Dossier spécial : la rumeur du 9-3 (MàJ)

[mise à jour du 24 février 2014]

 

(…) Marine Le Pen a également défendu Louis Noguès, accusé par le maire PS sortant Jean-Claude Boulard de propager des rumeurs sur l’arrivée organisée d’immigrés au Mans. « Quand le gouvernement a des choses à cacher, il dit que ça n’existe pas », a lancé la présidente du FN. « Cinquante pour cent des demandeurs d’asile arrivent en Ile-de-France. Il se trouve qu’un certain nombre de communes ont une partie de leurs logements sociaux qui sont vides, donc on leur demande de bien vouloir prendre en compte la subsistance de ces demandeurs d’asile », a-t-elle assuré, parlant d’arrivées « massives par définition ».

Elle a notamment pointé du doigt « le programme Metis, Mixité et équilibre des territoires par l’intégration socioprofessionnelle des nouveaux arrivants, de l’association France terre d’asile qui prévoit l’installation dans des territoires de province des demandeurs en accord avec les responsables politiques locaux ». « Ce programme s’adresse aux nouveaux arrivants (hors réfugiés statutaires), franciliens et signataires du contrat d’accueil et d’intégration (CAI) et doit leur permettre de construire un parcours d’intégration réussi par l’accès à l’emploi et au logement en province », peut-on lire sur le site de l’organisation non-gouvernementale.

 

(…) Le Figaro

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Emeutes #NDDL : Que s’est-il vraiment passé samedi 22 février à Nantes ? (MàJ)

MAJ : première condamnation

Une seule des 5 personnes interpellées lors des affrontements en marge de la manifestation contre l’aéroport, comparaissait cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Nantes. Un jeune homme de 28 ans a été condamné à 5 mois de prison ferme. (…) À 28 ans, cet habitant de Rezé, fait figure de multi-récidiviste. Il a déjà été condamné 24 fois.

France 3

Selon la préfecture, « 1.000 manifestants radicaux prêts pour le combat n’ont pu être contrôlés par les organisateurs ». Dix personnes ont été interpellées, a-t-on ajouté de même source.

« Il existe différentes manières de s’exprimer dans ce mouvement », ont rétorqué les organisateurs. « Le gouvernement est sourd à la contestation anti-aéroport, il n’est pas étonnant qu’une certaine colère s’exprime« .

« Le gouvernement n’a pas d’autre choix que d’abandonner le projet d’aéroport! », ont-ils ajouté.

Le Figaro

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Le Mrap envoie Renaud Camus au tribunal

Suite à une plainte du Mrap, l’écrivain et idéologue d’extrême droite Renaud Camus comparait aujourd’hui pour «incitation à la haine raciale» devant le tribunal correctionnel de Paris. En cause, les propos tenus par le président du Parti de l’in-nocence, défendu par un conseiller de Marine Le Pen, lors des premières «Assises sur l’islamisation de nos pays», organisées en décembre 2010 à Paris par le Bloc identitaire et Riposte laïque.

 

«Nous n’avons pas affaire à des voyous, mais à des soldats», dont l’objectif est de faire fuir les «indigènes» blancs, avait notamment déclaré Camus, en martelant son refrain sur le «grand remplacement», théorie fantasmatique selon laquelle les Français seraient menacés d’être démographiquement évincés par des peuples non européens.

Apprécié au FN, Camus a aussi de l’écho chez les partisans de la Manif pour tous et au-delà. Alain Finkielkraut et Robert Redeker font partie des témoins cités par la défense.

Libération

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Marine Le Pen : « Nous sommes chez nous, nous avons envie de vivre chez nous, Français en France ! »

  »Nous sommes chez nous, nous avons envie de vivre chez nous, Français en France ! »: Marine Le Pen a fait vibrer samedi la corde identitaire dans deux villes que le FN espère gagner aux municipales, Beaucaire et Tarascon, la voisine des Bouches-du-Rhône, sur l’autre rive du fleuve. 

La présidente du Front national s’en est prise lors d’une réunion publique à Beaucaire aux « dogmes qu’il est impossible de toucher » et notamment au « processus d’immigration » : « Il est obligatoire d’accepter tous ceux qui veulent avoir la gentillesse de venir, de subvenir à leurs besoins, de leur faire de la place, de leur donner une priorité d’accès au logement ou à l’emploi », a-t-elle déploré.

Les immigrés « sont des hommes et des femmes en chair et en os. Ils viennent avec leurs habitudes, leur culture, leur religion, leurs moeurs, leur codes, qui sont il faut le dire bien souvent différent des nôtres », a-t-elle appuyé.

Et Marine Le Pen d’enchaîner: « Comme cette immigration est massive, leurs codes, leurs religions, leurs moeurs, leurs manières de vivre finissent par s’imposer dans des rues, dans des quartiers puis dans des villes entières, à charge pour la population de s’adapter et d’abandonner sa culture, son mode de vie, ses valeurs ».

 

Le FN répond selon elle « quelque chose de bon sens absolu ». « Nous sommes chez nous, nous avons envie de vivre chez nous, Français en France! », s’est-elle exclamée sous un tonnerre d’applaudissements des plusieurs centaines de personnes présentes, dont certains ont ensuite repris : « On est chez nous ».

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Grande Mosquée de Paris : Hollande rend hommage aux combattants musulmans morts pour la France (màj)

Addendum 19/02/14

[...] S’adressant aux descendants de ces combattants – tirailleurs, goumiers, spahis ou zouaves -, le président a indiqué que la République avait une «dette» à leur égard. «À celles et ceux qui s’interrogent sur leur destin, leur place et même parfois sur leur identité, aux descendants de ces soldats, je dis ma gratitude», a-t-il poursuivi.

Hollande a profité de cet instant mémoriel pour rappeler que l’«islam de France» et son «message d’ouverture» étaient «parfaitement compatibles avec les valeurs de la République».

Il a également insisté sur la nécessité de lutter contre «les discriminations, les inégalités et le racisme», et d’être «intraitables à l’égard des paroles et des actes antimusulmans». «Jamais personne ne doit être menacé pour ses croyances», a encore martelé le président, sous le regard du recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, et du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.

Après les annonces du gouvernement en matière d’intégration, la semaine dernière, et un déplacement aux côtés du comédien Jamel Debbouze à Trappes (Yvelines), une ville «sensible» qui est régulièrement le théâtre de revendications communautaires, François Hollande tenait à envoyer un nouveau signal aux musulmans de France, au moment où l’UMP cherche à reconquérir ces derniers. [...]

En 2012, plus de 80% des électeurs de confession musulmane avaient voté pour l’actuel président. Mais, à l’UMP, on se dit persuadé qu’une partie de cet électorat, excédée notamment par les débats sociétaux (mariage pour tous, PMA, genre, etc.), se détournerait de la gauche. [...]

À l’Élysée, on juge que les musulmans qui se sont arc-boutés contre ces questions sociétales sont «très minoritaires». «Les questions sociétales ne peuvent pas couper de la gauche les musulmans, qui restent très sensibles au combat pour l’égalité», argumente un conseiller, qui jure qu’il n’existe aucun lien entre le déplacement présidentiel à la grande mosquée, «prévu depuis des mois», et les municipales. [...]

Le Figaro

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Rudi le Rom et sa famille élargie de 100 enfants : « Les allocs, c’est totalement dingue ! »

[Traduction partielle d'un article du Daily Mail]

« Je ne vole plus. Je ne suis plus pauvre : je vis de vos allocs !  Et j’ai fait venir toute ma famille très vite. Pourquoi je travaillerais ? On me verse £300 par semaine [1460 euros/mois]  pour rien ! Et 170 livres de plus par enfant. On est au paradis ! »

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

« La valise ou le cercueil » : un couple de pieds-noirs réclame 9 millions d’euros à l’état

Les époux Asnar, un couple de pieds-noirs vivant dans le Béarn après avoir dû quitter l’Algérie en 1962, poursuivent l’État pour «crime contre l’humanité» et réclament 9 millions d’euros en réparation du préjudice moral et matériel subi, estimant avoir été dépossédés de leurs biens et contraints à l’exode.
Un million de rapatriés et des dizaines de milliers de harkis persécutés par le FLN avaient dû regagner la France «dans un climat d’épouvante», se souvient le couple. «En 1962, la France de Charles de Gaulle ne peut pas ignorer que l’objectif du FLN est d’exterminer la population française. Il y a complicité d’épuration ethnique», af­firme la voix de ces pieds-noirs qui «eurent pour tout choix la valise ou le cercueil».

Lire la suite sur Le Figaro

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Expulsion des délinquants étrangers : les députés suisses viennent de donner le feu vert

(extraits) Votée en 2010, mais contraire au droit international, la disposition prévoyant l’expulsion des délinquants étrangers n’était pas appliquée. Les députés viennent de donner le feu vert.

En 2010, les Suisses avaient voté à 52,9% pour une résolution qui prévoit l’expulsion systématique de tous les étrangers condamnés pour meurtre, viol, brigandage, traite d’êtres humains, trafic de drogue. Devaient être expulsés aussi ceux qui « avaient perçu abusivement des prestations des assurances sociales ou de l’aide sociale ». (…)

Depuis plus de trois ans, le gouvernement et le Parlement freinaient des quatre fers. En 2012, l’initiative n’était toujours pas appliquée (…) En 2013, pour noyer le poisson, le gouvernement tentait d’apporter des restrictions.

(…) Confrontée à une nouvelle victoire de l’UDC concernant « l’immigration massive », la commission des Institutions politiques du Conseil national (l’Assemblée nationale) a décidé de désavouer le gouvernement et de donner satisfaction à l’extrême droite.

Un étranger criminel sera automatiquement expulsé pour un délit grave, et s’il est récidiviste concernant d’autres délits, moins graves, comme le vol, une rixe ou l’abus en matière d’aide sociale.

Adapté du Point

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Nouveau serveur

Notre site a enfin été migré vers son nouveau serveur. Sentez-vous des différences…?

Merci à L. et Koinkoin pour le travail d’ingénierie et à Jean- Christian C, Ginette, Vincent N. et tous les soutiens anonymes dont la générosité et l’esprit de clocher nous ont permis de réaliser cet investissement lourd pour notre petite structure. Encore merci pour votre confiance, nous ferons le maximum pour nous en montrer dignes.

Prochaine étape, le déploiement du nouveau site.

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest