Saint-Ouen (93) : un homme, roué de coups, dans un état critique

Un homme de 29 ans a été hospitalisé dans un état critique après avoir été roué de coups dans la nuit de jeudi à ce vendredi à Saint-Ouen.

Le jeune homme a été découvert gisant dans son sang vers 23 heures, dans le quartier du Vieux Saint-Ouen, rue du Landy prolongée. Son pronostic vital est engagé. Selon les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme aurait été roué de coups par plusieurs personnes. Il était connu des services de police pour trafic de drogue.

(…) Le Parisien

Villemomble (93) : tué à coups de couteau devant un foyer de travailleurs

Un homme âgé de 42 ans a été tué dimanche de plusieurs coups de couteau devant un foyer de travailleurs Adoma, à Villemomble. L’homme, résident du foyer du Bel-Air, a été découvert peu avant 7 heures dimanche, gisant dans son sang, dans l’enceinte du foyer, sur le chemin qui mène à l’entrée principale. Abdelouahab, père célibataire de deux enfants vivant avec leur mère, était un résident connu pour sa discrétion, qui avait emménagé il y a trois ans.

(…) Le Parisien

Ayrault «favorable à la suppression des départements de la première couronne» (vidéo)

e Premier ministre s’exprimait ce jeudi matin sur France Inter…

Jean-Marc Ayrault s’est dit jeudi favorable à la «suppression des départements de la première couronne» parisienne, soit les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne.

«Je suis favorable à ce que l’on aille vers la suppression des départements de la petite couronne: faire les communes, et la métropole», a déclaré le Premier ministre sur France Inter. «On a besoin de métropoles et autour des métropoles, il faut simplifier.»

 

Saint-Denis (93) : 1 kilomètre de caténaire SNCF volé (Màj Vidéo)

Des malfaiteurs ont dérobé un kilomètre de caténaire, pour un montant d’environ 150.000 euros, sur des voies de chemin de fer à Saint-Denis.Les caténaires ont été volées dimanche ou lundi. Le trafic de marchandises a été perturbé au nord de Paris à la suite du vol. Le vol a eu lieu « sur les voies », pour un préjudice estimé à 150.000 euros.


Un vol d’un kilomètre de câble est rare, car en général, l’intrusion de personnes sur les voies est rapidement détectée par la SNCF et les voleurs ne parviennent à emporter qu’une longueur réduite de caténaire.

Le vol de câbles coûte cher aux entreprises du rail, Réseau ferré de France et la SNCF, et cause de nombreux retards. En novembre, la SNCF avait présenté un drone chargé d’inspecter son réseau plus efficacement. Elle voudrait déployer ce dispositif cette année en France, pour lutter notamment contre le vol de câble.

Le Figaro

Martin Schulz et Claude Bartolone vantent l’Europe aux jeunes du 93

Conviés par le think tank EuropaNova Claude Bartolone, président (PS) de l’Assemblée nationale, et Martin Schulz, président du Parlement européen et candidat des socialistes européens à la succession de José Manuel Barroso à la présidence de la Commission, ont pu mesurer à quel point elle peut demeurer pour les jeunes du 93 une étrangère, lundi 13 janvier.

«Qui, parmi vous, se sent européen ?», leur demande-t-on en début de séance. Quelques rares mains, une dizaine peut-être, se lèvent. Même question après deux heures de débats et presque la même réponse.

Le candidat des eurosocialistes est également très écouté lorsqu’il se fait alarmiste :

«L’Europe est menacée, elle n’est pas irréversible, elle est sur la route de la renationalisation, du ‘mon pays d’abord, ma race d’abord’.»« Les préjugés sont de nouveau là, témoigne-t-il. J’entends souvent : pourquoi il se présente, ce mec-là, c’est un Allemand !»

[…]

Le Monde

Subvention exceptionnelle du gouvernement : 4 485 000 euros pour la Seine-Saint-Denis

Journal Officiel du 29 décembre 2013 – Arrêté du 27 décembre 2013

Il est attribué au département de la Seine-Saint-Denis une subvention exceptionnelle de 4 485 000 euros.

Fait le 27 décembre 2013.

Le ministre de l’économie et des finances, Pierre Moscovici
Le ministre de l’intérieur, Manuel Valls
etc

LegiFrance - merci Marino

Libé va-t-il préférer un plan de départs sévère à un déménagement en zone sensible à Bagnolet ?

Les discussions sont entrées dans le « dur » à Libération, vendredi 20 décembre, à la faveur du comité d’entreprise puis d’une réunion générale. Le quotidien doit économiser 3 millions d’euros pour amortir la baisse de ses revenus, qui devrait afficher pour 2013 une perte de 1,5 million d’euros environ.

(…) Depuis 1987, la rédaction de Libé travaille dans un immeuble situé rue Béranger, dans le 3e arrondissement de Paris, à proximité de la place de la République et aux portes du Marais, l’un des quartiers les plus cotés de la capitale. Il s’agit d’un ancien garage des années 1950, reconverti en bureaux pour Libération. Découpé en neuf plateaux autour d’une « vis » centrale, l’immeuble offre une surface de 5 000 mètres carrés.

Libé est locataire de ces locaux, qui appartiennent à la société foncière Colbert-Orco. Son loyer actuel est d’environ 1 million d’euros par an. En déménageant en banlieue, même proche, le titre pourrait espérer économiser 300 000 euros par an et négocier une franchise de loyer importante contre un bail assez long, surtout si le bailleur, par ailleurs actionnaire du journal, se montre bienveillant.

L’hypothèse d’un tel déménagement a apparemment suscité un grand émoi dans la rédaction, viscéralement attachée à son immeuble. Difficile de savoir s’il s’agit d’une piste sérieuse ou d’un épouvantail destiné à mieux faire accepter un cocktail de mesures particulièrement corsé.

 

Le Monde

Saint-Ouen (93). Une cinquantaine de points de deal sur la ville, les habitants excédés

Les habitants de Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis sont excédés par les règlements de compte et le climat de peur instaurés par les trafiquants de drogue dans plusieurs cités. Un grand rassemblement est prévu à 17 heures sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

(…) france 3 île de France

Après son retrait de la vie politique, Dominique Voynet approchée par les grandes entreprises et les ONG

Elle n’a pas encore fait son choix. Mais Dominique Voynet, la maire EELV de Montreuil, est très convoitée depuis son annonce, fin novembre, de ne pas briguer un nouveau mandat à la tête de la commune de Seine-Saint-Denis. « J’ouvre mes yeux et mes oreilles même si je n’ai pris aucune décision, confesse-t-elle. Mais ce qui est sûr, c’est que je n’ai pas l’âge de partir à la retraite et que je n’ai pas de fortune personnelle. Donc je dois retrouver du travail. »

(…) Dominique Voynet multiplie les échanges et étudie toutes les propositions qui peuvent lui convenir. Dans son entourage, on assure aussi qu’elle aurait reçu des propositions de promoteurs immobiliers, d’entreprises du secteur de l’énergie, comme Véolia ou EDF, ou pour prendre la tête de grandes ONG.

(…) Le Parisien

Seine-Saint-Denis : «Si je milite à l’UMP, c’est surtout pour lutter contre le FN, davantage que contre la gauche»

En Seine-Saint-Denis, Jean-Baptiste Borsali, militant UMP du département, observe avec inquiétude la montée du FN malgré une certaine «nostalgie» pour Nicolas Sarkozy.

Militant UMP, j’observe la peur des gens qui s’apprêtent à voter FN.

À trop attendre, les habitants expriment leur lassitude. Ils ont pensé que François Hollande pourrait résoudre leurs problèmes quotidiens. Or après un an et demi au pouvoir le président socialiste n’a pas apporté les réponses suffisantes. La désillusion est telle qu’il ne reste pour eux que le Front national.

Le FN est bien conscient de cet état d’esprit, de ce désarroi et tient un discours social et sécuritaire en conséquence dans le département. Cela m’inquiète énormément. Une dizaine de listes du Front national sont en cours de création pour les élections municipales en 2014. Nous n’avions jamais vu ça. Ils n’ont plus peur d’aller tracter les marchés ou de faire du porte à porte. […]

Et l’UMP n’a plus la force de frappe qu’elle a pu avoir dans le département par le passé. Des promesses ont été faites et n’ont pas toujours été tenues. Les habitants s’en souviennent et le Front national apparaît alors comme la seule formation politique qui n’a pas été entachée par le pouvoir. Ils n’ont aucun bilan à faire ou mandat à expliquer. Ils n’ont pas mis les mains dans les rouages de l’État.

Ce discours séduit même les enfants d’immigrés ou les personnes arrivées en France dans les années 60. Dans certaines communes de Seine-Saint-Denis, le travail de dédiabolisation entrepris par Marine Le Pen semble avoir porté ses fruits. Le Front national risque de rentrer en force dans les conseils municipaux. […]

Nouvel Obs

Le Blanc-Mesnil : le jeune voleur reçoit quatre coups de couteau. Màj vidéo

Addendum vidéo :

——————————–

Un lycéen de 17 ans, domicilié à Saint-Denis, a été poignardé à quatre reprises, mardi matin, par le directeur du Leader Price, du Blanc-Mesnil, alors qu’il était en train de s’en prendre à une caissière. Les circonstances sont confuses mais la victime qui était accompagnée par un petit groupe de lycéens aurait tenté de passer en caisse sans payer.

Le directeur se serait interposé et aurait ensuite porté quatre coups contre le jeune à l’aide d’un couteau ou d’un gros cutter. L’auteur présumé est en garde à vue. La victime qui a été frappée trois fois au dos et une fois à la tête a été transportée dans un état grave à l’hôpital Avicenne, à Bobigny. Selon la préfecture, son pronostic vital était hier réservé.

Le Parisien

 

La Courneuve : un éducateur enlevé ? MàJ : un corps retrouvé dans l’Oise, une balle dans la tête.

Addendum 10 septembre : Le corps retrouvé ce mardi 10 septembre est bien celui de Mamadou Magassouba, l’éducateur porté disparu depuis le 30 août dernier en Seine-Saint-Denis. C’est sur les indications d’un homme, en garde à vue, depuis samedi que les policiers ont retrouvé son corps. Selon nos informations, la victime aurait été tuée d’une balle tirée, par derrière, en pleine tête.

(…) Le Parisien

—————————————–

Un éducateur de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, a disparu depuis fin août et la police le recherche dans le cadre d’une enquête pour enlèvement et séquestration en bande organisée, a appris l’AFP mardi de sources concordantes.

L’homme d’origine ivoirienne n’a, depuis le 30 août, « donné aucune nouvelle à sa famille, ce qui est complètement inhabituel », selon une source proche du dossier, qualifiant sa disparition de « très inquiétante ».

Europe1

Le corps d’un homme susceptible d’être celui d’un éducateur de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, porté disparu depuis fin août et recherché par des policiers qui soupçonnaient son enlèvement, a été retrouvé mardi dans l’Oise, a appris l’AFP de source proche du dossier.Le corps a été retrouvé en milieu de journée en bordure d’une route à Sainte-Geneviève, dans l’Oise, a confirmé une source judiciaire. Certains indices laissent à penser qu’il s’agit de l’éducateur porté disparu depuis le 30 août, même si l’identification formelle de la dépouille n’a pas encore eu lieu, a précisé cette source.

Europe1