Pourquoi la chaîne al-Jazeera s’intéresse «au côté noir de la France»

A quelques semaines d’intervalle, la chaîne qatarie al-Jazzera English diffuse deux séries de documentaires sur le rapport singulier que la France entretient avec l’Afrique. D’abord en retraçant son passé colonial, The french african connection, puis l’histoire des Noirs en France, Black France.

La programmation de ces deux séries est assez symptomatique de l’intérêt des chaines anglo-saxones et arabes pour l’actualité «communautaire» en France. La laïcité, le voile, l’islam, les Noirs, la race…reviennent fréquemment agiter les esprits français et suscitent souvent de vifs débats. A l’étranger, cela est grandement commentée, notamment dans la presse arabophone.

Dans la présentation de la dernière série, le ton est clair: la France républicaine ne reconnaît pas «son côté noir». Après avoir rappelé que le mot «race» avait été supprimé des textes de loi français, en mai 2013, le site al-Jazeera note que les Français de couleur noire ne se sont pas très représentés dans les divers institutions du pays. Un paradoxe très français.

«Même aujourd’hui, sur 577 députés, l’Assemblée nationale ne compte que 4 Noirs» Black France

Divisée en trois volets, cette série entreprend de raconter «l’histoire des Noirs en France»: «une longue histoire de ségrégation, racisme, protestation, violence, culture et développement communautaire», introduit le site internet de la chaîne qatarie. Une semaine plus tôt, al-Jazeera s’intéressait à la Françafrique : son histoire et ses résurgences dans l’actualité contemporaine. […]

Slate Afrique (Merci à Zatch)

Al-Jazeera prépare une chaîne française

La télévision Al-Jazeera du Qatar a annoncé aujourd’hui qu’elle allait prochainement lancer une chaîne d’information en français et émettre en anglais depuis la Grande-Bretagne, étendant ainsi son empire médiatique.

« Nous sommes à une étape avancée d’une étude pour lancer une chaîne en français », a annoncé le directeur du réseau Al-Jazeera, cheikh Ahmed Ben Jassem Al-Thani, lors d’un forum organisé par la télévision à Doha. Il a ajouté que cette chaîne « vise à établir des ponts avec les cultures et les peuples amis, en Afrique, en Amérique du nord et en Europe ». (…)

Le Figaro

Al Jazeera en français ?

Un outil de plus au service de la conquête qatarie… déjà bien entamée

Il faut d’abord avoir à l’esprit l’étendue des ambitions de la « CNN du monde arabe ». Créée en 1996, Al Jazeera a connu un succès fulgurant. Elle a sorti le Qatar de l’anonymat et lui a accordé une audience planétaire.

En ce sens, elle est devenue l’outil numéro un et constitue le succès le plus éclatant de la stratégie de reconnaissance internationale de l’émir du Qatar. Véritable joyau de sa diplomatie, tous les moyens vont lui être offerts pour étendre son influence.

La version sportive, née en 2003, est aujourd’hui le principal vecteur de diffusion du sport dans le monde arabe. Lancée en 2006, Al Jazeera English est aujourd’hui l’une des chaînes les plus suivies outre-Atlantique. Signes des temps, c’est à travers Al Jazeera English que l’administration Obama a suivi les soulèvements arabes, notamment l’épisode révolutionnaire du Caire de février 2011.

Le 1er novembre 2011, à l’occasion de son quinzième anniversaire, Al Jazeera annonçait le lancement de petites sœurs diffusant en langues serbo-croate, turque et swahili (Corne de l’Afrique). Désormais, l’horizon du groupe est mondial et son appétit est, à l’image du micro-Etat qui l’abrite, insatiable. La déclinaison en français s’inscrit donc dans un prolongement naturel. Pour compléter leur panoplie, les responsables d’Al Jazeera pensent également à une version en espagnol. (…)

Outre les investissements dans le sport, l’immobilier ou les grands groupes industriels, l’émirat souhaite faire de l’Hexagone la porte d’entrée de son influence dans le paysage européen. Ceci est particulièrement vrai dans le domaine des médias.

La razzia opérée par Al Jazeera Sport (devenue BeIN Sport) en est la dernière illustration. En dépensant près de 400 millions d’euros ces derniers mois, BeIN Sport a notoirement ébranlé le champ médiatique français, notamment sportif. Comme une avant-garde, cette opération préfigure sûrement l’arrivée de la chaîne d’information en continu.

Reste à savoir quelle sera la réaction des autorités françaises face à l’irruption d’un nouvel acteur dont la stratégie d’expansion n’a pas fini d’impressionner.

Rue 89

Le mystère du Qatar et les progrès du braconnage démocratique

Petit état gazier et oligarchique, festivalier et ploutocratique, marchand et messianique, le Qatar représente bien, comme je l’ai déjà écrit, un État du futur, qui comprendra une élite internationale et secrète, une classe moyenne supérieure de consommateurs ahuris (iPod-popcorn-croisières), et une masse de travailleurs allogènes payés à coups de triques.

Il y a vingt ans, Al Jazeerah, la chaîne qatarie, s’était fait connaître par ses positions islamistes et anti-occidentales, ses provocations continues et sa complicité médiatique avec le terrorisme.

Aujourd’hui elle a retourné sa veste, admirablement il est vrai. C’est à croire qu’il y a un autre homme derrière le masque de carnaval de l’émir (un Lawrence d’Arabie en pixels ?), car la chaîne défend la démocratie de style nouveau, oligarchique et impérialiste, en participant à des coups d’État, en filmant de fausses émeutes dans ses studios télé, le tout en promouvant son islamisme salafiste. Cela se passe, bien sûr, sans encombre. A notre époque, plus rien ne pose problème.

Les gens sont ailleurs, dans les jeux vidéo ou les catalogues de luxe. Le mini émir peut faire le maximum…

Récemment, André Bercoff écrivait dans Atlantico que Al Jazeera est en fait un remarquable miroir de la politique actuelle du Qatar, qui, d’un côté, investit massivement dans l’Occident du sport, des palaces et des grandes compagnies ; et de l’autre, n’hésite pas à encourager, en monnaie sonnante, trébuchante et armée, les combattants de l’islamisme radical, à condition qu’ils n’interviennent d’aucune façon dans la vie de l’émirat. (…)

Les 4 vérités

Al-Jazeera ne diffusera pas les images prises par Merah (màj)

Addendum

Al-Jazeera annonce qu’elle ne diffusera pas les images vidéos des crimes de Mohamed Merah. Une vidéo des sept meurtres de Toulouse et de Montauban avait été envoyée mardi soir au siège français de la chaîne de télévision qatarienne.

Le Figaro

___________________________

La direction d’al-Jazeera a indiqué ce matin sur BFMTV qu’elle va décider ajourd’hui si elle diffuse ou non les images prises par Mohamed Merah pendant ses massacres, reçues hier par le siège français de la chaîne qatarienne.

Le Figaro

Merah : « Du point de vue de la représentation d’une partie l’opinion arabe, ce qui a été fait est un acte de vengeance » (Perri/RMC)

Clash entre Pascal Perri et Karim Zéribi sur la possible diffusion de la vidéo de Mohamed Merah par Al-Jazeera.

« Il faut pas être arabe ou musulman pour être antisémite ! On sous-entend des choses dans les analyses qui me semblent dangereuses ! – Karim Zéribi

Al Jazeera devrait lancer une chaîne d’info en français

Selon Le Parisien-Aujourd’hui en France, le groupe Al-Jazeera envisage de lancer en 2013 une chaîne d’information en continu sur la France

« pour servir de tête de pont à son développement en Europe de l’Ouest ».

Une révélation qui ne surprendra personne. Al Jazeera est déjà une chaîne d’information en arabe mais aussi en anglais. A partir du moment où ses dirigeants lancent deux chaiînes sportives sur notre marché, lancer une chaîne d’information en Français est logique. Cette chaîne, qui a de solides atouts (puissance de groupe), sera en concurrence avec d’autres chaînes d’information déjà bien implantées.

Télé Satellite

Le Qatar finance les islamistes Algériens

Des partis islamistes algériens auraient perçu de l’argent du Qatar et de la Turquie, c’est ce qu’a révélé une source au Qatar.  Ces deux pays sont accusés de  financement de partis politiques islamistes de par le monde et travaillent ensemble à commercialiser  un islam atlantiste celui du modèle turc.

Les partis islamistes Algériens dont l’affinité avec l’AKP d’Erdogan n’est nul doute du secret de Polichinelle, affectionnent  des déplacements au Qatar, avec des rencontres au menu avec Al Qaradahoui, le cheikh aux fetwas incendiaires, prêcheur attitré de la chaîne Al Jazeera.

On se demande, où les nouveaux partis islamistes ont pu dénicher l’argent nécessaire pour l’organisation grandiose de leurs congrès constitutifs avec ce qu’on sait, une prise en charge totale de leurs invités dans des palaces de l’algérois pendant les jours du congrès.

Il est clair que ceux qui  se rendent en Turquie et au Qatar le fassent pour que ces derniers leur donnent quelques dollars et en contrepartie, ils reviennent faire la promotion du modèle turc.

Reflexion

Al-Jazeera pourrait racheter Orange Sport

Cette fois c’est officiel. Le groupe de télévision quatarien Al Jazeera candidate bien au rachat d’Orange Sport. Xavier Couture, le directeur des nouvelles activités de croissances du groupe de télécom vient de nous le confirmer : «Al Jazeera nous a bien approché. J’ai reçu une offre d’études en date de la semaine dernière, sous la forme d’un courrier d’une page.

Il n’y a eu aucune rencontre, nous sommes très loin d’une cession. Mais ce courrier émane d’industriels extrêmement sérieux. Et je suis intéressé par une discussion, même si nous disposons d’autres options.»

Cette information capitale éclaire le dépôt de l’offre d’Al-Jazeera, ce matin à Paris, pour l’acquisition des droits de diffusion du championnat de Ligue 1 pour la période 2012-2016. Car pour concourir à cet appel d’offres, il faut déjà pouvoir diffuser ces rencontres sur le territoire français.

Le Parisien