Pour le sociologue Hugues Lagrange, les différences de race et de religion existent (+video)

[extraits] Hugues Lagrange est sociologue, rattaché au CNRS et à Sciences-Po et auteur de plusieurs ouvrages sur l’insécurité, la délinquance et l’immigration. Il attire l’attention sur la surreprésentation des enfants d’Africains originaires du Sahel dans la délinquance des quartiers.

Pour lui, cette expérience collective de déplacement de la vallée du Sénégal jusqu’à la vallée de la Seine est inexorablement condamnée à l’échec

Tant à cause des des discriminations dont les immigrés africains sont victimes qu’en raison de leurs différences qu’ils n’ont pas su adapter aux normes et mœurs de leur pays d’accueil.

« J’ai eu l’impression, lorsque j’ai commencé à travailler dans la vallée de la Seine où il y a une importante population africaine, que les paramètres socioéconomiques ne suffisaient pas pour expliquer les échecs scolaires et les écarts de conduite, Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Norvège : le mythe de “l’immigration rentable” vole en éclats


Pour chaque immigré non-occidental qui arrive en Norvège, le gouvernement dépense 550 000 euros. Les chiffres publiés par le journal financier norvégien Finansavisen font voler en éclat le mythe selon lequel l’immigration est rentable (…)

Les montants calculés prennent en compte tous les impôts prélevés et les dépenses publiques. Les quelque 15400 immigrés non-occidentaux qui sont arrivés en Norvège en 2012 ont coûté 8,5 milliards d’euros. Le coût est prélevé sur les rentrées fiscales et entraîne une diminution des aides sociales et de la qualité des services publics. Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Sequedin : Redoine Faid s’évade à l’aide d’explosifs fournis par sa femme

16.04.2013:
Evasion de Faïd : Valls pointe une « faille » et contredit Taubira

« On peut appeler ça une faille, sans aucun doute. Car si on peut faire entrer un explosif et une arme dans une prison, c’est qu’il y a un problème et Christiane Taubira est en train d’examiner les réponses qu’il faut apporter à ce problème », a déclaré le ministre de l’Intérieur sur RTL.

Samedi, lors d’un point-presse devant la prison, la ministre de la Justice avait refusé de reconnaître une telle faille. « L’administration étant confrontée à ça, les surveillants et les personnels sont confrontés à ça tous les jours, on ne peut pas dire qu’il y a une faille parce que si on dit qu’il y a une faille, on dit que c’est la faute de qui, la faille ? », avait-elle déclaré. [...]

Le Nouvel Obs

15.04.2013

Le monde pénitentiaire excédé par ces évasions d’une rare violence et qui se répètent :

Dans un communiqué de soutien aux surveillants de Sequedin, le syndicat FO de la maison centrale de Moulins-Yzeure a réagi s’en prenant violemment à la politique du garde des Sceaux, Christine Taubira, accusée de « victimiser les détenus ». Le syndicat dénonce que rien n’a été fait depuis l’évasion de 2009 à Moulins-Yzeure en matière de sécurisation des prisons. FO Moulins tient à dénoncer « que cette administration préfère baisser son pantalon devant les voyous au lieu de donner des moyens aux personnels »

Rappel :
15 février 2009, à la centrale de Moulins-Yzeure :
Il est 16 heures. Christophe Khider et Omar Top El Hadj viennent de prendre en otage deux surveillants dans le parloir famille, en présence notamment d’enfants. Les deux détenus font exploser les portes de la prison.

France3 Auvergne

—————————-

14.04.2013

Redoine Faïd, « braqueur des cités », s’était perfectionné en Israël  

Tsahal Hold-Up. L’homme qui s’est évadé samedi de prison pourrait tenter de se réfugier en Israël, pays dans lequel il a des attaches. Révélations.

Oumma.com


Redoine Faïd: Un braqueur érigé en mythe dans son quartier d’origine



Le malfrat en cavale est présenté comme un héros par des jeunes de la cité de Creil (Oise) où il a grandi…

«Un loup en fuite», un «guerrier», «un héros», «un mythe»… Les qualificatifs élogieux ne manquaient pas dimanche dans le quartier d’origine de Redoine Faïd pour décrire le braqueur de 40 ans en cavale depuis samedi matin. Rue Guynemer, à Creil (Oise), où il avait emménagé avec sa famille en 1975 dans un appartement HLM de 120 m2, le malfrat qui se disait repenti est érigé en véritable figure du quartier [...]

20 minutes

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Béatrice Bourges vs Alexandre Urwicz : « Un hétéro : une balle ! une famille : une rafale ! » (France 5)

France 5 Paul Amar 13/04/2013 

Alexandre Urwicz Président de l’Association Des Familles Homoparentales (ADFH) Béatrice Bourges Porte-parole du Printemps français

ça nous rappelle les années 30 ! – Paul Amar

————————

Au milieu, entre les deux pancartes roses, la pancarte dont parle Béatrice Bourges, brandie par des militants pour le mariage gay, le 17 novembre dernier :

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Frigide Barjot : « Hollande veut du sang, il en aura! Tout le monde est furieux. Nous vivons dans une dictature » (MàJ)

Addendum 13 04 : Erwann Binet, député PS de l’Isère et rapporteur du projet de loi sur le mariage gay, a estimé samedi sur Europe 1 que les opposants étaient «presque dans l’hystérie».

On a pris le temps. Cela fait depuis le mois de novembre que nous débattons. […]C’est tout a fait sage d’accélérer compte tenu de ce climat assez lourd».

«J’ai pu constater une vraie radicalisation et depuis hier (vendredi), on est presque dans l’hystérie avec des appels à la violence et même des dérives sanglantes. Ça m’inquiète beaucoup […]». Le JDD

Act Up «met en garde» Boutin, Jacob et Barjot qui ont prédit un durcissement du mouvement d’opposition au «mariage pour tous». Ils seront tenus pour responsables en cas de nouvelles agressions homophobes dans les prochaines semaines indique samedi Act Up. 20 minutes

C’est le vote à main levée qui a mis le feu aux poudres. Formule la plus courante, il ne laisse néanmoins «aucune trace et peut donner lieu à des erreurs», comme l’indique le site viepublique.fr.

Pour que le scrutin soit public – c’est-à-dire que les résultats soient publiés au Journal officiel – il aurait fallu que «le gouvernement, le président de l’assemblée, un ou plusieurs présidents de groupe ou la commission saisie au fond» le demande. Or, le président socialiste du Sénat Jean-Pierre Bel n’a «été saisi d’aucune demande» en ce sens, comme il l’a fait savoir à Public Sénat.

A droite, des voix se sont élevées pour déplorer le vote du texte à main levée. «Il aurait fallu un scrutin public», a relevé l’ex-Premier ministre et sénateur de la Vienne Jean-Pierre Raffarin sur Twitter. Dénonçant une volonté de «camouflage», le député Parti chrétien démocrate (PCD) Jean-Frédéric Poisson a assuré sur Facebook que

«le Président socialiste du Sénat a engagé ce matin beaucoup plus rapidement qu’à l’habitude les opérations de vote, ce qui n’a pas permis au groupe UMP de demander dans les temps le scrutin public, et le Sénat a ainsi voté à main levée».

Même analyse de Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille et chef de file des sénateurs UMP, pour qui

«le président du Sénat a voulu éviter de procéder par scrutin public afin de masquer les divisions de son camp».

Le Parisien

________________________________

un hold up de la démocratie

55% des Français contre le mariage pour tous*


* Sondage BVA :

________________________________

Quelques heures plus tôt, le gouvernement avait annoncé que le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, adopté vendredi par le Sénat, reviendra à l’Assemblée nationale dès le mercredi 17 avril. Une accélération du calendrier -le retour du texte n’était pas prévu avant le 20 mai- qui provoque la fureur des opposants.

Les anti annoncent une « guerre civile »

« C’est une honte. Les Français ne veulent pas de ce projet de loi et que font-ils? Ils accélèrent », a déclaré Frigide Barjot, alors que son mouvement, La Manif pour tous, a appelé à manifester dans la soirée à proximité du Sénat, tout comme le mouvement Civitas. « Le président de la République a décidé de nous guillotiner. Si ce (vendredi) soir il fuse des ‘Hollande démission’, contrairement aux autres fois je n’empêcherais pas les slogans », a-t-elle ajouté.

De son côté, le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a estimé que « le président de la République prend le risque d’une confrontation violente avec les Français » en avançant à mercredi le nouvel examen par l’Assemblée. « Au moment où son gouvernement est empêtré dans un scandale sans précédent », a protesté Christian Jacob dans un communiqué, « le calendrier parlementaire est bouleversé dans des conditions inacceptables qui témoignent d’un mépris total pour l’Assemblée nationale ». « Il s’agit d’un passage en force et d’une tentative d’intimidation que nous dénonçons avec la plus grande fermeté », a ajouté le député de Seine-et-Marne.

« En accélérant la procédure législative pour échapper à la manifestation prévue par les opposants au ‘mariage pour tous’ le 26 mai prochain, le chef de l’Etat et sa majorité sont prêts au pire: c’est une incitation à la guerre civile« , a réagi de son côté le député UMP Philippe Gosselin, autre orateur de l’UMP, dans un communiqué.

Une guerre civile en préparation, carrément. Christine Boutin, déjà auteure d’une étrange sortie sur Twitter vendredi matin, y croit également :

Huffington Post

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Ziad Takieddine accuse Nicolas Sarkozy d’avoir perçu des financements occultes du Qatar

FRANCE 24 diffuse un document exclusif dans lequel l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine accuse le président sortant Nicolas Sarkozy d’avoir perçu des financements occultes du Qatar, notamment lors de la fameuse affaire des infirmières bulgares détenues en Libye.

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Carte scolaire : vers un durcissement des dérogations

Le ministère de l’Education publie jeudi sa circulaire sur la prochaine rentrée des classes. Parmi les changements, une mesure concerne la carte scolaire. Le gouvernement veut limiter les dérogations qui permettent de la contourner. Les demandes d’options ne seront par exemple plus prioritaires pour changer d’établissement.

(…) Les dérogations, « des freins à la mixité sociale »

Avec ce durcissement de la carte scolaire, le gouvernement veut rétablir plus de mixité. Un rapport du Sénat publié en juin a estimé que l’assouplissement de la carte scolaire intervenu en 2007 « ghettoïsait » les établissements défavorisés.

Un point de vue que partage Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, qui soutient l’initiative de Vincent Peillon. Pour lui, les dérogations sont trop souvent « des freins à la mixité sociale ». « Les collèges déjà plongés dans un gouffre de difficulté le sont encore plus ».

France Info

Rediff :

Faites ce que je dis pas ce que je fais…

Le passe droit des journalistes pour la carte scolaire

« Le chef de cabinet du recteur s’occupe des demandes des journalistes. Les politiques,stars du showbiz, chefs d’entreprise c’est un autre service »

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Frigide Barjot annonce poursuivre en justice le « Printemps français » (RMC)

Dans Bourdin & Co, Frigide Barjot envisage de participer au rassemblement contre « l’homophobie » qui aura lieu ce soir, organisé par Act Up-Paris, Aides, Le Refuge, le Mariage pour tous, la Fédération internationale des Gay Games, SOS homophobie…

______________________________

Dans Bourdin & Co, Frigide Barjot dénonce les agressions commises sur les homosexuels, et annonce porter plainte contre le mouvement « Printemps français ». 

« Le Printemps français sera poursuivi, je vous le dis solennellement aujourd’hui ! Poursuivi pour vol d’affiches, pour agression effectivement ! Vol de nos affiches, vol de notre logo, vol de notre slogan « On lâche rien », qui était aussi à M. Mélenchon… » – Frigide Barjot

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Voiture « bousillée » : Esther Benbassa change de version (MàJ)

07/04/2013


NDLR : Conformément à nos prévisions, Esther Benbassa commence à faire évoluer sa version de l’histoire… La tentative de victimisation de la sénatrice semble n’être qu’un banal accrochage ou un créneau raté. C’est la violence du choc qui pousse Esther Benbassa à ne pas croire à un simple accident :
Ca n’arrive jamais, un choc de cette violence ! Il y a parfois des érafflures, mais là, il faut voir ! Tout fait croire au vandalisme.

Si la sénatrice assure ne pas être certaine de la responsabilité de la dégradation de son véhicule, elle dénonce néanmoins le contexte pesant qui entoure le débat sur le Mariage pour tous. Elle est, en tant que chargée du projet pour le groupe EELV, particulièrement exposée, explique-t-elle.

Le Lab


 


Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest