Paris : 9 suspects en garde à vue après le viol collectif d’une adolescente

Neufs jeunes âgés de 13 à 25 ans ont été arrêtés après le viol collectif d’une adolescente dans le 9e arrondissement de Paris, le 25 janvier dernier. Le calvaire de la victime avait duré plusieurs heures.

Parmi les suspects, six adolescents âgés de 13 à 19 ans. Ils ont été interpellés à leurs domiciles à Paris et à Bagneux (Hauts-de-Seine) puis ont été placés en garde à vue par les policiers de la Brigade de protection des mineurs (BPM). Un septième suspect, âgé de 25 ans, s’est présenté de lui-même à la BPM, où il a été placé en garde à vue. Le lendemain, les policiers ont arrêté une fille et un garçon, âgés de 17 et 18 ans, dans la capitale.

La jeune fille, âgée de 15 ans, avait vécu un véritable calvaire le 25 janvier dernier. Entraînée par un adolescent de 16 ans, la victime a ensuite été violée par une dizaine d’adolescents pendant plusieurs heures dans un parking, puis dans une cave situés dans le quartier Montholon (9e arrondissement).

Au cours de l’enquête, plusieurs ADN masculins ont été relevés et ont permis de confondre cinq acolytes de l’adolescent, tous répertoriés dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg).

metronews (Merci à Padamalgam & Fopastigmatizé)

Un Congolais en garde à vue après la mort d’une adolescente étranglée à Chambéry

Un Congolais de 26 ans a été placé en garde à vue jeudi après-midi, à l’Hôtel de police de Chambéry, après la mort d’une adolescente de 17 ans retrouvée étranglée à son domicile de Chambéry mardi en fin de matinée.

L’autopsie avait révélé que l’adolescente était décédée par strangulation et un lacet avait été retrouvé à côté du corps qui ne portait, selon le parquet, aucune marque de coup. Toujours selon la même source, aucune trace d’effraction n’avait été relevée dans l’appartement. C’est la mère de la jeune fille qui avait fait la terrible découverte et donné l’alerte.

Le Dauphiné Libéré

Grasse (06). Inquiétant enlèvement d’une adolescente

Âgée de 14 ou 15 ans, elle aurait été kidnappée samedi soir vers 23 heures par deux hommes circulant au volant d’un Renault Express blanc, en plein centre-ville

C’est une scène à peine croyable mais très inquiétante qui s’est déroulée samedi soir à Grasse, en plein centre-ville, à l’emplacement de l’ancienne gare routière, place de la Buanderie. Il est près de 23 heures lorsqu’une jeune fille, apparemment âgée de 14 ou 15 ans, est abordée par un véhicule de couleur blanche – un Renault Express vraisemblablement – en très mauvais état, dont les vitres sont teintées.

À son bord, deux hommes dont l’un, le conducteur, est décrit comme un individu à la peau mate, portant un sweat-shirt noir à capuche et un bermuda de type hawaïen. Le visage en partie caché par un masque de chirurgien, il ouvre la portière de son utilitaire, s’approche de sa victime, lui applique un chiffon sur la bouche, sans doute pour éviter qu’elle ne crie, et la pousse de force dans l’habitacle. Les deux hommes, ensuite, démarrent en direction de Nice, en empruntant l’avenue Thiers.

[...] Pour l’heure, aucune piste n’est privilégiée : s’agit-il de faits touchant la communauté des gens du voyage, d’une affaire de proxénétisme, d’un simulacre d’enlèvement comme cela se pratique avant le mariage dans certaines religions, ou bien d’un kidnapping bien réel? [...].

Toute personne pouvant apporter des précisions sur cette affaire est priée de contacter le commissariat de Grasse au 04.93.40.91.91.

Nice Matin

Essonne : nouveau suicide d’ado souffre-douleur

Un jeune garçon, moqué par ses camarades s’est suicidé vendredi en Savoie. Dans l’Essonne une autre adolescente s’est tuée pour des raisons similaires mercredi. [...]

La jeune fille, originaire de Vaugrigneuse, dans l’Essonne, a laissé une lettre, comme le rapporte le Parisien, évoquant les « brimades » infligées par les camarades de son collège. L’adolescente y indique même le nom des personnes qui l’ont fait souffrir au point qu’elle a préféré en finir.

