A la 116e procédure pour vol, le jeune bosniaque est incarcéré pour six mois

Il disait s’appeler « Ramo » et avoir 14 ans. Depuis cinq ans, ce jeune homme d’origine bosniaque sévissait aux côtés d’autres comparses dans le métro parisien. Dimanche 23 février, celui qui se prétendait comme la plupart des voleurs à la tire du clan Hamidovic, a été interpellé avec deux jeunes femmes sur la ligne 4 à la station Châtelet.

Âgé en réalité de 19 ans, ledit « Ramo » avait déjà fait l’objet de 116 procédures pour vols. Jugé en comparution immédiate au Tribunal de grande instance de Paris à l’issue de sa garde à vue mardi, le jeune homme a été condamné à six mois de prison et incarcéré à Fleury-Mérogis.

Metronews

Montpellier : les policiers veulent verbaliser un quad, ils sont frappés et caillassés

Montpellier – Un individu passe à toute allure en quad, ce qui est interdit. Des policiers veulent le contrôler mais il refuse de s’arrêter et s’enfuit.

Les policiers retrouvent le quad, rue du Biterrois, avec un homme dessus. L’engin n’est ni homologué ni assuré, la fourrière est appelée.

Le propriétaire et un de ses amis ameutent alors les copains. Et une dizaine de jeunes arrivent, s’opposent à la saisie. L’un en frappant un policier d’un coup de poing au visage et d’autres en caillassant la voiture de police.

Deux suspects ont été arrêtés dans la foulée, puis trois autres. Ils doivent être jugés en comparution immédiate pour violences et incitation à l’émeute.

Midi Libre - merci solly

 

Paris : il arrache le sac d’une femme en fauteuil roulant

L’état de vulnérabilité de sa victime ne l’a pas dissuadé. Bien au contraire. Un homme a été interpellé, mercredi, après avoir volé le sac à main d’une femme, âgée de 61 ans, qui se trouvait dans un fauteuil roulant. L’auteur des faits, âgé de 33 ans, a été rapidement arrêté avant d’être placé en garde à vue.

(…) Le Parisien

Marseille : frappé et agressé au couteau parce qu’homosexuel

[extraits] Marseille – Un homme de 23 ans roué de coups lors d’une agression homophobe. Trois hommes ont été placés en garde à vue.

L’étudiant en architecture a croisé le chemin des quatre adolescents, tous âgés de 17 ans.

Après l’avoir interpellé et insulté, ils l’ont bloqué. Aux gifles ont succédé les coups de pied. Projeté au sol, le garçon a dû subir une volée de coups, arrosée d’une litanie interminable d’insultes homophobes. L’un des délinquants a enfin sorti un couteau pour éteindre les dernières réactions de l’étudiant.

Les agresseurs voulaient aussi obtenir le téléphone portable du jeune homme. 

Le garçon qui tenait le couteau était recherché pour une série de trois autres vols avec violences.

Ses complices présumés faisaient partie d’un foyer

La Provence - merci maxb007

Nanterre : l’élue municipale de gauche citoyenne, victime de représailles ?

L’affaire est prise très au sérieux par la justice et la police. Lundi, vers 1 h 30 dans le quartier du Vieux-Pont à Nanterre, le véhicule particulier de Rossana Morain, 15 e adjointe à la mairie de la ville-préfecture, chargée du portefeuille de la jeunesse, est la cible d’un incendie criminel. Aspergée d’essence, la voiture de l’élue est largement dégradée ainsi qu’une autre voiture touchée par les flammes.

Toujours aussi déterminés, les mystérieux vandales s’en sont pris, au cours de la même nuit, à un cabanon dépendant de l’association Hissez haut en y mettant le feu. Cette association avait été créée en 2002 par Rossana Morain, qui en est aujourd’hui la directrice. Cette association oeuvre notamment pour favoriser « le lien social par la solidarité, l’échange entre les générations et les différentes cultures », et les deux filles de l’adjointe au maire de Nanterre y sont également investies dans la réalisation du programme.

Questionnée par la police après cette série de dégradations, l’élue a alors relaté qu’un de ses proches avait récemment dénoncé des dealeurs et que ceux-ci avaient juré de se venger. Ce proche de l’adjointe au maire a été interpellé le 20 février au soir, alors qu’il venait d’acheter de la résine de cannabis à des trafiquants du quartier du Vieux-Pont. Placé en garde à vue, le jeune homme finit par révéler les identités de ses fournisseurs…

(…) Le Parisien

Pau : roué de coups pour une cigarette

Trois jeunes, dont un mineur, ont été placés en garde à vue après une violente agression, samedi soir.

Les faits se sont produits samedi, vers 23 h 30, non loin du commissariat, rue Pasteur. Alors qu’il vient de sortir de chez lui pour prendre l’air, un jeune homme de 30 ans croise la route d’un couple d’adolescents. Le garçon, âgé de 16 ans, lui demande une cigarette et voit rouge quand le passant lui répond qu’il n’en a pas. Il tente de frapper la victime, qui esquive le premier coup, se met torse nu et repart à l’assaut. L’agresseur est rapidement rejoint par deux de ses proches, des cousins de 19 et 22 ans, qui lui prêtent main-forte.

Fracture du plancher orbital

Le trentenaire essuie une balayette et se fait rouer de coups de poing et de pied alors qu’il est à terre. Un déchaînement de violence que les tentatives de la jeune fille pour calmer ses amis ne parviendront pas à apaiser.

Alertés par les cris de la victime, des témoins alertent la police qui découvre le jeune homme blessé, notamment au visage. Pris en charge et emmené à l’hôpital par les secours, il souffre d’une fracture du plancher orbital. Les médecins ont fixé une interruption temporaire de travail de cinq jours.

Sud Ouest

(Merci à D’Artagnan)

Un tableau du château de Versailles disparaît

La direction n’arrive plus à mettre la main sur le Portrait du comte Regnault de Saint-Jean d’Angély peint par le Baron Gérard. Une plainte contre X a été déposée.

Consternation au château de Versailles! Un petit tableau du Baron Gérard, intitulé Le Portrait du comte Regnault de Saint-Jean d’Angély a purement et simplement disparu. «La dernière fois que nous l’avons vu de manière certaine, c’était en 2010, au cours de l’inventaire que nous menons», indique-t-on au château de Versailles.

Le 14 février, un conservateur s’est rendu dans les réserves d’œuvres d’art du domaine (accessibles à une trentaine de personnes) afin de chercher cette pièce unique pour une exposition. Il a alors signalé son absence à la direction, qui a porté plainte contre X.

(…) Le Figaro

Épinal : mort d’un homme agressé à un distributeur de billets

Un homme qui retirait de l’argent dans un distributeur automatique du centre-ville d’Epinal est mort à la suite d’une agression, mardi matin.

L’homme, d’une cinquantaine d’années, « s’est fait attaquer par deux femmes qui n’étaient pas armées. Il est ensuite décédé, peut-être d’une crise cardiaque » a indiqué une source proche du dossier.

(…) Républicain Lorrain

Grenoble : un réseau de proxénétisme démantelé dans des camps de roms

L’opération a commencé à six heures ce matin dans quatre camps de Roms de l’agglomération grenobloise.

140 gendarmes appuyés par 40 policiers ont fait une descente dans des campements de roms, trois à Grenoble et un à Saint-Martin d’Hères, dans le cadre d’une instruction pour « proxénétisme aggravé et traite des êtres humains » ouverte il y a quelques mois.

5 suspects sont actuellement en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Grenoble. Ce coup de filet est l’aboutissement de long mois d’investigations de la Brigade de Recherche de la Gendarmerie de Grenoble, dans une affaire sensible pour la population. Des grenoblois se plaignent régulièrement de la présence de prostituées, parfois très jeunes, sur la voie publique.

Les gendarmes ont interpellé 5 suspects actuellement interrogés en garde à vue mais aussi plusieurs dizaines de femmes prostituées entendues comme victimes par les enquêteurs pour mieux comprendre comment fonctionnait le réseau. Certaines ont été relâchées rapidement.

RTL et France Bleu

L’ancien boxeur met son cambrioleur K-O

Châtellerault. Un cambrioleur est tombé sur la mauvaise victime ce week-end : un ancien boxeur professionnel qui ne s’est pas laissé faire.

Points de suture

« Vous dites que lui il a eu deux jours d’ITT », remarque ce Châtelleraudais de 26 ans. « Et moi alors ? J’ai eu douze points de suture. Regardez ! »
La réponse de la présidente est cinglante : « La société trouve normal qu’on puisse intercepter, même avec vigueur, quelqu’un qui pénètre chez vous de nuit pour vous cambrioler ! »
S’il reconnaît l’intrusion dans le domicile du patron, Mohamed Moussouni nie tout vol. Il n’a rien dit de toute sa garde à vue. Il n’a pas souhaité être jugé tout de suite, hier, mais il a nié brièvement. « Je m’excuse pour l’intrusion, mais le reste, je ne sais pas ! »

«  C’est ballot  »

Mohamed était encore sous bracelet électronique voilà peu de temps. Il est sous le coup de la récidive pour le vol avec violence. Les blessures du cambrioleur non plus n’émeuvent pas le procureur.
« Je comprends que M. Lostis ait pu employer la manière forte pour protéger sa famille », assène François Casassus-Builhé. « Il craignait pour elle. Il s’est quand même entendu dire : «  Toi, je vais te flinguer !  » »
La seule chose dont convienne l’avocat de Mohamed, c’est… le manque de chance. « C’est ballot, il est mal tombé », relève Me Guillaume Roland-Gosselin en s’étonnant de la mystérieuse disparition des objets cités. « Il y a peut-être eu une autre intrusion avant. »

La Nouvelle République

(Merci à French United)

Stains (93). Deux frères de 16 et 19 ans blessés par balle

Deux jeunes âgés de 16 et 19 ans ont été blessés par balle hier soir dans un square à Stains et transportés à l’hôpital. « L’un d’eux a été blessé par arme à feu au mollet, l’autre à la hanche » vers 23h15, a déclaré une source proche du dossier, sans pouvoir préciser pour le moment la gravité de ces blessures. Sur la voie publique, près du square Pierre Jean de Béranger, quatre douilles de calibre 9 mm ont été retrouvées.

Le père d’une des deux victimes a été interpellé sur place après s’être battu avec un policier, a-t-elle ajouté, ignorant les causes du différend.

(…) Le Figaro

Montpellier. 18 mois avec sursis pour le footballeur Niang après son accident de Ferrari

L’international espoir de Montpellier (L1) Mbaye Niang, 19 ans, a été condamné lundi à 18 mois de prison avec sursis euros et 700 euros d’amende par le tribunal correctionnel après un accident au volant d’une Ferrari avec délit de fuite, blessures involontaires, mise en danger et conduite sans permis, le 2 février dernier. La cour a annulé le permis de l’international espoir avec interdiction de le repasser pendant trois ans et attribué près de 12.700 euros de dommages et intérêts, dont certains en provisions.

« Il faut vous sortir du cocon du club », a lancé le procureur de la République, Patrick Bottero, constatant « l’immaturité de Niang » qui n’a pas « su maîtriser son nouveau jouet ». « Il ne faut pas céder à la justice spectacle », a plaidé son défenseur Luc Abratkiewicz qui a rappelé que son client a 19 ans, « a reconnu et assumé » et va indemniser les victimes.

Onze personnes se sont portées partie civile pour cet accident dont l’auteur, selon leur avocat, François Lafont, se croyait « dans un jeu vidéo ».

Le 2 février, vers 14h45, l’international espoir, sortant d’un restaurant, était parti à très grande vitesse vers le centre d’entraînement au volant d’une Ferrari rouge qui lui avait été prêtée. Niang, dont le permis avait été retiré en mai 2013, avait accroché quatre véhicules dès le début de son parcours. Il avait aussi effectué un tête à queue avant de repartir.

(…) Le Parisien