Toulouse (31) : Une adjointe de sécurité et un homme agressés « gratuitement »

Deux agressions gratuites ont eu lieu dans la nuit dans le quartier des Minimes, à Toulouse. La police n’a pas établi de lien mais n’écarte aucune piste suite à ces violences.

Une femme qui sort ses poubelles vers 23 h 15, est violemment agressée par-derrière dans un local poubelle avenue Parmentier. Cinq heures plus tard, avenue Honoré Serres, un homme est agressé par plusieurs individus. Les coups pleuvent. Existe-t-il un lien entre ces deux affaires qui ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi à Toulouse ? La question intrigue les policiers de la sûreté départementale qui hésitent à lier ces deux agressions distantes dans le temps mais qui ont eu lieu dans le même secteur et se ressemblent.

Dans les deux cas, l’agression est violente et sans objectif précis.

Dans les deux affaires, aucun vol n’a été constaté. La première victime est une adjointe de sécurité qui travaille au sein de la sécurité publique de la Haute-Garonne. Une ADS dont les enquêteurs ignorent si elle a été choisie par hasard ou à dessein, en raison de son activité professionnelle. (…)

L’homme qui a pris des coups avenue Honoré-Serres ne comprend pas ce qui lui est arrivé.

Lui a aperçu ses agresseurs, quatre ou cinq jeunes. Jeu, bravade, bêtise ? Eux se sont déchaînés et le jeune homme s’est retrouvé à terre. Aucun suspect n’a été interpellé.

La dépêche

Drogue : coup de filet à Champigny sur Marne

Une importante descente de police a eu lieu lundi après-midi dans la cité sensible des Boullereaux, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Dans le cadre du démantèlement d’un trafic de stupéfiants, environ deux cents policiers ont été déployés. Ils ont commencé par encercler le quartier, avant de passer au peigne fin les immeubles.

1604511130_small_dbd43

Dans la soirée, on a appris de source judiciaire, confirmant une information d’Europe 1, que quinze personnes étaient placées en garde à vue, dont une adjointe de sécurité de la police (ADS). La source n’a pas confirmé que cette dernière était soupçonnée d’avoir alerté les trafiquants de drogue avant le coup de filet

Suite

(Merci à Siam)