Saint-Amand-Montrond (18). Un couple séquestré par sept malfaiteurs

Un groupe de sept individus a séquestré, lundi soir, sans les blesser un bijoutier et son épouse. Les malfaiteurs ont ensuite forcé l’artisan à ouvrir les portes de son atelier situé à Saint-Amand-Montrond (Cher). Ils ont pris la fuite avec des bijoux, de l’or et des diamants.

(…) France 3 Centre

Vierzon (18) : l’adieu des paroissiens à l’église St Eloi

Une dernière messe était célébrée hier soir en l’église St Eloi de Vierzon (Cher). 300 fidèles sont venus dire au revoir à cet édifice qui, après de nombreuses polémiques, sera racheté par la Ville le 19 juillet.

(…) Vers 20h30, la messe s’est achevée par la désacralisation de l’église, un acte appelé « exécration ». L’autel a été déplacé et les objets liturgiques retirés. Dès lundi, St Eloi va être vidée de son mobilier et sa croix ainsi que sa cloche seront démontées. La paroisse envisage de répartir tout ce qui sera enlevé de la chapelle dans ses quatre autres églises vierzonnaises.

Face aux difficultés financières du diocèse, l’église St Eloi a été mise en vente à l’automne 2012, après consultation des paroissiens. Plusieurs agences immobilières avaient alors été mandatées pour trouver un acquéreur. Le bien avait été estimé à 170 000€. Un prix qui a d’emblée attiré de nombreux acheteurs potentiels : des gérants de pompes funèbres, des entrepreneurs, des communautés religieuses et notamment celle des musulmans de Vierzon. L’intérêt de ces derniers pour l’édifice déclenche alors de nombreuses réactions hostiles sur les réseaux sociaux et provoque un grand emballement médiatique. Si bien qu’en décembre, le diocèse de Bourges choisit de signer un compromis de vente avec la confrérie des Charitables de St Eloi, une association dite non-confessionnelle.

Mais faute d’argent, cette association du nord de la France demande un délai de six mois pour réunir les fonds nécessaires à l’achat de l’église. Sur Internet, son appel aux dons mentionne un message plutôt radical « Non à une mosquée ». Face à cette situation et pour prévenir d’éventuelles tensions entre communautés religieuses, la ville de Vierzon décide alors de casser la vente et d’exercer son droit de préemption.

Aujourd’hui à Vierzon, personne ne sait quel usage sera fait de l’église St Eloi à la rentrée prochaine. Depuis hier, elle est en tous cas redevenue un simple bâtiment public.

(…) France 3 Centre

Bourges (18). Un homme condamné à Bourges pour « discrimination » homosexuelle

Un homme a été condamné à 800 euros d’amende, dont 500 avec sursis, par le tribunal correctionnel de Bourges « pour discrimination à raison de l’orientation sexuelle » après avoir refusé de vendre un terrain à un couple d’homosexuelles. Le tribunal a également condamné l’homme de 69 ans à verser trois cents euros de dommages et intérêts à l’une des deux plaignantes, ainsi que deux cents euros pour les frais de procédure. L’avocate des parties civiles réclamait 1.600 euros de préjudice moral.

Le couple avait saisi la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde). Cette dernière avait ensuite transmis le dossier au parquet de Bourges, qui a décidé de poursuivre. En 2007, l’une des deux femmes apprend qu’une parcelle cultivable est en friche. Elle souhaite l’acheter. Dans l’attente de la vente, les deux femmes commencent, avec l’accord du propriétaire, à y faire pousser des légumes en échange d’un loyer de 50 euros par mois. Mais après avoir vu les deux femmes ensemble, la vente prend du retard et le propriétaire revient brusquement sur sa décision.

« Je ne laisserai pas cette parcelle à des gouines » aurait-il dit. Ces propos ont été rapportés aux enquêteurs par un voisin, ce qu’a démenti à la barre le propriétaire de la parcelle. Ses propos ont été confirmés par un second témoin. Evoquant des querelles de voisinage, l’avocate avait demandé en vain la relaxe de son client qui a cependant évité le mois de prison avec sursis réclamé par le procureur.

Le Point

Vierzon (18) : L’église mise en vente pourrait devenir une mosquée (Màj)

18/10/12 Addendum

Le mouvement « Maison commune » créé il y a dix-huit mois par un industriel vendômois Laurent Ozon ancien proche de Marine Le Pen part en croisade… pour racheter l’église Saint-Éloi de Vierzon.

Une église sans paroissien que le diocèse a mis en vente pour 170.000 € et qui intéresserait la communauté musulmane. Pour Laurent Ozon, « il est impensable de substituer une religion à une autre… A cette idée dangereuse, nous préférons imaginer un espace de vie ouvert à des associations qui partagent nos projets de relocalisation de l’économie comme les Amap ou encore des associations ayant trait au patrimoine, à l’environnement actuellement sans lieu de réunion… En quatre jours sur Internet, notre fonds de souscription a déjà collecté 16.000 € de promesses de dons… »

La Nouvelle République

09/10/12

L’église Saint-Éloi, dans le quartier de Puits-Berteau, est mise en vente au prix de 170.000 euros. Elle peut facilement s’adapter à d’autres activités.

 La décision n’a pas été facile mais après un an de réflexion et de consultation des paroissiens, le diocèse met en vente une des cinq églises qu’il possède, sur les six de la paroisse vierzonnaise. [...]

Saint-Éloi est le lieu de culte le moins utilisé, situé dans un quartier qui a vécu de grands bouleversements démographiques. La baisse de population et l’évolution des pratiques religieuses ont signé la mort de l’église baptisée du nom du patron des métallos. « Dans les années cinquante et soixante, c’était pertinent de construire une église ici », précise le père Krauth.

Des contacts ont été pris avec de potentiels acheteurs : « Ce lieu peut facilement être adapté à d’autres activités, pour des entreprises et des artisans mais aussi des particuliers. Nous savons également que des associations recherchent une salle pour des obsèques civiles. »

Saint-Éloi pourrait aussi devenir une mosquée, l’Association des Marocains s’étant manifestée.

La ville disposant déjà de nombreux bâtiments communaux ne serait en revanche pas intéressée.

leberry.fr

Le forcené à Bourges militait à Cap21, le parti de Corinne Lepage (MàJ)

15/10/11

Intellectuellement, cet habitant de la rue des Lauriers, à Bourges, n’est pas sous-alimenté. Professeur agrégé des sciences de la vie et de la terre, il est passionné par l’environnement et milite au sein du parti politique Cap 21. À ce titre il multiplie les tribunes pour sauver la justice, sauver le Palais de la découverte, sauver la France de la culture anglaise… Sauver le monde !

LeBerry

14/10/11

L’homme s’est introduit dans la préfecture du Cher armé d’un sabre. Il a blessé une employée et un policier.

L’Express

(Merci à Falstaff et 9mm)

Aubigny-sur-Nère (18) : Prison pour arrachage de collier

Un homme de nationalité roumaine, arrêté samedi dans le Loiret, a été condamné à dix mois de prison ferme.

Il a été reconnu coupable d’avoir arraché un collier en or à Aubigny-sur-Nère après avoir commis les mêmes faits quelques jours plus tôt dans la Nièvre. L’homme a été placé sous mandat de dépôt.

Le Berry

(Merci à Iron Turd)

Saint-Germain-du-Puy (18) : Adrien décède suite aux coups de couteaux de Karim

Adrien Fauverteix a tenu plus de huit jours. Poignardé à deux reprises, dans le dos, avec un couteau à steak, le 26 septembre dernier, à Saint-Germain-du-Puy devant un immeuble HLM, cet homme de 29 ans est décédé hier après-midi dans le service de réanimation du centre hospitalier de Bourges.

Son agresseur présumé prénommé Karim a reconnu les faits. Une simple insulte sur la mère de ce Berruyer de 18 ans serait à l’origine de la mort d’Adrien.

Le Berry & Le Berry

(Merci à Iron Turd)

Paris 18e : manifestation de l’association Droit Au Logement (vidéo)

http://www.dailymotion.com/video/xl3qtq

7/09/11

Les familles mal logées et sans logis qui campent depuis le 16 juillet 2011 au Square Boucicaut, viennent soutenir les expulsés de la rue Caillé (Paris 18). Depuis le 29 Juillet ce sont 17 personnes jetées à la rue après 3 jours d’hôtel, alors que l’arrêté de péril sur leur immeuble oblige la mairie et la préfecture à assurer leur hébergement et relogement. Après 6h d’occupation de la rue, une table ronde est acceptée par mairie et préfecture.

Source : Droit au Logement

(Merci à Zatch)

Saint Florent-sur Cher (18) : Le maire se fait voler les roues de sa voiture

Samedi dernier, Roger Jacquet, maire de Saint-Florent-sur-Cher et conseiller général du canton de Chârost, a voulu prendre sa voiture de fonction (une Clio louée par la ville de Saint-Florent-sur-Cher, comme tous les autres véhicules de service de la ville) : il manquait les quatre pneumatiques.

Au cours de la nuit, plusieurs plaisantins ont dérobé les pneus du véhicule.

Le Berry

Bourges : Une femme séquestrée, frappée et violée

La femme de 35 ans séquestrée pendant une dizaine de jours dans un pavillon près de Bourges par sept proches en raison d’une rivalité amoureuse, a été frappée, brûlée à la cigarette et violée, a indiqué mardi le procureur de Bourges Vincent Bonnefoy.

La jeune femme, issue comme ses tortionnaires présumés d’un milieu très défavorisé, a subi entre fin juillet et le 11 août diverses violences dans un pavillon de Saint-Doulchard (Cher). Elle a notamment été violée par deux hommes et s’est vue infliger des brûlures de cigarettes et plusieurs tatouages «insultants», a-t-il précisé lors d’une conférence de presse. La femme a été à plusieurs reprises ligotée ou entravée et maintenue dans une pièce aux volets fermés. [...]

Est Républicain