Le Chesnay (78) : les braqueurs du magasin Apple de Parly 2 interpellés et relâchés.

Agés de 20 à 23 ans, Nabil, Alex (qui ont été libérés) et Rachid (en attente de l’être) ont pourtant passé des aveux complets. La moitié du butin a été retrouvée, ainsi que l’arme ayant servi au braquage. Mais les juges en charge du dossier au TGI de Versailles (Yvelines) ont mis en avant leurs casiers judiciaires vierges et estimé qu’ils devaient être relâchés en attente de leur procès.

Le Parquet de Versailles (Yvelines) a décidé de faire appel aujourd’hui, 4 avril, de ces libérations réclamant l’incarcération des deux malfaiteurs déjà libérés.

Cette affaire tombe particulièrement mal pour Christiane Taubira qui vient d’être reconduite au ministère de la Justice. Elle ne manquera pas de relancer le débat sur le « laxisme » de l’institution judiciaire sous sa conduite.

Très médiatisé, le braquage de l’Apple Store de Parly 2 s’était déroulé le 16 décembre 2013 à 19h 30. Les trois malfaiteurs, grimés, dont l’un armé, étaient parvenu à faire main basse sur plus de 100 000 euros de téléphones portables, essentiellement des IPhone 5S, entreposés dans la réserve du magasin.

Valeurs Actuelles

Mézy-sur-Seine (78) : Un couple franco-camerounais déféré pour barbarie envers des enfants

Un homme de 49 ans et sa compagne de 53 ans habitants à Mézy-sur-Seine (Yvelines) ont été déférés ce jeudi matin au tribunal de Versailles. Ils sont poursuivis pour esclavage moderne, actes de torture et de barbarie envers des enfants.

Ce couple franco-camerounais a été interpellé mardi matin et placé en garde à vue au commissariat des Mureaux après la dénonciation d’une des enfants qui avait réussi à s’enfuir et s’était réfugiée dans un foyer d’accueil. Le couple a déclaré qu’il ramenait des enfants du Cameroun lorsqu’il y passait des vacances.

Les policiers des Mureaux ont découvert que six enfants au moins ont subi des sévices de la part du couple depuis le milieu des années 1990. L’un des enfants est décédé, sans que l’on connaisse les circonstances exactes de cette mort. Deux autres ont été renvoyés au Cameroun et trois autres sont encore en France.

Lors des auditions, la femme a nié les faits de violence et l’homme a simplement concédé qu’il avait des principes d’éducation « à la dure ».

Yahoo.fr

Trappes (78): cinq Roumains interpellés avec près d’une tonne de cuivre volé

Cinq Roumains ont été arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi à Trappes (Yvelines) à bord de véhicules transportant, dans l’un d’eux, près d’une tonne de cuivre volé, a-t-on appris de source policière.

Trois tourets, autour desquels étaient embobinés 900 kilos de câbles électriques en cuivre, d’une valeur estimée à 6.000 euros, ont été découverts à bord d’un utilitaire lors d’un contrôle de la brigade anti-criminalité, vendredi vers 4H00 du matin.

Intrigués par le véhicule qui roulait lentement et dont le garde au sol était particulièrement bas en raison du poids, les policiers ont arrêté l’utilitaire et un monospace qui l’accompagnait, dans lequel ont été retrouvés une pioche et des gants.

Les étiquettes encore présentes sur les câbles ont permis d’identifier le fabriquant basé en Bretagne. Ce dernier a alors indiqué aux enquêteurs qu’une de ses sociétés de stockage, basée à Limay (Yvelines), avait été victime il y a trois semaines d’un vol par effraction de quatorze tourets.

Les cinq occupants des véhicules, âgés de 25 à 35 ans, ont été placés en garde à vue pour «recel de vol» au commissariat de Trappes.

