Alain Juppé personnalité politique préférée des Français

François Hollande gagne deux points de popularité, à 25% de confiance, et Alain Juppé est la personnalité préférée des Français, dans l’observatoire politique CSA pour Les Echos et Radio classique publié jeudi.

Hebergeur d'imageDans cette enquête, 25% des personnes interrogées (+2% par rapport au mois dernier) font confiance au président de la République pour affronter efficacement les principaux problèmes du pays ». 4% ne se prononcent pas. [...]

Au classement des personnalités, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls est détrôné par le maire de Bordeaux Alain Juppé (UMP) avec 49 % d’opinions positives, contre 45% pour le ministre (-5 points).

Ils sont suivis par Martine Aubry (42%, -4) qui reste la personnalité préférée des sympathisants de gauche, à égalité avec Nicolas Sarkozy (42%,-2), personnalité préférée des sympathisants de droite. [...]

Morandini

A relire :

Alain Juppé choisirait un « socialiste modéré » avant un FN

Le maire de Bordeaux Alain Juppé a affirmé mardi qu’en cas de duel entre des candidats FN et « un socialiste modéré », il pourrait choisir le second, après des propos controversés de François Fillon sur le sujet.

« En aucune circonstance je ne voterai pour un candidat du Front national », a déclaré en préambule Alain Juppé lors d’une conférence de presse de rentrée à Bordeaux, évoquant une vision de l’économie du FN aux « antipodes » de ce qu’il croit, notamment lorsqu’il prône la sortie de la zone euro.

« Cela serait une catastrophe notamment pour les Français les plus modestes », a dit M. Juppé.

En cas de duel, « s’il y a un candidat socialiste modéré, social-démocrate, cela peut changer les choses », a-t-il ajouté, suggérant ainsi qu’il pourrait prendre position pour le candidat socialiste tout en soutenant la « position officielle de l’UMP » qui est de ne pas nouer d’alliances avec le Front national.

« Je n’ai pas non plus envie de faire la courte échelle au Parti socialiste parce que sa politique économique sociale est mauvaise (…) mais il peut y avoir des circonstances exceptionnelles qui sont des cas d’école où il y a un fort danger de victoire du Front national et si, en face, il y a un candidat socialiste modéré, social-démocrate, cela peut changer la donne », a-t-il dit.[...]

France 24

Un ancien chef de cabinet de Juppé rejoint Marine Le Pen

Les énarques n’ont pas toujours eu bonne presse au Front national. Coupables de trop représenter une certaine élite que le parti dénonce. Pourtant, avec l’ascension rapide de Florian Philippot au sein du parti de Marine Le Pen, les choses sont peut-être en train de changer.

Ainsi, selon une information parue dans les colonnes du Point du 18 juillet, le vice-président du FN ne sera plus le seul énarque du parti à la rentrée de septembre. Il sera rejoint, au sein de « l’équipe rapprochée de Marine Le Pen », par Philippe Martel.

Agé de 57 ans, cet énarque a été chef de cabinet… d’Alain Juppé au ministère des Affaires étrangères de 1993 à 1995. [...]

Europe 1

Merci à Stormisbrewing

Alain Juppé : «L’UMP a la responsabilité de combattre le FN»

Face à la montée du FN, rester «droit dans ses bottes», selon une formule qu’il avait lui-même rendu célèbre. C’est le message qu’a voulu adresser Alain Juppé à son parti, l’UMP, samedi dans un post publié sur son blog dans un article sur l’élection de Villeneuve-sur-Lot.

Le maire de Bordeaux considère ainsi que «la responsabilité du combat» contre le FN revient désormais à son parti, notamment «pour éviter que le prochain Parlement européen ne soit dominé par des partis anti-européens».

Commentant les résultats de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) […] juge que le candidat FN a attiré «une partie importante des électeurs de gauche».

«L’UMP est désormais la seule force électorale de résistance au Front National», elle «a maintenant la responsabilité de mener le combat contre» lui, assure-t-il. «Responsabilité lourde si l’on considère, comme c’est mon cas depuis toujours, que l’arrivée du FN au pouvoir serait une catastrophe pour la France», ajoute l’ancien premier ministre, actuellement en tête des personnalités de l’UMP dans le coeur des sympathisants de celle-ci, selon un sondage publié vendredi.

Sans «renoncer à rappeler l’incompatibilité de valeurs entre nous» – l’ADN (du FN) demeure, selon lui -, «il faut aussi porter la controverse sur le terrain des programmes respectifs».

Alain Juppé invite à «utiliser les bons arguments». Pour lui, dire aux électeurs du FN que «leur vote est une manifestation compréhensible d’exaspération, irrationnelle et vouée à l’échec car le FN n’est pas un parti de gouvernement» est une méthode qui «ne marche pas». […]

Il considère que «le programme économique et social du FN […] précipiterait la France dans la spirale du déclin», car il représente «la dé-construction pure et simple de l’Union Européenne». […]

Le Parisien: Blog d’Alain Juppé

Élections à l’UMP vues de Russie : la France aggrave son cas

Par Alexandre Latsa

[...] Pour la presse Allemande ou Anglaise, la France semble être assurée de devenir la prochaine Grèce de l’Europe. C’est dans ce contexte que se sont déroulées les élections du 18 novembre 2012. Lors de cette campagne le mainstream médiatique français a encore une fois pu démontrer sa sublime incompétence, puisque jusqu’à la veille des élections, il nous était assuré que François Fillon remporterait haut la main avec sans aucun doute 70% des voix.

Pas de chance puisque le score a été bien plus serré que prévu. Jean Francois Copé aurait reçu 87.388 voix contre 87.290 voix pour son adversaire soit un avantage de 82 voix, un peu moins de 0.03% des suffrages exprimés. On croit rêver! Rapidement les accusations de fraudes sont apparues, surtout dans le mafieux sud-est mais aussi dans certains départements d’outre mer.

On peut se poser la question: les fraudes électorales elles devenues une constante de la politique française, à droite comme à gauche? Vu de Russie, pays qui a subi un réel matraquage médiatique pour des supposées fraudes électorales, la situation est cocasse. Faut-il envisager que dans un futur proche, lors d’élections internes, des observateurs de l’Organisation de Shanghai (russes ou chinois) soient contraints par exemple de contrôler que les scrutins se déroulent de façon correcte?

Une solution intermédiaire semble se dessiner avec l’entrée en scène d’Alain Juppé comme médiateur suprême du conflit de coqs qui ravage le parti.

Celui-ci, parangon de vertu comme chacun sait, était l’un des premiers à pavoiser sur les plateaux de télévision français pour donner des conseils à Vladimir Poutine et Dimitri Medvedev sur leur gestion de Russie Unie et du pouvoir. « Les peuples n’aiment pas qu’on joue avec les processus démocratiques, c’est quelque chose qui finit par choquer » affirmait-il lors d’un entretien sur TV5 Monde fin 2011. Heureusement qu’en France en 2012 le ridicule ne tue pas.

Mais on peut se poser des questions également sur la personnalité des deux belligérants (« les deux abrutis » a dit Sarkozy) et leur aptitude à se mettre sur l’orbite d’un présidentiable crédible car c’est de cela qu’il s’agit : une bataille à mort pour être le candidat à l’élection présidentielle suivante.

Pour le cas de l’UMP en ce 23 novembre 2012, l’objectif est également de tenter de survivre à ses propres contradictions. Le mandat Sarkozy aura eu un double effet pervers: faire perdre toutes les élections a sa famille de pensée (y compris les élections internes) mais surtout idéologiquement déboussoler totalement la droite française. Il est intéressant de constater que celle-ci se cherche une Idéologie, alors qu’elle est tiraillée entre des courants fortement contradictoires: souverainistes/européistes, libéraux/conservateurs et centristes/droitistes.

