Les salariés étrangers à bas salaires déferlent en France

Le nombre de salariés à bas salaires venus de l’Union européenne pour travailler en France aurait été multiplié par près de dix à 300.000, selon une note du ministère du Travail, citée par Le Parisien-Aujourd’hui-en-France.

En pleine crise du marché du travail, la polémique sur le recrutement des salariés étrangers «low-cost» refait surface. Selon une note confidentielle du ministère du Travail révélée par Le Parisien-Aujourd’hui-en-France, le nombre de ces employés aurait été multiplié par dix en quatre ans. De près de 30.000 en 2006, il est compris entre 220.000 et 330.000 en 2010. Et aurait même augmenté de 15% en 2011.

Suite et commentaires sur Fortune

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Trop d’immigrés, trop de musulmans et trop d’assistanat selon une très large majorité des Français (IFOP)

Le changement de présidence n’a rien changé. Huit Français sur dix jugent qu’il y a « trop d’assistanat » et trois sur quatre que « l’islam progresse trop en France » – soit autant qu’il y a un an, selon un sondage Ifop publié dans le Journal du Dimanche.

L’opinion selon laquelle « il y a trop d’assistanat et beaucoup de gens abusent des aides sociales » rencontre l’assentiment de 80% des personnes interrogées, contre 79% en novembre 2011 (également dans un sondage Ifop).

75% (76% il y a un an) pensent que « l’islam progresse trop en France, 70% (contre 69%) qu’il faut que « l’Etat donne plus de libertés aux entreprises », 66% (comme en 2011) qu’il y a « trop d’immigrés en France » et 66% (contre 68%) que « seules les familles les plus aisées peuvent choisir l’établissement scolaire de leurs enfants ».

57% contre le droit de vote des étrangers aux municipales [...]

L’Express

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Le franc à l’épreuve de la Première Guerre mondiale

La déclaration de la guerre, en août 1914, ne prend pas totalement au dépourvu les autorités monétaires françaises. Dès le début des années 1910, la Banque de France s’est préparée à l’éventualité d’un conflit. Dans un contexte international où l’or occupe une place dominante, elle s’est efforcée d’accroître le montant de son encaisse or qui atteint 4,1 milliards de francs à la veille de la guerre.

Des conventions ont en outre été passées avec le gouvernement, qui prévoient la suspension de la convertibilité des billets et un relèvement du plafond d’émission en relation avec un relèvement des avances au gouvernement.

Mais on n’avait pas prévu que la guerre durerait quatre ans. La facture extérieure s’envole. On fait largement appel à l’emprunt pour financer les dépenses de guerre. Pour enrayer l’érosion des réserves en or qui menace d’atteindre la crédibilité du franc, une « campagne de l’or  » est lancée. Elle permettra de compenser les ventes de métal précieux.

Ces actions permettent d’éviter une érosion des réserves d’or de la France et un effondrement de la valeur extérieure du franc. Mais le prix à payer pour un endettement particulièrement élevé sera lourd après la guerre.

Suite et commentaires sur Fortune

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Sharia4Belgium : « Ma nationalité c’est musulman ! » (vidéo RTBF)

Reportage de la RTBF sur Sharia4Belgium et Fouad Belkacem pendant son procès pour incitation à la haine raciale (RTBF, 6/11/12).

« Un bon musulman est soit un musulman mort, soit un prisonnier, soit un futur prisonnier. » Fouad Belkacem

« En Europe, nous aurons un jour la majorité, alors nous aurons l’autorité et nous imposerons la charia. »
Anjem Choudary, Sharia4UK

(merci à Romégas)

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

« Nous sommes la nation » (CCIF) : La campagne a été financée par George Soros

Addendum 8/11/12 :

George Soros : portrait de l’homme qui finance les campagnes du CCIF

—————————————–

Au Micro de Beur FM, Marwan Muhammad reconnait que la campagne d’affichage « Nous sommes la nation » a été financée par l’officine mondialiste de George Soros : L’«Open Society Foundation» .

(Merci à Dark Crusade pour la vidéo)
Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Une repentance de la France pour la colonisation ?

Débat avec Houria Bouteldja, Guy Sorman et Paul-Marie Coûteaux dans l’émission « Ce soir ou jamais » (France 3, 6/11/12)

La victoire des Algériens et des Vietnamiens contre le colonialisme est une victoire du peuple français. Houria Bouteldja

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Les hommes blancs ont voté Romney, les minorités Obama

La sociologie du vote révèle une nouvelle fois les fractures de la société américaine.

(…)

La fracture entre le vote des blancs et des minorités s’est encore accentuée entre 2008 et 2012.

Obama ne recueille plus que 39% des voix chez les blancs contre 43% en 2008. Dans le même temps, il creuse l’écart chez les hispaniques (71-27 contre 67-30 en 2008). Les tentatives de Romney pour draguer cet électorat crucial, qui représente un dixième de la population du pays, sont restées vaines. Chez les afro-américains, Obama reste plébiscité (93% des suffrages contre 96 en 2008) mais il enregistre surtout une forte percée chez les asiatiques avec 73% des voix, soit dix points de plus que lors de sa première élection.
(…)

Le Figaro

(Merci à Etre et Durer)

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Renaud Camus : Discours d’Orange sur l’antiracisme et « le Grand Remplacement »

Discours prononcé par Renaud Camus au palais des Princes, à Orange, Vaucluse, le dimanche 4 novembre 2012, en tant qu’invité extérieur de la Convention des dix ans du Bloc Identitaire.

[ L’égalité ] en France a perdu l’enseignement, détruit le système éducatif, mis à bas l’appareil de transmission culturel. La volonté de donner à tous la même éducation n’a assuré qu’une chose : que tous reçoivent la plus mauvaise, et que bientôt plus personne n’en reçoive aucune.  C’est ce que j’appelle l’enseignement de l’oubli et j’ai souvent souligné à quel point il était indispensable au changement de peuple, au Grand Remplacement

[La] vérité, quelle est-elle ? Et pourquoi faut-il qu’elle soit tue ? Cette vérité, c’est le changement de peuple, le changement de civilisation, le changement d’histoire, pour le futur mais aussi pour le passé, puisque l’histoire de notre patrie est tous les jours réécrite sous nos yeux. (…) Le changement de peuple c’est maintenant.Le changement de civilisation c’est maintenant. Vous avez un peuple et quasiment du jour au lendemain, à l’échelle des peuples, en une génération, vous avez à sa place, sur son territoire, un ou plusieurs autres peuples. Vous avez une culture, une civilisation et en moins de temps qu’il n’en faut à un enfant pour devenir adulte, se développent sur le même territoire, par substitution, d’autres cultures, d’autres civilisations.

Texte intégral du discours ICI

(merci à Lansky)

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Le métis est l’aryen du 21ème siècle

« Cette victoire d’Obama c’est une victoire sur l’extrême droite, une victoire sur le racisme dans le monde entier », Bernard Kouchner. C’est reparti. Texte écrit il y a 4 ans, toujours d’actualité.

« Enfin un Noir président ! », « Obama ? J’suis heureux qu’il soit élu parce qu’il est noir », « Barack Obama est plus apte que les autres car il porte dans ses gènes une diversité qui forcément le fait appartenir à tous les continents, et ne peut que le guider vers une politique de paix ». Unanimité totale des Noirs, des Blancs, des Jaunes, des journalistes qui commencent tous leur JT par « Obama, premier président noir américain »…

Ils vivent l’extase. Ça y est. Un homme noir est à la tête d’une grande nation occidentale. C’est merveilleux. C’est même le début de la paix dans le monde. C’est unanime : le Nègre est l’avenir de l’Homme. Leur bonheur est total. Obama est peut-être ce qui peut nous arriver de mieux. Son aventure et surtout les réactions qu’elle a produites nous démontrent une bonne fois pour toutes la grande victoire de la race.

Ces occidentaux qui bandent devant l’épiderme mélaniné d’Obama sont des esclaves. En prétendant évacuer la race, ils ont créé la plus racialiste des époques. Ils ont jeté la croix gammée loin, très loin, elle leur est revenue en pleine gueule comme un boomerang. Ils ont mis sur pieds la mécanique d’un suicide blanc. Un monde où le bronzé est la finalité de toutes les finalités. Il est ontologiquement supérieur. Il est ce vers quoi nous devons tous tendre, ce vers quoi l’univers lui-même doit converger. Il est l’ultime idole des nouveaux inquisiteurs.

Ces gens ne sont en rien affranchis de la race, ils sont au contraire obsédés par elle. Ils se réjouissent ici et là de leur propre disparition.

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest