Plein ecran

QUI SOMMES-NOUS ?

• Fdesouche en chiffres

Fdesouche.com aujourd’hui, c’est entre 35 000 et 45 000 visiteurs uniques par jour (m.a.j. 28/10/09) plus de 2 000 000 de pages vues chaque mois pour un budget de fonctionnement autofinancé d’environ 250 dollars par mois.

Fdesouche.com, ce sont surtout 4 administrateurs, une dizaine de collaborateurs réguliers et une centaine de contributeurs qui, en dépit de leur travail, de leurs familles ou de leurs problèmes, consacrent plusieurs heures chaque jour à faire vivre le site. Sans aucune contrepartie matérielle.

• Fdesouche est essentiellement une revue de presse

Dans leur immense majorité, les articles postés sur le site sont tirés de la presse nationale ou régionale, de journaux étrangers, de magazines ayant pignon sur rue, de télévisions officielles etc. Nous postons des articles de toutes tendances. La sélection ne se fait pas sur des critères idéologiques mais thématiques et nous fonctionnons sur un principe simple d’accumulation. Nos choix sont certes orientés mais nous exprimons rarement nos opinions personnelles.

Le caractère factuel de cette revue de presse et son principe même, le fait que nous ayons progressivement délaissé le ton pamphlétaire si couramment utilisé dans les médias dits d’opinion, notre politique ouverte et tolérante en matière de commentaires, le fait que nous limitions au maximum l’expression de nos opinions propres, troublent nombre de lecteurs et d’observateurs. Les suppositions et les fantasmes les plus délirants vont bon train…

• Ligne éditoriale

Fdesouche.com ne produit pas — ou peu — d’analyse de «fond» et ne prend pas parti pour un courant politique ou pour un autre. Un fait qui nous a été reproché. Pourtant, en tant que responsable du blog, je ne souhaite pas que cela change. D’une part parce qu’il existe autant de tendances politiques que de membres au sein de notre équipe, d’autre part parce que notre rôle n’est pas de promouvoir une ligne politique particulière ou de proposer un « prêt-à -penser ».

Le principal objectif du site est :

  • d’extraire de l’actualité les informations qui relèvent de l’identité, de l’immigration et de l’idéologie « multi-culturelle ».
  • d’alerter sur ces questions en créant une revue de presse cohérente.
  • de favoriser la prise de conscience par le simple exposé – et parfois le décryptage – de ces informations souvent noyées dans la masse.

Libre ensuite à chacun de se forger ses propres opinions, qu’il soit de droite ou de gauche, croyant ou non, sioniste, anti-sioniste, démocrate, royaliste, nationaliste, européiste…

Ce qui nous unit et nous distingue des autres, c’est notre attachement à notre identité «charnelle», à notre terre, et notre conviction de faire partie d’un peuple distinct.

• Fdesouche, un site d’extrême-droite ?

Nous ne nous inscrivons pas dans la longue tradition de la droite antiparlementaire française. Nous n’en sommes pas les héritiers, ou que très partiellement.

Si nous consacrons du temps à faire vivre ce site, ce n’est ni au nom d’une idéologie, ni pour une quelconque utopie, mais bel et bien parce que nous estimons que notre peuple est menacé de disparition.

Sous les effets conjugués de l’immigration, d’une démographie fléchissante et de l’idéologie à la mode prônant le métissage généralisé, le Français de France risque de disparaître à brève échéance.

A l’inverse des médias dominants, qui ne présentent plus la France que comme une terre d’immigration et de métissage millénaire, nous prétendons que les vagues d’invasions successives, si elles ont bien provoqué des ruptures politiques, n’ont jamais fondamentalement modifié le socle de population présent jusqu’à la fin du 19e siècle. Ces vagues migratoires étaient numériquement de trop faible importance. Il est rigoureusement impossible de comparer l’ampleur des phénomènes migratoires actuels aux événements passés. Le faire relève selon nous de la tromperie pure et simple.

Selon le discours en vogue, la France aurait toujours été un creuset de population. Du point de vue historique, cette assertion est fausse. Du VIe au XIXe siècle, le fond du peuple français est demeuré le même.
Jean Sevillia, in Le terrorisme intellellectuel, éd. Perrin, 2004

Le conservatisme identitaire n’est pas l’apanage de l’extrême-droite. Il n’est incompatible ni avec la démocratie, ni avec les valeurs humanistes. Bien au contraire. La substitution programmée des peuples européens est un phénomène historique majeur, inédit par sa rapidité d’exécution et par son ampleur, une réalité face à laquelle les clivages politiques paraissent bien dérisoires.

Qu’elle les enthousiasme ou non, cette perspective devrait être l’une des principales préoccupations  de nos gouvernants, devrait figurer à la une des médias, mobiliser scientifiques et historiens, démographes et sociologues… En lieu et place de cela, il semble que la principale préoccupation soit de faire taire ceux qui tirent le signal d’alarme et de dissimuler l’ampleur du phénomène.

Il est d’ailleurs assez paradoxal de constater que de prétendus patriotes nationaux-républicains, « amoureux de la France« ,  font comme si de rien n’était ou, pire, nous donnent des leçons de patriotisme. Comme s’il était possible d’aimer sincèrement la France sans se préoccuper de la disparition de son peuple historique.

Dans une série d’articles, les rédacteurs d’Arrêt sur images ont qualifié Fdesouche de site «d’extrême-droite» et nous sommes ici ou là pointés du doigt comme les «leaders» d’une «fachosphère» fantasmatique.**

Le qualificatif «d’extrême-droite» (terme le plus souvent utilisé de façon dépréciative, voire comme une insulte) englobe en France une série de courants idéologiques allant du monarchisme au fascisme.

Nous n’appartenons à aucun d’entre eux. Nous ne sommes les héritiers d’aucune idéologie, d’aucune mouvance politique. Notre attachement à notre identité et notre opposition à l’immigration massive suffisent-ils à faire de nous des extrémistes ?

Il existe une multitude de raisons de s’opposer à l’immigration massive et à la substitution de population actuellement en cours en Europe.

Des raisons dites de «gauche» : l’immigration est l’arme du patronat destinée à faire baisser les salaires et augmenter les profits. Elle est l’une des causes principales du déficit de la Sécurité sociale. Les premières victimes de l’immigration massive sont les couches populaires (d’un point de vue identitaire et sécuritaire). L’islam, massivement représenté dans l’immigration actuelle, est une religion rétrograde et machiste. Le multiculturalisme et le métissage sont l’idéologie du système mondialiste, etc.

Et des raisons dites de «droite» : l’immigration est un gouffre financier ; elle a des conséquences sécuritaires graves ; elle fait chuter (ou monter selon les quartiers) les prix de l’immobilier ; elle est un facteur de concurrence déloyale, etc.

Ceux qui nous désignent comme site «d’extrême-droite» ou comme «fachos» sont invités à expliciter ces qualificatifs. Nous les récusons, et ajoutons même que nous ne les comprenons pas.

Illustration vidéo : les personnes participant à ce débat sont-elles d’extrême-droite ?

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x305gn_martiniquele-genocide-par-substitut[/dailymotion]

• Fdesouche, un site raciste ?

Accuser notre de site de racisme, c’est inverser les rôles. Nous nous contentons de présenter des articles de presse. Nous n’éprouvons de haine ou de mépris à l’égard d’aucun peuple, d’aucune ethnie… Nous sommes au contraire du côté des Kabyles, des Indiens d’Amazonie, des Pygmées et de tous les peuples qui luttent pour préserver leur identité.

C’est au multiculturalisme et au principe d’une France multiraciale que nous nous opposons : nulle part l’utopie multiculturelle n’a fonctionné. Partout, elle est un facteur de violence, d’inégalités, de pauvreté et de destruction.

Nous voulons rester nous-mêmes, nous ne voulons pas être dissouts, c’est un droit inaliénable et selon nous parfaitement moral.

• Fdesouche, un site sioniste ? un site islamophile ?

Fdesouche est régulièrement accusé de sionisme :
– parce que nous publions des vidéos d’Eric Zemmour, d’Alain Finkielkraut, d’Elisabeth Levy…
– parce que nous sommes opposés à l’islamisation de la France
– parce que nous censurons les commentaires révisionnistes.
– parce qu’un certain nombre de nos commentateurs sont juifs et/ou sionistes.
– parce que nous ne faisons pas de publicité à R. Faurisson ou au protocole des Sages de Sion.
– parce que le sort des Palestiniens nous préoccupe infiniment moins que celui des Français de souche.
– parce que nous n’avons aucune admiration, ni fascination pour le fascisme, le nazisme, l’islamisme…

Fdesouche est régulièrement accusé d’anti-sionisme, voire d’antisémitisme :
– parce que nous refusons les explications simplistes qui voudraient que les Juifs et le sionisme soient l’alpha et l’oméga de tous nos problèmes.
– parce que nous refusons la propagande de la repentance et de la culpabilisation.

