Marseille : « Des caïds tiennent des bureaux de vote »

Saïd Ahamada, créateur du collectif Avenir-Marseille-Egalité (Ame)
Ce quadragénaire d’origine comorienne prépare l’ENA et a grandi dans les quartiers nord. Il est à l’origine de la création du collectif Avenir-Marseille-Egalité (Ame), qui veut redonner la parole aux Marseillais.

Quel regard portez-vous sur la situation actuelle à Marseille ?

La ville est clairement séparée en deux. Les habitants des quartiers nord, ne serait-ce que par l’incurie des transports en commun, ressentent un fort sentiment d’enclavement. Aujourd’hui, Marseille est constitué de ghettos. Les pauvres au nord, les moins pauvres et les riches au sud. Je suis convaincu que tout cela satisfait les hommes politiques.

Et que les grandes déclarations des uns et des autres sur la lutte contre le trafic de stupéfiants dans les cités sont des leurres.

En réalité, je ne crois pas en la volonté de l’Etat d’éradiquer les trafics. Je pense que les autorités anticipent sur le fait qu’en cas de destruction des réseaux de stupéfiants, la délinquance pourrait se reporter sur d’autres activités criminelles (l’enlèvement, par exemple, comme en Amérique latine) visant les couches plus élevées de la société. Personne ne naît dealer. Il y a quelque chose que la France a raté (…)

Faut-il révolutionner la politique marseillaise ?

Le clientélisme, plus qu’ailleurs, c’est la plaie de cette ville. Exemple : des associations tenues par des dealers notoires sont subventionnées par des fonds publics. En échange, les caïds de quartier tiennent les bureaux de vote ! J’ai vu, de mes yeux, des types à la solde des dealers des quartiers nord, interdire aux gens de fermer le rideau de l’isoloir ou exiger qu’ils ne prennent qu’un seul bulletin. Et les mêmes truands occupent ensuite des fonctions au conseil général ! Pour en finir avec tout cela, il faut en finir avec les ghettos et avec le clientélisme.

Vosges Matin

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Taubira, déstabilisée, accuse le coup face au témoignage de la mère d’une victime

DPDA – 05/09/13 – France 2

(…) jeune fille qu’il viole, qu’il tabasse, qu’il traite comme « une vraie chienne » : ce sont ses propres mots, tout en jurant sur le Coran, et ensuite il s’en va tranquillement.

En complémentDes paroles et des actes avec Christiane Taubira, l’audience la plus faible de l’émission depuis son lancement

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Marseille : le fils du directeur sportif de l’OM tué dans sa voiture

Adrien Anigo, le fils du directeur sportif de l’OM, a été tué cet après midi peu avant 16h, sur l’avenue Jean-Paul Sartre (13e), sous la station de métro Frais-Vallon.

LCM

[...] Adrien Anigo, accusé d’avoir participé à une série de braquages en 2006 et 2007, était en liberté en attendant d’être jugé prochainement aux Assises.

Il avait été libéré en novembre 2009 avec ses complices présumés suite à une erreur de procédure

Le Parisien / Infographie : carte des meurtres à Marseille depuis le 1er janvier

———————-

La victime, au volant d’une Twingo noire de location, a été prise pour cible par deux hommes sur une moto ou un scooter de grosse cylindrée, qui ont tiré à travers la vitre. Ils l’auraient blessé mortellement au niveau de la tête.[...]

Ce nouvel homicide intervient quelques heures après celui qui s’est produit ce matin dans la zone industrielle Athélia de La Ciotat, où un homme de 23 ans a été tué à l’intérieur de l’entreprise où il venait de prendre son service. (voir ici)

La Provence
(Merci aux lecteurs)

En complément : 
Valls  «Je suis en train de réussir sur la sécurité» (27.08.2013)
Valls «la délinquance baisse à Marseille, dans tous les domaines» (22.08.2013)

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Marseille : une prise d’otage à l’Hôpital Nord passée sous silence. Màj : Valls dément toute prise d’otage, la Provence maintient sa version (Vidéo)

France 2 est revenu sur cette affaire dans le journal de 20 heures :

Addendum : Médecins, syndicats et infirmières contestent la version de Valls dans un article du Nouvel Obs.

Il aurait ensuite menacé et retenu pendant « une quinzaine de minutes » les deux infirmières et les deux aides-soignantes présentes dans la salle de soins, rapporte au « Nouvel Observateur » le secrétaire général de l’AP-HM FO Marc Katramados, sur la base de leurs témoignages. L’équipe soignante avait, un peu plus tôt, remarqué une certaine « agitation » autour de la chambre de ce patient. « Il avait visiblement peur pour sa vie et les a mis en joue en les menaçant et en leur disant quelque chose comme ‘si vous dites quelque chose’, puis ces mots rapportés par une des infirmières : ‘je viens et je vous finis’ », rapporte un autre délégué FO de l’hôpital.