Libération (AFP)

Yvelines : une éclisse posée sur les rails, la piste d’un acte de malveillance privilégiée

Une éclisse, longue de 70 cm et pesant dix kilo environ, vraisemblablement positionnée volontairement sur la voie de chemin de fer, a été découverte, mardi, à hauteur de la gare de triage d’Achères Grand Cormier (Yvelines), dans le sens Achères-Pontoise.

[...]

Les policiers de Saint-Germain-en-Laye ont effectué les premières constatations judiciaires.

La SNCF a déposé plainte. Elle confirme que la pièce métallique avait été posée sur la voie de façon malveillante. Cette éclisse faisait partie d’un stock, situé à proximité et ordinairement utilisé pour remplacer les pièces défectueuses. Aucun incident n’a été signalé par les conducteurs de trains sur le secteur concerné. La brigade des réseaux ferrés de la préfecture de police mène l’enquête.

Le Parisien

Yvelines : les gens du voyage ouvrent le feu sur les policiers

Une patrouille de police a été piégée mercredi soir à Vernouillet (Yvelines) dans un camp de gens du voyage sédentarisés, selon nos informations. Les forces de l’ordre ont essuyé plusieurs coups de fusils qui n’ont fait aucun blessé. Vers 22 heures, elle prennent en chasse une voiture suspecte dans le centre-ville. La poursuite les mène dans un camp, situé Chemin des Chesnées. Les policiers se retrouvent encerclés, bloqués par des véhicules.

« Plusieurs coups de feu ont été tirés en l’air avec des fusils à pompe et au moins sept dans leur direction », dénonce Loïc Travers, délégué du syndicat Alliance. Les policiers se sont réfugiés derrière un mur. Aucun d’entre eux n’a été touché.

(…) Le Parisien

Un tableau du château de Versailles disparaît

La direction n’arrive plus à mettre la main sur le Portrait du comte Regnault de Saint-Jean d’Angély peint par le Baron Gérard. Une plainte contre X a été déposée.

Consternation au château de Versailles! Un petit tableau du Baron Gérard, intitulé Le Portrait du comte Regnault de Saint-Jean d’Angély a purement et simplement disparu. «La dernière fois que nous l’avons vu de manière certaine, c’était en 2010, au cours de l’inventaire que nous menons», indique-t-on au château de Versailles.

Le 14 février, un conservateur s’est rendu dans les réserves d’œuvres d’art du domaine (accessibles à une trentaine de personnes) afin de chercher cette pièce unique pour une exposition. Il a alors signalé son absence à la direction, qui a porté plainte contre X.

(…) Le Figaro

Mantes la Jolie (78). La main arrachée en voulant tendre un guet-apens aux pompiers

Un jeune homme de 19 ans est hospitalisé ce samedi matin à l’hôpital de Mantes-la-Jolie. Il aurait participé vendredi soir à un guet-apens visant les pompiers dans le quartier du Val-Fourré. Appelés pour un incendie imaginaire, les hommes du feu ont été attaqués par une bande et visés par des tirs de mortier, ces tubes qui tirent des feux d’artifice. Les policiers ont été appelés à la rescousse mais, à leur arrivée, la cité avait retrouvé son calme.

Quelques minutes plus tard, un jeune homme du même quartier était admis aux urgences avec la main arrachée. Devant les médecins, il a reconnu être avec le groupe qui a attaqué les pompiers mais a expliqué avoir voulu se défendre d’un mortier. Une version qui, selon les premiers éléments de l’enquête, ne correspondrait pas aux blessures constatées.

(…) Le Parisien

Yvelines : Pécresse dénonce un tract «aux relents antisémites» visant Peillon

Valérie Pécresse, présidente de l’UMP des Yvelines, a dénoncé ce vendredi « fermement » la diffusion d’un tract « injurieux, diffamatoire et aux relents antisémites » concernant Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale.

Le tract a été distribué le jeudi 13 février à l’issue d’une réunion, organisée par l’UMP, à Fontenay-le-Fleury (Yvelines), puis diffusé le lendemain par mail aux militants locaux par Marc Hazaers, un ancien cadre du parti dont l’épouse, Denise, figure sur la liste de l’UMP Richard Rivaud aux municipales, une liste non soutenue par le parti de Jean-François Copé.

Selon Valérie Pécresse, Marc Hazaers n’est plus adhérent du mouvement depuis 2012 et n’exerce « pas de fonctions officielles » au sein du parti. Dominique Conort, maire (UDI) de Fontenay-le-Fleury, qui brigue un nouveau mandat- avec l’investiture UMP-UDI-, condamne également « fermement » ce tract. Elle organise, ce soir à 18 heures, une rencontre en mairie de Fontenay avec le comité interreligieux de la ville à ce propos.

Le Parisien

Mantes-la-Jolie (78) : les policiers pris à partie lors du tournage d’un clip

Trois personnes sont en garde à vue depuis dimanche soir au commissariat de Mantes-la-Jolie (Yvelines). Elles sont soupçonnées d’avoir caillassé des policiers dans le quartier du Val-Fourré lors du tournage d’un clip. Durant les incidents, les agents ont remarqué qu’un hélicoptère planait au-dessus de leur tête. Selon le commissariat, l’aéronef, piloté pour les besoins du clip, filmait la scène.

(…) Le Parisien

Visite surprise de Hollande à Trappes. Rencontre avec Debbouze (MàJ)

François Hollande s’est rendu vendredi soir à Trappes (Yvelines) pour un match d’improvisation théâtrale entre deux collèges de la ville en présence du comédien Jamel Debbouze, a-t-on appris auprès de la Fondation Culture et Diversité, organisatrice de l’événement.

Cette sortie n’avait pas été annoncée par la présidence de la République, qui a confirmé l’information auprès de l’AFP. Le chef de l’Etat a assisté à cette quatrième édition du « Trophée Culture et Diversité », au cours de laquelle se sont affrontés les élèves des collèges Gustave-Courbet et Youri-Gagarine de Trappes, rapporte la fondation dirigée par Marc Ladreit de Lacharrière.

Âgé de 38 ans, Jamel Debbouze a grandi à Trappes, où il a démarré sa carrière de comédien dans les matches d’improvisation du Déclic Théâtre.

Le Point

Mantes-la-Jolie : nouvelles échauffourées au Val-Fourré. Pompiers et policiers caillassés

La nuit de dimanche à lundi a été le théâtre de nouveaux affrontements entre des habitants du Val-Fourré et les forces de l’ordre. A 21 heures, pompiers et policiers ont été caillassés dans le quartier des Peintres alors qu’ils intervenaient sur des feux de poubelles. Les policiers ont riposté avec des flash-balls et des grenades lacrymogènes.

Un peu plus tard, les assaillants ont tenté de mettre le feu à deux voitures qu’ils avaient poussées dans la rue du Commandant-Boucher après les avoir aspergées de produit inflammable. Les forces de l’ordre ont empêché le départ de l’incendie. A 22 heures, alors qu’ils évacuaient les deux voitures vandalisées, les policiers ont essuyé de nouveaux jets de projectiles tandis que d’autres feux de poubelles étaient allumés sur le boulevard Clemenceau. Les incendiaires ont ensuite allumé un dernier feu sur un chantier.

(…) Le Parisien

Sartrouville (78) : un policier municipal agressé par huit personnes

Dimanche soir, peu avant 22 heures, un agent de la police municipale a été roué de coups. L’homme âgé d’une vingtaine d’années, employé au centre opérationnel du réseau de vidéosurveillance, n’était plus en service. Huit personnes s’en sont pris à lui alors qu’il avait quitté son lieu de travail. Il s’en sort avec de multiples contusions notamment au visage. Les agresseurs du policier municipal ont pris la fuite et se seraient ensuite réfugiés dans un restaurant grec du secteur.

(…) France 3 Île de France