Saint-Denis (93) : Un lycée mobilisé contre l’expulsion d’une élève brésilienne «sans papiers»

Une Brésilienne, Thais Moreira, 20 ans, élève en 1re au lycée Suger à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a reçu, le 7 mars, dans sa boîte aux lettres, une «OQTF», autrement dit une Obligation de quitter le territoire français d’ici trente jours. Des élèves et des enseignants se mobilisent contre cette expulsion.

Didier Paillard, maire (PC) de Saint-Denis, candidat à sa réélection, a signé la pétition «Thais vit ici! Thais étudie ici! Thais reste ici!», lancée par Réseau Education sans frontières 94.

Deux semaines plus tôt, la jeune fille, qui vit depuis 2009 dans un pavillon de Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne), s’était rendue, «en toute confiance», à la sous-préfecture de Nogent-sur-Marne pour demander sa régularisation. Selon elle, rien ne pouvait lui laisser présager un tel refus: elle réside France depuis cinq ans, aux côtés de sa mère, également sans papiers, qui a quitté le Brésil deux ans plus tôt. Elle a, selon ses dires, suivi une scolarité «exemplaire» dès son arrivée – une année en classe d’accueil (CLA), puis une seconde générale et un CAP validé avec succès. Elle est aujourd’hui en 1re pour préparer un bac professionnel en photographie.

Selon la circulaire du 28 novembre 2012, une régularisation s’obtient –non automatiquement – au bout de cinq ans de présence sur le territoire et au moins trois ans de scolarisation. Des critères que la jeune fille remplit. Seule ombre au tableau : en 2010, celle-ci retourne au Brésil un mois, pour les vacances, et y renouvelle son passeport. De fait, selon ce document, sa date officielle d’arrivée en France remonte à 2010, et non à 2009. «Non seulement c’est faux, mais en plus, c’est vraiment un détail», s’agace Véronique Giraud, ancienne professeure d’espagnol de Thais, une élève «bouée de sauvetage dans une classe agitée». […]

Blog/Le Monde

Clash à Bobigny : Un communiste scandalisé de voir une femme voilée sur une affiche UDI-UMP (vidéo)

« Menaces, insultes, diffamations, manipulations, l’ambiance est explosives sur Bobigny. Une page historique va peut être se tourner pour ce chef lieu du 93. Ville communiste depuis 95 ans, Bobigny vient de vivre un séisme politique au 1er tour des élections municipales 2014.
Pour la 1ere fois il y a un 2nd tour, pour la 1ere fois le PC est relégué en 2nd position avec 40,39%, derrière l’outsider et sa liste d’union citoyenne et ses 43,95%. »

Lynda, c’est ma soeur

Islamisation.fr

La liste UDI-UMP en question…

Une histoire vraie d’horloger, qui se termine à plat ventre, avec une fusillade sur un parking…

Il y a quelques jours, la nouvelle d’un échange de coups de feu sur un parking commercial de la banlieue parisienne n’avait fait que quelques lignes dans Le Parisien : c’est devenu si banal que plus personne n’y prête attention. Et, pourtant, il y avait un horloger derrière cet épisode…
(…) genevoisrienvenir

La tuberculose recule en France, sauf en Seine-Saint-Denis

Cette maladie infectieuse très contagieuse est plus fréquente chez les populations précaires et les migrants de fraîche date.

Bien que la France fasse partie des pays désormais peu touchés par la tuberculose, cette maladie reste une préoccupation de santé publique, notamment avec l’apparition d’un nombre croissant de formes résistantes. Aussi les autorités sanitaires surveillent-elles régulièrement l’évolution de la situation. Selon le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut national de veille sanitaire (InVS), publié mardi, la fréquence de nouveaux cas de tuberculose a nettement diminué en France entre 2000 et 2010, sauf dans le département de la Seine-Saint-Denis.

Malgré une baisse du nombre de cas de 40% sur les onze ans étudiés, la fréquence de la tuberculose reste élevée en Ile-de-France, avec un taux de déclarations atteignant 16 cas pour 100.000 personnes, contre 8 cas pour 100.000 dans l’ensemble de la France. Au total, 5187 nouveaux cas ont été déclarés en 2010. «L’Ile-de-France est caractérisée par une population exposée plus cosmopolite et plus jeune que dans les autres régions», explique le BEH, une publication de l’Institut national de veille sanitaire (InVS).

Comme d’autres grandes villes (Londres, Barcelone ou Milan) rassemblant des populations précarisées ou des migrants nés dans des pays fortement touchés par la tuberculose, Paris se distingue par une incidence élevée, mais en recul: 491 cas ont été déclarés en 2010, soit 21,9 cas pour 100.000 habitants, contre 1060 cas en 2000, soit 49 pour 100.000 habitants.

Mais le département le plus problématique reste la Seine-Saint-Denis où les nouveaux cas déclarés de tuberculose stagnent depuis 2002 à environ 31 cas pour 100.000 habitants.

Sur les 11 années étudiées, la proportion de cas nés en France a continué à diminuer, ne représentant plus qu’un tiers des cas au cours de la période la plus récente, tandis que la part des personnes nées en Asie ou d’autres pays européens était en augmentation. Mais la plupart des cas ont été observés chez des personnes nées en Afrique, notamment en Afrique subsaharienne, au cours des deux années ayant suivi leur arrivée en France.

Au cours de la période 2004-2010, un peu plus de 5% des personnes atteintes de tuberculose étaient sans domicile fixe, une proportion atteignant plus de 10% à Paris.

Le Figaro

Montreuil, le bastion des bastons (vidéo)

Pour succéder à Dominique Voynet qui ne se représente pas, huit listes s’affrontent… dont sept de gauche. Parmi les candidats, l’ancien maire Jean-Pierre Brard et le jeune député socialiste Razzy Hammadi. Et les échanges d’amabilités ne manquent pas entre les prétendants.

Seine-Saint-Denis : des tirs à la Courneuve et des blessés à Saint-Denis

La nuit de samedi à dimanche a été agitée à la Courneuve et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Vers 20h30, des coups de feu ont été entendus au carrefour des Six-Routes à la Courneuve, près de la ligne de tramway. Plus tard dans la nuit, la police a découvert non loin de là deux hommes blessés, chemin de Marville à Saint-Denis.

L’un d’entre eux, souffrant d’un traumatisme facial, a été conduit à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. L’autre, également blessé, a été admis à l’hôpital Avicenne à Bobigny. Sur place, les policiers ont également trouvé deux douilles de 9 mm. Plusieurs voitures stationnées à cet endroit portaient trace d’impacts de balles.

(…) Le Parisien

Bobigny (93) : un homme et une fillette blessés à la machette en pleine rue

Un homme et une fillette âgée de 4 ans ont été hospitalisés vendredi après-midi dans un état grave après avoir reçu des coups de machette par un homme alcoolisé en pleine rue à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Vers 17 heures, non loin du centre commercial Bobigny 2, «un homme asiatique en état d’ivresse a été interpellé pour avoir porté des coups à l’aide d’une machette à un homme et une enfant », a déclaré cette source, précisant que les raisons de cette agression n’étaient pas encore connues.

L’homme, dont l’âge n’a pas été précisé, souffre d’une fracture du crâne et serait entre la vie et la mort. L’état de la fillette, qui a reçu un coup au niveau du front, est jugé «sérieux».

Pour s’être interposé lors de l’interpellation de l’agresseur, un autre homme d’origine asiatique, également ivre, a été arrêté par les policiers et placé en garde à vue.

Le Parisien

Montreuil (93) : Le militant homosexuel Jean Le Bitoux aura un jardin à son nom

Jean Le Bitoux, né le 16 août 1948 à Bordeaux et mort le 21 avril 2010 à Paris, est un journaliste militantisme homosexuel, historien de la déportation homosexuelle français, et cofondateur du journal Le Gai Pied en 1979.

« L’inauguration de la plaque aura lieu samedi 15 mars à 11 heures en présence de politiques, militant.e.s homos et de ses proches ami.e.s. »

L’inauguration aura lieu rue Paul Bert à 11 heures et sera accompagnée d’un discours de Dominique Voynet, maire de la ville. Elle sera également le point de départ symbolique d’une série d’inauguration de jardins de Montreuil. Ont d’ailleurs répondu présent.e.s lors de la cérémonie d’inauguration Christophe Girard, maire du IVe arrondissement de Paris, Pierre Serne, tête de liste EELV à Vincennes, Jean-Luc Romero, conseiller régional d’Île-de-France, Pierre Guénin, journaliste et écrivain, Alain Burosse, réalisateur, Les Sœurs de la perpétuelle indulgence ou encore SOS homophobie.

Pour Alain Callès, adjoint de Dominique Voynet à la lutte contre les discriminations, cette plaque hommage, décidée depuis quelques années, s’inscrit aussi dans un travail sur la mémoire de la lutte contre l’homophobie initié depuis 2008 à Montreuil. «Jean Le Bitoux, ça nous paraissait tout naturel qu’il ait une plaque. C’est quelqu’un encore assez ignoré, c’est normal qu’il ait un lieu à sa mémoire», confie-t-il.

Sur la plaque sera gravée l’inscription suivante: «Jean Le Bitoux, journaliste, écrivain et militant de la lutte contre l’homophobie».

Yagg et Montreuil.fr

Neuilly-sur-Marne (93) : un homme blessé par balles à la gorge

Un homme de 24 ans a été grièvement blessé par un tir d’arme à feu, dans un immeuble de la cité des Fauvettes, à Neuilly-sur-Marne, samedi à 1 h 40. Une balle l’a atteint à la gorge. Il a été transporté dans un hôpital parisien dans un état critique. Les premiers éléments de l’enquête laissent à penser qu’il s’agit d’un règlement de comptes.

(…) Le Parisien

Pour discréditer le PS auprès des Musulmans , un candidat du FDG relaie des SMS anti-mariage homo

A Aubervilliers, un colistier du communiste Pascal Beaudet a relayé des SMS appelant la communauté musulmane à ne pas voter pour le PS à cause, entre autres, de l’ouverture du mariage aux couples homosexuels.

Najat Vallaud-Belkacem ne s’attendait sans doute pas à un tel accueil. La visite, jeudi 6 mars, de la ministre des Droits des femmes à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) pour soutenir le maire socialiste, Jacques Salvator, candidat à sa réélection fin mars, a été précédée de curieux SMS, que francetv info a consultés.

« Avis à tous les musulmans !!! Alors que J. Salvator veut attirer le vote des musulmans d’Aubervilliers aux élections municipales, il reçoit aujourd’hui la ministre Najet [sic] Vallaud-Belkacem… » explique un premier message. « Cette dernière a été à l’origine de plusieurs choses : elle a soutenu le mariage gay, la loi sur les mamans voilées qui accompagnent leurs enfants aux sorties scolaires », explique un deuxième message. Un troisième SMS enfonce le clou : « Musulmans = Anti-PS au niveau national et local !!! Vote sanction !! ».

France Tv