Hellemmes et Wambrechies (59) : deux ventes sur le boncoin se terminent en guet-apens

Les sites internet d’annonces d’occasion contiennent parfois des arnaques. Plus rarement, les ventes peuvent se terminer en agression afin de voler le bien. C’est ce qui s’est produit ces derniers jours dans deux affaires distinctes de véritables guets-apens.

La première se déroule à Wambrechies, vendredi midi, avenue Pasteur. Une personne ayant mis en vente sa moto sur le célèbre boncoin.fr rencontre un soi-disant acheteur. Ce dernier lui donne une enveloppe censée comporter l’argent de la transaction. En fait, ne s’y trouvent que des… papiers. Le vendeur s’en aperçoit. L’escroc sort alors une arme de poing avec laquelle il le menace. Et il repart avec sa moto. Un suspect est finalement interpellé peu après puis placé en garde à vue.

Mésaventure similaire, dimanche, vers 17 h, à Hellemmes. Là encore, il s’agit à l’origine d’une annonce sur le boncoin.fr. Croyant venir vendre son scooter à un honnête acheteur, une personne se retrouve encerclée par cinq individus qui l’aspergent de gaz lacrymogène pour lui dérober le deux-roues. Une patrouille de police intervient et interpelle trois suspects, toujours en garde à vue hier.

Nord Eclair

Roubaix (59) : Les associations se mobilisent contre l’expulsion d’Abdelwahab, clandestin depuis 5 ans

[extraits] Abdelwahab Anrane, sans-papier clandestin, doit quitter la France laissant femme et enfants ici. Les recours juridiques sont épuisés. Les associations se mobilisent, avec l’espoir que le préfet reviendra sur sa décision.

Abdelwahab Anrane, 34 ans, n’a pas de papiers. Il est Algérien et vit depuis cinq ans en France, en situation irrégulière. Contrôle d’identité : « J’étais parti chercher des médicaments pour ma fille qui avait la varicelle. »

« Une famille va être éclatée », lâche amer Patrick Nanin. L’homme est président de l’association Pour agir contre toute exclusion : « Il était bénévole chez nous depuis 2010. Il faisait vingt heures par semaine. J’étais prêt à l’embaucher au magasin d’Armentières. » Patrick Nanin ne tarit pas d’éloges sur le trentenaire. Il décrit un garçon serviable, convivial, sérieux et courageux.

Il arrive en France avec sa femme et son premier enfant, en 2009. « J’avais un visa touristique. » Et de la famille en situation régulière installée dans la métropole lilloise. « J’ai commencé à travailler avec mon frère. Il est ambulancier. Il voulait m’embaucher. »

Entre-temps, la situation familiale a évolué. Le couple a eu deux enfants. « Ma femme est malade, c’est moi qui m’occupais d’eux ».

Voix du Nord - merci  jojo2

 

 

Roubaix (59) :un film pour réfléchir sur l’immigration et le racisme

Le MRAP, (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les peuples), la FAL (Fédération des Associations Laïques) de Roubaix, et la LDH (Ligue des Droits de l’Homme) proposent le jeudi 24 avril à 19 h au Duplexe le film « Rêves d’or ». À l’issue de la projection, un débat sera animé par Louisette Faréniaux, responsable régional du MRAP, professeur de filmologie. La rencontre abordera le thème de l’immigration du racisme.

Carte Blanche s’adresse à toutes les associations et leur donne l’occasion de déterminer ensemble des projets communs. La municipalité, le responsable du Duplexe, Nicolas Meurin et les réseaux associatifs de Roubaix permettent ainsi à tout public d’obtenir un tarif préférentiel (5 euros la place), de faire découvrir des films sur une thématique et pour les associations de se faire mieux connaître. La Médiathèque est également un partenaire de Carte Blanche et s’implique véritablement. Livres, films, documents, etc. sont ciblés selon la programmation.

Le MREP, présidé par Liliane Petrieux, la FAL, présidée par Élisabeth Baillot et Lazare Bennaceur représentant la LDH (notre photo) ont choisi pour ce mois d’avril le film dramatique hispano-mexicain « Rêves d’or » de Diego Quemada-Diez, en VOSTFR (version originale espagnol, sous-titré français). Trois adolescents guatémaltèques décident d’immigrer vers les Etats-Unis. Ces jeunes aspirent à un monde meilleur au-delà des frontières mexicaines. Durant leur périple, ils rencontrent un jeune indien qui se joint à eux. Très vite, ils vont devoir affronter une dure réalité.

Nord Éclair

Tourcoing : « Je ne tolérerai pas que ma femme soit accouchée par un homme »

Le 17 février dernier, Tony M., 33 ans, agressait une obstétricienne du la maternité du CH Dron à Tourcoing, furieux qu’elle ne puisse lui garantir que son épouse enceinte serait accouchée par une femme médecin. Le tribunal l’a condamné hier après midi à huit mois de prison avec sursis.

