Paris Bois de Vincennes. Un deuxième tronc humain découvert, un couple d’origine asiatique en garde à vue

Les policiers auraient découvert, dimanche 17 juin, en soirée, un second tronc humain dans le bois de Vincennes. Là même où une jambe sectionnée et un premier tronc ont été retrouvés, les 8 et 16 juin. Comme nous le révélions ce lundi matin, un couple qui s’est livré spontanément aux enquêteurs, dans l’après-midi du 16 juin, est toujours en garde à vue dans cette affaire.

Le Parisien et Le Parisien

Contrefaçon : le réseau a écoulé pour 18 M€ de faux Hermès

Douze personnes ont été interpellées jeudi, en régions parisienne et lyonnaise, dans le démantèlement d’un réseau de contrefaçon de produits Hermès. Elles appartenaient à tous les niveaux de la filière – têtes de réseau, fournisseurs, fabricants, distributeurs – y compris au sein de la maison Hermès. «Des sacs contrefaits et des matières premières d’excellente qualité représentant un volume de 20 m3 et des ateliers clandestins dotés d’équipements complets ont été découverts», souligne le parquet.

Les enquêteurs ont en outre saisi plusieurs dizaines de milliers d’euros en espèce, une machine à compter des billets, 22 comptes bancaires à Hong Kong et 3 à Chypre, «créditeurs de plusieurs centaines de milliers d’euros». «Le nombre de produits écoulés, à des tarifs similaires à ceux pratiqués dans le réseau de distribution officielle est en l’état évalué sur une seule des filières à 18 millions d’euros».

Le parisien

Paris : deux policiers blessés en interpellant des voleurs à l’arraché

Deux policiers ont été blessés lundi après-midi en tentant d’interpeller deux suspects d’un vol à l’arraché.

Vers 15 heures, des policiers ont repéré le « manège suspect » de deux hommes sur un scooter. Au même moment, ils ont appris que ces derniers venaient de dérober la chaîne en or d’une femme de 57 ans. Les policiers les ont alors pris en filature. A un arrêt du scooter, ils ont tenté de les interpeller. L’un d’eux a démarré le scooter et percuté deux policiers qui étaient à pied avant de prendre la fuite et d’être interpellés un peu plus loin.

L’un des policiers a eu un bras cassé, l’autre souffre d’une plaie au crâne.

Le Parisien

Après une violente bagarre à Paris, une femme enceinte jetée sur l’autoroute

Une dizaine de Roumains ont été interpellés dimanche après une violente bagarre à la périphérie du XIIe arrondissement, lors de laquelle un des protagonistes a fui sur l’autoroute A4 et jeté une femme enceinte hors de sa voiture.

La rixe a éclaté vers 22 heures dimanche «entre des ressortissants roumains issus de deux campements, l’un à Paris, l’autre dans le Val-de-Marne», sans que l’on n’en connaisse les raisons. A leur arrivée sur place, non loin de l’autoroute A4, les policiers constatent que deux personnes sont blessées, l’une sérieusement.

Selon les premiers éléments, un homme, après avoir reçu plusieurs coups de bâton pendant la rixe, a décidé de prendre la fuite à pied sur l’autoroute A4. Il a alors tenté, sans succès, de s’emparer d’un véhicule en jetant violemment en dehors de la voiture une femme enceinte. Choquée, la femme a été transportée dans un hôpital parisien.

L’homme a été arrêté peu après par la police. Tous les Roumains interpellés ont été placés en garde à vue.

Le parisien

Paris : Une jambe découverte par une joggeuse au Bois de Vincennes

Une joggeuse a trouvé jeudi soir pendant son footing dans le bois de Vincennes une jambe humaine coupée au niveau de la cheville en état de décomposition. [...] De premières recherches effectuées dès jeudi soir aux alentours du lieu où a été trouvée cette jambe n’ont rien donné.

Le Dauphiné Libéré

Cambrioleurs géorgiens « Vori v zakone » : la « confrérie des malfaiteurs » (Vidéo)

France 3 Régions – 7 juin 2012

« Depuis vendredi, 17 membres d’un réseau de cambrioleurs géorgiens ont été interpellés et placés en garde à vue à Limoges et 4 autres en région parisienne. Tous sont soupçonnés de vol, recel en bande organisée, association de malfaiteurs et blanchiment d’argent. »

« Cette mouvance géorgienne est historique puisqu’elle a, a priori, plus d’une centaine d’années, une sorte de confrérie de malfaiteurs qui ont leurs codes, leur mode de vie, de communication, et il y a une organisation très hiérarchisée, très secrète, très pyramidale qui est très stricte, chacun devant reverser a priori une part d’argent à l’échelon supérieur. »

Paris : un homme poignardé en pleine rue

L’agression a été sauvage. Dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 2 h 30, un homme a été découvert gisant boulevard de Bonne-Nouvelle (2è arrondissement). La victime a été poignardée et ses agresseurs, deux hommes selon les premières informations, ont pris la fuite. L’origine de l’agression est pour le moment inconnue. La victime a été transférée à l’hôpital, mais son pronostic vital est engagé.

Le Parisien

Région parisienne : Contre l’insécurité, les usagers du RER D regroupés aux heures creuses

L’union fait la force. La SNCF vient de décider de pérenniser son expérimentation lancée cet automne sur le RER D, entre les gares de Corbeil-Essonnes (91) et de Malesherbes (Loiret). Né à l’initiative de maires du sud de l’Essonne, le test proposait aux usagers de se regrouper dans les voitures centrales des trains aux heures creuses afin de diminuer le sentiment d’insécurité. Une idée partie d’un constat : sur ce secteur, les rames sont désertes, surtout tard le soir, et l’usager est plus craintif s’il est isolé.

« Nous sommes très contents, car même si ça ne touche pas tout le monde, ceux qui veulent se regrouper ont au moins la possibilité de le faire. D’après l’enquête, 45% des personnes qui voyagent seules ont tout de même un sentiment d’insécurité », rappelle Caroline Parâtre, conseillère générale UMP de La Ferté-Alais. L’expérimentation pourrait-elle être élargie sur l’ensemble de la ligne D? « La demande est venue des élus du sud de l’Essonne. Nous n’en avons pas eu sur d’autres secteurs. La problématique est par ailleurs très localisée et spécifique ici, explique-t-on à la SNCF. Mais c’est à l’étude. »

Le Parisien

Paris. Plainte pour viols contre un ambassadeur d’un pays arabe et son fils

Une plainte, déposée ce lundi par deux ex-employés, vise un ambassadeur en poste à Paris et son fils. Les faits se seraient déroulés à son domicile de Neuilly, entre mai 2010 et novembre 2011. Une enquête est ouverte.

Deux ex-employés de maison ont déposé plainte contre un ambassadeur d’un pays arabe -non dévoilé- et son fils. Ils les accusent de viols, dans leur domicile de Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine, entre mai 2010 et novembre 2011.

Les plaignants, une femme de 44 ans et son mari, ont été licenciés fin 2011 par l’ambassadeur. Une enquête est ouverte , mais l’ambassadeur bénéficie d’une immunité diplomatique. L’ancienne employée doit bientôt subir des examens médicaux permettant de déterminer si elle a bien été victime d’un ou plusieurs viols, comme il est d’usage dans ce genre d’affaire.

La plainte a été déposée dans un commissariat parisien. L’ambassade du pays incriminé n’a pu être jointe.

L’exprerss

Paris : deux rixes entre jeunes filles

Une trentaine de personnes ont été interpellées hier soir à Paris (XVIIIème) après deux rixes coup sur coup entre bandes de jeunes filles, a annoncé Franck Carabin, porte-parole de la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP).

Selon M. Carabin entre 18h45 et 21h00, à la suite d’un « contentieux » entre deux bandes de jeunes filles, plusieurs effectifs de police sont intervenus dans cet arrondissement pour deux rixes où il n’y pas eu de blessés.

Le Figaro

(Merci à Amidala et Firewall2)

Paris. L’humoriste Florence Foresti cambriolée

L’appartement parisien de l’une des humoristes préférés des Français, la Lyonnaise Florence Foresti, a été cambriolé dans la nuit de samedi à dimanche et près de 20000 euros de bijoux lui ont été dérobés.

Le ou les voleurs se sont introduits sans effraction dans l’appartement de l’humoriste lyonnaise, situé dans le IIIe arrondissement parisien, et se sont emparés d’une partie des bijoux de l’actrice. Le préjudice estimé s’élève à 20 000 euros.

Le Progrès

(Merci aux lecteurs)

Paris : 20 000 € de bijoux dérobés chez la directrice de cabinet du maire PS du IIIe

Des cambrioleurs sont parvenus à pénétrer, par effraction, le samedi 2 juin, au domicile de la directrice de cabinet du maire socialiste du IIIe arrondissement à Paris, Pierre Aidenbaum. La victime, domiciliée dans le XVIe arrondissement s’est fait dérober pour 20 000 € de bijoux.

Le parisien