Fdesouche est régulièrement accusé d’islamophilie :
– parce que nous refusons le double langage d’un certain nombre de personnalités qui consiste : 1°) à défendre et vanter l’attitude des Juifs et d’Israël et 2°) dans le même temps, à condamner la France et les Français qui défendent leur identité.
– parce que le sort des Israéliens nous préoccupe infiniment moins que celui des Français de souche.
– parce que nous ne sommes ni américanophiles ni américanolâtres.
– parce que nous nous opposons à l’implantation de l’islam en Europe mais le respectons en terre d’islam.
– parce que nous publions des vidéos de Kémi Séba ou d’Alain Soral… qui n’ont pas reçu la bénédiction du CRIF.
– parce qu’un certain nombre de nos commentateurs sont musulmans.
– parce que nous n’avons aucune admiration, ni fascination pour le sionisme.

En résumé, toutes ces accusation n’ont ni sens, ni fondement. Fdesouche.com a mille et un défauts, mais l’attaquer sur un quelconque des point cités plus haut, c’est faire preuve de malhonnêteté. Nous refusons les dogmes établis ou les prêts-à-penser. Certains l’acceptent mal.

• Une erreur fréquente : assimiler Fdesouche à ses commentateurs

Fdesouche.com est ouvert à tous. Paradoxalement, pour un site réputé xénophobe, nos pages accueillent des individus de tous horizons, de toutes origines et de toutes opinions. Nous censurons certains commentaires, mais nous censurons peu.

Ce qui distingue notre site, c’est le refus frontal du « politiquement correct » en vigueur, un terme qui ne désigne rien d’autre — selon nous — qu’un terrorisme intellectuel et idéologique de première grandeur.

• Fdesouche, un site communautaire

Fdesouche est aujourd’hui l’un des plus gros sites communautaires en France. Il fonctionne selon une logique pyramidale.

A la base de notre succès, notre lectorat.  Entre 35 000 et 45 000 visiteurs uniques par jour (m.a.j. 28/10/09) visitent quotidiennement le site, démontrant ainsi que le traitement médiatique des menaces qui pèsent sur l’identité française et européenne est déficient. Il relève davantage de la propagande que de l’information.

Grâce à nos lecteurs, des liens pointant vers le site sont repris quotidiennement sur un grand nombre de forums, francophones ou non. Ils contribuent à la progression de notre lectorat. En avril 2009, l’affaire du « Noctilien » et la diffusion virale de la « vidéo du bus » a permis au site de gagner (temporairement) une notoriété nationale.

Viennent ensuite les commentateurs. Plusieurs centaines de personnes laissent chaque jour près de 1500 commentaires. La ligne éditoriale de Fdesouche est de ne pas commenter ses articles, ou le moins possible, afin de garantir la neutralité et la crédibilité de notre propos. Certains de nos articles sont d’ailleurs repris tels quels par des sites d’extrême-gauche.

Les commentateurs interprètent les informations que nous leur fournissons et leur donnent du sens. Les avis sont souvent tranchés, conflictuels, et peuvent permettre au lecteur indécis de se forger une opinion sur un sujet donné.

Les commentateurs et les lecteurs réguliers nous fournissent l’essentiel du « matériau brut » du site. Par mail ou par voie de commentaires, ils déposent régulièrement une quantité importante d’information et de liens pointant vers les sites les plus divers.

Troisième niveau, nos contributeurs directs (une quinzaine environ). Ils alimentent le site en articles. Les sources quotidiennes ne manquent pas. Entre 15 et 20 articles, images, documents et vidéos sont postés chaque jour. A l’exception des tribunes libres, tous les articles sont impérativement sourcés et le lien est systématiquement indiqué.

Depuis l’avènement d’Internet, le nombre d’articles et de dépêches est devenu si important qu’il est impossible à une personne seule de prendre connaissance de toutes les informations diffusées au cours d’une journée. Fdesouche s’est donné pour tâche de filtrer et de sélectionner les informations les plus pertinentes.

Les administrateurs du site sont au nombre de trois. Ils relisent, corrigent et valident les articles proposés par les contributeurs directs, modèrent les dérapages des commentateurs, maintiennent le site à jour, y ajoutent des fonctionnalités. Leur rôle est à la fois éditorial et technique.

Au sommet de la pyramide, François, fondateur du site, définit la ligne éditoriale et les orientations stratégiques.
_______________________________

** Fdesouche.com dans les médias : dossier de presse

X