Villeurbanne : il tombe sur les voies du métro bousculé par un voleur

Grosse frayeur pour un homme mercredi soir dans le métro à Villeurbanne à la station Gratte-ciel. La victime âgée d’une soixantaine d’années est tombée sur les voies du métro. L’homme a été bousculé par un individu qui aurait tenté de lui voler son portefeuille ou un portable selon des témoins, rapporte le Progrès. Le trafic a été interrompu une heure le temps pour les secours d’évacuer le blessé. Ce dernier a été transporté à l’hôpital, ses jours ne sont pas en danger. L’agresseur lui a pris la fuite et est activement recherché.

Radio Espace

Merci à Carole

120.000€ pour le « vivre-ensemble » à La Croix-Rousse (Lyon)


Dés le mois d’avril prochain, 3 médiateurs sociaux devront nouer des contacts au quotidien avec les riverains, les commerçants ou les associations. Selon le communiqué de la ville de Lyon, ils vont « assurer une veille sociale et seront leurs relais pour pérenniser la tranquillité publique, favoriser le mieux vivre ensemble sur le quartier« . Le coût de l’opération, par an, s’élève à 120 000 euros financés par le Grand Lyon, la ville, l’Etat et les bailleurs sociaux.

Lyon Capitale

La communauté de Vénissieux resserre les rangs pour condamner la violence

La communauté de Vénissieux s’est retrouvée hier à l’hôtel de ville pour dénoncer l’agression dont ont été victimes il y a une semaine deux animateurs d’un centre d’animation jeunesse. 4 individus ont roué de coups l’un d’eux en présence des enfants. Le maire de Vénissieux veut briser le silence.

Il y a une semaine, 4 individus cagoulés faisaient irruption au centre jeunesse « Pyramides  » de Vénissieux. Ils agressaient 2 animateurs et rouaient de coups l’un d’eux jusqu’à ce qu’il perde connaissance. La scène a eu lieu devant les enfants. La mairie de Vénissieux a appelé la communauté à manifester sa solidarité envers les victimes et à briser le silence pour stopper la violence.

(…) France 3 Rhône-Alpes

Lyon. Un policier blessé à la Part-Dieu

Des policiers ont effectué un contrôle sur deux jeunes. Selon le Progrès, ces derniers se sont ensuite rebellés contre les forces de l’ordre. Les deux jeunes hommes de 16 et 18 ans ont insulté les policiers avant de les frapper. L’un d’entre eux a d’ailleurs écopé de trois jours d’ITT.

(…) Lyon Mag

Merci à Alpine

Génération identitaire lance des tournées pour aider des SDF « Français de souche » (+Reportage BFM)

Addendum du 8/02/13


L’aide ciblée aux sans-abris français de souche… par BFMTV

« Aujourd’hui, on a une ministre du Logement (Cécile Duflot) qui soutient les régularisations massives des sans-papiers, qui soutient l’immigration massive et qui soutient les clandestins… et qui en même temps va nous faire croire qu’avec toutes ces entrées sur le territoire français, elle va résoudre le problème du logement. Nous, on est là pour critiquer ce discours-là. »

Lire la suite

Agression d’un contrôleur SNCF entre Roanne et Lyon : les agents font valoir leur droit de retrait (vidéo)

Un contrôleur a été agressé mercredi après-midi lors d’un contrôle de billet dans un TER reliant Roanne à Lyon, provoquant un mouvement de droit de retrait de ses collègues Conséquence : le trafic régional était très perturbé mercredi jusqu’en fin de journée.

(…) France 3 Rhône Alpes

Le Camerounais mystère rêvait de Lyon et de l’OL

Est-il Gabonais ou Camerounais ? A-t-il 16 ans ou 26 ans ? Est-il à ranger dans la catégorie des « faux mineurs étrangers isolés » qui vivent en France aux frais du Département ? A vue de nez, Belvant, coiffé comme un Iroquois et bâti comme un jockey ferait plutôt pencher pour la version « mineur » mais, on le sait, les apparences peuvent être parfois trompeuses.

Voilà donc un garçon qui a commencé par s’appeler Baba le Gabonais puis a muté en Belvant le Camerounais. Ne sachant plus qui était qui, la justice l’a rangé dans la catégorie X.

