Coup de couteau en pleine gorge lors d’un home-jacking, 4 ans de prison pour Karim Sehad

« Où est le coffre-fort ? T’en as pas ? Tu mens, je vais te saigner. » Et de joindre le geste à la parole. Un coup de couteau en pleine gorge à deux centimètres de la carotide et une seconde estafilade au niveau de l’aisselle.

En cette nuit d’orage du 18 mars 2011, dans la chambre à coucher d’un pavillon niché au fond d’une allée derrière le parc Joly, à Chassieu, les deux agresseurs ne rigolent pas.
Ils ont surgi peu après minuit gantés et encagoulés pour grimper à l’étage et réveiller sans ménagement un couple de quinquagénaires.

L’homme est aussitôt soumis à la question tandis que son épouse est traînée au sol par les cheveux. Violence extrême et rapidité, tous les ingrédients d’un home jacking terrifiant pour des barbares des temps modernes.

Pourtant, quand le sang gicle dans la pièce, le duo s’affole : « Allez, on se casse ! » Une fuite à pied en direction du parc derrière l’avenue du Progrès, où se trouvent le stade et le boulodrome.

Avant de quitter la maison, l’un des fuyards a emporté le sac à main de la victime et, à l’arrivée des gendarmes, on en trouve une partie du contenu renversé au pied d’un portail métallique du parc, avec ce qui va constituer la pièce maîtresse de l’accusation : du sang sur le portique. Un sang qui se révélera être, après bien des mois d’analyse, celui de Karim Sehad. Le même individu qui le lendemain est allé à l’hôpital se faire recoudre.

Le même aussi qui crie son innocence. L’apprenti cuisinier de « La patate chaude », à Saint-Etienne, se serait blessé quelques jours auparavant et par hasard serait venu faire l’amour avec une copine sur le parking de Chassieu, tout en perdant un peu de son sang sur la barrière métallique en faisant de la barre fixe.

[...] capé au niveau du casier judiciaire avec pas moins de 12 condamnations pour vols avec violence, extorsion. Et selon le psychiatre, « doté d’une personnalité psycho-pathologique laissant peu de marge à une remise en question ». [...]

« C’est des malentendus et l’acharnement d’un policier qui a voulu me charger et faire de moi un coupable » [...]

Le Progrès
(Merci à Alpine)

Lyon : un médecin vole un défunt dont il vient de constater le décès

Un médecin… kleptomane. Cette envie irrépressible et récurrente de voler est une véritable pathologie qui, visiblement, peut toucher tout le monde. Venu constater un décès dans le 7e arrondissement de Lyon (Rhône), un praticien en a profité pour détrousser le défunt [...]

[...] Lorsque le médecin repart, les policiers réalisent que les deux billets de 50 euros précédemment contenus dans le portefeuille du mort ont disparu. Les agents ne comptent pas laisser passer et auditionnent le praticien de 43 ans. Ce dernier ne tergiverse pas et avoue être kleptomane depuis son plus jeune âge. Une enquête est en cours pour vérifier si d’autres actes du même type ont été commis par le médecin.

Le Parisien
(Merci à Julius Tomatojus)

Grigny (69). Ils se bagarrent au couteau pour la sœur de la mariée

Samedi soir, deux hommes qui participaient à une fête de mariage à Grigny se sont bagarrés au couteau sur fond d’alcool et pour un motif apparemment futile. La querelle aurait éclaté lorsque l’un des deux protagonistes a voulu séduire la sœur de la mariée, ce qui n’aurait pas plu à l’autre. Que s’est-il exactement passé ensuite ? Des coups de couteau ont-ils réellement été portés ?

(…) Le Progrès

Lyon IIIe: poignardé pour son téléphone portable

Les faits se sont déroulés jeudi, en fin d’après-midi. L’homme de 29 ans se trouvait avenue Maréchal de Saxe, dans le 3e arrondissement de Lyon lorsqu’un homme a tenté de lui voler son téléphone.

Le malfaiteur lui a alors porté un coup de couteau dans le flanc gauche, avant de prendre la fuite. [...]

LyonMag
(Merci à Alpine)

Vénissieux : deux « jeunes » à scooter tirent sur des policiers avec un mortier

Mardi soir, à 20h58, trois policiers qui se tenaient devant l’esplanade du commissariat de Vénissieux ont été pris pour cible par un tir de mortier.

Ce dernier était tiré par deux jeunes à scooter qui ont pris la fuite. Les policiers ont simplement été incommodés par le bruit de l’explosion et leurs ITT restent à déterminer. [...]

LyonMag
(Merci à Alpine)

Chassieu (69). Ils braquent un supermarché et détournent un bus pour s’enfuir

Deux individus ont détourné un bus samedi matin, alors qu’ils venaient de commettre un braquage à main armée.

(…) Alors qu’ils s’enfuyaient, sans butin, ils ont eu un accident de voiture et ont détourné un bus pour poursuivre leur route. Une cavale qui a duré…100 mètres, avant qu’ils ne descendent du véhicule et n’arrêtent une autre voiture qui arrivait. Les deux fuyards ont alors disparu.

(…) Le Progrès

Merci à julius tomatojus

Campement de Roms : La mairie de Vaulx-en-Velin (Front de gauche) tire la sonnette d’alarme

Un véritable bidonville s’est construit aux portes de Lyon, sur le territoire de Vaulx-en-Velin. La mairie a envoyé plusieurs courriers au préfet du Rhône lui demandant de faire procéder à l’évacuation. Les riverains du campement dénoncent des problèmes d’agressions, de salubrité et de prostitution.

Les riverains de ce campement n’en dorment plus. Eux qui n’ont pas hésité à donner vêtements, matelas pour aider ces familles Roms arrivent au bout de leur humanité.

(…) france 3 Rhône Alpes

Vénissieux : Deux jeunes très grièvement blessés après une nouvelle chute en scooter. Màj : L’un d’eux est décédé, pour l’autre le pronostic vital est engagé

Addendum : L’un des jeunes gens hospitalisés dans un état critique après un accident de scooter, samedi soir à Vénissieux, a succombé à ses blessures dimanche, à 18 heures. Il était âgé de 20 ans, et habitait rue Léo-Lagrange, non loin du lieu de l’accident qui s’est produit avenue Maurice-Thorez. Le pronostic vital du second blessé, un Vénissian de 21 ans, reste engagé.

(…) Le ProgrèsMerci à Alpine

———————————

Un très grave accident, impliquant une fois de plus un deux-roues, s’est produit samedi, peu avant 19 h 30, avenue Maurice-Thorez, à Vénissieux : un lieu où les rodéos sont monnaie courante. Et là encore, comme la veille avenue Paul-Santy, (Lyon 8e) le pilote et son passager circulaient à vive allure et sans casque, quand ils ont violemment chuté. Les deux jeunes hommes, âgés de 20 ans, ont été grièvement blessés à la tête et ils ont été transportés à l’hôpital dans un état jugé très inquiétant.

Samedi soir, les policiers ont entendu des témoins pour tenter de cerner un peu mieux les circonstances du drame, qui s’est joué à une heure où il y avait du monde dans les rues.

Dimanche, toute la lumière sur les événements n’était pas faite et les policiers poursuivaient leur enquête, rendue difficile par la disparition du scooter avant leur arrivée sur les lieux. A-t-il été volé par des témoins sans scrupules ? A-t-il été remisé par des amis des victimes pour cacher une origine douteuse ? Ou pour faire disparaître des preuves ? Toutes les hypothèses sont permises.

(…) Le Progrès

Nasser et son cousin, agressifs à la piscine de La Duchère (Lyon 9e)

Nasser, 33 ans, accompagné de son cousin, a envie, lundi, d’aller piquer une tête à la piscine de La Duchère (Lyon 9e ).

Mais, en début d’après-midi, la file d’attente est longue. On laisse passer les femmes enceintes et les enfants, c’est la règle. Seulement, Nasser a une bonne raison de griller la politesse.

Il porte, suite à une dernière condamnation, un bracelet électronique qu’il doit confondre avec un coupe-file. « Je dois rentrer impérativement à 17 heures, laisse-moi passer ».

Devant le refus du vigile chargé de filtrer les entrées, il déverse un flot d’insultes et de menaces, avant d’aller dans le bassin, effectuer quelques brasses. Ce n’est qu’à la sortie qu’il est alors consigné dans une salle, en attente des policiers venus l’interroger sur ces violences à agent chargé d’un service public.

Malgré ses dénégations et au terme de la garde à vue, il a été condamné, ce mercredi, en comparution immédiate, à deux mois de prison ferme et mandat de dépôt. En raison aussi d’un casier judiciaire conséquent.

Selon le procureur, la piscine de La Duchère, ouverte seulement depuis une semaine, a fait l’objet de neuf rapports de police.

Au hit-parade : des incivilités, des baignades en dehors des heures d’ouverture et du shit consommé sur place. Le personnel pointe des menaces de représailles à l’arrêt de bus.

Le Progrès
(Merci à Gnoc Beaujolais)

Rillieux-la-Pape (69). les bandes rivales s’allient et caillassent la police

Mercredi vers 20 h 30 à Rillieux, une violente bagarre a opposé deux bandes rivales, entre la place Jules-Michelet et l’avenue de l’Europe.

À l’arrivée d’un équipage du commissariat de Caluire, les belligérants ont vite oublié leur différend quand un d’entre eux a été interpellé. Ils se sont aussitôt alliés contre les policiers, qui ont été pris à partie par une trentaine de jeunes gens.

Une pluie de pierres s’est abattue sur eux, et la police a dû utiliser un Flash-Ball pour faire cesser les hostilités.

Trois policiers ont été légèrement blessés. Une importante opération de sécurisation a été conduite hier soir, en réponse à ces incidents.

Le Progrès
(Merci à Julius Tomatojus)

Isère-Rhône : 1200 kg de cannabis dans la petite maison dans la prairie

Un trafic d’importation de stupéfiants avait pris pour point d’ancrage une discrète maisonnette à Pact non loin de l’autoroute et de la région lyonnaise où la came devait être écoulée par différents équipages à bord de voitures louées.

[...] Chose relativement inédite, il ne s’agit pas là d’un go-fast mais d’une planque dans un village de quelques centaines d’âmes à la lisière du Rhône et de l’Isère. Pact. Dans la maison achetée en décembre 2010 par Nabil Saber, un Vénissian trentenaire

[...] Dès lors, les « tombées » dans le milieu de Vénissieux se sont succédé en quelques semaines pour reconstituer l’architecture d’un trafic international d’envergure. Une architecture complexe dans laquelle selon l’accusation chacun des mis en examen avait peu ou prou un rôle déterminé. Rida Bouriala, faisant l’objet d’un mandat d’arrêt [...]

À présent, chacun joue sa participation sachant qu’au-delà de la saisie record de cannabis, les enquêteurs ont également retrouvé dans la maison de Pact, un des sacs contenant un fusil-mitrailleur, des pistolets et autres gilets pare-balles. Une découverte dont les petites mains se seraient bien passées.

Le Progrès
(Merci à Antibarbare)

St-Priest (69). Agressé par 3 « jeunes », un agent TCL fait un infarctus

Trois jeunes, âgés de 18 à 20 ans, ont été interpellés dimanche.Vendredi soir, ils avaient été contrôlés à un arrêt de bus de St Priest.

L’un d’eux n’a pas hésité à porter un coup de pied au plexus d’un des agents TCL. Ce dernier a alors été victime d’un infarctus. Un deuxième agent qui tentait de s’interposer a lui été blessé au doigt. Deux jeunes ont été présentés au parquet ce lundi. Le 3e a été mis hors de cause.

LyonMag