Celle-ci est aussi écartelée entre un nécessaire raidissement identitaire que demandent tant les électeurs que les militants, et une famille de cadres et de responsables politiques qui cherchent eux désespérément a re-centraliser la ligne du parti pour ne pas laisser le centre à la gauche. Enfin, une autre ligne de fracture oppose une majorité européiste à une minorité souverainiste. Nul doute que cette « droite » connaisse un redémarrage qui aboutisse à une quasi-scission de fait, et sans doute au retour a un dualisme UDI/UMP sur le mode UDF/RPR.

Une fragmentation qui laisse songer que finalement, les partis politiques français, dénués de projets et d’idéologie, tout autant que de leader réellement aptes à gouverner, ne sont sans doute plus adaptés au cadre national sous tutelle européenne. Faut il une VIème République? La presse suisse a formulé cette idée un peu différemment en affirmant que: « Les primaires de l’UMP ont une fois de plus démontré que le pire en politique est français. La V ème République doit changer, elle ne fabrique que des nains ». On peut difficilement ne pas être d’accord.

Pauvre France… En contemplant le spectacle pathétique et bouffonesque que l’UMP offre au monde entier, ridiculisant notre pays, je n’ai qu’une phrase qui me vient a l’esprit : « De Gaulle, reviens! »

La Voix de la Russie

« L’islamophobie » point de clivage (Juppé)

L’ancien Premier ministre Alain Juppé, interrogé aujourd’hui par France Inter sur sa préférence pour la tête de l’UMP, a expliqué qu’un « des points de clivage fondamentaux » était l’islamophobie, contraire, a-t-il dit, aux principes républicains. [...]

Hebergeur d'image

« Pour moi, un des points de clivage fondamentaux, c’est l’attitude vis-à-vis de l’islam », a poursuivi le dirigeant UMP. « L’islamophobie qui globalise les problèmes de cette religion est contraire à ce principe de laïcité et ce principe républicain. C’est donc pour moi un point extrêmement sensible ».

Le Figaro

Immigration/Malmström : « Je me demande si cette commissaire ait un jour été dans les quartiers » (Juppé/RMC)

Au micro de Jean-Jacques Bourdin, Alain Juppé exprime son désaccord avec la commissaire européenne aux affaires intérieures Cecilia Malmström, à propos de l’immigration. Il donne également son avis sur les élections en Libye.

Qu’est-ce qui a gagné les élections (en Libye) ? Un parti libéral qui certes fait référence à la charia, mais qui garantie un certain nombre de principes fondamentaux : la démocratie, l’alternance démocratique et le respect des droits des femmes. – Alain Juppé

La charte des valeurs de l’UMP doit être réactualisée pour Juppé

L’ancien premier ministre Alain Juppé estime que l’UMP doit réactualiser sa charte des valeurs, qui date de 2002. Dans une interview donnée au Monde daté de mardi, le maire de Bordeaux, non candidat aux législatives, a expliqué que le « souci prioritaire » avant le congrès du parti en novembre était de « mettre au clair ce qui nous rassemble.

Si on se limite à s’intéresser à ce qui nous distingue, ce n’est pas suffisant. Les courants, c’est bien, mais il faut d’abord clarifier », a-t-il déclaré. Il évoque dans un des piliers  »l’attachement à la nation, qui se construit sur une intégration réussie et le rejet de la xénophobie et de l’islamophobie. C’est notre différence fondamentale avec le Front national ».

Le Figaro

En 1990, un programme de la droite qui n’avait pas grand-chose à envier à celui du FN (rediff.)

Rediffusion 31/03/11

“Valeurs actuelles” a retrouvé les propositions chocs des états généraux de l’opposition RPR-UDF sur l’immigration. Pour la plupart “oubliées”.


Assise de l’immigration – RPR & UDF en 1990


La France ne peut plus être un pays d’immigration, elle « n’est pas en mesure d’accueillir de nouveaux immigrants »… Voilà, entre autres, ce à quoi s’engageaient la droite et le centre, en cas de retour au pouvoir, à l’occasion de ses “états généraux de l’opposition” (RPR et UDF, transformés en UMP) consacrés à l’immigration, des 31 mars et 1er avril 1990 à Villepinte.
Parmi les participants : Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac, Michèle Alliot-Marie, Roselyne Bachelot, Alain Juppé, Gérard Longuet, mais aussi… François Bayrou. Co­responsable, au nom du RPR, de cette convention, c’est Nicolas Sarkozy lui-même qui a cosigné (avec Alain Ma­delin) la préface du compte rendu de 39 pages publié à cette occasion.

