Des enfants de CM1 punis : leurs parents auraient refusé qu’ils apprennent une sourate du coran. (MàJ vidéo)

01/02/13

France 3 Lorraine – 31/01/13


29/01/13

[Information publiée sous réserve, provenant du site Riposte laique, et sans source media "officielle". Nous renvoyons les lecteurs à la consultation du site source pour tout complément d'information]

A l’école primaire privée Notre-Dame de St Mihiel (Meuse), dans le cadre d’un cours sur l’islam, une institutrice aurait exigé des élèves de CM1 qu’ils apprennent par cœur un verset du coran .

Des mamans ont fait part à l’équipe enseignante de leur désapprobation. La directrice aurait alors convoqué la mère d’un élève et lui aurait signifié de changer son enfant d’école si elle n’était pas d’accord avec l’enseignement dispensé.

Lire l’article intégral

Polémique relancée autour de l’ouverture d’un MuséoParc à Alésia

Le 26 mars, un MuséoParc, dédié au site d’Alésia et à la fameuse bataille opposant Vercingétorix à César en – 52 avant J.C, va ouvrir ses portes dans la commune d’Alise-Sainte-Reine en Bourgogne.

Le Centre d’interprétation est le premier pôle d’un important complexe muséologique composé également d’un musée archéologique, qui ouvrira en 2016. Ce Centre d’interprétation combinera différents objets issus de fouilles archéologiques, des reconstitutions, des maquettes, des sculptures et des productions audiovisuelles au sein d’une scénographie qui se veut ludique et interactive.

Cependant, cette inauguration relance la polémique déjà existante autour de la localisation d’Alésia. Certains historiens contestent en effet la thèse officielle, soutenue par le gouvernement français, selon laquelle le site de cette bataille serait localisé à Alise-sainte-Reine. (…)

Connaissance des arts

Langres (52) / Lacaune (81) : l’islamiste assigné Kamel Daoudi « déplacé »

À Fayl-Billot (25 km de Langres), il pointait trois fois par jour à la gendarmerie. Depuis la semaine dernière, c’est une fois de plus. Kamel Daoudi, 37 ans, islamiste assigné à résidence en Haute-Marne depuis un an, à l’hôtel du « Cheval Blanc », a été « déplacé » il y a huit jours dans le Tarn, à Lacaune, et les modalités quotidiennes de son contrôle ont été durcies. [...]

Interpellé le 25 septembre 2001, quelques mois après avoir obtenu la nationalité française, Kamel Daoudi, emploi-jeune dans un cybercafé d’Athis-Mons, est soupçonné d’appartenir au groupe de Djamel Beghal et de préparer un attentat à Paris. Il sera condamné en 2005 à 6 ans ferme pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » [...]

Sorti de prison en 2008, Daoudi est depuis dans une situation inextricable. Déchu de la nationalité française, il ne peut en effet résider dans l’hexagone car il a écopé d’une interdiction définitive de territoire. La Cour européenne ayant estimé qu’une expulsion en Algérie était éminemment dangereuse pour son intégrité physique, Kamel Daoudi a été assigné à résidence et ce, pour une durée indéterminée. [...]

Seule solution pour retrouver un semblant de liberté : trouver un pays d’accueil, mais les états « démarchés » lui opposent des fins de non-recevoir [...]

L’Est Républicain

(Merci à Hermione)

Fayl-Billot (52) : un ex-islamiste assigné à résidence (France 3)

France 3 Reims le 22 août 2011

Kamel Daoudi, ancien islamiste radical est assigné en résidence dans le village de Fayl-Billot, en Haute-Marne. Il a terminé sa peine de 6 ans de prison. Il a accepté de nous raconter son parcours hors -norme et de nous expliquer sa situation.

Un lycéen blessé d’un coup de couteau à Langres

Un élève de première a été blessé hier matin d’un coup de couteau à la gorge dans l’internat du lycée Diderot de Langres, en Haute-Marne, par un camarade qui a été placé en garde à vue.

La victime, âgée de 16 ans et dont les jours ne sont pas en danger, a été transportée en urgence à l’hôpital de Langres puis au CHU de Dijon, avec une plaie d’une dizaine de centimètres à hauteur du cou, a-t-on indiqué au parquet de Chaumont. Selon le proviseur du lycée, Pierre Couranjou, l’élève devrait sortir de l’hôpital ce soir. [...]

Le Figaro

Une cinquantaine de tombes profanées au cimetière israélite de Bar-le-Duc

Quarante-neuf tombes ont été profanées au cimetière israélite de Bar-le-Duc, a-t-on appris auprès du commissariat de la ville.

Les policiers ont été alertés vendredi soir par un promeneur surpris de voir ouverte la grille du cimetière généralement verouillée. Il a prévenu la police qui a comptabilisé 49 stèles renversées parmi les 126 tombes. Selon le site de l’Est Républicain qui a révélé cette profanation, la première dans ce cimetière vieux de deux siècles, aucune inscription n’a été laissée par les auteurs.

Les DNA

(Merci à Martel)