariat civil.

Libération et Daily News

Le salut par la finance islamique ?

C’est pour des motifs politiques et pécuniaires que le gouvernement britannique a pris en fin d’année dernière la décision d’émettre une « sukuk », c’est-à-dire une obligation islamique. Sa volonté est d’imposer la place financière de Londres comme « premier centre émetteur d’obligations islamiques hors du monde musulman ».

[...] Ce sont les allemands qui furent les premiers européens à émettre une sukuk, en l’occurrence le gouvernement de la Saxe-Anhalt qui devait lancer dès 2004 une obligation ayant séduit les investisseurs du Golfe, d’Arabie Séoudite, de Malaisie, mais également des Etats-Unis du Japon et de Hong Kong. [...]

La grande spécificité d’une sukuk étant qu’elle doit impérativement être corrélée à un actif sous-jacent générateur de revenu, on comprend mieux dès lors pourquoi les obligations islamiques sont essentielles à la stabilité financière. En présence de telles règles, il est en effet impossible de contracter des dettes qui ne sont pas liées, amorties ou au moins partiellement équilibrées par des revenus à venir. Le respect de ce seul principe n’aurait-il pas évité l’hyper endettement de nombre de nos nations occidentales ? En outre, la morale n’aurait-elle pas été sauve avec des produits comme les « musharakah » ou les « mudarabah », qui autorisent certes l’encaissement de bénéfices, mais qui contraignent également tous les participants à partager les pertes éventuelles ?

les britanniques démontrent une fois de plus leur esprit d’à propos puisque, si la finance islamique ne compte aujourd’hui que pour 1% des actifs traités globalement, elle se développe néanmoins à une cadence 50% plus accélérée que les autres produits bancaires traditionnels. Ernst & Young indiquent en effet que les instruments Sharia-compatibles atteignent actuellement 1.8 trillions de dollars et commencent même à attirer des investisseurs non musulmans séduits par la sécurité et par la faible volatilité procurées par ces placements. Les investisseurs non musulmans étant même détenteurs de 80% des obligations islamiques dans un pays comme la Malaisie ! Une finance accessible à tous et des produits dont la compréhension est à la portée de tous : voilà ce que la finance islamique peut aujourd’hui apporter à une finance occidentalisée décadente et imbue de ses prérogatives. Parce que l’argent et parce que la finance ne sont qu’un vecteur, non le but ultime.

Marianne

Angleterre : l’adoption d’une fillette musulmane par un couple de lesbiennes crée la polémique

(extraits choisis) A Harrow, près de Londres, l’adoption d’une petite fille musulmane de trois ans par un couple de lesbiennes fait polémique. La famille d’origine de la fillette critique vivement la décision des services sociaux, expliquant qu’elle avait demandé que l’enfant soit placée dans un foyer musulman afin de ne pas la couper de ses racines.

(…) « Dans l’idéal, les parents espèrent toujours que leur enfant sera placé dans une famille qui aura les mêmes racines et pourra transmettre le même héritage culturel. »

La précédure d’adoption a été stoppée le 1er février après une manifestation.

Cette affaire pourrait déstabiliser la politique du secrétaire de l’éducation, Michael Gove, qui souhaite encourager les familles à adopter, quelles que soient leurs origines, leur foi et leu orientation sexuelle.

Le secrétaire s’était appuyé sur le constat que la moitié des enfants dont la peau est noire mettent plus de temps à trouver une famille d’accueil que les autres.

Fait religieux.com - En anglais : Daily Mail

GB : une fratrie musulmane tente de kidnapper une « salope blanche infidèle » (+vidéo)

(extraits traduits + résumés) Lancashire – Six membres d’une famille musulmane traditionaliste ont été incarcérés. Ils avaient menacé de mort, violenté, et tenté de kidnapper une jeune anglaise de souche qui entretenait une relation amoureuse avec l’une des sœurs de la fratrie.

La famille musulmane n’approuvait pas la relation homosexuelle que Namza, l’une des neuf enfants, entretenait avec une femme blanche et non-musulmane. La famille souhaitait que Namza contracte un mariage arrangé au Pakistan avec un cousin. Après des échanges de textos qui évoquaient la nécessité de « défoncer cette salope blanche infidèle » [vocabulaire anglais : "battering that bitch" /"a kaffir" / "honkey"], ils ont tenté d’enlever la jeune anglaise. L’agression perpétrée par trois des soeurs et « supervisée » par l’un des frères, a été filmée par des caméras de surveillance (extrait vidéo ci-dessous, 17 secondes). Ils ont tenté d’enfermer la jeune femme dans le coffre d’une voiture.

Au tribunal, il a été révélé qu’un enseignant de la mosquée avait recommandé « d’agir avant qu’il ne soit trop tard » et avait « autorisé la violence ». Le juge a estimé que leurs actes étaient motivés par la haine raciale et religieuse. Les condamnations prononcées vont de 3 à 6 ans de prison.

Guardian (merci 9000)

« Rue des allocs » , l’émission qui fait scandale en Grande-Bretagne

«Benefits Street» (rue des allocs) est diffusé sur Channel 4 depuis le 8 janvier 2014 et provoque un véritable tollé. Cette émission de téléréalité a décidé de filmer la vie des habitants d’une rue de Birmingham, une ville touchée par un taux de chômage record.

Dans le premier épisode, un homme explique comment voler des vêtements dans un magasin… Un couple, hilare, confesse avoir été pris en flagrant délit de fraude aux allocations familiales.. Des gens déambulent dans la rue, sans but, une bière à la main…

Dès le lendemain de la diffusion, les internautes se sont violemment déchaînés sur les réseaux sociaux :  «Voir toute cette racaille me rend dingue, allez bosser, bande de chiens», écrit untel sur twitter. Pour un autre : «Quelle pourriture de voyous. Une balle coûte 30 pence. Avec un billet de 20 livres, on pourrait nettoyer de la rue.»

20.000 personnes, écœurées, ont signé une pétition pour réclamer l’arrêt pur et simple de l’émission. De leur côté, les habitants de Turner Street, filmés dans le reality show, se sentent dupés. «Ils nous ont dit qu’ils voulaient montrer le positif, mais la seule chose qu’ils ont fait est de monter le négatif».

Le Premier ministre David Cameron vient d’engager une vaste réforme de l’Etat-providence. En octobre 2013, le ministre des Finances avait lancé : «Où est la justice pour le travailleur qui s’en va au travail tôt le matin alors qu’il fait encore nuit et voit les rideaux fermés de son voisin qui se la coule douce grâce aux allocations ?»

Geopolis France TV

UK : les demandeurs d’asile déboutés coûtent chaque jour 120.000 euros au contribuable

[résumé rapide + traduit] Grande-Bretagne. En attendant de quitter le territoire, les demandeurs d’asile déboutés reçoivent si nécessaire des allocations temporaires. Parfois pendant plus d’un an.

Le dispositif coute aux alentours de 120.000 euros chaque jour au contribuable anglais (100.000 livres).

« De la pure folie » déclarent des opposants. Un audit a par ailleurs révélé que chez ces demandeurs déboutés et censément « sans ressources », au moins 1 sur 10 montraient des « signes extérieurs de richesse ».

DailyMail

 

Angleterre. «Je suis musulman et tu dois m’obéir » : il frappe son amie et la viole

[traduction résumée] Un homme a battu sa petite amie et l’a violée sous les yeux de leur bébé. Et lui a dit qu’elle devait obéir parce qu’il était musulman ».

Le violeur a déjà été condamné pour avoir frappé sa partenaire à plusieurs reprises, dont une en lui projetant violemment la tête sur le tableau de bord de sa voiture.

Il est également apparu au cours du procès qu’alors que sa compagne était enceinte, il se mariait avec une cousine (au cours d’un mariage arrangé) en Asie. A son retour, il a mis enceinte une autre femme.

Hull Daily Mail

GB : une musulmane bannie de la mosquée (MàJ vidéo)

Lucy s’est convertie à l’islam en septembre 2012 avant d’épouser en avril dernier un homme prénommé Murad rencontré sur le Web. Mais Lucy est empêchée de faire ses prières à la mosquée de Swindon

« Tout le monde est le bienvenu, tant qu’ils se comportent en accord avec l’islam », a fait savoir un responsable de la mosquée.

Lucy est la première musulmane transgenre de Grande-Bretagne. Né Laurens Vallender, l’homme devenu femme était un ancien soldat de l’Armée de terre britannique.

En islam, le changement de sexe n’est pas permis. Lucy est empêchée de faire ses prières à la mosquée de Swindon (sud-ouest de l’Angleterre) où elle se rendait dans la partie réservée aux femmes. Les responsables souhaitaient que Lucy – Laurens – prie dans le côté hommes. Depuis, Lucy prie à son domicile.

saphirnews.com