« la France ne doit pas être considérée comme un simple espace géographique sur lequel plusieurs civilisations pourraient coexister »

« On ne peut tolérer que des clandestins puissent rester en France. […] Il faut tout mettre en œuvre pour que les décisions de reconduite à la frontière soient effectives. »

« l’islam n’apparaît pas conforme à nos fondements sociaux et semble incompatible avec le droit français » : « Il y a bien incompatibilité entre l’islam et nos lois. »

« Etre étranger en France, ce n’est pas avoir automatiquement et intégralement tous les droits liés à la citoyenneté française. »

« la lutte des races remplacerait maintenant bien souvent la lutte des classes

Etc… Etc…

Valeurs Actuelles

Hal’Cash : une boutique Halal et Casher inaugurée par Alain Juppé

«Quand j’ai reçu un coup de fil du cabinet de M. Le Maire pour me dire qu’Alain Juppé venait à l’inauguration, ça m’a fait chaud au coeur.» Mondheur Madhi, propriétaire notamment de deux boucheries halal sur Bordeaux, cache mal son petit bonheur de voir l’unanimité autour de sa nouvelle création, le magasin Hal’Cash, qui a ouvert fin avril.

Plus qu’un énième commerce de proximité, celui-ci, donnant cours Victor-Hugo et rue des Faures, vend sur 160 m2 des produits alimentaires surgelés halal (qui répond aux préceptes de l’Islam)… et casher (à ceux du Judaïsme), réunissant pour le coup deux communautés, juive et musulmane, dans un seul et même commerce.

Une «nouveauté mondiale» selon le chef d’entreprise.

[...] Au préalable, Mondheur Madhi s’est adressé aux représentants des communautés juive et musulmane de Bordeaux qui lui ont donné quitus pour l’ouverture de ce commerce pas tout à fait comme les autres. «Ils m’ont répondu que l’idée était formidable», se souvient Mondheur Madhi. [...] Et puis les négociations se sont passées et ils m’ont dit : ‘‘ça va être un pari. On va voir ce que ça va donner’’», raconte Mondheur Madhi. Au final, «ça marche super bien, ce n’était pas écrit». Selon lui, les deux clientèles sont au rendez-vous depuis l’ouverture de Hal’Cash [...]

«On ne mélange pas les produits halal et casher par exemple», explique Mondheur Madhi qui, de son côté, ne transige pas lui non plus avec ses propres principes religieux.

«Je n’ai que des bons retours pour l’instant», se satisfait-il. Déjà, il voit fleurir des propositions pour installer Hal’Cash «à Mérignac et même à Toulouse» [...]

Bordeaux7

Juppé : « la France veillera à alléger encore les procédures d’obtention de visas »

[...] De son côté, M. Juppé a fait savoir que la France reçoit annuellement 190.000 nouveaux immigrants légaux, précisant que, compte tenu de la crise actuelle et du taux de chômage élevé, l’économie française a du mal à intégrer ces nouveaux immigrés dans le marché du travail, d’où, a-t-il dit, la nécessité de mieux organiser cette immigration [...]

Le chef de la diplomatie française a, en outre, annoncé que 90% des demandes de visas déposées dans les différentes représentations consulaires françaises au Maroc, ont été acceptées, assurant que la France veillera à alléger encore les procédures d’obtention de visas.

AuFait Maroc

Le gouvernement prépare la France à la perte de sa note AAA

Le gouvernement français semble désormais préparer les esprits à la perte de la note « triple A » de la dette souveraine du pays en multipliant les annonces visant à minimiser l’importance d’une hypothèse naguère présentée comme catastrophique.

Après Nicolas Sarkozy en début de semaine, c’est au tour du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé d’envisager la dégradation de la signature française qui permet à Paris d’emprunter à des taux avantageux sur les marchés financiers.

Lire la suite…