Le Nouvel Obs

—————————————————-

Addendum : Après le démenti de Manuel Valls, La Provence maintient sa version.

(…) La Provence

—————————————————

Addendum : En dépit des faits rapportés par le Pr. Pascal Thomas, Manuel Valls dément toute prise d’otage ou séquestration.

« Contrairement a ce qui a été rapporté par La Provence, il n’y a eu ni prise d’otage, ni séquestration à l’hôpital Nord de Marseille dans la nuit du 12 au 13 août« , a déclaré Manuel Valls en marge d’un déplacement dans le Val-d’Oise consacré au redéploiement des forces de police et gendarmerie.

(…) Europe 1

—————————————————

Dans la nuit du 12 au 13 août, un patient armé a séquestré des infirmières de l’Hôpital Nord de Marseille.

Dans la nuit du 12 au 13 août dernier, vers 2 heures du matin, « un patient est sorti de sa chambre et a fait irruption dans les couloirs du service, un revolver à la main, raconte le Pr. Pascal Thomas, l’un des plus grands spécialistes français de la greffe pulmonaire. Il interdisait à quiconque d’entrer ou de sortir de l’unité, menaçant de buter le premier qui désobéirait ou qui donnerait l’alerte. »

Le forcené, opéré d’une blessure par balles infligée quelques jours plus tôt dans un bar de Saint-Antoine, avait été sorti de réanimation et transféré au service de chirurgie thoracique. « Il était convaincu que ses agresseurs le cherchaient partout dans l’hôpital pour l’exécuter. Alors il s’est fait amener une arme par un ami à lui », poursuit le Pr. Thomas.

Reparti libre, le preneur d’otages n’a été qu’exclu de l’hôpital

Si les forces de l’ordre, rapidement sur place, sont parvenues à appréhender l’individu, son arme n’a elle pas été retrouvée. Quant au preneur d’otages, il est reparti libre et n’a été qu’exclu de l’hôpital. « Les soignants qui ont été victimes de l’agression n’ont pas porté plainte car ils ne voulaient pas donner leur identité par peur des représailles« .

Source La Provence.com

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Pompiers agressés : « Ils se sont comportés comme des fauves. Ils voulaient nous tuer. C’est inimaginable »

Morandini Zap: Les pompiers agressés à Toulouse en août dernier témoignent. Le 4 août dernier, trois pompiers toulousains ont été agressés alors qu’ils étaient en intervention dans un quartier de la ville. Hier, ils ont témoigné dans le journal de 13h de France 2 .

« Ils se sont comportés comme des fauves. Ils voulaient nous tuer. C’est inimaginable » explique l’un d’eux. Avant qu’un autre ajoute : « On était là, on gênait. On représentait quelque chose : on a un gyrophare bleu, une tenue. Dans ces quartiers, les jeunes sont de plus en plus violents et on sent vraiment une haine« .

Aujourd’hui, en arrêt maladie, les trois pompiers demandent de l’aide à leurs supérieurs.

(…) Jean-Marc Morandini

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Grande-Bretagne : L’immigration de masse a rendu l’économie moins performante

La semaine dernière, Mark Carney, le nouveau Gouverneur de la Banque d’Angleterre, s’est rendu à Nottingham pour y prononcer son premier discours. Il a abordé le thème de la productivité britannique qui, depuis des années, est à la traîne de celles d’autres pays développés et qui n’est pas plus élevée aujourd’hui qu’elle ne l’était en 2005.

Dans l’ensemble, les chefs d’entreprise ont tendance à soutenir une politique d’immigration – dite “de la porte ouverte” – ce qui contribue à répondre aux pénuries de main d’œuvre dans les secteurs clés.

Mais, plus particulièrement, cela exerce aussi une pression à la baisse sur les salaires. L’effet est similaire au fait d’avoir des niveaux durablement élevés de chômage, car elle crée une réserve inépuisable de main-d’œuvre bon marché.

Suite et commentaires sur Fortune

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Faits Divers en France : Liste et carte d’Août 2013

Liste « finale » pour Août 2013. Je tiens à rappeler que ces listes ne représentent pas tous les méfaits de France mais juste un relevé non exhaustif d’articles des presses régionales et nationales. Taux de criminalité depuis 1950: ici / Stats ONDRP 2011: ici

Cliquez sur les images respectives pour accéder à la liste et carte interactive.

FaitDiversFrance / Carte fusionnée de Janvier à Août 2013
(Merci à Allalimite pour le système des cartes)

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Procès Mazières-Manfoumbi : psychanalyse, égorgement et coups de marteau

[Le texte ci-dessous est constitué d'extraits de 3 articles différents]

Bernard Mazières a été assassiné chez lui en décembre 2010. Le fils de la victime et Dany Manfoumbi, l’auteur des coups (photo ci-dessous), ont été arrêtés peu après les faits. Ils comparaissent aujourd’hui (septembre 2013) devant la cour d’assises des mineurs.

En 2010, Louis Mazières se dispute violemment avec son père Bernard. « C’était lui ou moi », dira-t-il aux policiers. « Pourquoi pas un empoisonnement ? » dit-il à son ami Dany Manfoumbi. « Mieux vaut un vol qui tourne mal », réplique celui-ci, qui échaffaude un plan… Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Censure : Hervé Kempf quitte Le Monde

Ce 2 septembre, quinze ans et un jour après y être entré, je quitte Le Monde: en ce lundi, le dernier lien juridique entre ce journal et moi est défait, par le « solde de tout compte ». Que je quitte volontairement un titre prestigieux étonnera peut-être. Mais certes moins que la raison qui m’y pousse: la censure mise en œuvre par sa direction, qui m’a empêché de poursuivre dans ce journal enquêtes et reportages sur le dossier de Notre Dame des Landes.

Au terme de l’histoire que je vais ici retracer, il ne me restait qu’une issue, si je voulais conserver la liberté sans laquelle le journalisme n’a pas de sens : abandonner le confort d’un salaire assuré et de moyens de travail avant que soit étouffée la dernière marge d’expression qui me restait, la chronique Écologie.

Faiblesse de nos moyens face aux millions des oligarques qui contrôlent les médias. Nous ne sommes rien, ils sont tout. Mais nous avons ce que l’argent ne peut pas acheter : la conviction, l’enthousiasme, la liberté.

Suite et commentaires sur Fortune

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Marseille : 3 hommes blessés lors d’une fusillade à la kalachnikov devant l’opéra

Trois hommes âgés d’une vingtaine d’années ont été blessés par balles dimanche matin dans le centre-ville de Marseille lors d’une fusillade à la kalachnikov et au pistolet 9 mm. Deux sont blessés légèrement et un troisième plus sérieusement, touché à la cuisse, au bras et l’épaule. Leur pronostic vital n’est pas engagé.



BFMTV

France 3 Provence

—————————————

[...] Les marins-pompiers ont été alertés aux environs de 7 heures pour cette fusillade survenue dans le quartier de l’Opéra. Une dizaine d’hommes et quatre véhicules ont été dépêchés sur les lieux, précise un porte-parole du bataillon.

Selon les premiers éléments de l’enquête, à la suite d’une altercation entre deux bandes dans une boîte de nuit, des jeunes sont allés chercher des armes et sont revenus deux heures plus tard, arrosant les lieux de tirs de kalachnikov et de 9 mm.

Au total, 34 douilles, dont 22 de kalachnikov, ont été relevées sur les lieux par les techniciens de la police scientifique et technique, selon des sources proches de l’enquête. Deux des blessés se sont réfugiés à l’hôtel de police du centre-ville, sur la Canebière.

20 minutes / Le Parisien
(Merci aux lecteurs)

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

La feuille de route politique ? Immigration, invasion, référendum !

Tribune Libre de Paysan Savoyard

La rentrée politique offre l’occasion de se livrer à un peu de prospective et de hasarder quelques conjectures. Risquons nous à l’exercice.

 

  • Désormais centre de gravité de la politique française, le FN a le vent en poupe

Incontestablement la conjoncture est favorable à « l’extrême droite ». La délinquance se poursuit sur un rythme soutenu. Les évènements spectaculaires se multiplient, impliquant dans tous les cas des délinquants d’origine immigrée : Trappes, Brétigny, Marignane, Marseille…

Partout en France, les Roms exaspèrent chaque jour un peu plus. Quant au gouvernement il ne tente même pas d’enrayer ces évolutions et se consacre sans relâche au matraquage des classes moyennes.

Dans ce contexte les partis du Système s’inquiètent, semble-t-il, de la montée du « populisme ». Le PS et ses alliés font de la dénonciation de « l’extrême droite » un leitmotiv (par exemple M. Valls a été fortement applaudi en prenant le Front national pour cible principale lors de l’université d’été des socialistes). La droite également dénonce les « mensonges et les illusions » de l’extrême droite. Comme le dit Marine Le Pen, le FN est devenu le centre de gravité de la vie politique: tous les autres partis ne parlent que de lui.

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Israël prépare l’expulsion de dizaines de milliers de clandestins africains

Israël a conclu un accord avec l’Ouganda prévoyant l’accueil par ce pays de dizaines de milliers de migrants illégaux vivant en Israël.

A la fin du mois prochain devrait commencer une gigantesque opération des autorités d’immigration en Israël.

On estime que 2 000 à 3 000 ressortissants clandestins devraient être expulsés tous les ans. Quelque 60 000 ressortissants africains illégaux se trouvent en Israël.

RFI

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest