Agression sexuelle dans le métro à Lille, personne ne vient en aide à la victime (màj Abdelnour Benaicha condamné)

Addendum

De nationalité marocaine, il a également écopé d’une interdiction de territoire de 2 ans.

Le Figaro

Merci à igornoski

_______________________________

Abdelnour Benaicha, 19 ans, a été condamné à dix-huit mois de prison ferme avec mandat de dépôt, ce jeudi après-midi. Mardi, il avait agressé sexuellement une jeune femme dans le métro lillois. Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du procureur, qui réclamait dix mois de prison.

À l’audience, le ministère public s’est également indigné de l’absence de réaction des autres passagers du métro : « Cette société m’inquiète. C’est vraiment chacun pour soi, même dans les moments difficiles. » [...]

La Voix du Nord

_________________________________

Pendant environ une demi-heure, une femme de 30 ans a vécu un véritable calvaire, dans le métro, puis en dehors, mardi soir à Lille.

Tout commence vers 22 h 30. Elle est abordée et ennuyée par un individu en entrant dans une station du centre-ville. L’agression se poursuit sur le quai, où il l’insulte, tente de l’embrasser malgré son opposition. Plusieurs autres usagers sont présents, mais personne n’intervient :

« Sur les caméras, on voit l’attitude du public qui s’éloigne et ne porte pas secours. C’est de la non-assistance à personne en danger. Si quelqu’un avait au moins appelé la police, celle-ci aurait pu intervenir aussitôt », confie un proche du dossier.

Résultat, la jeune femme se retrouve bien isolée dans la rame où l’homme la suit. Il menace de la frapper avec une bouteille de vodka, la bloque physiquement à plusieurs reprises, lui touche la poitrine et les fesses. [...]

Une fois dehors, la malheureuse tente d’arrêter des voitures sur la route. Un automobiliste s’arrête et elle s’engouffre à l’arrière de son véhicule. Sauf que le malfaiteur arrive à son tour, se bat avec le conducteur et parvient à extraire la jeune femme de la voiture. Des vigiles du CHR interviennent et l’interpellent. Un suspect de 20 ans, alcoolisé, est remis à la police. [...]

La Voix du Nord

Hérault : un ado suspecté du viol et du meurtre d’une fillette de 12 ans (màj)

Addendum

Le jeune garçon de 16 ans, en garde à vue dans le cadre du meurtre d’une fillette de 12 ans dans un centre thérapeutique de Lodève dans l’Hérault, va être déféré ce soir devant le parquet de Montpellier pour « meurtre précédé, accompagné ou suivi de viol ». [...]

Le Figaro

_______________________________

Un jeune de 16 ans devait être déféré dimanche devant la justice après la découverte vendredi soir du corps d’une fillette, morte par asphyxie, dans le centre thérapeutique dont tous deux étaient pensionnaires à Lodève. [...]

Selon les premiers éléments de l’autopsie, la jeune fille «est morte d’un syndrome asphyxique» pouvant résulter «d’une strangulation» ou d’un étouffement, a indiqué le parquet qui évoque des «signes de violences». Son corps a été retrouvé vendredi soir vers 22h30, dissimulé sous des vêtements, dans un local d’un pavillon désaffecté utilisé comme débarras. La jeune victime avait disparu le même jour en milieu de journée de cet institut pour enfants et jeunes en difficulté de Campestre, situé dans un écrin de verdure à l’écart de la ville.

Dans la foulée, l’adolescent avait été placé en garde à vue par les gendarmes de la section de recherches de Montpellier et de la brigade de recherches de Lodève. Il avait été aperçu vendredi avec la victime, selon des sources proches de l’enquête. Prudent, le procureur de la République Christophe Barret a assuré qu’il n’y a «pas de suspect identifié à ce jour». [...]

Il s’agit également de déterminer s’il y a eu agression sexuelle. Des examens complémentaires sont en cours. [...]

