Adieu les célèbres Gauloises : elles seront désormais fabriquées en Pologne

L’usine de la Seita, en banlieue de Nantes, va fermer : les Gauloises seront désormais fabriquées en Pologne. La disparition d’un de ces fragments d’histoire auxquels l’identité française s’accroche désespérément.

Le plus grand fabricant de cigarettes en France, la Seita, ferme les portes de son usine et la délocalise en Pologne : 327 emplois sont menacés, et la Gauloise, un des joyaux de l’identité culturelle de la France, ne sera plus produite sur son sol.

Manuel Valls, tout juste nommé Premier ministre, n’aura pas tardé à se heurter à des difficultés. L’usine de Carquefou, près de Nantes, fabrique chaque année quelque 12,2 milliards de cigarettes, mais pâtit à présent de la diminution de la consommation. Le gouvernement français, qui fait profil bas, se retrouve dans une situation compliquée : des années d’investissements dans la prévention contre la consommation de tabac ont fini par porter leurs fruits. Les ventes décevantes de Gauloises, entre autres, devraient être une bonne nouvelle. Pourtant, le gouvernement garde le silence. C’est que le déménagement de l’usine porte en effet un rude coup à l’ego français.(…)

Avec le départ des Gauloises pour la Pologne, une époque semble définitivement révolue. L’Etat-nation français, au sein duquel coïncidaient les frontières de l’Etat, l’identité culturelle et l’appareil productif n’est plus. Cherchant, en titubant et à tâtons, une nouvelle identité (le succès de Marine Le Pen n’est vraiment pas un hasard), cet Etat d’exception qu’est la France n’échappe pas à la logique économique impitoyable de la mondialisation. Et cette logique frappe l’identité culturelle du pays en plein cœur.

Courrier International

Pourquoi l’État aime tant les délinquants ? (rediff)

 « Si un pays rétribuait 10% des gens pour détruire des biens, faire des trous dans les routes, endommager des véhicules, etc., et 10% pour réparer, boucher les trous etc., il aurait le même PIB qu’un pays où ces 20% d’emplois seraient consacrés à améliorer l’espérance de vie, les niveaux d’éducation, la participation aux activités culturelles et de loisir. »
Un tel exemple permet de comprendre l’intérêt économique majeur qu’il y a, d’un point de vue libéral, à maintenir un taux de délinquance élevé.
Non seulement la pratique délinquante est généralement très productive (incendier quelques milliers de voitures chaque année, par exemple, ne demande qu’un apport matériel et humain très réduit, et sans commune mesure avec les bénéfices dégagés pour l’industrie automobile). Mais de plus, elle n’exige pas d’investissement éducatif particulier.
De sorte que la participation du délinquant à la croissance du PIB est immédiatement rentable, même s’il commence très jeune.
Naturellement, dans la mesure où cette pratique est assez peu appréciée des classes populaires, sous le prétexte égoïste qu’elles en sont les premières victimes, il est indispensable d’en améliorer l’image, en mettant en place toute une industrie de l’excuse, voire de la légitimation politique.

C’est le travail habituellement confié aux rappeurs, aux cinéastes « citoyens » et aux idiots utiles de la sociologie d’État.

Jean-Claude Michéa, L’empire du moindre mal, essai sur la civilisation libérale, Climats, 2007

Sur le même thème, lire :

• Le billet de Father Mac : insécurité et contrôle des masses
«L’insécurité est un instrument efficace de contrôle so­cial»
Anarcho-tyrannie

Aldo Stérone. France: Le Role des Racailles

Festival d’Avignon : deux artistes du Off boudent Le Pontet par opposition au FN

Le programmateur du château de Fargues a dû annuler. À contrecoeur…

Chateau de Fargues« Ma réaction spontanée a été de me dire : je ne veux pas me produire pendant 15 jours dans une ville Front national ». Mais Laure Favre-Kahn, pianiste reconnue, n’a pas pris de décision à chaud, dès le lendemain des élections municipales qui ont vu le FN prendre la mairie du Pontet. Elle dit avoir « mûrement réfléchi », pour finalement renoncer à participer au prochain Festival Off dans cette commune « Bleue Marine ».

« Ma réaction spontanée a été de me dire : je ne veux pas me produire pendant 15 jours dans une ville Front National »
Laure Favre-Kahn

Elle devait y jouer son spectacle « Chopin… Confidence », au château de Fargues. « Ce n’était pas une décision à prendre à la légère parce que je ne fais pas de politique, je suis artiste, explique-t-elle. Mais on ne peut pas faire abstraction de ce qui se passe : ça me posait problème de jouer là-bas, d’autant plus que ce devait être sur la durée, pas un simple aller venu pour un concert. »

Quatre autres compagnies et artistes devaient se produire au château de Fargues dans le cadre du Off. L’un d’eux a lui aussi préféré tourner les talons, alors qu’un autre envisageait de venir mais d’intégrer à son spectacle un texte hostile à l’extrême droite. Résultat, Raphaël Zolet, le producteur en charge de la programmation du château de Fargues pour le Off, a décidé d’annuler l’ensemble des représentations. Ce que regrette l’une des compagnies qui n’avaient pas abandonné l’idée de se produire au Pontet.

Son directeur artistique s’en est ému auprès du directeur du Off, Greg Germain, et a sollicité son aide pour trouver un autre lieu susceptible de les accueillir. « Personnellement, je ne renonce pas parce que le Front national a gagné au Pontet, insiste Raphaël Zolet. Je n’ai jamais serré la main d’un maire FN, mais je ne pense pas que cela électrocute. Mais avec ces défections, toute la programmation se retrouvait disloquée. »

Du côté de la Ville, on préfère expliquer que le producteur a tout annulé pour des problèmes de trésorerie et que la question du FN n’est qu’un prétexte utilisé par Laure Favre-Kahn. Cette dernière conteste. « Je n’ai pas 120 dates comme Patrick Bruel (le chanteur a lui aussi annoncé qu’il ne se produirait plus dans les villes d’extrême droite, NDLR), confie la pianiste. Les conséquences de cette annulation sont lourdes pour moi. » Laure Favre-Kahn reconnaît aussi sans détour qu’en jouant au Pontet, elle se serait exposée à des « commentaires désagréables » de la part de la profession. De son côté, le maire du Pontet, Joris Hébrard, n’a pas répondu à nos sollicitations.

La tribune du Off

Greg Germain, directeur de l’association qui chapeaute le Festival Off, n’a pas la même position que Laure Favre-Kahn et qu’Olivier Py, qui face au FN sont partisans du boycott. Ainsi, au lendemain des municipales, Greg Germain s’était exprimé dans une tribune en faveur d’une politique de « résistance » : « Lorsqu’un parti combat ou simplement dédaigne la culture, une seule attitude nous est possible : avancer fermement vers ceux-là mêmes qui nous inquiètent«  a-t-il écrit.

laprovence.com

Michel Onfray et Raphaël Enthoven à propos de l’utopie de gauche et du réalisme de droite (vidéo)(maj)


source : On n’est pas couché – France 2 – 12 04 2014


source : Philosophie - Arte – 13 04 2014

Jeu FDS : Trouver le sophisme fait par Raphaël Enthoven dès les 30 premières secondes.


mise à jour pour la solution au jeu :
Cela concerne les 7 premières secondes ; « si ce qui n’est pas est possible » alors « c’est ce qui est possible qui n’est pas »

Or, quand A entraine B, la seule chose qu’on peut en déduire, c’est que s’il n’y a pas B alors il n’y a pas A.
Exemple compréhensible par un enfant : « Si j’ai un véhicule de pompier alors il est rouge » ; On peut en déduire « Si je n’ai pas un véhicule rouge alors ce n’est pas un véhicule de pompier ». Or Raphaël Enthoven déduit que si un véhicule est rouge alors c’est un véhicule de pompier, ce qui est faux, il existe une multitude de véhicules rouges qui ne sont pas de pompier.

Bravo à Oulchart, Franck Ferdinand, Nebel et les autres pour votre participation.

Le bouquet TV musulman arrive chez Numericable

Le bouquet TV Musulman chez Numericable s’enrichit de deux nouvelles chaînes. Toutefois contrairement aux autres opérateurs, Numericable l’ampute de trois chaînes. Il y a de fortes chances pour qu’elles viennent le rejoindre ultérieurement.

Chez Numericable, le bouquet TV musulman est donc composé des chaînes suivantes :

  • Iqraa International : Cette chaîne dédiée à l’enseignement de l’Islam émet en français et en anglais sur les canaux 654 ou 400.
  • Iqraa Arabic : Cette chaîne déjà présente chez Numericable fait désormais partie du bouquet Musulman. Elle se trouve sur le canal 653.
  • Al Majd Holy Quran : Cette chaîne émet en arabe et « présente le Coran à traver la récitation des versets coraniques par les lecteurs les plus célèbres du monde islamique » précise son site. Elle se trouve sur le canal 655.

Pour s’abonner à ce bouquet il faut se rendre soit dans l’espace client ou passer par l’interface TV. Le bouquet TV musulman coûte 2€/mois. A l’occasion de son lancement chez Numericable, il sera en clair du 15 au 28 avril. L’occasion de découvrir la culture musulmane sous un angle différent.

Ce bouquet est aussi disponible pour les abonnés Free et SFR. Cependant chez Free, les abonnés ont droit à trois chaînes en plus : Azhari TV, Al Majd Space Channel et Al Majd Hadeeth Nabawi et il coûte 3,99€/mois.

Degroup News

Le nouveau Bouquet Musulman est une offre qui répond aux besoins de tous les musulmans vivant en France. Plus largement, elle regroupe en un seul bouquet un ensemble de chaînes religieuses, 6 chaînes au total, dont les objectifs sont la connaissance de l’islam et le partage des valeurs universelles musulmanes.

Ce Bouquet TV plaira à toute personne désirant découvrir la culture musulmane, développer sa connaissance de l’Islam et comprendre certains aspects de sa religion. Grâce à la chaîne Iqraa International qui est diffusée en langue française et en anglais, les programmes seront accessibles pour tous.
Vous y trouverez des programmes socioculturels, des débats avec des cheikhs, des conseils d’oulémas, des directs de la Mecque, des explications de hadiths, de la récitation coranique, des émissions de cuisine…

Tout cela dans un bouquet unique qui rassemblera toute la famille.

Bouquet Musulman

Nicola Sirkis (Indochine) : « L’extrême droite tient le même discours qu’Hitler dans les années 30″

Nicola Sirkis ne mâche pas ses mots. Interrogé par le magazine Paris Match, le chanteur du groupe Indochine se dit atterré par l’intolérance qui divise notre société, le manque d’implication de certains artistes qu’il compare à des employés de maisons de disques, mais aussi par la montée des partis d’extrême droite.

Le rôle d’un artiste est-il d’éveiller les consciences ? Une question qui alimente le débat dans cette interview fleuve de Nicola Sirkis et Xavier Dolan, qui se plaint d’une Europe qui « régresse au niveau des mentalités et de la tolérance » : « La montée des droites chez vous nous horrifie en Amérique du Nord » explique le réalisateur, avant d’être repris par le leader du groupe Indochine. « En France, il n’y a plus de Jean-Moulin, plus personne pour dire haut et fort que l’extrême droite française tient le même discours qu’Adolphe Hitler dans les années 1930, toutes proportions gardées » affirme-t-il, sans en craindre les conséquences.

Il va même encore plus loin en attaquant les banques, les vrais « responsables de la crise ». « Ce ne sont ni les juifs, ni les immigrés, ni les homosexuels qui sont les responsables » dit-il, en référence aux idées généralement associées au parti d’extrême droite, avant de parler d’une France qui « crève de jalousie ». « Je suis atterré par l’ignorance générale, de deux qui gobent tout. Nous avons beau avoir un patrimoine culturel énorme, nous sommes de plus en plus incultes » conclu-t-il.

Charts In France

Festival Millenium : 1er prix pour le film qui prône « le besoin d’acceptance et de diversité culturelle »

Festival international du film documentaire Millenium à Bruxelles.

L’Objectif d’Or, la plus haute distinction, a été attribuée au documentaire israélien « Life Sentences » de Nurit Kedar et Yaron Shani qui a aussi obtenu le Prix du Public.

« Ce film entraîne le spectateur dans une quête d’identité complexe et angoissante, dans des contextes multi-culturels, multi-religieux et multi-ethniques. Il met le doigt sur le besoin d’acceptance et de diversité culturelle en chaque personne et il fait réfléchir le public » a indiqué le jury

Dhnet

Alain Finkielkraut élu à l’Académie française, l’analyse de Zemmour (vidéo)(màj 2)

Addendum 11/04/14 23H30


Addendum 11/04/14 11H30


source : iTélé – On ne va pas se mentir – 10 avril 2014


Addendum 10/04/14

Il a divisé l’Académie. Avec son livre L’Identité malheureuse et les débats passionnés qu’il a suscités, Alain Finkielkraut est une personnalité «clivante», selon certains de ses détracteurs.

Après un mois de discordes, le verdict est enfin tombé. Le philosophe controversé vient d’être élu au fauteuil de Félicien Marceau avec 16 voix sur 28 dès le premier tour. Trois voix à Gérard de Cortanze, une voix à Athanase Vantchev de Thracy et huit bulletins blancs. [...]

Le Figaro

04/04/14

L’auteur de La Défaite de la pensée triomphera-t-il à l’Académie française ? Le 10 avril, Alain Finkielkraut saura s’il occupera le fauteuil n° 21, celui de l’écrivain Félicien Marceau, qui fut au moins aussi antimoderne que lui. Face à « Finki », cinq autres candidats, bien moins médiatiques, ne devraient pas lui faire de l’ombre.

Ce contempteur de la « pensée 68″ bénéficie du soutien des influents Jean d’Ormesson et Pierre Nora, mais il compte aussi de farouches ennemis sous la Coupole. « Avec Finkielkraut, c’est le FN qui entre à l’Académie », risque un Immortel. « Finki », 64 ans, ne fait certes pas l’unanimité sur le plan des idées, mais le « coeur intelligent » de ce passeur de grands textes, récompensé en 2010 par le prix de l’Essai de l’Académie, suscite moins de débats. [...]

Le Point

14/03/14

Le philosophe a déposé, jeudi, sa lettre de candidature au fauteuil de l’écrivain Félicien Marceau à l’Académie française.

Hebergeur d'imageIl a certainement dû réfléchir un long moment avant de se jeter à l’eau. Mais Alain Finkielkraut a fini par accepter de poser sa candidature à l’Académie française, au fauteuil de Félicien Marceau, décédé en mars 2012. L’Académie, notamment à travers les voix de Jean d’Ormesson et Marc Fumaroli, sollicitait depuis un certain temps «Finky» à venir rejoindre les rangs des immortels. Le succès de son dernier livre, L’Identité malheureuse (Stock), qui l’a installé non seulement en tête des ventes mais dans toutes les conversations, n’a sans doute pas été étranger à sa décision. Sa candidature posée, reste à se faire élire lors d’un scrutin, qui aura lieu le 10 avril prochain, quai de Conti à Paris.

L’homme a plusieurs atouts en poche. À commencer par sa position au cœur du débat intellectuel français. Il faut reconnaître que L’Identité malheureuse l’a propulsé au centre du débat intellectuel et politique. [...]

Le Figaro