A la barre des comparutions immédiates, X est affable. Il raconte sa fuite du Cameroun via le Maghreb et l’Espagne, son radeau qui a pris l’eau au large des côtes espagnoles, et son acte de naissance avec. Dans sa ligne de mire : Lyon et l’OL, son club phare qui fait rêver X.

La procureure le ramène sur terre : « Vous êtes rentré en France par des moyens frauduleux ». Le nouvel acte de naissance fourni par X est-il un vrai ou un faux ? Il a tout l’air d’un vrai document mais est-ce le sien ? (…)

Le conseil général a sorti la note : plus de 50 000 €. Mais il a été débouté de sa demande, le tribunal ayant relaxé Belvant. Une décision rare dans ce domaine. Belvant pourra continuer à jouer au football et à apprendre la cuisine.

Le Progrès

Tarare (69). Interpellation filmée du braqueur de la Caisse d’Epargne (vidéo)

Un témoin a filmé l’interpellation du braqueur de la Caisse d’Epargne de Tarare ce vendredi matin. Une vidéo prise d’une vitrine en face du lieu où trois employées avaient été prises en otage.


Tarare : l'arrestation du braqueur de la Caisse… par leprogres

(…) Le Progrès

Vaulx-en-Velin : frappé à coups de marteau, il perd un œil

Les faits remontent au 8 septembre 2012, mais quatre personnes ont été interpellées mardi matin à leur domicile. Il s’agit de deux adolescents de 16 et 17 ans, d’un homme de 42 ans et d’une femme de 40 ans. Ils sont soupçonnés d’être les auteurs d’une agression particulièrement violente commise à la sortie d’une station de métro à Vaulx-en-Velin. La victime, un homme âgé de 23 ans, avait été frappé à coups de barre de fer et de marteau. il avait perdu un œil. Les deux ado ont été présentés au juge ce mercredi, les deux adultes ont été laissés libres.

(…) M Lyon

Merci à Chris3818919

Lyon. Pour échapper au calvaire du Tunisien, elle se suspend dans le vide

Un Tunisien en séjour irrégulier a fait vivre l’enfer à sa fiancée. Mis en examen et placé en détention, il pourrait être impliqué dans d’autres affaires de violences.

Jaber Dalhoumli, 34 ans a été présenté hier à 21 heures à un juge qui sans grande surprise l’a placé en détention. Mis en examen quelques heures plus tôt pour séquestration de plus de 7 jours, viols, violences aggravées et actes de tortures et de barbarie, il s’enferme dans une dénégation totale malgré des constatations objectives et des témoignages croisés. L’homme, né dans la province de Kersein en Tunisie serait arrivé à Lyon via l’Italie il y a deux ans pour travailler au noir dans le bâtiment mais aussi plus utilement trouver une épouse qui lui ouvrirait le précieux sésame en vue d’un titre de séjour. En rencontrant par le biais d’un ami, une jeune caissière de 31 ans en décembre dernier, il s’est fait très vite plus pressant. Attentionné, prompt à lui offrir une bague de fiançailles et à demander sa main à sa famille demeurant à Vienne, un peu dubitative devant tant d’empressement.

En un mois, Farida (1) va déclarer vivre un véritable calvaire. Animé d’une jalousie maladive, les premiers coups pleuvent. Incitée à quitter son emploi, elle va dès lors être sous son emprise et dans le huis clos de son appartement de la rue du Bourbonnais, Farida va tout subir : insultes, humiliations, réprimandes, brûlures de cigarette. Une montée en puissance dans la violence qui passera par la confiscation de son traitement pour un diabète, une cuiller chauffée à blanc apposée sur l’anus, des parties génitales arrosées de dissolvant et d’harissa, des viols et des coups récurrents. « On a les photos au dossier, s’est émue la procureure, c’est un corps supplicié ». Mardi, Farida, a peur de mourir. Alors qu’elle est enfermée, elle file sur le balcon du deuxième étage et se suspend dans le vide. Un voisin passant par là donne l’alerte après avoir tambouriné à la porte et reconnu sur photo Jaber qui se contente de lui dire : « ce n’est rien c’est ma femme ».

(1) prénom d’emprunt pour préserver l’identité de la victime

(…) Le Progrès

Merci à cerisecerise69