Le Figaro

Main aux fesses à Paris : un témoignage fait débat [+ rappels]

1) Article du 18 mars 2014 :

Main aux fesses dans le métro parisien : le témoignage en ligne d’une jeune femme fait débat
Un témoignage en ligne sur un « pelotage » très serré d’une jeune femme qui s’est défendue dans le métro parisien a déchaîné un torrent de réactions, paradoxalement souvent hostiles. Lire Atlantico

2) Rappels  2012

[A] Une journaliste a filmé ses déplacements dans les rues et les transports parisiens. Elle a enregistré des agressions verbales et sexuelles. « Les hommes qui m’abordaient étaient surtout jeunes, majoritairement d’origine étrangère » Relire + revoir les vidéos

[B] Un problème du mâle nord-africain vis-à-vis des femmes : «une certaine population  croit qu’on peut se comporter avec les femmes comme si elles étaient des femelles corvéables» Relire + réécouter

[C] Femmes injuriées dans les rues de Bruxelles : « Dans 95% des cas, ce sont des Maghrébins ». Relire + revoir les vidéos

[D] « Il serait raciste, en France, d’observer que, dans les cités à forte concentration immigrée, la condition des femmes a tendance à régresser ». Blog Robert Ménard

[E] « Les Bruxelloises sont injuriées dans 95% des cas par des Maghrébins » Relire

[F] Drague de rue : « Il me crache dessus, il m’a traitée de sale pute, je lui ai demandé de répéter : il a dit « sale pute raciste ».  Le chantage au racisme, c’est la millième fois que ça m’arrive. GQ magazine

 

Agression sexuelle : « M. Meziane ne reconnaîtra jamais, car ça va à l’encontre de sa culture.»

Hafsi Meziane est accusé d’attouchements sur trois patientes de l’hôpital de Martigues, en 2009 et 2010. Carole Cartiaux avait très précisément décrit son agresseur : « Un pull rouge avec une bande bleue marquée «sécurité incendie», de type maghrébin »

« C’est une menteuse », a dit à voix basse M. Meziane qui a toujours mis en avant, pour sa défense, le fait que sa religion lui interdit ces actes-là.

Mme le procureur a évoqué « trois plaintes qui font référence à des faits concordants. M. Meziane ne reconnaîtra jamais car ça va à l’encontre de sa culture. Il vivra avec cela. Mais les éléments à charge sont accablants. »

Un an de prison dont 6 mois avec sursis et l’interdiction définitive d’exercer en tant qu’agent de sécurité dans un établissement de soins. Hafsi Meziane sera inscrit au fichier des délinquants sexuels.

La Provence – merci Margo

 

Paris. Samy Naceri menace une femme, il termine en garde à vue

Samy Naceri a de nouveau été placé en garde à vue, dans la nuit de samedi à dimanche. L’acteur de 52 ans a été emmené dans un commissariat parisien après avoir menacé physiquement une femme « sous prétexte qu’elle refusait ses avances ». Il a été interpellé par les policiers à 2h30 du matin, dans un restaurant de la rue du Faubourg-Saint-Antoine. Sous l’emprise de l’alcool, le héros de la saga «Taxi » aurait menacé une femme avec un couteau car elle se refusait à lui. Il a passé la nuit en cellule, et n’est ressorti qu’en fin de matinée, car la victime a décidé de ne pas porter plainte. C’est un nouveau dérapage pour Samy Naceri, qui a pris l’habitude ces dernières années de truster les pages « faits divers » des journaux.

L’acteur a déjà été accusé de braquage, injures, voies de fait, violences volontaires en récidive, outrages et injures racistes, agression à l’arme blanche, accident de la route (il a renversé une policière avec une voiture qu’il conduisait sans permis), blessures volontaires, dégradation volontaire de bien privé… La liste est longue. Récemment, Samy Naceri avait déjà été placé en garde à vue le 15 janvier, en même temps que son ex-compagne Audrey, pour violences réciproques. Samy Naceri s’était rendu chez son ex-compagne, en état d’ébriété. Une bagarre avait éclaté, et l’acteur avait été mis en garde-à-vue, avant de se faire hospitaliser à cause d’un coup de couteau reçu dans le poignet.

(…) non-stop peaople

Le Bourget (93) : un ado de 14 ans interpellé pour viol

Un adolescent de 14 ans a été interpellé et placé en garde à vue samedi pour une série de viol et agressions sexuelles commis depuis le début de l’année au Bourget. L’adolescent a été interpellé au domicile de ses parents, au terme d’une enquête menée conjointement par la police municipale du Bourget et la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. C’est l’exploitation des images filmées par les caméras de videosurveillance de la ville qui ont permis de l’identifier.

L’adolescent est soupçonné d’avoir violé en pleine rue une jeune femme, le 24 janvier, et d’en avoir agressé deux autres, les 2 janvier et 7 février. « Il les suivait dans la rue tard le soir » puis les entraînait de force « dans des recoins mal éclairés » où il les agressait, a raconté la source policière, qui évoque des faits « particulièrement sordides ».

(…) Le Parisien

Morière-lès-Avignon (84). une grand-mère agressée sexuellement (Màj : un homme de type africain recherché)

Addendum 30.08.2013:
Après les deux agressions sexuelles et viols commis entre juillet août entre Montfavet et Morières-les-Avignon, un portrait-robot de l’agresseur a été élaboré. Rappelons que selon le procureur de la République à Avignon, « un lien possible » existe entre les deux affaires.

Il circule dans les services de police et gendarmerie concernés par ces enquêtes.

La description de l’agresseur telle qu’elle nous a été faite est la suivante : un homme proche d’1,80m, de type africain (il aurait parlé d’origines malgaches à une victime), assez mince, portant une moustache fine, cheveux crépus plutôt courts. [...]

Le Dauphiné Libéré
(Merci à Antibarbare)

——————

Addendum info 27.08.2013:
[...] C’est la deuxième agression de ce type non loin de la route de Morières.

Le 21 juillet dernier vers 18h30 à Montfavet, une femme d’une soixantaine d’années avait été violée par un homme qui a également agi à visage découvert et qui ne parlait pas très bien le français. [...]

La Provence

————————

Une femme âgée de 78 ans a été agressée sexuellement samedi dernier à Morière-lès-Avignon, dans le Vaucluse, selon Le Dauphiné Libéré. L’homme qui s’en serait pris à la victime serait arrivé à vélo. Alors qu’il se trouvait avec la grand-mère, plusieurs voisins seraient intervenus. 

Néanmoins, l’homme serait parvenu à prendre la fuite. [...]

Le Figaro

Colombes (92) : Sofiane, multi-récidiviste, arrêté après l’agression ultra violente de 2 femmes

Addendum 28 août : Témoignage de la mère de Priscilla, une des victimes de Sofiane, qui a déposé plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui.

—————————————————————–

Addendum 22.08.2013

Sofiane, une « grande gueule » qui agace les ha­bitants, lassés de l’entendre crier dans les allées. Saoul, il se montre agressif et brutal. Il provoque les pas­sants, les rackette, ou vole directement dans le supermarché de quartier. (…)

Il se vante de ses faits d’armes. Une longue liste de délits. Il est arrêté une première fois en 2003, à 16 ans, pour vol à la roulotte. Puis les années suivantes pour outrages à agent, trafics de stupéfiants, vols, menaces à la personne, violences volontaires, etc. Mais il reste muet sur deux arrestations pour agressions sexuelles, en 2004 et 2009. En mai dernier, il bénéficie d’un ré­gime de semi-liberté sous prétexte d’un stage.

La mère de Priscillia est au chevet de sa fille, toujours entre la vie et la mort. « Qu’on ne me parle pas de réinsertion, de prévention. On lui a donné toutes les chances, il ne les a jamais saisies. Il n’aurait jamais dû être dehors. Et ceux qui en sont respon­sables vont payer. »

Lire « Le Monstre de Colombes» sur le site du journal Paris Match

————————-

Addendum vidéo 13.08.2013 – JT France 2 – 20H

A 0’20: « Hué par ses anciens amis du quartier [....] Gros fils de p*** ! »

A 1’53: « Nous avons rencontré la mère d’une des victimes, sa fille est aujourd’hui toujours dans le coma… »

France 2

Lire la suite

Abdelhakim, prof de soutien scolaire de Perpignan, jugé pour ‘viol’ sur une élève

Abdelhakim Najimi, 49 ans, comparaîtra à partir d’aujourd’hui devant la cour d’assises des P.-O. pour ‘viol et tentative de viol’ commis à Perpignan entre 1999 et 2000 sur une adolescente alors âgée de 16 ans.