BFMTV

Merci à rascale clark gaie veule

Arabie-Saoudite : l’ado mariée à un octogénaire obtient le divorce (màj)

Addendum 10/01/13

Une adolescente de 15 ans, mariée de force à un octogénaire saoudien, a obtenu le divorce après l’intervention d’une association de défense des droits de l’Homme dans le royaume, a annoncé ce groupe mercredi.

Le président de l’association des droits de l’Homme en Arabie saoudite a précisé que son organisation était intervenue « après avoir appris le mariage d’une mineure avec un homme de 86 ans dans la région de Jazane », dans le sud-est, proche du Yémen. [...]

Souhaila Zein Al-Abidin Hammad, une militante de l’Association des droits de l’Homme, a demandé que les autorités « fixent l’âge légal du mariage à 18 ans ».

Elle a réfuté l’argument invoqué par les religieux pour justifier le mariage de très jeunes filles, selon lesquels le prophète Mahomet avait épousé Aïcha alors qu’elle avait neuf ans. Elle a affirmé qu’il l’avait épousée « quand elle était âgée de 19 ans ».

7sur7.be

______________________________

Un nonagénaire a porté plainte contre la famille de son épouse après que la jeune femme âgée de 15 ans s’est enfermée dans sa chambre pendant la nuit de noces.

La jeune fille, qui réside en Arabie Saoudite, ne voulait pas se marier. Le soir de son mariage forcé, celle-ci a donc décidé de se barricader dans sa chambre pour que son « mari » ne puisse pas la rejoindre. Deux jours plus tard, l’adolescente a pris la fuite et est retournée chez ses parents.

Frustré, son mari, un homme âgé de 90 ans, a porté plainte contre les parents de sa très jeune épouse. Le nonagénaire veut récupérer les 14.000 euros qu’il leur avait versés en guise de dot pour rendre le mariage « légal », indique la quotidien Al Arabya relayé par le Daily Mail. [...]

7sur7.be

Merci à Stormisbrewing

 

Juvisy (91) : Une adolescente agressée à l’arme blanche par un groupe de jeunes filles

Une adolescente, née en 1995, a été blessée à l’arme blanche lundi soir après avoir été violemment prise à partie par un groupe de jeunes filles à proximité du lycée des métiers Jean-Monnet de Juvisy-sur-Orge (Essonne), a-t-on appris auprès de la police et du parquet d’Évry.

Touchée au dos ou à l’abdomen selon les sources, les médecins refusent de se prononcer sur l’état de santé de la lycéenne transportée d’urgence à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre.

Le Point (Merci à Shaka)

Maldives : violée à répétition, une ado de 15 ans est inculpée pour adultère en vertu de la charia

Une jeune fille de 15 ans qui a enterré son bébé vivant avec l’aide de son beau-père a été accusée d’adultère en vertu de la charia aux Maldives. Ce délit est passible d’une peine de flagellation.  [...]

Les habitants de l’île affirment que la jeune fille a été violée et abusée sexuellement à répétition pendant des années. Mais cela n’a pas empêché le Procureur général d’inculper la victime pour fornication. Un fonctionnaire du bureau de Procureur général n’a pas donné plus de détails mais a ajouté que l’affaire avait été envoyée au tribunal de la jeunesse. [...]

Haveeru via Poste de veille

———————
Rappel

Pour la Cour Européenne des droits de l’homme (CEDH), la charia est incompatible avec les régimes occidentaux dits « démocratiques ». En 2001, dans un jugement concernant un parti islamique turc, la CEDH tranchait et déclarait au sujet de l’islam et de la charia :

• « Il est difficile à la fois de se déclarer respectueux de la démocratie et des droits de l’homme et de soutenir un régime fondé sur la Charia ».

• « Lui sont étrangers des principes tels que le pluralisme dans la participation politique ou l’évolution incessante des libertés publiques ».

• « Les références explicites à l’instauration de la Charia sont difficilement compatibles avec les principes fondamentaux de la démocratie. »

• « [La charia tend à supprimer] le rôle de l’État en tant que garant des droits et libertés individuels et obligerait les individus à obéir à des règles statiques de droit imposées par la religion concernée.»

• « [Elle est] l’antithèse de la démocratie, dans la mesure où elle se fonde sur des valeurs dogmatiques et est le contraire de la suprématie de la raison (…) »

(lire l’arrêt intégral de la CEDH)

La CEDH ne précise pas qu’islam et charia sont strictement indissociables. NDLR

Une adolescente afghane égorgée

Deux hommes, dont un avait vu sa demande de mariage refusée par la famille d’une adolescente afghane, ont été arrêtés pour avoir égorgé la jeune fille. La jeune fille, âgée de 15 ans selon la police, transportait de l’eau depuis une rivière jusqu’à sa maison de la province de Kunduz (nord) quand elle a été assassinée.

« Elle venait de sortir de l’eau quand elle a été attaquée. Les deux hommes lui ont tranché la gorge », a raconté à l’AFP Sayed Sarwar Hussaini, le porte-parole de la police de Kunduz, ajoutant que les agresseurs avaient été arrêtés et emprisonnés. [...]

Le Figaro

Marseille : Une adolescente séquestrée et violée par deux inconnus

Une adolescente a été violée et séquestrée par deux inconnus, le lundi 19 novembre, dans un squat à Marseille (Bouches-du-Rhône). Vers 20 h 30, la victime, âgée de 15 ans, découverte errant en pleine rue par des passants, a été rapidement prise en charge par les marins-pompiers avant d’être conduite à l’hôpital de la Conception.

Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée à la brigade des mineurs de la sûreté départementale (SD) des Bouches-du-Rhône, la jeune fille a rencontré une de ses connaissances dans le centre-ville de la cité phocéenne avant de la suivre jusqu’à son appartement, situé dans un immeuble du Ier arrondissement.

En arrivant sur place, l’adolescente s’est rendue compte qu’il s’agissait en réalité d’un squat. «Trois hommes se trouvaient déjà sur place, indique un proche de l’affaire. L’adolescente a alors était abusée par deux d’entre eux avant d’être séquestrée pendant plusieurs heures dans ce squatsquat». Elle a finalement été libérée par un de ses ravisseurs. […]

Un suspect, âgé de 29 ans, a été interpellé mais a réfuté s’en être pris à l’adolescente. Finalement mis en examen, il a été placé en détention provisoire, le 22 novembre. Les investigations se poursuivent pour remonter la piste de ses complices.

Le Parisien

Bobigny (93) : un homme de 24 ans soupçonné de prostituer une adolescente

Il est soupçonné d’avoir forcé une adolescente à se prostituer. Jusqu’à six rapports tarifés d’affilée, d’abord avec des connaissances puis avec des clients inconnus, auraient été imposés à la jeune fille.

Un homme de 24 ans a été mis en examen hier par un juge d’instruction de Bobigny pour « proxénétisme aggravé, viol sur mineure de plus de 15 ans et séquestration », révèle dimanche Le Parisien. Placé en détention provisoire, il nie les faits.

D’après les informations du journal, la victime présumée était une fugueuse d’origine bretonne. Elle explique qu’elle vivait sous l’emprise du suspect et avait peur de lui. (…)

Europe 1 ( Merci à Triskelion  )

Marseille : une fugueuse de 15 ans séquestrée et violée

Elle a appellé la police deux fois pour être délivrée
La jeune Vauclusienne, âgée de 15 ans, a été séquestrée toute une journée et violée dans un appartement de Félix-Pyat.


Quand Marine (1) a entendu frapper à la porte d’entrée et crier « Police ! Ouvrez ! », elle a repris espoir. Son calvaire allait prendre fin d’une minute à l’autre. Mais rien. Les voix se sont tues et les pas se sont éloignés. Fébrile, elle a repris son téléphone portable et pour la deuxième fois en moins de deux heures, elle a composé le 17.  » Vous venez de frapper à la bonne porte » , ont entendu les policiers du centre d’information et de commandement recevant l’appel. Cette fois, c’était la bonne. L’équipage de la Bac Nord qui cherchait la jeune fille depuis son appel de détresse lundi soir, l’avait enfin localisée. La porte d’un appartement situé au 17e étage d’une tour de la cité Félix-Pyat volait en éclats sous les coups de pieds des policiers et l’adolescente était libérée. Quatre de ses agresseurs étaient interpellés alors qu’un cinquième parvenait à prendre la fuite.

La Provence

(Merci à Latine et FederationFrancaise )