Marseille : le fils du directeur sportif de l’OM tué dans sa voiture

Adrien Anigo, le fils du directeur sportif de l’OM, a été tué cet après midi peu avant 16h, sur l’avenue Jean-Paul Sartre (13e), sous la station de métro Frais-Vallon.

LCM

[...] Adrien Anigo, accusé d’avoir participé à une série de braquages en 2006 et 2007, était en liberté en attendant d’être jugé prochainement aux Assises.

Il avait été libéré en novembre 2009 avec ses complices présumés suite à une erreur de procédure

Le Parisien / Infographie : carte des meurtres à Marseille depuis le 1er janvier

———————-

La victime, au volant d’une Twingo noire de location, a été prise pour cible par deux hommes sur une moto ou un scooter de grosse cylindrée, qui ont tiré à travers la vitre. Ils l’auraient blessé mortellement au niveau de la tête.[...]

Ce nouvel homicide intervient quelques heures après celui qui s’est produit ce matin dans la zone industrielle Athélia de La Ciotat, où un homme de 23 ans a été tué à l’intérieur de l’entreprise où il venait de prendre son service. (voir ici)

La Provence
(Merci aux lecteurs)

En complément : 
Valls  «Je suis en train de réussir sur la sécurité» (27.08.2013)
Valls «la délinquance baisse à Marseille, dans tous les domaines» (22.08.2013)

La Ciotat : un Marseillais abattu de plusieurs balles par un commando (MàJ)

Avant l’homicide d’Adrien Anigo, un autre règlement de comptes a eu lieu à l’aube à une vingtaine de km de la cité phocéenne, à La Ciotat (Bouches-du-Rhône). Vers 05H30, Kevin El Malki, 24 ans, allait prendre son service dans l’entrepôt d’Urbaser…

AFP

Un homme d’une vingtaine d’années a été abattu de plusieurs balles jeudi à l’aube à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), près de Marseille, devant l’entreprise où il allait prendre son service.

La victime, un Marseillais, a été abattue par plusieurs hommes cagoulés devant le siège de la société de collecte d’ordures ménagères Urbaser, vers 5h30.

Intransportable, il a été soigné sur place, où il est décédé vers 6h15.

Le Parisien

Salon-de-Provence (13). Dépouillé par des individus, Il reçoit un coup de couteau (maj : 4 agressions similaires en une semaine)

Addendum 04.09.2013:
Quatre incidents ont été comptabilisés en moins d’une semaine, dans le centre-ville

Depuis une semaine, les agressions sous la menace se multiplient dans le centre-ville de Salon. Un phénomène qui préoccupe les autorités et sur lequel le commissariat de Salon est mobilisé.

[...] Pour le maire, Michel Tonon, les événements de ces derniers jours sont « proprement inacceptables ». »Il ne faut absolument pas minimiser la situation », affirme le maire qui aujourd’hui en appelle au ministre de l’Intérieur.

« J’écris un courrier à Manuel Valls pour réclamer des effectifs de police supplémentaires. C’est beau d’aider Marseille mais il ne faut pas oublier que nos communes, aujourd’hui, connaissent des difficultés et que cette délinquance déborde sur une ville comme Salon ». [...]

La Provence

————-

Dans la nuit de mercredi à jeudi, vers minuit quinze, un homme, originaire de Lyon, a été agressé en centre-ville de Salon, sur le cours Gimon par quatre individus.

Alors qu’’il s’apprêtait à regagner son véhicule stationné au parking de l’’Empéri, il a été dépouillé sous la menace d’une arme blanche. La victime a été blessée d’’un coup de couteau à la cuisse gauche.

L’’homme a alors dû donner son portefeuille, sa carte bancaire, les clés de son véhicule et, toujours sous la menace, a livré son code personnel et le lieu où était stationnée sa voiture. [...]

La Provence

Aix : Une centaine de personnes caillassent la police pour éviter que Radouane soit arrêté

Deux policiers ont été cernés par une centaine de personnes à Plan-de-Campagne

Vous avez que ça à foutre ? Vous avez peur de faire autre chose ? » Voilà que ce Radouane aurait lancé à deux policiers en train de verbaliser sa voiture mal garée, en pleine voie, un dimanche à Plan-de-Campagne.

Le prévenu soutient à la juge Imbert que jamais, au grand jamais, il ne se serait permis d’insulter un policier, encore moins de l’attraper et le faire chuter. Et encore, encore moins d’interpeller la foule alentour.

La présidente reprend donc les déclarations des deux policiers, tombés au sol, appuyées des images de vidéosurveillance.

« Vous criez ‘Venez m’aider, vous voyez pas qu’ils essaient de m’embarquer ?’, une centaine de personnes se massent autour. Les policiers essuient des jets de pierres et de canettes », relate la juge [...]

La Provence
(Merci à Lillib)

Marseille : 3 hommes blessés lors d’une fusillade à la kalachnikov devant l’opéra

Trois hommes âgés d’une vingtaine d’années ont été blessés par balles dimanche matin dans le centre-ville de Marseille lors d’une fusillade à la kalachnikov et au pistolet 9 mm. Deux sont blessés légèrement et un troisième plus sérieusement, touché à la cuisse, au bras et l’épaule. Leur pronostic vital n’est pas engagé.



BFMTV

France 3 Provence

—————————————

[...] Les marins-pompiers ont été alertés aux environs de 7 heures pour cette fusillade survenue dans le quartier de l’Opéra. Une dizaine d’hommes et quatre véhicules ont été dépêchés sur les lieux, précise un porte-parole du bataillon.

Selon les premiers éléments de l’enquête, à la suite d’une altercation entre deux bandes dans une boîte de nuit, des jeunes sont allés chercher des armes et sont revenus deux heures plus tard, arrosant les lieux de tirs de kalachnikov et de 9 mm.

Au total, 34 douilles, dont 22 de kalachnikov, ont été relevées sur les lieux par les techniciens de la police scientifique et technique, selon des sources proches de l’enquête. Deux des blessés se sont réfugiés à l’hôtel de police du centre-ville, sur la Canebière.

20 minutes / Le Parisien
(Merci aux lecteurs)

Marseille : trafic de Bébés roms démantelés

A Marseille, un trafic de bébés présumé au sein des communautés roms et des gens du voyage a été démantelé. Au moins 5 personnes sont en garde à vue, soupçonnées d’avoir vendu au moins un bébé et d’avoir préparé la vente d’un autre.

 – Selon nos informations exclusives, la police judiciaire de Marseille a démantelé un trafic présumé de bébés au sein des communautés Roms et des gens du voyage. Selon les informations de notre correspondant à Marseille, 5 personnes au moins seraient actuellement en garde à vue soupçonnées d’avoir vendu au moins un bébé et d’avoir mis en place la vente d’un autre enfant dans le but de le faire adopter. Les bébés sont issus de la communauté Roms et les acheteurs présumés sont des gens du voyage sédentarisés dans la région.

[...]

RMC, Merci à Neuneu

Rappel :http://www.bvoltaire.fr/vincentdelongueville/un-bebe-rom-cest-5-000-euros-le-kilo,27669

http://www.20minutes.fr/paris/134143-Paris-Un-trafic-de-bebes-bulgares-au-tribunal.php

Marseille : Roué de coups par des « jeunes » parce qu’il est roux

L’affaire remonte au 5 août dernier et est passée inaperçue dans le flot d’une actualité judiciaire et policière trop chargée. Il a 18 ans et porte les cheveux roux. Pas vraiment une excentricité, ni même une bizarrerie de la nature. Il marche tranquillement sur le square Stalingrad (1er).

Face à lui, un groupe de jeunes gens désorientés entame les hostilités et les moqueries. Au sein de cette petite bande de cinq garçons, âgés de 14 à 17 ans, le plus âgé – le meneur – est un petit caïd. Les services de police l’ont déjà interpellé à plusieurs reprises pour avoir commis de nombreux vols avec violences et des violences volontaires.

Est-il à la tête de cette véritable opération punitive ? Toujours est-il que l’affrontement, déséquilibré, tourne vite à la bagarre. Le jeune homme est dépassé par le groupe qui devient de plus en plus violent. L’adolescent de 17 ans prend les devants.

Avec une lâcheté incroyable, face à la victime encerclée par sa petite armée, il se saisit d’une barre de fer et la lance au visage du jeune homme.

Le choc le fait chuter. Sa mâchoire est brisée en de nombreuses parties. Il reste au sol. Dans un éclair de lucidité, les agresseurs préfèrent ne pas en rajouter et s’enfuient.

Lire la suite

Aix (13). ils braquent une discothèque, tirent et blessent le gérant

Faut-il résister à la violence des braqueurs, ou bien s’en remettre à la fatalité et protéger sa vie ? Le sanglant épisode de la semaine dernière à Marignane montre à quel point les victimes prises au piège d’un vol à main armée courent des risques immenses lorsqu’elles tentent de s’opposer à leurs agresseurs.

Hier, aux environs de 5 heures du matin, un nouveau drame a failli se produire dans la discothèque « Le Studio », route de Célony. Le gérant de l’établissement, âgé d’une trentaine d’années, a reçu un projectile à la jambe, qui ne l’a finalement blessé que superficiellement. Il s’en sort avec une balafre sur le mollet.

Mais c’est bien une arme automatique, vraisemblablement un pistolet de calibre 9 mm, qui a été utilisé dans la boîte de nuit, à l’heure où de nombreux clients se trouvaient encore sur place pour profiter des derniers moments d’ambiance. [...]

La Provence
(Merci à Lillib)

Fos-sur-Mer : il meurt après avoir été poignardé lors d’un baptême

Une bagarre l’avait opposé à un autre garçon lors d’un baptême dans la communauté des gens du voyage

De vieilles querelles, un différend familial ? On ignore encore le mobile de l’altercation qui a conduit au décès d’un jeune homme par arme blanche, hier soir vers 22h30 à l’hôpital de la Timone. La victime y avait été conduite dans un état très préoccupant aux environs de 17h après avoir été blessée au couteau à Fos-sur-Mer.

Une bagarre l’avait opposée quelques minutes plus tôt à un autre garçon âgé d’une vingtaine d’années, à l’occasion d’un baptême dans la communauté des gens du voyage. Plusieurs témoins avaient semble-t-il assisté à la scène, mais l’auteur des violences s’était enfui. Il s’est finalement présenté au commissariat de Martigues en début de soirée. C’est son beau-père qui l’aurait convaincu de se rendre et c’est lui qui l’a accompagné auprès des services de police.

L’enquête avait brièvement été confiée à la police judiciaire de Marseille, mais la reddition du principal suspect devrait modifier la procédure qui avait été engagée. Les investigations vont évidemment se poursuivre pour comprendre les raisons d’un tel geste, quinze jours après la mort d’un autre garçon poignardé sur le Vieux-Port et trois semaines après celle de Jérémie, l’étudiant tué à proximité de la gare Saint-Charles.

La Provence
(Merci à Lilib)

Marignane (13). Tué par balles pour avoir tenté d’empêcher un braquage. (Màj: Marwan Rezgui déféré devant le juge)

Addendum 26/08/13

Près de 2000 personnes ont défilé en silence, lundi après-midi, dans le centre-ville. Sur une banderole, était inscit : « Ton acte courageux t’a coûté la vie. Jacques, merci pour tes valeurs. Marignane t’accompagne ». [...]

Hebergeur d'image

TF1 News

_________________________________

Marche blanche en hommage à Jacques Blondel ce soir. Deux « jeunes » donnent leur avis sur cette affaire dans un reportage de RMC.

« Celui qu’a tiré, il a tiré pour défendre son collègue, c’est tout. » – Souliman

25/08/13

Pour Claude Askolovitch c’est Jacques Blondel qui a transformé deux « voyous » en  assassins.

Lire la suite

Marseille. Grave accident de moto pour 2 voleurs de colliers. Màj : Décès de l’un d’eux

Addendum 26 août : Un adolescent de 17 ans, gravement blessé dans un accident alors qu’il tentait de fuir en scooter après un vol, est décédé dimanche soir à l’hôpital Nord des suites de ses blessures.

(…) Le Parisien

————————————————–

Deux adolescents de 16 et 17 ans souffrent de graves blessures après un accident de scooter, consécutif à un vol avec violences, sans doute un collier en or. Les deux garçons remontaient à très grande vitesse la rue de la République sur leurs deux roues, après l’agression, lorsqu’ils ont dû éviter un passant. Le pilote a ensuite percuté un trottoir avant de chuter lourdement au sol. Le jeune homme de 17 ans a été le plus gravement atteint. Il est actuellement pris en charge par les médecins de l’hôpital Nord et son pronostic vital est engagé.

(…) La Provence

Merci à Papy Mougeot

Des « jeunes » intimident des roms à la Madrague Ville

Cette nuit, aux alentours de 3 heures du matin, les Roms installés depuis peu dans un nouveau lieu du 15e arrondissement ont été attaqués par un groupe d’individus qui voulaient en découdre. Entre 5 et 9 jeunes sous l’emprise de l’alcool sont entrés dans la cour du bâtiment qu’occupent les Roms et ont commencé à jeter des pierres. Les témoins font également état d’utilisation de gaz lacrymogène. Les perturbateurs ont pris la fuite à l’arrivée de la police vers 5h du matin.

Si elle n’a pas fait de blessés, cette intrusion a créé un climat d’inquiétude parmi les Roms qui craignent de nouvelles visites. Dans la matinée, une famille a quitté cette friche industrielle qui abrite désormais plus de soixante personnes dont de nombreux enfants dont certains en bas âge. Un militant présent lors de l’agression affirme qu’un des jeunes, qui vit dans le quartier, serait venu s’excuser en début d’après-midi. « C’est la misère qui crée des tensions, commente Mathieu, à l’initiative de cette réquisition citoyenne. Nous sommes en contact avec les personnes concernées, un dialogue est possible ».

Mars actu, merci à Joyeux Luron

Revoir :

Malek Boutih au secours des roms et des gens du voyage