L’accusé, professeur de mathématiques, dispensait des cours de soutien scolaire et enseignait à la jeune fille. Elle affirme que l’homme lui aurait d’abord donné un baiser qui l’avait surprise, puis qu’elle aurait progressivement subi des attouchements. Elle lui aurait fait comprendre qu’elle n’était pas d’accord, aurait pleuré mais cela n’aurait pas suffi.

Le professeur l’aurait alors contrainte à des relations sexuelles tandis qu’elle n’aurait rien dit à ses parents par crainte de leur réaction, par honte et parce qu’il aurait exercé des pressions sur elle en exigeant de ne pas en parler. L’accusé, père de deux enfants, a reconnu une autre relation sexuelle consentie avec une autre adolescente âgée de 15 ans, mais a toujours nié les faits qui lui sont reprochés.

Toutefois, les témoignages de plusieurs anciennes élèves vont dans le sens des déclarations de la victime. Certaines ont révélé que ce même professeur leur aurait aussi imposé des actes à caractère sexuel, ou aurait essayé du moins. D’autres ont dénoncé des remarques déplacées et le comportement ambigu de cet homme parfois très pressant envers les jeunes filles.

(…) L’indépendant

Merci à Lilib

La nuit toulousaine est-elle en train de devenir un piège pour les jeunes femmes ?

La nuit toulousaine est-elle en train de devenir un piège pour les jeunes femmes ? La question se pose après une nouvelle agression dont a été victime jeudi matin une étudiante de 21 ans qui rentrait chez elle après une nuit de fête [...]

Au moment où elle pénétrait dans son immeuble, dans le quartier Saint-Cyprien derrière le stade des Fontaines, un individu est rentré derrière elle. Il l’a suivie dans l’escalier, l’a rattrapée entre deux étages et l’a contrainte à subir des attouchements.

«Il voulait qu’elle se déshabille. Elle a refusé. Il l’a obligée à lui montrer ses seins en la menaçant avec un couteau», confie une source proche du dossier. L’homme s’est ensuite masturbé. Une fois «soulagé», il a pris la fuite.

Cette agression sexuelle complète une longue liste d’agressions ou de crimes sexuels qui ont lieu la nuit et qui doivent inciter les jeunes femmes à la prudence.

[...] du côté de l’hôtel de police, la direction affirme que les atteintes aux personnes, mais également les crimes sexuels, sont en baisse ces derniers mois à Toulouse.

La Dépêche

Belgique : Deux ans de prison ferme pour attentats à la pudeur et tentative de viol

Le tribunal correctionnel de Nivelles a condamné jeudi Bilal E., un habitant d’Ottignies né en 1985, a deux ans de prison ferme. Le jeune homme s’est rendu coupable, en 2011 et 2012 à Louvain-la-Neuve, de plusieurs attentats à la pudeur et d’une tentative de viol sur des jeunes filles croisées dans la rue. Bilal E., déjà été condamné pour des faits semblables, n’avait plus droit au sursis.

Le 27 octobre 2011, le prévenu a empoigné une fille de 16 ans qui se rendait à l’école, l’a plaquée contre un mur et a voulu l’embrasser de force. Interrogé, Bilal E. a précisé qu’il était ivre et qu’il n’agissait pas comme cela lorsqu’il était à jeun. La police le connaît pourtant pour des faits semblables, et il a été condamné à 200 heures de travail, en mai 2012, pour des agissements identiques.

A l’automne 2012, il a d’ailleurs commis trois nouveaux attentats à la pudeur en rue et dans un magasin. Lors d’une de ces agressions, il a tenté de violer une jeune fille portant une jupe, tentant de la pénétrer avec un doigt après l’avoir coincée contre une façade.

Lavenir.net