Lorsque Tony M. se présente à la maternité du CH Dron le 17 février, son épouse est en fin de grossesse. Un mois avant, la jeune femme a signé le certificat de mixité actant le fait que son accouchement peut être dirigé par un homme ou une femme. Ce document a été mis en place il y a plusieurs années dans les maternités à la suite d’incidents où certains maris refusaient que leur femme soit accouchée par un homme. Le 17 février, vers 16 h, Tony M. vient dire que son épouse revient sur sa décision [...].

Tony M. s’énerve : « Je ne tolérerai pas que ma femme soit accouchée par un homme ». Il peste contre « une civilisation moribonde et décadente » et insulte son interlocutrice. Il saisit un tabouret, le heurte violemment sur le sol à trois reprises avant de le jeter en direction du médecin. Il jettera de la même façon deux bouteilles d’eau.

En esquivant les projectiles, le médecin se cogne la nuque contre un meuble métallique, ce qui lui occasionnera à l’examen de médecine légale, une incapacité de travail d’un jour. Tony M. sort du bureau du médecin en hurlant puis revient, toujours hors de lui. « Il m’a précisé que j’avais de la chance d’être une femme, que je devais appeler mon mari pour qu’ils règlent ça entre hommes… », dira l’obstétricienne [...].

« J’ai perdu mes nerfs, je le regrette amèrement », concède Tony M. à la barre du tribunal, contestant par ailleurs les menaces. Cet habitant de Villeneuve d’Ascq, père de six enfants (son bébé est né depuis dans une maternité lilloise) tente de légitimer sa colère, dit avoir été provoqué, évoque des mensonges… autant de propos qu’il glisse dans un discours de complot plus global où il plaque des discours stéréotypés empruntés aux extrémistes religieux .

Il a beau assurer en préambule de ses explications : « Ma femme est très pudique. Le sujet c’est la pudeur, ce n’est pas la religion », tout dans son discours indique le contraire. Tony M. s’est converti à l’islam à 16 ans après avoir grandi dans la religion catholique. [...] L’avocat insistera également sur le fait que son client n’a pas de casier judiciaire.

Nord éclair

Condé-sur-l’Escaut (59) : ils tentent d’échapper aux policiers en leur fonçant dessus avec une voiture volée

Une matinée agitée, ce mardi, pour les fonctionnaires de police du commissariat de Condé-sur-l’Escaut. Alors que le vol d’une Audi S3 avait été signalé, lundi, sur la commune d’Odomez, un équipage de police repère ladite voiture ce mardi matin, aux alentours de 8 h 50, à Condé-sur-l’Escaut.

Le fourgon de police prend alors en chasse l’Audi, « à bord de laquelle se trouvaient deux individus », précise le procureur de la république de Valenciennes, François Pérain. Une course poursuite qui se poursuivra jusqu’à Vieux-Condé, où « l’Audi entrait dans l’enceinte d’une casse de voitures pour échapper à ses poursuivants. Et le conducteur décidait de foncer sur les policiers qui étaient postés à l’entrée de la casse, pour pouvoir quitter les lieux ».

L’un des policiers sort alors son arme de service, et tire en direction d’un des pneus de la voiture qui avait été signalée volée la veille. Fort heureusement, les policiers qui étaient à l’entrée de la casse, ainsi que le gérant, parviennent à s’écarter de la trajectoire de l’Audi. Personne n’aura donc été blessée lors de l’intervention. C’est alors que « le passager avant-droit profitait d’un ralentissement de l’Audi pour quitter le véhicule et tenter de s’échapper à pied », poursuit le procureur de Valenciennes.

Une fuite qui sera vaine, puisqu’il sera interpellé quelques instants plus tard par les fonctionnaires de police. Et c’est un Bruyaisien de 41 ans déjà fort connu des services de la justice qui a été ramené au poste de police. Il a été placé en garde à vue ce mardi pour recel de véhicule volé et complicité de tentative de meurtre aggravé. Quant au conducteur qui est toujours en fuite, il n’a pas encore été identifié pour le moment.

La Voix du Nord

Au conseil général du Nord, une responsable syndicale se fait chambrer sur son riad au Maroc

Une représentante Unsa est accusée par des collègues de consacrer plus de temps à ses chambres d’hôtes à Agadir qu’au département…

 

Imbroglio syndical au conseil général du Nord. Le cas de la responsable de l’Unsa (Union nationale des syndicats autonomes) fait parler dans les couloirs de l’hôtel du département. Caroline Dozier-Tahon y est salariée à temps plein, tout en étant co-propriétaire d’un riad à Agadir (Maroc). Au conseil général, elle est entièrement déchargée d’activité au profit de son mandat de représentante syndicale. De là à penser qu’elle en profite pour filer au Maroc, il n’y a qu’un pas que certains collègues ont déjà franchi.

(…) 20minutes.fr

(Merci à bebel68 )

Valenciennes : Le docteur belgo-syrien Alsaïd à nouveau condamné à quatre ans de prison en appel pour fraudes. (Màj)

Addendum 06.03.2014 :

Le docteur belgo-syrien Alsaïd à nouveau condamné à quatre ans de prison en appel pour fraudes.

Quatre ans d’emprisonnement, dont deux ans avec sursis au lieu de dix-huit mois… Hier après-midi, la cour d’appel de Douai a confirmé, dans les grandes lignes, la peine à laquelle avait été condamné, en première instance par le TGI de Valenciennes, le radiologue belgo-syrien Farid Alsaïd l’an passé.

Le docteur belgo-syrien a donc été reconnu coupable d’escroquerie à l’assurance maladie. La condamnation à de la prison ferme n’excédant pas deux ans, une demande d’aménagement de peine pourra être effectuée, comme l’a précisé le président de la cour d’appel de Douai, Jean-Loup Carrière.
«On attend la décision sur papier pour savoir ce qu’il en est, car c’est le point le plus important», explique Me Hisbergues, au nom des CPAM du Hainaut, de Lille – Douai et de l’Aisne.

Et d’évoquer malgré tout «une décision juste et en même temps sévère ! C’est très rare de voir un médecin condamné à une peine de quatre ans d’emprisonnement, même si la cour a ajouté un petit plus de sursis. Il a quand même détourné 1 M€ par an pendant deux ans. C’est énorme !», réagit l’avocat, avant de revenir sur les nombreuses pratiques frauduleuses ou les différents manquements à l’hygiène mis au jour durant les investigations.

La Voix du Nord


Addendum vidéo :

——————————-

Un radiologue belgo-syrien comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Valenciennes (Nord), notamment pour escroquerie de différents organismes sociaux, ayant entraîné un préjudice de près de 3 millions d’euros.

Les faits reprochés à Farid Alsaïd, 58 ans, s’étalent de 2006 à 2007 et portent aussi sur l’exercice illégal de la télémédecine, l’embauche de salariés non formés à la manipulation radiologique et les manquements à la sécurité dans les cinq cabinets qu’il possédait dans le nord de la France.

Le radiologue s’était rendu à la police française en juin 2009, après avoir fui en Syrie début 2008 lors de l’ouverture de l’enquête pour escroquerie.

Romandie.com

Lille : un jeune migrant suspecté d’agression homophobe

Un jeune homme, en garde à vue depuis mardi, a été placé sous le statut de témoin assisté ce jeudi soir dans le cadre de l’enquête sur l’agression à caractère homophobe de deux étudiants dans le métro à Lille. Une information judiciaire a été ouverte pour violences n’ayant entraîné aucune ITT, avec trois circonstances aggravantes : commises par plusieurs personnes, dans un moyen de transport collectif, et en raison de l’orientation ou de l’identité sexuelle des victimes. Le jeune homme, interpellé mardi soir et ressorti libre ce jeudi après son placement sous le statut de témoin assisté, se disait mineur mais a été déclaré majeur après une expertise osseuse.

Hebergeur d'imageLundi soir, vers 20h30, dans le métro lillois, cinq personnes ont agressé Grégory, 18 ans, et Pierre, 19 ans, deux homosexuels qui se tenaient par la main. Le récit des faits par Grégory, dans la Voix du Nord, témoigne d’un grande violence.

(…) Le voyage se poursuit dans une ambiance tendue jusqu’à la destination du jeune couple, à Saint-Maurice. Là, tout bascule. Pierre confronté à sa descente à trois complices de leur agresseur tombe au sol et se retrouve frappé à coups de pied et de poing. Grégory est bloqué dans la rame : « Un des mecs m’a claqué contre une barre, en me serrant le cou. Puis il a rejoint les autres. Ils mettaient des coups de pied et de poing à Pierre, qui était recroquevillé au sol. »

(…) Les cinq suspects sont tous déclarés comme mineurs étrangers isolés, sans domicile fixe, établis dans la métropole lilloise.

(…) Le Parisien

Incendie d’une église à Tourcoing : aucun geste «anticatholique»

Vers 1h30, dans la nuit de mardi à mercredi, un véhicule en flamme était découvert encastré à proximité des portes de l’église de la Marlière. L’enquête de police confiée à la sûreté urbaine de Tourcoing confirme la thèse d’un accident suivi d’un incendie pour camoufler les empreintes.

 

(…) La Voix du Nord

Roubaix : les policiers du commissariat incommodés par du cannabis

Les policiers du commissariat de Roubaix n’en peuvent plus. Les stocks d’herbe et de résine de cannabis entreposés dans les locaux à scellés dégagent une odeur insupportable. La drogue saisie lors de différentes affaires s’entasse inexorablement alors qu’elle devrait être détruite sur ordre de la justice. Au-delà de l’odeur prégnante qui les gêne, les policiers craignent surtout qu’à force d’inhaler ces molécules de stupéfiants, ils ne soient contrôlés positifs ! Des tests salivaires effectués par quelque-uns d’entre eux se sont déjà révélés positifs… sans parler des malaises.

(…) Le Parisien