« Les communistes et l’extrême-droite, ce n’est pas tout à fait pareil dans l’Histoire de France » (RMC)

Christophe Jackubyszyn analyse l’accord possible entre l’UMP et le Front National aux législatives. Il estime qu’un accord UMP/FN est différent d’un accord PS/extrême-gauche.

« En 45, les communistes ont fini la guerre dans le maquis, l’extrême-droite du côté de l’occupant. » – Christophe Jackubyszyn

8 mai 1945 : La France doit reconnaître «ses crimes en Algérie»

A l’occasion du 66ème anniversaire des manifestations de Sétif, Mohamed-Cherif Abbas, chargé du portefeuille des Moudjahidine, a demandé à la France de faire repentance.

Les relations de l’Algérie et de la France ne pourront être construites sur de bonnes bases et de manière durable que lorsque la France aura reconnu ses crimes en Algérie.

Les massacres de milliers d’Algériens par les forces françaises dans trois villes de l’Est, dont Sétif, il y a exactement 66 ans, sont «une page douloureuse que l’Algérie ne peut tourner», a déclaré aujourd’hui Mohamed-Cherif Abbas, cité par l’agence APS.

La veille déjà M. Abbas mais aussi le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN, au pouvoir) Abdelaziz Belkhadem avait insisté, à l’occasion de cet anniversaire, sur la nécessité pour la France de s’amender.

Le 8 mai 1945, alors que la France célébrait la victoire des démocraties sur le nazisme, des manifestations indépendantistes ont eu lieu à Sétif, Guelma et Kherrata. Elles ont été brutalement réprimées par les forces françaises faisant des milliers de morts. Les Algériens parlent de 45.000 victimes. Les Français de 1.500 à 20.000 morts, dont 103 Européens.

Le Figaro/AFP

Economie : que faire ?

Par Patrick Reymond

Les différentes solutions sont très simples et ramènent à un monde antédiluvien : les Trente Glorieuses.

Lesdites années se sont caractérisées, non pas par une forte croissance, mais par un certain paramétrage, qui a permis la croissance.

D’abord, il faut purger la dette.

Suite et commentaires sur Fortune

En 2009, la France a connu la pire récession depuis 1945

Le produit intérieur brut (PIB) de la France a reculé de 2,2 % en 2009, soit la baisse la plus importante depuis l’après-guerre, après une hausse plus importante que prévu de 0,6 % au quatrième trimestre, selon les résultats publiés vendredi par l’Insee.

Le chiffre de + 0,6 % pour le quatrième trimestre avait été annoncé quelques minutes plus tôt par la ministre de l’économie, Christine Lagarde, sur RMC.

Une hausse de « 0,6 %, ça veut dire deux fois mieux qu’au printemps, trois fois mieux qu’à l’automne », s’est félicitée Christine Lagarde. « C’est un résultat satisfaisant (…). J’avais dit qu’on terminerait l’année sur les chapeaux de roue, il y a beaucoup de gens qui se sont moqués de moi à ce moment-là », a-t-elle poursuivi.

Selon les données préliminaires de l’Insee, les dépenses de consommation des ménages français ont augmenté de 0,9 % en octobre-décembre alors que leurs investissements, essentiellement en logement, ont baissé de 2,7 %.

Les dépenses des administrations publiques ont progressé de 0,7 %, reflétant l’impact du plan de relance.

Les investissements des entreprises non financières ont baissé de 0,8 % pour un recul de 7,7 % sur l’ensemble de l’année.

Suite et commentaires sur Fortune

« Ils me dégoûtent ces mômes là »

Une directrice d’établissement scolaire spécialisé dans la gestion d’un « public divers » tente de convaincre ses élèves de défiler pour honorer les morts de 39/45… Pas gagné.

http://www.dailymotion.com/video/xbo8gh

Via French Carcan extrait de l’émission « Strip-Tease »